Rejoignez-nous

Genève

Des cas de Covid-19 à l’OSR et au Grand Théâtre de Genève

Publié

,

le

Un cluster de Covid-19 a touché les musiciens de l'Orchestre de la Suisse romande et son directeur musical et artistique Jonathan Nott lors de la dernière production du Grand Théâtre de Genève, "Parsifal", de Wagner. Des cas ont aussi été détectés au sein de la maison lyrique, sans liens (archives). (© KEYSTONE/SALVATORE DI NOLFI)

Un cluster de Covid-19 a touché les musiciens de l’Orchestre de la Suisse romande (OSR) et son chef Jonathan Nott lors de la dernière production du Grand Théâtre de Genève. Des cas ont aussi été détectés au sein de la maison lyrique, sans liens.

Quatre artistes du choeur et un collaborateur administratif ont été testés positifs, a réagi mardi le Grand Théâtre à la suite d’un communiqué de l’OSR annonçant un cluster. « Ces cas sont bien isolés et n’ont pas été en contact direct avec les musiciens », écrit l’opéra, précisant que les mesures de protection en vigueur ont été respectées et qu’aucun cas n’a été déclaré au sein des équipes techniques.

La représentation en streaming le 2 avril dernier de l’opéra « Parsifal », de Wagner, avait été annulée le jour-même. Les répétitions de l’opéra se sont déroulées dans le respect du plan de protection validé par le service du médecin cantonal, assurent les deux institutions.

Afin de préserver la santé de ses employés, le conseil de la Fondation de l’OSR a toutefois décidé de suspendre les activités musicales jusqu’à fin juin. « Seules les activités ne présentant aucun risque pour le personnel seront maintenues », a-t-il annoncé lundi.

Conditions strictes

De son côté, le Grand Théâtre indique que les répétitions de « Didon et Enée » se déroulent sous conditions strictes, tandis que le spectacle de ballet « Le Sacre », autour du « Sacre du printemps », de Stravinski », sera probablement produit avec un enregistrement sonore. La faisabilité de l’opéra « La Traviata », à la mi-juin avec l’OSR, est, quant à elle, en cours d’évaluation.

« La réalisation de ces prochains spectacles est également sujette aux décisions fédérales prévues pour mercredi ainsi qu’à l’évolution générale de la situation », conclut le Grand Théâtre.

Cet article a été publié automatiquement. Source : ats

Cliquez pour commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Actualité

Réforme du Cycle: le DIP veut instaurer des classes mixtes

Publié

le

KEYSTONE/Salvatore Di Nolfi

Le département de l’instruction publique repense l’organisation du cycle d’orientation pour mieux répondre aux besoins des élèves. Dès 2022, les trois regroupements actuels seront supprimés en 9e et en 10e au profit de classes mixtes avec des matières à niveaux. En 11e, les élèves seront répartis en deux voies distinctes, maturité ou certificat. Autre nouveauté: la possibilité de faire un parcours accéléré en deux ans pour les élèves avec de grandes facilités.

Des parcours adaptés à tous les élèves. C’est ainsi que l’on pourrait résumer CO22, la nouvelle mouture que devrait prendre le cycle d’orientation dès la rentrée 2022 dont les enjeux ont été présentés à la presse ce lundi. En projet depuis 2019, cette nouvelle structure doit permettre de répondre aux besoins de tous les élèves qu’ils aient des difficultés ou de la facilité. La réforme a fait l’objet d’un large travail de collaboration avec les enseignants, les parents d’élèves, les experts et les partis politiques. Tour d’horizon de ces changements avec Anne Emery-Torracinta, conseillère d’état en charge de l’instruction publique.

Anne Emery-Torracinta
Conseillère d'état en charge de l'instruction publique
Anne Emery-TorracintaConseillère d'état en charge de l'instruction publique
Une des grandes nouveautés de la réforme est également de permettre un parcours accéléré en deux ans pour les élèves avec de grandes facilités. Ceux-ci seront identifiés en première partie de 9e année. Par la suite, ils bénéficieront d’aménagements pour apprendre le programme de 10e entre la seconde partie de la 9e année et la première partie de la 11e année. Les élèves sauteront donc la 10e puisqu’ils seront directement promus en 11e. A noter qu’il ne faut pas voir dans ce parcours une quelconque forme d’élitisme puisque ces élèves seront dans les mêmes classes que tous leurs autres camarades. Selon les premières estimations, ce parcours accéléré devrait concerner une vingtaine d’élèves par établissement.

Stopper la ghettoïsation

Le projet a vu le jour car la précédente réforme de 2011 (nCO) n’a pas produit les effets escomptés. L’orientation à l’issu du Cycle n’a pas été modifiée et le système de regroupement par niveaux a contribué à accentuer les inégalités sociales. Lors de la dernière rentrée, 76% des élèves ont intégré le regroupement 3, le plus exigeant, 20% le regroupement 2 et seulement 4% le regroupement 1, le moins exigeant. Pour ce dernier groupe, la situation n’était plus tenable comme l’explique Anne Emery Torracinta.

Anne Emery-Torracinta
Conseillère d'état en charge de l'instruction publique
Anne Emery-TorracintaConseillère d'état en charge de l'instruction publique

 

Pas de nivellement par le bas

Parmi les opposants, la réforme n’est pas vue d’un très bon oeil. Ils craignent notamment que l’homogénéisation des classes débouche sur un nivellement par le bas du niveau du cycle d’orientation. Une crainte infondée selon Anne Emery-Torracinta.

Anne Emery-Torracinta
Conseillère d'état en charge de l'instruction publique
Anne Emery-TorracintaConseillère d'état en charge de l'instruction publique

La mise en oeuvre de cette réforme nécessite 5 millions de francs. Une vingtaine de postes supplémentaires devront être crées. Le projet prévoit également de former les enseignants et notamment ceux qui devront gérer différents niveaux dans une discipline.

Sous réserve de l’adoption de la loi par le Grand Conseil, il est prévu une mise en oeuvre progressive sur trois ans: pour les élèves de 9e à la rentrée 2022, pour ceux de 10e en 2023 et pour ceux de 11e en 2024. Genève s’inscrirait ainsi dans la tendance romande puisque Jura, Valais et Neuchâtel pratiquent déjà la mixité avec niveaux dans certaines disciplines. Seuls Fribourg et Vaud conservent des sections.

Continuer la lecture

Actualité

Quiz Room: le jeu inspiré des plateaux télé débarque à Genève

Publié

le

©QUIZ ROOM

L'enseigne propose un jeu de quiz déjanté dans un univers proche de celui des émissions de télévision. Accessible pour tout public, Quiz Room s'appuie autant sur la culture générale que sur la stratégie. L'arcade de jeux d’un nouveau genre vient d’ouvrir ses portes à Genève aux Eaux-Vives.

Vous avez toujours rêvé de participer à un jeu télévisé ? Quiz Room est fait pour vous ! Dans un décor de plateau télé ultra réaliste et immersif les joueurs sont réunis en cercle, chacun autour de son pupitre. Le but est simple : répondre au maximum de questions de culture générale, en mode solo, duo, trio ou tournoi. Ici, pas d’animateur, mais une voix off qui guide les joueurs au fur et à mesure du jeu. En plus du traditionnel questions-réponses, le jeu comporte de nombreux défis comme compléter des paroles de chansons, des tests de mémorisation ou encore d’observation. Les créateurs se sont inspirés de nombreux jeux télévisés existant pour produire un jeu unique et original comme l’explique Sabrina Soleilhac, responsable marketing et communication chez Quiz Room.

Sabrina Soleilhac
Responsable marketing et communication chez Quiz Room
Sabrina SoleilhacResponsable marketing et communication chez Quiz Room

 

Stratégie et rééquilibrage

Les enfants sont admis à partir de huit ans accompagnés d'un adulte. Les questions sont adaptables selon le niveau de participants voire personnalisables lors d’événements particuliers. Avant de s’affronter les joueurs peuvent composer leur quiz selon diverses thématiques comme la musique, le sport, sujets de société, vie quotidienne, premier de la classe ou encore cinéma et séries. L’une des particularités de Quiz Room est qu’un algorithme gère le niveau de difficulté de la partie en temps réel afin d’adapter le niveau des questions aux participants. Les explications de Sabrina Soleilhac.

Sabrina Soleilhac
Responsable marketing et communication chez Quiz Room
Sabrina SoleilhacResponsable marketing et communication chez Quiz Room

Autre singularité de Quiz Room : la culture générale n’est pas le seul atout pour gagner. En effet, Quiz Room est un jeu ou la stratégie a toute son importance pour tirer son épingle du jeu notamment grâce aux jokers à disposition des joueurs comme l’explique Sabrina Soleilhac.

Sabrina Soleilhac
Responsable marketing et communication chez Quiz Room
Sabrina SoleilhacResponsable marketing et communication chez Quiz Room

Crée à Paris, le concept du Quiz Room est unique au monde. Il a ouvert ses portes il y a quelques semaines pour la première fois en Suisse à Genève. L’arcade située dans le quartier des Eaux-Vives peut accueillir jusqu’à 54 personnes dans trois salles différentes.

Continuer la lecture

Actualité

Une montre intelligente qui pourrait vous sauver la vie

Publié

le

Photo © Synctech SA - Timeon

Dans le grand bain des montres intelligentes, une jeune entreprise genevoise compte bien devenir la référence des smartwatch pour le monde nautique.

Leur montre, nommée Time on, combine synchronisation et sauvetage.

Présentation du concept avec Benoît Rouchaleau.

 

La montre Timeon est finalement à l’image de son créateur, Rémi Aeschimann, à mi-chemin entre l’horloger de formation et le navigateur aguerri. Après 4 ans à l’école d’horlogerie de Genève, il a viré vers le monde de la régate professionnelle. Et ses 2 passions nourrissent aujourd’hui son projet de montre intelligente, dédiée au monde nautique. Le concept: un boîtier de 40 mm qui embarque des fonctions classiques de GPS, de vitesse ou d’altimètre mais surtout qui intègre un dispositif de synchronisation automatique du temps pour les régatiers et un mode « sauvetage » qui permet d’envoyer un signal de détresse, pour localiser une personne en difficulté dans l’eau. Rémi Aeschimann.

Rémi Aeschimann
CEO Synctech SA et créateur de la montre Timeon
Rémi AeschimannCEO Synctech SA et créateur de la montre Timeon

Et comme bien souvent la bonne idée est née d’un manque.

Rémi Aeschimann
CEO Synctech SA et créateur de la montre Timeon
Rémi AeschimannCEO Synctech SA et créateur de la montre Timeon

Bien sûr, la montre s’adresse en priorité aux régatiers mais la démocratisation des sports nautiques pourrait ouvrir d’autres horizons commerciaux.

Rémi Aeschimann
CEO Synctech SA et créateur de la montre Timeon
Rémi AeschimannCEO Synctech SA et créateur de la montre Timeon

Autre particularité de la montre, elle n’est pas dépendante d’un réseau qui limiterait son champ d’action.

Rémi Aeschimann
CEO Synctech SA et créateur de la montre Timeon
Rémi AeschimannCEO Synctech SA et créateur de la montre Timeon

Seul bémol pour l’instant, le dispositif ne fonctionne qu’en réseau fermé. Seuls ceux qui possèdent la montre Time on peuvent émettre ou recevoir un signal de détresse. A voir, à terme, comment la technologie peut être développée sur d’autres supports. Pour l’heure, la montre est uniquement disponible en pré-commande à 749 francs. Les 100 premiers modèles seront distribués à un pool de testeurs début 2022. 

Continuer la lecture

Actualité

Le personnel de la santé exige une revalorisation salariale immédiate

Publié

le

KEYSTONE/Martial Trezzini

Le SIT et le SSP ont mené une action conjointe ce jeudi devant les HUG. Ils exigent l'octroi immédiat de deux classes supplémentaires pour le personnel de la santé. Ce dernier attend une revalorisation salariale depuis 15 ans. Les rémunérations ne sont actuellement pas à la hauteur de l'exigence de ces fonctions qui ont évolué selon les syndicats.

"Après les applaudissement, deux classes en plus immédiatement !" C'est sous ce slogan que le Syndicat interprofessionnel de travailleuses et travailleurs (SIT) et le Syndicat des services publiques ont mené une action de protestation devant les HUG. Cette dernière a été caractérisée par un concert de sifflets d'une quinzaine de personnes pour protester contre le manque d'action du Conseil d'Etat et son absence de reconnaissance du travail et des efforts fournis par les salariés du domaine de la santé. Voilà plus de quinze ans que de nombreux corps de métiers (infirmiers, radiologiste, aides soignants, physiothérapeutes etc.) attendent une vraie reconnaissance de l'évolution de leur fonction. Pour autant, les revendications ne concernent pas que les salaires comme l'explique Sandra Froideveaux, secrétaire syndicale pour le SIT.

Sandra Froideveaux
Secrétaire syndicale pour le SIT
Sandra FroideveauxSecrétaire syndicale pour le SIT

Selon les syndicats, la crise Covid a démontré l'importance systémique des métiers de soins. Le personnel de la santé a été en première ligne, prenant des risques pour sa propre santé et celle de ses proches. Il est donc temps de les valoriser comme il se doit selon Sandra Froideveaux.

Sandra Froideveaux
Secrétaire syndicale pour le SIT
Sandra FroideveauxSecrétaire syndicale pour le SIT

 

Pétition restée lettre morte

Pour rappel, le 30 septembre dernier les syndicats ont remis une pétition adressée au Conseil d'Etat munie d'un peu plus de 4500 signatures pour demander la revalorisation des salaires des métiers de soins à Genève.  La réponse des autorités genevoises n'a pas satisfait les syndicats comme l'explique Sandra Froideveaux.

Sandra Froideveaux
Secrétaire syndicale pour le SIT
Sandra FroideveauxSecrétaire syndicale pour le SIT

Continuer la lecture

Actualité

L’invention d’une genevoise pour apprendre aux enfants à être propre

Publié

le

Une bonne idée pour aider les enfants à passer le cap difficile de la propreté

Une maman genevoise a inventé le Crocodisk. Comme son nom l’indique, c’est un disque autocollant, malin et ludique, qui apprend à devenir propre, en s’amusant.

Présentation de l’idée avec Benoît Rouchaleau.

 

La plupart des parents connaissent, ou ont connu, le passage délicat de la couche, au pot. Pour certains, c’est même une rude épreuve. Voilà en tout cas une solution, pensée et conçue, par une mère de famille genevoise: le Crocodisk, c’est un sticker thermosensible que l’on colle au fond du pot ou dans la cuvette des WC et qui laisse apparaître un crocodile, au contact de la chaleur de l’urine. Et comme souvent, l’idée de Lucyle Olivia est née d’une expérience personnelle.

Lucyle Olivia
Créatrice du Crocodisk
Lucyle OliviaCréatrice du Crocodisk

Le disque adhésif fait 7 cm de diamètre, il est nettoyable et réutilisable, il est “Swiss made” et un brevet a même été déposé. Il est déjà en vente sur le site aarons-room.com et les premiers retours des parents et des crèches sont très positifs.

Lucyle Olivia
Créatrice du Crocodisk
Lucyle OliviaCréatrice du Crocodisk

Et même si Lucyle Olivia a concrétisé son idée de A à Z en quelques mois seulement, la fabrication n’aura pas été simple pour cette mère de famille inventive et touche à tout. 

Lucyle Olivia
Créatrice du Crocodisk
Lucyle OliviaCréatrice du Crocodisk

On a coutume de dire que les meilleures idées sont souvent les plus simples mais encore fallait-il y penser et encore fallait-il y croire au début de l’aventure. 

Lucyle Olivia
Créatrice du Crocodisk
Lucyle OliviaCréatrice du Crocodisk

Pour la petite histoire, son fils a été propre du jour au lendemain grâce au disque. La maman, elle, planche déjà sur de nouveaux projets et de nouvelles inventions. 

Continuer la lecture