Rejoignez-nous

International

MSF dénonce "le choix politique" de cibler les humanitaires à Gaza

Publié

,

le

Le secrétaire général de Médecins Sans Frontières (MSF) International Christopher Lockyear veut dès que possible une application d'un cessez-le-feu dans la bande de Gaza et dénonce des attaques délibérées contre les humanitaires par Israël. (© KEYSTONE/MARTIAL TREZZINI)

Médecins Sans Frontières (MSF) dénonce "le choix politique" d'Israël de cibler des organisations humanitaires dans la bande de Gaza. Après le décès de sept travailleurs d'une autre ONG cette semaine, elle dit ne pas "accepter les excuses" de l'Etat hébreu.

"Nous ne pouvons pas soutenir le discours d'incidents regrettables" exprimé par les autorités israéliennes, a affirmé jeudi à la presse à Genève le secrétaire général de MSF International, Christopher Lockyear, de retour de la région. Et de dénoncer un "mépris" pour le droit international humanitaire (DIH). "Le moment est venu d'établir des responsabilités", dit le secrétaire général.

Selon lui, le mécanisme entre l'armée israélienne et l'ONU et les ONG pour garantir en toute sécurité une assistance humanitaire "a échoué". Près de 200 humanitaires ont été tués depuis octobre, dont cinq membres de MSF.

M. Lockyear explique que l'ONG a exprimé depuis des mois "son inquiétude" sur le fonctionnement du mécanisme de coordonnées données à l'armée israélienne, inefficace. "Nous n'avons pas vu de changement significatif" depuis les frappes sur les sept travailleurs humanitaires il y a quelques jours.

MSF évalue chaque jour le dispositif sécuritaire et maintient pour le moment sa présence inchangée. Elle avait dû évacuer son personnel de six centres de santé ou hôpitaux ces derniers mois, avant de pouvoir reprendre ses activités dans certains d'entre eux. Tous faisaient l'objet de mesures pour tenter de diminuer des menaces de dégâts, a précisé une autre responsable de MSF.

"Complicité" des alliés d'Israël

M. Lockyear dénonce la "futilité" de telles mesures dans "un conflit qui n'a pas de règles". Et de cibler la "complicité morale" des gouvernements américain, britannique et européens qui soutiennent le "siège" mené par Israël.

Un projet de résolution qui doit être discuté vendredi au Conseil des droits de l'homme de l'ONU demande à la Suisse de convoquer une réunion des hautes parties contractantes à la quatrième Convention de Genève. Le secrétaire général salue "tout outil qui permet une exposition et une pression pour changer la manière de mener cette guerre". Mais il faut désormais du concret pour appliquer un cessez-le-feu, selon lui.

Après la perte récente de l'hôpital d'al-Chifa dans le nord du territoire, la directrice adjointe de MSF pour le Proche-Orient se demande "ce qui va arriver pour les autres hôpitaux". "Aucun système de santé dans le monde ne peut faire face au volume et au type de blessures que nous voyons ici chaque jour à Gaza", a-t-elle ajouté.

Cet article a été publié automatiquement. Source : ats

Cliquez pour commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

International

Poutine au Vietnam, après l'accord de défense avec Pyongyang

Publié

le

Le président russe a remercié Hanoï pour son approche "équilibrée" sur l'Ukraine (© KEYSTONE/EPA/LUONG THAI LINH)

Vladimir Poutine a débuté jeudi une visite d'Etat au Vietnam, auquel la Russie fournit des armes depuis des décennies. Elle intervient au lendemain de la signature d'un accord de défense avec la Corée du Nord qui inquiète les Occidentaux.

Le président russe a remercié Hanoï pour son approche "équilibrée" sur l'Ukraine, dans une tribune publiée dans le journal du Parti communiste vietnamien (PCV) au pouvoir. La Russie et le Vietnam partagent aussi une lecture "similaire" de la situation en Asie-Pacifique, a-t-il soutenu.

Le chef du Kremlin a rencontré vers midi son homologue To Lam, dans le palais présidentiel, l'ancienne résidence des gouverneurs de l'Indochine française, lors d'une cérémonie formelle avec des coups de canon et des militaires au garde-à-vous, ont constaté des journalistes de l'AFP.

M. Poutine avait reçu mercredi un accueil en grande pompe à Pyongyang, où son hôte Kim Jong Un a ouvert les bras à celui qu'il considère comme le "meilleur ami" de la Corée du Nord.

Les deux pays, unis contre l'"hégémonie" américaine, avaient conclu un "partenariat stratégique global" qui prévoit une assistance mutuelle "en cas d'agression", et un éventuel renforcement de la "coopération militaro-technique", selon M. Poutine.

Les Etats-Unis et ses alliés craignent que ce rapprochement continu ne débouche sur de nouvelles livraisons de munitions et de missiles nord-coréens à la Russie, pour sa guerre en Ukraine.

Soutien

Dans les rues de Hanoï, mercredi, la présence de drapeaux russes et d'un important dispositif de sécurité témoignaient de l'accueil prévu par les dignitaires locaux, à la hauteur de la longue histoire qui unit les deux pays depuis l'ère soviétique.

"Nous aimons la Russie, j'adore les Russes car ils ont été très gentils, nous apportant leur soutien pendant de nombreuses années", a déclaré à l'AFP Nguyen Thi Minh, une habitante de 59 ans.

Moscou a livré des armes à ses alliés communistes durant la guerre du Vietnam, et contribué pendant des décennies à la formation de nombreux cadres du PCV, dont Nguyen Phu Trong, l'actuel secrétaire général que M. Poutine doit rencontrer plus tard dans la journée.

La Russie continue de vendre au Vietnam une grande partie de ses armes et équipement militaires, dans un contexte de tensions en mer de Chine méridionale où Hanoï s'inquiète des visées expansionnistes de Pékin.

Les questions de défense seront sur la table des discussions, ont prévenu les analystes. Les deux pays ont un "intérêt mutuel à reprendre les ventes d'armes", qui ont ralenti depuis 2022, a estimé Carl Thayer, professeur émérite à l'université australienne de Nouvelle-Galle du Sud.

"Mais le Vietnam est paralysé par la menace des sanctions américaines", a-t-il ajouté.

"Test"

En accueillant Vladimir Poutine, visé par un mandat d'arrêt de la Cour pénale internationale (CPI), Hanoï s'expose au mécontentement de ses partenaires occidentaux, les Etats-Unis en tête, qui considèrent le Vietnam, 100 millions d'habitants, comme stratégique pour la production manufacturière ou de semi-conducteurs.

L'an dernier, les présidents chinois Xi Jinping et américain Joe Biden se sont tous les deux rendus à Hanoï, qui essaye de maintenir une distance égale entre les deux superpuissances rivales, selon les préceptes souples de sa "diplomatie du bambou" qui allie prudence et pragmatisme.

Cette politique pourrait être de plus en plus difficile à tenir, a prévenu une experte. La visite de Poutine représente "un test pour voir à quel point la diplomatie multidirectionnelle de Hanoï peut aller loin, et si elle est toujours acceptée par les autres puissances majeures", a expliqué à l'AFP Huong Le Thu, directrice adjointe du programme Asie du International Crisis Group.

La visite de Vladimir Poutine s'accompagne d'un volet économique, avec des projets de coopération accrue dans le domaine de l'énergie, des technologies, de l'éducation et du tourisme.

M. Poutine doit également assister à une cérémonie de dépôt de gerbes au mausolée du père de l'indépendance Ho Chi Minh, et à un banquet dans l'opéra de style architectural colonial français. Son départ est prévu dans la soirée.

Cet article a été publié automatiquement. Sources : ats / afp

Continuer la lecture

International

Fabian Schär s'est cassé le nez mercredi soir

Publié

le

Fabian Schär: une soirée à oublier... (© KEYSTONE/PETER KLAUNZER)

Fabian Schär fut bien le héros malheureux de l’Ecosse – Suisse de Cologne. Après son autogoal, le Saint-Gallois a eu l’infortune de se casser le nez.

Fabian Schär a expliqué au micro de « Blue Sport » qu’il s’est blessé à la 19e minute lors d’un choc avec Tony Ralston dans la surface écossaise. Malgré cette fracture, il est resté sur le terrain jusqu’au coup de sifflet final.

Comme la qualification de la Suisse est acquise à 99 %, Murat Yakin devrait le laisser au repos dimanche face à l’Allemagne pour le préserver avant le huitième de finale du samedi 29 juin. Avec Nico Elvedi et Cédric Zesiger, le sélectionneur possède de réelles alternatives en défense centrale.

Cet article a été publié automatiquement. Source : ats

Continuer la lecture

International

Le site Booking alerte sur les arnaques aux voyages liées à l'IA

Publié

le

Les sites web de voyage peuvent constituer une mine d'or de données sensibles pour les escrocs qui pratiquent le hameçonnage, (archives). (© KEYSTONE/DPA/FABIAN SOMMER)

A l'aube des vacances d'été, la cheffe de la sécurité internet de la plateforme néerlandaise de réservation d'hôtels Booking recommande de se méfier des escroqueries réalisées à l'aide d'intelligences artificielles (IA) surpuissantes.

Marnie Wilking, responsable de la sécurité de l'information chez Booking, estime que l'IA générative a provoqué une explosion des escroqueries via le "phishing" ("hameçonnage" en anglais) et que le secteur de l'hôtellerie et de la restauration, longtemps épargné, est également devenu une cible.

"Depuis un an et demi, toutes industries confondues, on constate une augmentation de 500 à 900% des attaques, notamment de +phishing+, dans le monde entier", indique Mme Wilking à l'AFP en marge de la conférence technologique Collision à Toronto.

Le "phishing" consiste en un vol d'identité ou d'informations confidentielles (codes d'accès, coordonnées bancaires...) par subterfuge, via un lien contenu dans un courrier électronique.

Un système d'authentification est simulé par un utilisateur malveillant, usurpant l'identité d'organismes officiels, comme les banques, les plateformes de livraison ou les autorités douanières.

L'objectif est de convaincre la victime de visiter le site frauduleux - qui ressemble au site authentique - pour qu'elle y rentre des informations confidentielles.

Les sites web de voyage peuvent constituer une mine d'or pour les escrocs qui pratiquent le hameçonnage, car les voyageurs doivent souvent communiquer les détails de leur carte de crédit ou télécharger une pièce d'identité.

Si le hameçonnage existait déjà à travers la messagerie électronique, cette experte relève que "l'augmentation a commencé peu après le lancement de ChatGPT", fin 2022, qui génère des contenus sur simple requête en langage courant.

Les pirates informatiques "utilisent sans aucun doute l'intelligence artificielle pour lancer des attaques qui imitent les courriels bien mieux que tout ce qu'ils ont fait jusqu'à présent", estime Mme Wilking.

Grâce aux outils d'IA générative, les escrocs peuvent désormais travailler dans plusieurs langues et avec une meilleure grammaire qu'auparavant, selon Mme Wilking.

Pour rendre service à un soi-disant client, un hôtelier "ouvrira probablement la pièce jointe", qui est en réalité un logiciel malveillant, qui "profite de la nature serviable" du secteur.

"Fausses propriétés"

Pour rester en sécurité, les voyageurs et les hôtes devraient s'inscrire à l'authentification à deux facteurs lorsqu'ils surfent sur internet.

En plus de fournir un nom d'utilisateur et un mot de passe, l'authentification à deux facteurs exige que les utilisateurs vérifient leur identité par le biais d'un facteur supplémentaire, tel qu'un code à usage unique envoyé à leur appareil mobile ou généré par une application d'authentification.

"Je sais que cela peut être un peu pénible à mettre en place", admet cette experte, estimant que cette étape supplémentaire "reste de loin le meilleur moyen de lutter contre le +phishing+ et le vol de données d'identification".

"Ne cliquez sur rien qui vous semble suspect" et "si vous avez le moindre doute, appelez la propriété, les hôtes et le service clientèle", conseille-t-elle.

Pour Marnie Wilking, le site de Booking et d'autres acteurs majeurs du secteur coopèrent étroitement en s'appuyant de plus en plus sur l'IA dans cette lutte, qui contribue par exemple à déjouer la prolifération de fausses propriétés sur les plateformes publiées à un prix bien en-deçà du marché.

"Nous avons mis en place des modèles d'intelligence artificielle pour détecter ces arnaques et soit les empêcher dès le début, soit les supprimer avant qu'il n'y ait de réservations", explique cette femme aux lunettes rondes colorées.

Encore marginaux pour l'instant, les sites de voyage ont vu se multiplier les acteurs étatiques présumés - qui seraient la Russie et la Chine -, accusés de mener des actes de malveillance en ligne ou d'espionner les clients.

"Pourquoi un État-nation s'en prendrait-il à une chaîne hôtelière ? S'il s'agit d'une chaîne d'hôtels qu'il sait fréquentée par un sénateur américain, pourquoi ne s'en prendrait-il pas à elle ?", pointe-t-elle.

Cet article a été publié automatiquement. Sources : ats / awp / afp

Continuer la lecture

International

Euro 2024: un alléchant Espagne - Italie ce soir dès 21h00

Publié

le

Lamine Yamal: les Italiens devront se méfier de lui (© KEYSTONE/AP/Petr Josek)

Trois matches de l'Euro 2024 figurent au programme aujourd'hui. L'affiche la plus alléchante opposera l'Espagne à l'Italie dès 21h00 dans le groupe B à Gelsenkirchen.

Ce derby du sud devrait offrir son lot d'émotions. Les deux pays ont entamé victorieusement le tournoi, l'Espagne en laminant la Croatie 3-0 et l'Italie, tenante du titre, en battant plus difficilement l'Albanie 2-1. Un match nul pourrait peut-être arranger les deux sélections...

Avant ce match, ce sera au tour des équipes du groupe C d'être en action. Dès 15h00 à Munich, la Slovénie (1 point) affrontera la Serbie (0). Cette dernière sera sous pression, car une deuxième défaite la laisserait dans une position difficile.

Ensuite, Francfort sera le théâtre dès 18h00 d'une partie entre le Danemark (1) et l'Angleterre (3). Les Three Lions, finalistes en 2021, ont assuré l'essentiel dans leur premier match, mais ils devront se montrer plus convaincants dans le jeu s'ils entendent aller loin dans le tournoi. Mais les Danois peuvent leur poser des problèmes.

Cet article a été publié automatiquement. Source : ats

Continuer la lecture

International

Washington dit avoir "détruit" deux sites houthis au Yémen

Publié

le

Des cadets de l'armée des Houthis en exercice. (© KEYSTONE/EPA/YAHYA ARHAB)

L'armée américaine a annoncé mercredi soir avoir frappé au Yémen deux sites houthis, dont un centre de commandement, après une série d'attaques ces derniers jours de ces rebelles yéménites contre des navires circulant en mer Rouge et dans le golfe d'Aden.

Outre un centre de commandement, l'armée américaine a "détruit" une station de contrôle située elle aussi dans des zones contrôlées par les Houthis au Yémen, ainsi que deux embarcations sans pilote des Houthis en mer Rouge, a indiqué sur X le Commandement central de l'armée américaine pour le Moyen-Orient (Centcom).

La veille, le Centcom avait indiqué avoir abattu huit drones des Houthis qui mènent depuis des mois des attaques au large du Yémen contre les navires qui desservent, selon eux, Israël, disant agir ainsi en soutien à la bande de Gaza bombardée par l'armée israélienne.

L'agence de sécurité maritime britannique (UKMTO) avait par ailleurs indiqué qu'un cargo attaqué la semaine dernière par les Houthis et abandonné au large du Yémen "semble avoir coulé" en mer Rouge.

Le M/V Tutor, un navire grec battant pavillon libérien, avait été frappé le 12 juin par un drone maritime et un missile, provoquant la mort d'un membre d'équipage philippin et de graves dégâts, selon les Etats-Unis, qui dirigent une coalition contre ces rebelles soutenus par l'Iran.

Les forces maritimes déployées dans la zone ont fait état "de débris maritimes et d'hydrocarbures aperçus au dernier endroit signalé", a affirmé mardi soir l'UKMTO.

Le cargo avait été abandonné par son équipage en raison d'une importante voie d'eau causée par un missile tiré depuis les environs de la ville yéménite de Hodeida, contrôlée par les Houthis, selon l'UKMTO.

Quelques jours après le M/V Tutor, un autre cargo touché par des missiles tirés depuis le Yémen par les rebelles, le M/V Verbena, avait été abandonné dans le golfe d'Aden par son équipage.

Les attaques en mer Rouge et dans le golfe d'Aden, zones maritimes clés pour le commerce mondial, ont fait grimper en flèche les coûts d'assurance et ont incité de nombreuses entreprises de transport maritime à naviguer par la pointe sud de l'Afrique, un chemin beaucoup plus long.

Cet article a été publié automatiquement. Sources : ats / afp

Continuer la lecture