Rejoignez-nous

Santé

Coronavirus: la contamination s'accélère à travers la planète

Publié

,

le

[KEYSTONE/EPA/ABEDIN TAHERKENAREH]

L'épidémie de pneumonie virale s'est accélérée lundi à travers le globe. Cinq pays ont annoncé de premiers cas de contamination: Afghanistan, Bahrein, Koweit, Irak et Oman. Le coronavirus n'a toutefois pas encore atteint le stade de pandémie, selon l'OMS. Une réunion entre ministres de la Santé européens est prévue avec la participation du conseiller fédéral Alain Berset.

Le directeur général de l'Organisation mondiale de la santé (OMS), Tedros Adhanom Ghebreyesus, a notamment jugé "très préoccupante (...) l'augmentation soudaine" de nouveaux cas en Italie, en Corée du Sud et en Iran. L'OMS a en revanche observé un déclin en Chine, pays d'origine de la maladie, depuis début février et aucun changement important sur les composantes du virus.

En Europe, l'Italie est devenue le premier pays du continent à mettre en place un cordon sanitaire autour d'une dizaine de villes du Nord. Le décompte s'y est stabilisé à 229 cas confirmés, dont sept décès.

Face à la flambée des cas, une réunion des ministres de la Santé de la péninsule et de ses pays frontaliers aura lieu mardi après-midi à Rome. Elle visera à déterminer "des lignes d'action communes". Le conseiller fédéral Alain Berset y participera.

Inquiétudes pour la Corée du Nord

Dans le reste du monde, la Corée du Sud et l'Iran se retrouvent en première ligne, avec respectivement le plus grand nombre de cas de contamination et de décès en dehors de la Chine.

Avec un record quotidien de 231 nouveaux cas de contamination en l'espace de 24 heures, la Corée du Sud dénombre désormais plus de 800 patients contaminés, dont sept mortellement. C'est plus que le Japon où le paquebot Diamond Princess constituait jusqu'à présent le premier foyer de contamination hors de Chine.

La Mongolie, qui a déjà fermé sa frontière avec la Chine mais a jusqu'à présent échappé au virus, a annoncé la suspension des liaisons aériennes avec la Corée du Sud. Hong Kong a de son côté décidé d'interdire à partir de mardi les arrivées de non résidents en provenance de Corée du Sud et appelé les résidents hongkongais à s'abstenir de tout voyage non nécessaire.

Entre Chine et Corée du Sud, la Corée du Nord n'a pour l'heure fait état d'aucune contamination. Mais l'inquiétude monte à l'égard de ce pays au système de santé fragile. La Croix-Rouge a annoncé lundi avoir obtenu une exemption des sanctions de l'ONU pour y acheminer du matériel médical face à une éventuelle arrivée de l'épidémie.

Taux de mortalité élevé en Iran

Moins d'une semaine après la détection du nouveau coronavirus dans le pays, Téhéran a pour sa part annoncé quatre nouveaux décès, portant à 12 le nombre de victimes de l'épidémie en Iran, où une mission de l'OMS est attendue. Avec 64 personnes contaminées, ce taux de mortalité d'un sur cinq semble beaucoup plus élevé que celui constaté jusqu'à présent en Chine (aux alentours de 3%).

Un député de Qom, ville où ont été annoncés les premiers cas de coronavirus, a accusé le gouvernement de "ne pas dire la vérité" sur l'ampleur de l'épidémie. Selon une agence de presse iranienne, le député aurait évoqué le chiffre de "50 morts" pour la seule ville de Qom. Un bilan "catégoriquement" démenti par un vice-ministre de la Santé.

Inquiets de la contagion en Iran, l'Arménie, la Turquie, la Jordanie, le Pakistan, l'Irak et l'Afghanistan ont fermé leur frontière ou restreint les échanges avec ce pays. Au moins 200 personnes ont été mises en quarantaine au Pakistan, à la frontière iranienne.

Au total, plus d'une trentaine de pays sont désormais touchés, avec un bilan qui dépasse largement les 30 morts hors de Chine.

Les Bourses décrochent

En Chine même, où le coronavirus est apparu en décembre dans la métropole de Wuhan, l'épidémie a fait encore 150 morts selon le dernier bilan quotidien annoncé lundi matin. Alors que les autorités se montraient ces derniers jours plus optimistes quant à l'évolution de la maladie, ce chiffre constitue une nette remontée par rapport au nombre de décès annoncés la veille (97).

Au total, près de 2600 personnes ont succombé en Chine, sur 77'000 cas de contamination. Le nombre de nouveaux cas de contamination a en revanche reflué à 409 contre 648 annoncés dimanche.

L'accélération mondiale des contaminations a fait décrocher les marchés boursiers, particulièrement en Europe. La directrice du Fonds monétaire international (FMI), Kristalina Georgieva, a averti que la crise "pourrait mettre en péril la reprise" mondiale. Le FMI a déjà abaissé de 0,4 point sa prévision de croissance pour la Chine en 2020, à 5,6%. La Chine étant la deuxième économie mondiale, ce repli devrait coûter 0,1 point de croissance au PIB planétaire.

Cliquez pour commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Genève

1400 poches de sang récoltées pendant les fêtes par les HUG

Publié

le

Archives Keystone

Franc succès pour l'opération « 1000 poches pour les fêtes » lancée par les HUG.

Pour la 2e année, l’hôpital cantonal genevois avait appelé à la mobilisation des donneurs pendant cette période de fêtes, souvent délicate pour les réserves de sang à Genève. Plus de 1400 poches ont été récoltées.

Dre Sophie Waldvogel AbramowskiMédecin-responsable de l’unité d’hématologie transfusionnelle aux HUG

Et la satisfaction est d'autant plus forte, que la situation sanitaire a passablement compliqué l'organisation de la collecte. Le variant Omicron n'arrange rien. On sent clairement son effet au centre de transfusion sanguine:

Dre Sophie Waldvogel AbramowskiMédecin-responsable de l’unité d’hématologie transfusionnelle aux HUG

Autre constat: les vaccins posent questions. Certains patients se montrent méfiants: 

Dre Sophie Waldvogel AbramowskiMédecin-responsable de l’unité d’hématologie transfusionnelle aux HUG

 

Continuer la lecture

Actualité

A Genève les clowns donnent du bonheur aux enfants depuis 25 ans

Publié

le

Hôpiclowns Genève fête ses 25 ans cette année. Depuis 1996 les clowns, qui sont quinze aujourd'hui,  viennent rendre visite aux enfants hospitalisés avec une mission leur redonner le sourire.

Reportage Hôpiclowns

L'association vit essentiellement grâce aux dons. La recherche de fonds est un vrai défi chaque année. Hélène Beausoleil, clown et responsable des prestations à hôpiclowns.

Hélène Beausoleil Clown et responsable des prestations à hôpiclown

Continuer la lecture

Coronavirus

Le canton renforce son dispositif pour injecter le booster

Publié

le

Image d'illustration Keystone

Genève veut accélérer les injections du booster pour lutter contre le Covid-19. Le canton compte administrer plus de 15'600 doses pendant les fêtes au centre de vaccination de la route de Chêne.

L'infrastructure sera ouverte du 24 décembre au 3 janvier, à l'exception du 25 décembre et du 1er janvier, indique lundi le Conseil d'Etat dans un communiqué. Cette nouvelle mesure annule les vaccinations sans rendez-vous qui étaient possibles au Quartier Libre SIG et à l'Espace Adrien Lachenal.

Afin de pouvoir injecter rapidement ces doses de rappel, le Conseil d'Etat fait appel au personnel soignant de l'office médico-pédagogique et du service de santé de l'office du personnel de l'Etat. 80 infirmières et infirmiers, ainsi que 12 médecins, vont administrer plus de 15'000 doses de vaccins. Le raccourcissement du délai pour obtenir le booster a surpris les autorités. Le Conseiller d’Etat chargé de la santé Mauro Poggia.

Mauro PoggiaConseiller d'Etat chargé de la santé

Les nouveaux créneaux horaires pour le booster seront disponibles sur inscription dès ce mercredi dans la soirée pour sortir de l'embouteillage.

Mauro PoggiaConseiller d'Etat chargé de la santé

Le Conseil d'Etat a par ailleurs décidé lundi de maintenir deux mesures plus strictes que les mesures fédérales. Il s'agit du port du masque sur le domaine public ainsi que dans les véhicules privés, sauf pour les personnes provenant d'un même ménage.

Avec ATS Keystone.

Continuer la lecture

Genève

Une appli des HUG pour indiquer ses directives anticipées

Publié

le

Photo HUG

“Accordons-nous”, c’est le nom du nouvel outil mis au point par les HUG.

Que voulez-vous que les médecins fassent si vous n’êtes plus en capacité de vous exprimer? C’est pour répondre à cette question que les HUG ont lancé un nouvel outil numérique.

Intégré à l’application Concerto, il permet de rédiger ses directives anticipées. Autrement dit, d’inscrire noir sur blanc ce que l’on veut que les médecins fassent pour nous soigner.

De quoi aider les soignants à faire le bon choix selon le Dr Thomas Fassier, médecin adjoint aux Urgences des HUG:

Dr Thomas FassierMédecin adjoint aux Urgences des HUG

Le document à remplir via l’application permet d’indiquer ses directives anticipées en matière de soin mais cela permet aussi d’ouvrir le dialogue et pour le docteur Thomas Fassier médecin adjoint aux Urgences des HUG, il est primordial d’en parler:

Dr Thomas FassierMédecin adjoint aux Urgences des HUG

Ce nouvel outil s’appelle “Accordons nous”, il est consultable sur le site concerto.hug.ch.

Continuer la lecture

Genève

Les cliniques privées genevoises sollicitées pour affronter la 5e vague

Publié

le

KEYSTONE/MARTIAL TREZZINI

Les cliniques privées genevoises sont à nouveau réquisitionnées pour garantir les opérations, alors que les Hôpitaux universitaires de Genève (HUG) font face à une hausse du nombre de cas de Covid-19. Elles mettront leurs structures à disposition dès mercredi pour les cas urgents.

Afin de faire face à la cinquième vague de la pandémie de Covid-19, les HUG doivent limiter leurs activités chirurgicales, a indiqué mardi le Département de la sécurité, de la population et de la santé (DSPS). Les équipes de la Clinique Générale Beaulieu, des cliniques Hirlsanden-la Colline et les Grangettes ainsi que celles de l'Hôpital de la Tour sont sollicitées, comme au printemps et à fin 2020.

Par ailleurs, le DSPS annonce que le réseau médical du canton s'organise pour assurer une prise en charge ambulatoire des malades du Covid-19 pendant les fêtes et éviter un engorgement des services d'urgence des HUG. De nombreux cabinets médicaux resteront ouverts, tandis que les pédiatres seront là au moins une des deux semaines de vacances (https://pediatre-ge.ch).

Les sites du Réseau des urgences genevois augmenteront leur capacité d'accueil grâce à une mobilisation extraordinaire de leurs médecins affiliés. Genève Médecins va aussi renforcer les capacités de visite à domicile.

Continuer la lecture