Rejoignez-nous

International

L'Autorité palestinienne approuve un nouveau gouvernement

Publié

,

le

Le président de l'Autorité palestinienne Mahmoud Abbas (à gauche, ici au côté du président turc Recep Tayyip Erdogan) a approuvé un nouveau gouvernement. (© KEYSTONE/EPA/NECATI SAVAS)

Le président de l'Autorité palestinienne, Mahmoud Abbas, a approuvé jeudi la composition du gouvernement présenté par son nouveau Premier ministre, Mohammed Mustafa, par un décret officiel.

Le 19e gouvernement palestinien devra prêter serment devant M. Abbas dimanche, selon l'agence officielle Wafa.

Ce renouvellement intervient alors que la communauté internationale presse le président d'entreprendre des réformes institutionnelles, notamment pour préparer l'après-guerre dans la bande de Gaza, déclenchée par une attaque sanglante du mouvement islamiste palestinien Hamas sur le sol israélien.

Reconstruire Gaza

La priorité du gouvernement sera d'oeuvrer à "réunifier les institutions, y compris en assumant la responsabilité de Gaza", a déclaré jeudi M. Mustafa dans une lettre à la présidence, exposant sa feuille de route.

Il y insiste sur la "reconstruction" des Territoires palestiniens, principalement la bande de Gaza, précisant qu'il nommera un coordinateur dédié au territoire côtier. Il évoque également l'enjeu politique de Jérusalem-Est, partie de la ville occupée et annexée par Israël depuis 1967.

Parmi les autres chantiers prioritaires, le Premier ministre palestinien annonce des réformes pour l'assainissement des finances publiques et des réformes institutionnelles, dont un volet spécifique sur la "lutte contre la corruption".

Crédibilité de l'AP entamée

Ce gouvernement compte 23 ministres, parmi lesquelles trois femmes et six personnes originaires de la bande de Gaza, dont un ancien maire de la ville de Gaza, Majed Abou Ramadan.

La crédibilité de l'Autorité palestinienne a été largement entamée dans l'opinion palestinienne par plusieurs affaires de corruption et la dérive autoritaire de son président, âgé de 88 ans, élu pour la dernière fois en 2005.

Lors d'un entretien en janvier à Ramallah, où siège l'Autorité palestinienne en Cisjordanie occupée, le Secrétaire d'Etat américain Antony Blinken lui avait demandé d'engager "des réformes administratives" susceptibles de "bénéficier au peuple palestinien".

Cet article a été publié automatiquement. Sources : ats / afp

Euro 2024

Euro 2024: un triste 0-0 entre les Pays-Bas et la France

Publié

le

Duel entre Frimpong et Kanté (© KEYSTONE/EPA/ANNA SZILAGYI)

Il a fallu attendre le 21e match de l'Euro 2024 pour assister à un 0-0. Le choc très attendu dans le groupe D entre les Pays-Bas et la France à Leipzig n'a en effet de loin pas répondu aux attentes.

Ce résultat permet aux deux pays de compter quatre points en deux matches, soit un de plus que l'Autriche alors que la Pologne n'en a aucun. Mais les spectateurs neutres espéraient sans doute avoir davantage d'occasions de vibrer lors de cet affrontement entre les deux poids lourds supposés du groupe.

Il n'en a malheureusement rien été. D'une part, les systèmes défensifs ont pris le dessus sur les intentions offensives et, de l'autre, une extrême prudence a été de mise des deux côtés. Tant Didier Deschamps que Ronald Koeman ont visiblement pu se satisfaire d'un point quasi synonyme de ticket pour les 8es de finale.

Mbappé sur le banc

Les Français, sans leur capitaine Kylian Mbappé resté sur le banc avec sa fracture du nez, ont cependant été un peu plus dangereux que des Oranje très timides. Griezmann a ainsi hérité de deux occasions nettes (14e/65e), mais il a chaque fois manqué son affaire. Les Néerlandais ont cru marquer à la 70e par Simons, mais l'annulation du but a été confirmée par la VAR pour une position de hors jeu de Dumfries après de longues minutes d'examen.

Lors de la dernière journée mardi à 18h00, la France sera aux prises avec la Pologne à Dortmund, alors que les Pays-Bas affronteront l'Autriche à Berlin. Sauf grosse surprise, les Bleus et les Oranges devraient être au rendez-vous de la phase à élimination directe.

Cet article a été publié automatiquement. Source : ats

Continuer la lecture

Euro 2024

Euro 2024: l'Autriche préserve ses chances

Publié

le

Marko Arnautovic célèbre son but (© KEYSTONE/EPA/ABEDIN TAHERKENAREH)

L'Autriche a préservé ses chances de qualification pour les 8es de finale de l'Euro 2024. A Berlin, dans le groupe D, elle s'est imposée 3-1 contre la Pologne, qui reste à zéro point.

Les Autrichiens du sélectionneur allemand Ralf Rangnick, battus 1-0 par la France lors de la 1re journée, ont ainsi rectifié le tir. Ils ont acquis leur succès grâce à des réussites de Trauner (9e), Baumgartner (67e) et Arnautovic (78e/penalty). La Pologne avait égalisé par Piatek (30e).

Malgré l'entrée à l'heure de jeu de leur capitaine et buteur Robert Lewandowski (35 ans), les Polonais ont donc subi une deuxième défaite de suite. Elle plombe sérieusement leurs espoirs de qualification, surtout qu'ils affronteront la France lors de leur troisième match et qu'ils n'ont jusqu'ici pas convaincu du tout.

L'Autriche, pour sa part, est mieux placée avec trois points. Elle a aussi montré davantage de qualité et d'inspiration dans le jeu que son adversaire et donc pleinement mérité d'empocher la totalité de l'enjeu vendredi dans la capitale allemande.

Cet article a été publié automatiquement. Source : ats

Continuer la lecture

International

Barcelone: fin des appartements touristiques d'ici à 2029

Publié

le

La ville de Barcelone veut favoriser les habitants au détriment des touristes (Photo d'illustration). (© KEYSTONE/EPA EFE/QUIQUE GARCIA)

Barcelone veut mettre un terme à la location d'appartements touristiques d'ici à 2029 pour faciliter l'accès au logement des habitants, a annoncé vendredi le maire de cette ville du nord-est de l'Espagne, qui reçoit des millions de touristes par an.

"Le Parlement catalan nous autorise" désormais à "ne pas renouveler les licences des appartements touristiques", ce qui "nous permettra de remettre 10'000 logements sur le marché de la location ou de la vente", a assuré lors d'une conférence de presse le maire de Barcelone, le socialiste Jaume Collboni.

Selon la municipalité, les licences des appartements touristiques, renouvelées pour cinq ans en novembre, expireront en novembre 2028.

Cela signifie qu'"à partir de 2029", s'il n'y a pas de contretemps, "les appartements touristiques tels que nous les concevons aujourd'hui disparaîtront de la ville de Barcelone", a lancé l'édile.

Pour mettre en oeuvre cette mesure, Barcelone souhaite utiliser un décret approuvé l'an dernier par le parlement régional de Catalogne, qui réglemente le nombre de logements dotés d'une licence d'utilisation touristique dans les villes où la pression immobilière est la plus forte.

"La ville ne peut pas permettre qu'un nombre aussi élevé d'appartements soit utilisé pour l'activité touristique dans un contexte où la difficulté d'accès au logement et les effets négatifs de la surpopulation touristique sont évidents", a justifié le conseil municipal dans un communiqué.

Le problème principal

Selon M. Collboni, qui considère le logement comme le "principal" problème de Barcelone, les loyers ont augmenté de 68% au cours des dix dernières années dans la capitale catalane, où 10'101 logements disposent actuellement d'une licence comme appartement touristique.

Barcelone a suspendu ces dernières années la délivrance de nouvelles licences sous la houlette de l'ancienne maire Ada Colau (2015-2023), ex-militante du droit au logement, afin de réguler l'expansion touristique de la ville, première destination pour les visiteurs étrangers en Espagne.

Mais cela n'a pas empêché les effets du surtourisme de continuer à se faire sentir sur le logement, notamment depuis la fin de la pandémie de Covid-19.

Pour protester contre cette situation, plusieurs associations locales ont appelé à une manifestation dans la ville le 6 juillet sous le mot d'ordre: "Assez! Mettons des limites au tourisme!".

Ce rassemblement fait suite à d'autres manifestations similaires déjà organisées ces derniers mois dans d'autres hauts lieux du tourisme espagnol, comme les îles Canaries et Palma de Majorque.

Cet article a été publié automatiquement. Sources : ats / afp

Continuer la lecture

Euro 2024

Euro 2024: l'Ukraine domine la Slovaquie

Publié

le

La superbe action de Yaremchuk pour le 2-1 (© KEYSTONE/EPA/FRIEDEMANN VOGEL)

L'Ukraine s'est relancée dans le groupe E de l'Euro 2024. A Düsseldorf, elle a battu la Slovaquie 2-1 après avoir été menée à la pause. Les deux équipes ont trois points après deux matches.

L'Ukraine avait pourtant mal débuté la rencontre en encaissant un but d'Ivan Schranz à la 17e sur une erreur de marquage. Le même joueur avait déjà été décisif en marquant le seul but lors du succès des Slovaques contre la Belgique.

Mais l'équipe de Serhiy Rebrov, privé notamment du gardien de but du Real Madrid Andriy Lunin, laissé sur le banc, a pris l'ascendant en fin de première période. Elle a logiquement égalisé par Mykola Shaparenko (54e). Et le remplaçant Roman Yaremchuk a donné l'avantage à son équipe de superbe manière à la 80e en glissant le ballon sous le gardien slovaque Martin Dúbravka après un contrôle d'anthologie.

Avant le match Belgique - Roumanie de samedi (21h00 à Cologne), trois équipes ont trois points, à savoir la Roumanie, l'Ukraine et la Slovaquie. La Belgique ferme la marche avec zéro point.

Il n'y a ainsi toujours pas eu de 0-0 lors de cet Euro après 19 matches, ce qui constitue une nouvelle très positive.

Cet article a été publié automatiquement. Source : ats

Continuer la lecture

International

Incendies record dans la plus grande zone humide de la planète

Publié

le

Plus de 1700 foyers ont déjà été repérés en un mois dans la plus vaste zone humide de la planète (Archives). (© KEYSTONE/EPA EFE/ISAAC FONTANA)

La plus grande zone humide de la planète, le Pantanal, sanctuaire de biodiversité au sud de l'Amazonie, est en proie aux incendies avant même le début de la saison sèche. Le record de foyers pour un mois de juin a déjà été pulvérisé.

Depuis le début du mois, 1729 foyers ont été identifiés par satellite dans la zone, selon les données publiées vendredi par l'Institut brésilien de recherches spatiales (INPE).

C'est près de quatre fois plus que le record précédent pour tout un mois de juin, qui remonte à 2005, quand 435 foyers avaient été comptabilisés.

"Cette recrudescence des incendies au Pantanal avant même la saison sèche est extrêmement préoccupante", estime auprès de l'AFP Claudio Angelo, membre du collectif d'ONG Observatoire du Climat.

Du 1er janvier au 20 juin, l'INPE a recensé 2628 foyers au Pantanal, une augmentation de 1818% par rapport à la même période de l'année dernière.

Ce chiffre est également supérieur à celui du premier semestre 2020 (2534), qui s'est révélée être la pire année jamais enregistrée, quand 30% de la surface de la région avait été atteinte par les flammes.

Sanctuaire

La saison sèche débute habituellement au second semestre. En 2020, un pic avait été atteint en septembre, avec 8106 foyers, mois le plus dévastateur depuis que l'INPE a commencé à compiler ces données, en 1998.

"Tout porte à croire que nous sommes face à un autre événement climatique extrême, ce qui nous fait craindre pour l'avenir du biome ces prochains mois, quand la sécheresse aura atteint son apogée", insiste M. Angelo.

Le Pantanal, qui s'étend aussi en Bolivie et au Paraguay, est la plus grande zone humide tropicale de la planète.

Ce sanctuaire de biodiversité attire de nombreux touristes qui peuvent y admirer de près caïmans, loutres géantes, oiseaux multicolores et, pour les plus chanceux, des jaguars.

La sécheresse après les inondations

La ministre brésilienne de l'Environnement, Marina Silva, a évoqué à plusieurs reprises ces dernières semaines des risques de sécheresse "sévère" dans plusieurs régions du pays et notamment au Pantanal.

Le Brésil a déjà été frappé par un désastre climatique sans précédent le mois dernier, quand des inondations causées par des pluies diluviennes ont fait plus de 170 morts dans le sud du pays.

"Après les fortes pluies nous aurons la sécheresse, probablement en Amazonie et au Pantanal (...)", avait déclaré la ministre le 5 juin dernier, à l'occasion de la journée mondiale de l'environnement.

Des événements extrêmes qu'elle a attribué à la "combinaison de phénomènes météorologiques comme El Niño et à l'intensification du changement climatique".

Cet article a été publié automatiquement. Sources : ats / afp

Continuer la lecture