Rejoignez-nous

Politique

Salle comble pour Carles Puigdemont au FIFDH à Genève

Publié

,

le

Le leader catalan Carles Puigdemont était dimanche soir au Festival du film et forum international sur les droits humains (FIFDH) à Genève, où il a participé à un débat sur le thème de l’autodétermination. L’événement a affiché complet.

Près de 900 personnes ont assisté à cette soirée de clôture du FIFDH, selon ses organisateurs. Un groupe d’une dizaine de Catalans, dont certains étaient venus directement d’Espagne pour voir le politicien en exil, se prenait en photo à l’entrée du festival. Ils arboraient un ruban jaune sur leurs vêtements. Un drapeau espagnol était accroché à la façade d’un bâtiment voisin.

Carles Puigdemont a été très applaudi lors de son arrivée sur la scène du festival, après la projection du documentaire français « Catalogne: l’Espagne au bord de la crise de nerfs », de Sylvain Louvet, Gary Grabli et Julie Peyrard, sur la montée du sécessionnisme catalan. Il a souligné qu’il peut y prendre la parole librement, ce qui ne serait pas possible à Madrid.

En exil à Bruxelles depuis le 29 octobre, le quinquagénaire risque jusqu’à 30 ans de prison en Espagne, à l’instar d’autres dirigeants catalans. Sa venue à Genève constitue sa deuxième visite en dehors de Belgique. Il doit y rester jusqu’à mercredi. De nombreux médias espagnols et catalans se sont déplacés pour l’événement.

Ouvert à une médiation

Pendant le débat et la conférence de presse qui a suivi, M. Puigdemont s’est montré modéré. Il a répété « agir en homme politique » pour aboutir à « la reconnaissance de la revendication pacifique et démocratique » du peuple catalan qui a voté l’indépendance le 1er octobre. Il a salué l’expertise de la Suisse dans la médiation. « Toutes les possibilités sont bienvenues. »

Face à lui, le journaliste catalan Xavier Vidal-Folch, a appelé au respect de l’Etat de droit. « On ne peut pas briser la Constitution », a-t-il souligné, reprenant la position de Madrid qui juge le scrutin illégal. Interrogé sur les violences du 1er octobre, il a estimé que des excès ont été commis des deux côtés.

S’exprimant en tant que professeur, l’ancienne présidente de la Confédération Micheline Calmy-Rey a dit regretter que l’Union européenne n’ait pas appelé au dialogue entre les parties. A ses yeux, la solution ne passe pas par la sécession, mais par l’octroi d’une autonomie très large.

(Source ATS)

Photo : ©KEYSTONE/SALVATORE DI NOLFI

Cliquez pour commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

votations du 27 septembre

Votations du 27 septembre 2020: le suivi en direct

Publié

le

Journée de votations fédérales ce dimanche. Les Suisses sont appelés aux urnes pour se prononcer sur 5 objets différents. Le suivi en direct:

Au menu de ce dimanche de votations, l’initiative de limitation de l’UDC, l’achat de nouveaux avions de combat, le congé paternité, la modification de la loi sur la chasse et les déductions fiscales pour enfants.

Continuer la lecture

votations du 27 septembre

Congé paternité: les résultats

Publié

le

Ce dimanche, les Suisses s’expriment sur la modification de la loi sur les allocations pour perte de gain (contre-projet indirect à l’initiative populaire «Pour un congé de paternité raisonnable – en faveur de toute la famille»).  Résultats détaillés:

Actuellement, à la naissance d’un enfant, les mères qui travaillent ont droit à un congé payé de 14 semaines, tandis que les pères n’ont droit qu’à un ou deux jours. Le contre-projet soumis à votation prévoit d’introduire un congé de paternité de deux semaines à prendre dans les six mois suivant la naissance de l’enfant. Un comité référendaire s’oppose en avançant que cette nouvelle assurance sociale est trop chère et qu’elle fait augmenter les déductions sociales, réduisant ainsi le salaire de tous les travailleurs.

 

 

Carte des résultats nationaux:

Continuer la lecture

votations du 27 septembre

Déductions fiscales pour enfants: les résultats

Publié

le

Ce dimanche, les Suisses s’expriment sur une augmentation des déductions pour enfants dans le cadre de l’impôt fédéral direct. Résultats détaillés:

Le Conseil fédéral et le Parlement veulent faire passer de 10 100 à 25 000 francs la déduction maximale possible pour les frais de garde par des tiers.Le Parlement a décidé par ailleurs d’augmenter de 6500 à 10 000 francs la déduction générale pour enfant, indépendamment des modalités de prise en charge, en tenant compte des dépenses auxquelles les familles doivent faire face pour leurs enfants. La réforme est attaquée par référendum.

Carte des résultats nationaux:

Continuer la lecture

votations du 27 septembre

Loi sur la chasse: les résultats

Publié

le

Ce dimanche, les Suisses s’expriment sur la modification de la loi sur la chasse. Résultats détaillés:

Avec la nouvelle loi, le loup restera une espèce protégée et les meutes seront préservées. Les cantons pourront contrôler l’augmentation de la population de loups et leur expansion, et ordonner des tirs à certaines conditions, à titre préventif. La Confédération devra toutefois être systématiquement consultée avant qu’un tir puisse être effectué. Des associations de protection de la nature ont lancé un référendum contre la réforme.

Carte des résultats nationaux:

 

Continuer la lecture

votations du 27 septembre

Acquisition de nouveaux avions de combat: les résultats

Publié

le

Ce dimanche, les Suisses s’expriment sur l’arrêté fédéral relatif à l’acquisition de nouveaux avions de combat. Résultats détaillés:

Le Conseil fédéral et le Parlement entendent acquérir de nouveaux avions de combat d’ici 2030 pour un montant maximal de 6 milliards de francs. Pour le comité référendaire, dépenser cette somme pour des avions de combat est un luxe inutile.

 

Carte des résultats nationaux:

Continuer la lecture