Rejoignez-nous

L'Edito Politique

«Cela ne sert à rien, Pierre»

Publié

,

le

Le billet d’humeur d’Olivier Francey du vendredi 14 septembre.

Le billet d'humeur d'Olivier Francey

Cliquez pour commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

L'Edito Politique

«Quand les quotas féminins divisent le PLR genevois»

Publié

le

Ce jeudi 15 novembre, à défaut d’avoir piscine, séance de «physio» ou d’aquaponey – une facétie que les plus anciens ne peuvent pas comprendre –, c’est réunion des délégués du parti libéral-radical genevois, le PLR. Et autant dire que l’ambiance est des plus chaleureuses et confraternelles en ce moment dans ce parti. Pomme de discorde au menu de cette assemblée: la volonté du comité directeur de se plier aux quotas féminins lorsqu’il s’agira de définir la typologie de la liste aux élections fédérales de 2019. «Quand les quotas féminins divisent le PLR genevois»: l’Edito d’Olivier Francey.

L'Edito d'Olivier Francey: L'Édito d'Olivier Francey, 13.11.2018 – «Quand les quotas féminins divisent le PLR genevois»

Ce jeudi 15 novembre, à défaut d’avoir piscine, séance de physio ou d’aquaponey – une facétie que les plus anciens ne peuvent pas comprendre – c’est réunion des délégués du PLR! «Quand les quotas féminins divisent le PLR genevois», c'est auss l'Edito d'Olivier Francey.

Gepostet von Radio Lac am Montag, 12. November 2018

 

Continuer la lecture

L'Edito Politique

«Et pourquoi ne pas regarder passer les trains?»

Publié

le

«Et pourquoi ne pas regarder passer les trains?», c’est le sujet du billet d’humeur d’Olivier Francey.

«Prendre le temps, suspendre les secondes, s’arrêter un peu pour ne rien faire. Et se rappeler, que la vraie témérité aujourd’hui, ou les vrais rebelles, ce sont ceux qui ont le courage de laisser passer les trains lorsqu’il s’agit de s’informer du monde.
C’est le meilleur moyen d’éterniser les baisers sur les quais de gare, et même quand on croyait qu’ils étaient seulement volés.»

Le billet d'humeur d'Olivier Francey

«Et pourquoi ne pas regarder passer les trains?», c’est le sujet du billet d’humeur d'Olivier Francey.

Gepostet von Radio Lac am Donnerstag, 8. November 2018

Continuer la lecture

L'Edito Politique

«La paille et la poutre»

Publié

le

La péréquation intercantonale? Cela ne vous dit peut-être rien. Et pourtant, c’est bougrement plus important – qu’une mauvaise bouteille de Moët & Chandon acquise à coup des cartes de crédit dans un karaoké sur «Les lacs du Connemara». C’est le sujet de l’Edito politique d’Olivier Francey.

L'Edito d'Olivier Francey: «La paille et la poutre»

La péréquation intercantonale? Cela ne vous dit peut-être rien. Et pourtant, c’est bougrement plus important – qu’une mauvaise bouteille de Moët & Chandon acquise à coup des cartes de crédit dans un karaoké sur «Les lacs du Connemara». C'est le sujet de l'Edito politique d'Olivier Francey.

Gepostet von Radio Lac am Donnerstag, 8. November 2018

Continuer la lecture

L'Edito Politique

«Plaider, c’est bander. Convaincre, c’est jouir»

Publié

le

«Plaider, c’est bander. Convaincre, c’est jouir.» L’Edito politique d’Olivier Francey à propos du nouveau livre de l’avocat Eric Dupont-Moretti, «Le droit d’être libre».

L'Edito d'Olivier Francey: «Plaider, c’est bander. Convaincre, c’est jouir»

«Plaider, c’est bander. Convaincre, c’est jouir.» L'Edito d'Olivier Francey à propos du nouveau livre de l’avocat Eric Dupont-Moretti: «Le droit d'être libre».

Gepostet von Radio Lac am Montag, 5. November 2018

Continuer la lecture

L'Edito Politique

«Quand la police genevoise nous prend pour des idiots»

Publié

le

A la question de savoir si la police judiciaire genevoise pouvait encore accorder sa confiance à Pierre Maudet, – «indépendamment des suites judiciaires et politiques qui seront données à l’affaire» éponyme –, 101 policiers ont répondu: «non». Réponse obtenue il y a quelques semaines, en assemblée extraordinaire du syndicat de la police judiciaire, le SPJ, à l’unanimité des personnes présentes, révèle la RTS ce week-end. On rappellera que ce corps de police compte 280 inspecteurs, sur un total de près de 1500 policiers.

Un vote de défiance qui a inspiré l’Edito politique d’Olivier Francey.

L'Edito d'Olivier Francey: «Quand la police genevoise nous prend pour des idiots»

«Quand la police genevoise nous prend pour des idiots.» L'Edito politique d'Olivier Francey.

Gepostet von Radio Lac am Sonntag, 4. November 2018

Continuer la lecture