Rejoignez-nous

Parlons économie

Comprendre comme garantir l’intégrité numérique, aider les commerçants à faire face à la crise et focus sur l’initiative sur le matériel de guerre.

Publié

,

le

Aujourd’hui dans Parlons Economie, nous plongeons au coeur des enjeux d’aujourd’hui avec nos invités. Pour commencer, nous chercherons à comprendre l’importance de la garantie de l’intégrité numérique dans un monde en digitalisation constante. Nous sommes avec Bertrand Reich, président du PLR Genève qui souhaite inscrire la sauvegarde de l’intérgité numérique dans la Constitution cantonale et Maxime Provini, cofondateur de OCAVE SA qui nous explique quelles données possèdent son entreprise et comment elle les utilise. Nous poursuivons avec la situation des commerçant en pleine deuxième vague de Covid-19. Pierre Brunchwig, associé-gérant de Bon Génie Grieder Brunschwig Group nous dresse le tableau d’un secteur en grande difficulté et avec peu de visibilité pour la suite.

Pour finir, nous revenons ensuite sur l’un des objets des votations du 29 novembre, l’initiative sur le matériel de guerre visant à interdire son financement. Nous faisons le point sur cette initiative avec Nathalie Hardyn, responsable politique de la CCIG et Philippe Cordonnier, repsonsable romand de Swissmem.

3 minutes pour comprendre: Faut-il garantir l’intégrité numérique ?

A l’ère du numérique, le PLR genevois souhaite inscrire la sauvegarde de l’intégrité numérique de chacun dans la Constitution cantonale. Pour notre invité, Bertrand Reich, président du PLR Genève, l’essor des technologies pose aujourd’hui de nouveaux défis et risques pour la vie privée des individus et le droit actuel est peu précis sur ce sujet. Il y a un manque de protection des individus et donc un besoin de règlementer l’utilisation des données privées.

L’enjeu est de plus en plus important en particulier avec l’arrivée de nouveaux services numériques comme les dossiers médicaux numériques ou la gestion digitale de certaines démarches administratives. C’est pour cette raison que le PLR genevois propose d’inscrire l’intégrité numérique dans la Constitution cantonale comme une première étape vers des mesures fédérales voir européennes.

3 minutes pour comprendre
Faut-il garantir l'intégrité numérique ?
3 minutes pour comprendreFaut-il garantir l'intégrité numérique ?

 

Genève innove : Comment le commerce de détail fait face à une crise qui dure ?

Nous l’évoquons régulièrement dans Parlons Economie, le commerce de détail traverse une période compliquée tant sur le plan économique qu’humain et cette seconde vague de Covid-19 ne vient pas améliorer les choses, bien au contraire…

Pierre Brunschwig, associé-gérant de Bon Génie Grieder Brunschwig Group, alerte sur une situation difficile et un manque de visibilité qui inquiète les commerçants. Il y a, aujourd’hui, un besoin que les politiques et l’exécutif réflechissent pour la suite car le semi-confinement tous les trois mois n’est pas une solution viable pour les commerçants. Notre invité demande un plan B pour faire face à d’éventuelles prochaines vagues.

Si la préoccupation sanitaire et en particulier celle de la place dans les hôpitaux a été l’unique préoccupation ces derniers mois, il est temps aujourd’hui de trouver un équilibre car la santé des populations passent aussi par leur bien-être et c’est un drame humain qui se joue chez les commerçants à ce jour.

Genève innove
Comment le commerce de détail fait face à une crise qui dure ?
Genève innoveComment le commerce de détail fait face à une crise qui dure ?

 

Le Focus : L’initiative sur le matériel de guerre

Le 29 novembre prochain, les citoyennes et citoyens suisses vont s’exprimer sur une initiative populaire « Pour une interdiction du financement des producteurs de matériel de guerre ». Nous recevons Nathalie Hardyn, responsable politique à la CCIG et Philippe Cordonnier, responsable romand de Swissmem pour un focus sur cet objet.

Tout d’abord, quel est l’enjeu de cette proposition ? Il s’agit d’une initiative portée par le « groupe pour une Suisse sans armée » et qui prévoit d’interdire le financement de tout le matériel de guerre, sans distinction, c’est-à-dire d’interdire d’octroyer des crédits aux producteurs d’armes et également de détenir des actions liées aux entreprises produisant du matériel de guerre.

Nathalie Hardyn nous explique que la CCIG est contre cette initiative car il existe déjà une loi qui interdit la fabrication et le financement de certains types d’armes comme les armes nucléaires par exemple et qu’aller plus loin dans cette réglementation en interdisant toute entreprise à réaliser plus de 5% de son chiffre d’affaires annuel dans la production d’armes pourrait pénaliser les entreprises suisses.

Philippe Cordonnier, responsable romand de Swiss meme nous explique. Aujourd’hui en Suisse, de très nombreuses PME travaillent dans le domaine des machines et, bien que la plupart de leur production soit de l’ordre de l’équipement civile, elles contribuent aussi en petite partie à la production de matériel pouvant être considéré comme du matériel de guerre. La plupart du temps, l’industrie du matériel de guerre recquiert des technologies d epointes et cette activité permet donc aux entreprises d’innover, de se spécialiser puis d’adapter ces technologie au domaine civile. Le problème avec l’initiative est que les PME se verraient interdire cette production qui est pourtant essentielle à leur développement et à l’innovation en Suisse.

Plus de détails avec Nathalie Hardyn et Philippe Cordonnier:

Le Focus
L'initiative sur le matériel de guerre
Le FocusL'initiative sur le matériel de guerre

Cliquez pour commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Parlons économie

Etre couvert pour les accidents de ski, développer l’énergie renouvelable dans la région et investir dans les projets en Science de la vie au menu de Parlons Economie.

Publié

le

On ouvre notre émission de la semaine avec le sujet des assurances au sport d'hiver. Pour en parler, Christelle Jacotey, responsable du développement commercial chez Swiss Risk and Care est notre invité. Dans la seconde partie, nous nous intéressons à la transition énergétique avec deux exemples concrets de projets menés sur le bassin lémanique. Nous recevons Christian Brunier, directeur général des SIG pour parler de Genilac et Vincent Scattolin, président de la SPL qui nous présente Terrinnov.

Pour terminer, nous nous intéresserons au domaine des Sciences de la vie qui est actuellement sous le feu des projecteurs. Emmanuel de Watteville, General Partner Blue Ocean Ventures et responsable financement des startup à la Fongit nous expliquera pourquoi investir dans les stratups innovantes de ce domaine.

 

3 minutes pour comprendre: L'économie de la neige

Nous commençons cette semaine par un sujet d'actualité en cette période de vacances d'hiver. Chaque année de nombreux suisses profitent de cette période pour chausser leurs skis ou snowboards et dévaler les pistes. Malheureusement, chaque hiver on dénombre environ 76'000 accidents sur les pentes enneigées. Si ils sont généralement bénins, il est toujours intéressant de savoir comment nous sommes assurés avant le départ.

Nous abordons le sujet avec Christelle Jacotey, responsable du développement commercial chez Swiss Risk and Care. Si vous êtes suisse et salarié en Suisse, l'assurance obligatoire LAA, souscrite par votre employeur vous couvre en cas d'accident non professionnel. Elle prend en charge vos soins, le sauvetage, les béquilles, fauteuils roulants... et vous verse des indemnités en cas d'arrêt de travail.

Vous avez également la possibilité de souscrire à une assurance complémentaire LAAC, qui n'est pas obligatoire, et qui couvrira les lacunes de la LAA.

Pour les étudiants, les enfants, les retraités... toutes les personnes sans activité, elles sont couvertes par LAMAL. Cette assurance couvrira le sauvetage, les soins...

Dans tous les cas, notre invitée rappelle qu'il est indispensable de se renseigner sur les couvertures que vous avez et leurs conditions avant votre départ aux sports d'hiver. Vous pouvez également faire appel à un courtier en assurance afin de vous aider à trouver la couverture qui correspond le mieux à vos besoins.

3 minutes pour comprendre
L'économie de la neige.
3 minutes pour comprendreL'économie de la neige.

 

Genève bouge pour la planète: Des projets de transition énergétique

Nous avons la chance ce jeudi de recevoir deux acteurs majeurs de projets de transition énergétique dans la région lémanique pour nous parler de leurs mises en place.

©Frederico Beccari / Unplash

Tout d'abord, Christian Brunier, directeur général de SIG présente le projet Genilac. Un projet qui consiste à répondre aux besoins en chaleur et froid de la ville de Genève en utilisant une énergie durable: l'eau du lac et la géothermie.

Les SIG ont une volonté forte de répondre au défi écologique en proposant des énergies renouvelables. A Genève, c'est déjà le cas avec l'électricité et avec Genilac, la gestion du chaud et du froid se fera également sur un modèle plus durable.

D'un autre côté, nous découvrons le projet Terrinnov avec Vincent Scattolin, président de la SPL. Ce projet consiste en la création d'un nouveau quartier dans le secteur de Ferney-Voltaire constitué à la fois d'habitation et de locaux commerciaux qui sera entièrement alimenté grâce à l'énergie produite par le CERN. Une façon de récupérer et réutiliser cette énergie.

Le détail des deux projets avec nos invités.

Genève bouge pour la planète
Des projets de transition énergétique
Genève bouge pour la planèteDes projets de transition énergétique

 

Genève innove: Les Sciences de la vie à Genève et comment financer l'innovation ?

Le secteur des Sciences de la Vie est au coeur des préoccupations depuis plus d'une année en raison de la crise sanitaire mais Genève n'avait pas attendue cela pour être à la pointe de le domaine. En effet, ce secteur représente 6'000 emplois, 2% du PIB et environ 500 entreprises dans le canton.

©Michael Longmire / Unsplash

Cependant, si les stratups du secteur sont nombreuses, innover et développer des produits a un prix. Nous en parlons avec Emmanuel de Watteville, General Partner Blue Ocean Ventures et responsable financement des startup à la Fongit qui est spécialisé dans l'investissement sur les entrepreneurs qui développent des projets en Science de la Vie. Parmi ces stratups, on distingue deux catégories: la biotech, c'est-à-dire le développement de médicaments ou vaccins et la medtech, soit le développement d'appareils médicaux.

Notre invité nous explique l'importance de ce secteur pour l'économie genevoise et pourquoi il faut investir dans ces startups.

Genève innove
Financer l'innovation dans les Sciences de la vie.
Genève innoveFinancer l'innovation dans les Sciences de la vie.

Continuer la lecture

Parlons économie

Crise économique et faillites, économie circulaire et inclusive, le projet Clé-de-Rive soumis à votation.

Publié

le

Cette semaine dans Parlons Economie, nous évoquons les conséquences concrètes de la crise sanitaire en prenant le pouls à l'Office des Poursuites avec son préposé directeur, Christophe Pommaz. Nous continuons à approfondir le thème de l'économie circulaire en compagnie de Laurent Maeder, co-fondateur de Circular Economy Transition. Pour finir, nous nous intéressons à l'un des objets des votations du 7 mars qui concerne de très près les genevois: le projet Clé-de-Rive. Nous serons en compagnie de Nathalie Hardyn, directrice du département politique de la CCIG et Goeffrey Sirolli, maraîcher du marché de Rive.

3 minutes pour comprendre: La Covid-19 coule-t-elle nos entreprises ?

Depuis le début de la crise sanitaire et en raison de ses conséquences économiques, l'Office Cantonal des Poursuites est en première ligne et ses collaborateurs sont confrontés à une situation humaine difficile.

Nous recevons Christophe Pommaz, préposé directeur de l'Office Cantonal des Poursuites pour aborder les conséquences de la Covid-19 sur les poursuites et les faillites.

Il commence par évoquer le cas des poursuites. La situation est compliquée car la plupart des personnes qui se retrouvent dans des situations financières compliquées et se retrouvent en poursuites ont le sentiment d'être des victimes de la crise et ressentent une profonde injustice. La gestion de ces cas demandent beaucoup d'empathie aux collaborateurs de l'Office des Poursuites qui ont des règles très strictes à respecter et peu de marges de manoeuvres.

Christophe Pommaz met en avant l'importance de chercher un accord, de discuter avant de faire appel aux poursuites dans une situation comme celle que nous vivons.

Du côté des faillites, l'explosion prévue pour l'Automne n'a pas eu lieu. Notre invité donne deux explications à cela: d'abord l'économie qui tourne au ralenti depuis une année va créer un effet de retard sur les faillites et ensuite, les quelques aides reçues par les entreprises en 2020 ont permis à la plupart d'entre elles de maintenir leur tête hors de l'eau. En revanche, Christophe Pommaz n'exclut pas l'arrivée de cette vague de faillites dans les semaines ou mois à venir.

3 minutes pour comprendre
La Covid-19 coule-t-elle nos entreprises ?
3 minutes pour comprendreLa Covid-19 coule-t-elle nos entreprises ?

 

Genève bouge pour la planète: L'économie de demain sera-t-elle circulaire ?

L'économie de demain sera circulaire et inclusive ou ne sera pas. Tels sont les mots de notre invité, Laurent Maeder, co-fondateur de Circular Economy Transition, lorsque l'on lui pose la question de l'avenir de notre économie.

Le sujet de l'économie circulaire est au centre de nos débats sur le développement durable depuis quelques semaines dans Parlons Economie. Rappelez-vous, nous recevions la semaine dernière Vincent Burais et Raphaël Bach, membres de l’association Materiuum qui propose des objets et matériaux de seconde main pour les professionnels de la culture et nous faisions un tour d'horizon la semaine précédente des initiatives qui vont dans le sens de l'économie circulaire à Genève avec Felix Staehli, co-fondateur de Impact Hub Genève.

Cette semaine, nous revenons sur l'importance de changer d'économie. Notre invité nous explique que nous sommes actuellement dans une bascule. Il y a une vraie prise de conscience sur la nécessité d'évoluer et malgré l'ampleur de la tâche, de plus en plus d'acteurs du domaine montrent des signes de réflexion sur le sujet. On constate qu'aujourd'hui, la transition économique fait partie de la feuille de route des entreprises, politiques... Malgré tout, pour Laurent Maeder, nous devrions agir encore plus vite.

Le détail ici :

Genève bouge pour la planète
L'économie de demain sera circulaire.
Genève bouge pour la planèteL'économie de demain sera circulaire.

 

Le Focus: Un parking est-il la clé pour accéder à Rive ?

Le 7 mars prochain, genevoises et genevois se prononceront sur le projet Clé-de-Rive, un projet qui date et qui pourrait enfin prendre forme à Genève.

Un projet auquel la CCIG est favorable. Nathalie Hardyn, directrice du département politique nous explique en effet que le projet, au-delà de la création d'un parking privé qui rencontre une forte opposition, comporte un volet sur la piétonisation de treize rues du centre ville. Un aménagement qui semble nécessaire pour renforcer l'attractivité du centre en ville en particulier pour la période après-covid qui va arriver.

Nathalie Hardyn détaille le projet et ses enjeux pour nos auditeurs en compagnie de Goeffrey Sirolli, maraîcher du marché de Rive:

Le Focus.
Un parking est-il la clé pour accéder à Rive ?
Le Focus.Un parking est-il la clé pour accéder à Rive ?

Continuer la lecture

Parlons économie

Préparer l’avenir: plan de soutien aux entreprises, économie circulaire et réseautage professionnel.

Publié

le

Cette semaine, Parlons Economie vous apporte des clés pour préparer l'avenir. Quelles aides vont être apportées aux entreprises pour leur permettre de se relever ? Comment l'économie doit-elle se transformer pour être plu durable ? Comment entretenir son réseau professionnel pour aider votre carrière ? Ce sont les questions que l'on se pose aujourd'hui.

Après l'annonce d'un plan de soutien aux commerces touchés par la crise sanitaire, nous prenons le pouls dans le milieu avec le témoignage de Fernando Martins, patron du restaurant Le Portugais, Claude Christophi, co-fondateur du Collectif Indépendants et Entrepreneurs Suisse et Vincent Subilia, directeur général de la CCIG.

Pour préparer l'après, nous nous intéressons à l'économie circulaire et la seconde-main avec Materiuum, association spécialisée dans la ressourcerie pour répondre aux besoins de la société par l’innovation et la créativité. Nous recevons deux de ses membres, Vincent Burais et Raphaël Bach.

Pour finir, focus sur le réseautage professionnel ! Nos invités, Rudolf Klaus, formateur sur le réseautage productif et Eric Legendre, spécialiste du réseautage, vous apportent de nombreux conseils pratiques pour vous aider à créer et entretenir votre réseau

3 minutes pour comprendre: 250 millions de francs vont-ils sauver nos commerces?

Après le vote par le Grand Conseil d'un plan de soutien pour les commerces et restaurateurs touchés par la crise sanitaire, nous faisons le point avec Fernando Martins, patron du restaurant Le Portugais, Claude Christophi, co-fondateur du Collectif Indépendants et Entrepreneurs Suisse et Vincent Subilia, directeur général de la CCIG.

Fernando Martins nous partage le ressenti des restaurateurs. Pour le moment, quelques aides ont été reçues mais elles ne sont pas suffisantes pour couvrir les pertes. Les restaurateurs sont dans l'attente d'indemnisations plus conséquentes et cela devient urgent face à une situation qui dure.

La nouvelle du plan de soutien a été bien accueillie mais il semble malheureusement qu'il va falloir du temps pour obtenir cette aide.

Du côté des commerçants, Claude Christophi nous confirme qu'ils sont également dans une situation d'urgence. Avec les fermetures consécutives, la plupart d'entre ont du stock de précédentes saisons qu'il faut écouler et ils ne savent pas si ils vont pouvoir recommander pour une nouvelle saison. Le manque de visibilité sur la réouverture les laisse dans une situation où ils ne savent pas quoi faire, ils n'ont pas de vision sur la suite de l'année.

Bien entendu, la CCIG est très sensible à la détresse des commerçants, des restaurateurs et de toutes les autres professions touchées par cette crise. Son directeur général, Vincent Subilia, nous partage la vision de la CCIG qui est favorable au dispositif proposé par le canton car celui-ci témoigne d'une volonté de venir en aide à l'économie.

Vincent Subilia nous détaille également les trois types de bénéficiaires de ces aides apportées par le Canton et que la CCIG soutient: les entreprises qui font l'objet d'une fermeture depuis plus de quarante jours ; les entreprises non fermées mais qui auraient subi une baisse de leur chiffre d'affaires jusqu'à 40%.comme prévu par les dispositions au niveau fédéral ; les entreprises qui subissent une baisse de leur chiffre d'affaires entre 25% et 40%. Une aide à fonds perdu sera mise en place sous conditions, lesquelles sont fixées par le droit fédéral.

 

Le détail avec nos invités:

3 minutes pour comprendre
250 millions de francs vont-ils sauver nos commerces ?
3 minutes pour comprendre250 millions de francs vont-ils sauver nos commerces ?

 

Genève bouge pour la planète: Le réemploi est-il l'avenir de l'emploi ?

Une fois n'est pas coutume, le thème de l'économie circulaire revient cette semaine dans Parlons économie.

L'économie circulaire est-elle l'avenir de l'économie pour un monde plus durable ? C'est ce que pense nos invités, Vincent Burais et Raphaël Bach, membres de l'association Materiuum.

Cette association, spécialisée dans la seconde, a été créée pour venir en soutien au secteur culturel et permettre aux artistes de se procurer des matériaux de seconde-main à des prix attractifs. Mue par une conscience durable et une volonté de soutenir le milieu culturel, Materiuum s'est développée et intéresse aujourd'hui de grandes entreprises notamment dans le domaine de la construction.

Ces grandes entreprises comprennent de plus en plus l'intérêt de l'économie circulaire et l'importance d'initier une démarche durable et ont commencé à faire appel à Materiuum pour les aider à valoriser la matière mais aussi à la revendre. Un nouveau champ d'activité pour l'association qui se félicite de voir que la sensibilité à la seconde-main s'étend.

Nos invités précisent qu'aujourd'hui, pour démocratiser l'économie circulaire, il y a un besoin d'informations et de formations aux démarches qui la constituent par la société civile et les politiques.

Genève bouge pour la planète
Le ré-emploi est-il l'avenir de l'emploi?
Genève bouge pour la planèteLe ré-emploi est-il l'avenir de l'emploi?

 

Le Focus: Réseauter en temps de pandémie.

Cette semaine, notre focus se porte sur les réseautages, son importance pour notre vie professionnelle et comment poursuivre ses démarches malgré l'absence d'événements.

Rudolf Klaus, formateur sur le réseautage productif et Eric Legendre, spécialiste du réseautage insistent sur l'importance du réseautage sur le long terme. Un événement ne suffit pas, il faut poursuivre la relation par la suite. Et cela, nous pouvons le faire même en période de crise sanitaire à l'aide d'outils technologique (Skype, Zoom...) mais aussi avec un simple coup de téléphone.

Nos invités vous donnent de nombreux conseils pour créer et entretenir votre réseau:

Le Focus
Le réseautage professionnel en temps de pandémie.
Le FocusLe réseautage professionnel en temps de pandémie.

Continuer la lecture

Parlons économie

Bien-être durable, économie circulaire et soutien aux commerçants au menu de Parlons Economie.

Publié

le

Si l'année 2021 ne commence pas avec les meilleures nouvelles suite à l'annonce d'un nouveau semi-confinement dès lundi, Parlons Economie a choisi de parler d'espoir et d'initiatives positives dans cette période. Ainsi nous abordons notre émission en parlant de la croissance à Genève et de la place que prend la question du bien-être dans cette notion en compagnie de Karine Byland, responsable de projets au Département politique de la CCIGGiovanni Ferro-Luzzi, Professeur d’économie à la Haute Ecole de gestion de Genève et à l’Université de Genève et Sylvain Weber, chargé de projets de recherche à l’Institut de recherche appliquée en économie et gestion (IREG). Nous poursuivons avec Felix Staehli, co-fondateur de Impact Hub Genève avec qui nous parlons de l'économie circulaire et des changements à opérer dans nos modes de consommation pour aller vers une économie plus durable. Enfin, pour terminer, nous recevons le co-fondateur de la plateforme Covid Héros, Tobias Kuster ainsi qu'une commerçante bénéficiaire de cette plateforme, Diane Mier y Teran, fondatrice du restaurant EnvieVegan. Ils nous détaillent le fonctionnement de cette plateforme et son intérêt pour les commerçants. 

Le Focus: Le bien-être durable, quelle croissance pour Genève ?

Pour ouvrir l'émission du jour, nous abordons le sujet vaste de la croissance et en particulier celle de notre canton, Genève. En effet, depuis 2019, la CCIG conduit une étude, pilotée par un comité scientifique et chargée d'étudier la croissance à Genève afin de déterminer des scénarios de réflexion et des outils d’aide à la décision sur comment aborder la croissance à Genève.

Nous débattons du sujet avec nos invités, Karine Byland, responsable de projets au Département politique de la CCIG, Giovanni Ferro-Luzzi, Professeur d’économie à la Haute Ecole de gestion de Genève et à l’Université de Genève et Sylvain Weber, chargé de projets de recherche à l’Institut de recherche appliquée en économie et gestion (Ireg).

Pour nos invités, la croissance ne se limite pas à la simple analyse du PIB qui est souvent le principal indicateur pris en compte mais peut être aborder sous de nombreux angles qu'ils soient philosophiques, sociaux, culturels ou économiques.

A Genève, on constate que la croissance économique est honorable en raison du dynamisme de la région qui attire de nombreuses entreprises et des travailleurs de toute la région transfrontalière. Mais cette croissance économique implique aussi des aspects moins positifs comme l'augmentation des inégalités, la saturation du marché du logement, la surcharge des transports publics...

L'objectif de l'étude menée par la CCIG est donc de comprendre les mécanismes de la croissance et ses conséquences mais aussi de répondre aux interrogations des entreprises à ce sujet.

A ce jour, on constate que la croissance est surtout liée au bien-être global et économique des personnes. Il est important pour les entreprises de se préoccuper des attentes des clients et des collaborateurs, il faut notamment veiller à l'équité au sens large.

Le détail avec nos invités:

Le Focus
Bien-être durable: Quelle croissance pour Genève ?
Le FocusBien-être durable: Quelle croissance pour Genève ?

 

Genève bouge pour la planète: L'économie circulaire du bassin lémanique.

Dans cette partie de notre émission, nous nous intéressons aux initiatives locales qui vont dans le sens du développement durable et aujourd'hui, nous abordons la thématique de l'économie circulaire avec Felix Staehli, co-fondateur de Impact Hub Genève. Une économie qui se base sur le principe "rien ne se crée, rien ne se perd, tout se transforme".

Notre invité nous explique qu'adopter une démarche circulaire dans son mode de consommation est à la portée de tous et que par de petits changements dans notre quotidien, nous pouvons tous y contribuer. Il s'agit de trouver des alternatives plus durables et circulaires. Par exemple, lorsque vous souhaitez changer de voiture, vous pouvez racheter un nouveau véhicule en concession (économie "classique") ou choisir de vous diriger vers des plateformes de partage comme Mobility (économie circulaire). La seconde main est aussi un exemple d'un mode de consommation circulaire.

Bourse au livre, un exemple de seconde main

En revanche, notre invité souligne que pour que l'économie circulaire devienne le nouveau mode de consommation de masse, cela nécessite un changement de paradigme et l'implication de nombreux acteurs pour la rendre accessible et compréhensible pour le consommateur. Cette économie est en effet basée sur le travail collaboratif entre les différents acteurs.

Felix Staehli nous donne des clés pour adopter l'économie circulaire.

Genève bouge pour la planète
L'économie circulaire du bassin lémanique.
Genève bouge pour la planèteL'économie circulaire du bassin lémanique.

 

Genève innove: La plateforme Covid Héros et son soutien aux commerçants et restaurateurs.

Pour finir cette première émission de 2021, nous parlons de la plateforme Covid Héros avec son co-fondateur, Tobias Kuster et Diane Mier y Teran, fondatrice du restaurant EnvieVegan et commerçant bénéficiaire de la plateforme.

Logo de la plateforme Covid Héros

Cette plateforme née en mars 2020, lors du premier semi-confinement, a permis de venir en aide à de nombreux commerçants pendant les deux premières vagues de l'épidémie et, même si l'on aurait préféré ne plus en avoir besoin en 2021, va continuer son action pour ce second semi-confinement.

Son principe: permettre l'achat de bons à faire valoir dans les commerces et restaurants au moment de la reprise. Par la vente des ses bons, Covid Héros permet aux commerçants de recevoir des liquidités immédiates. La plateforme donne également la possibilité de faire des donations directement au commerçant ou restaurateur de votre choix pour l'aider à traverser la crise.

Cette initiative permet d'aider les commerçants mais n'est bien sûr pas suffisante. Aujourd'hui, les commerçants demandent des mesures d'aide qui donnent lieu à des indemnisations conséquentes afin d'éviter la casse sociale après la crise.

Nos invités nous donnent des précisions.

Genève innove
La plateforme Covid Héros et son soutien aux commerçants et restaurateurs.
Genève innoveLa plateforme Covid Héros et son soutien aux commerçants et restaurateurs.

Continuer la lecture

Parlons économie

La force des partenariats pour conduire les projets de relance à Genève.

Publié

le

Cette semaine dans Parlons économie, nous abordons plusieurs thématiques liées aux partenariats entre public et privés et leurs avantages pour mener à bien plusieurs projets.

Nous recevons tout d'abord Marie Barbey-Chappuis, conseillère administrative de la Ville de Genève, Vincent Subilia, directeur de la CCIG et Fabrice Eggly, directeur communication de M3 Groupe pour parler de l'initiative menée pour dynamiser le centre ville en cette période de fêtes et attirer les consommateurs dans les commerces après une période de fermeture.

Dans la seconde partie de notre émission, nous nous posons la question comment rendre notre ville plus intelligente en compagnie de Patrick Poutier, SmartCity Manager à l'Etat de Genève. Pour finir, nous nous penchons sur le défi de la mobilité douce avec Eric Simanin, responsable de projets au département politique de la CCIG et Yann Grand, directeur de Genève Roule. Nos invités nous parlent des enjeux du partenariat entre la CCIG, Donkey Republic et Genève Roule pour promouvoir la mobilité douce.

3 minutes pour comprendre: Soutenir nos commerces et développer l'attractivité du centre ville en période de fêtes.

Après la fermeture du mois de novembre en raison de la situation sanitaire à Genève, les commerces genevois vivent une situation très compliquée. Dans ce contexte, la ville de Genève ainsi que la CCIG ont souhaité apporter leur aide et leur soutien aux commerçants en les accompagnant dans leur réouverture. Pour cela, une initiative pour développer l'attractivité du centre ville a été menée. Ainsi, la ville s'est illuminée et parée d'un magnifique sapin, place du Molard, pour apporter de la lumière et l'esprit des fêtes.

Nos trois invités, Marie Barbey-Chappuis, conseillère administrative de la ville de Genève, Vincent Subilia, directeur de la CCIG et Fabrice Eggly, directeur communication de M3 Groupe nous expliquent comment ils ont oeuvré ensemble pour créer cette attractivité et apporter du soutien aux commerçants.

3 minutes pour comprendre
Soutenir nos commerces et développer l'attractivité du centre ville en période de fêtes
3 minutes pour comprendreSoutenir nos commerces et développer l'attractivité du centre ville en période de fêtes

Genève bouge pour la planète: Comment créer une ville plus intelligente ?

Parmi les sujets soulevés fréquemment en 2020, celle de la transition vers des villes plus intelligentes et plus écologiques est au centre de tous les débats. Notre invité, Patrick Poutier, SmartCity Manager à l'état de Genève, nous explique la problématique que les villes doivent résoudre et qui s'articule autour de deux aspects majeurs:

  • l'urbanisation massive impliquant des problèmes de pollution, de ressources et de mobilité
  • la question du réchauffement climatique

Face à ces deux enjeux, le projet Smart Geneva a pour but de fédérer les acteurs locaux et leurs initiatives pour transformer le territoire de manière intelligente.

De nombreuses expérimentations existent à Genève comme celle de l'entreprise GeniLac qui utilise la géothermie pour refroidir les bâtiments en été et les refroidir en hiver, celle des TPG et de leurs arrêts connectés pour faciliter la mobilité ou encore celle de Genève roule qui équipe des vélos en libre-service de capteurs pour mesurer la pollution.

Notre invité nous en parle plus en détails.

Genève bouge pour la planète
Comment créer une ville plus intelligente ?
Genève bouge pour la planèteComment créer une ville plus intelligente ?

 

Genève innove: La mobilité douce à Genève.

Pour clôturer cette émission, nous recevons Eric Simanin, responsable de projets au département politique de la CCIG et Yann Grand, directeur de Genève Roule pour nous présenter le récent partenariat entre la CCIG et l'entreprise Donkey Republic qui propose un service de vélo en libre-service à Genève.

©Donkey Republic

Avec ce partenariat, la CCIG va sponsoriser les vélos en libre-service mais également proposer à ses collaborateurs un plan de mobilité interne. Pour la CCIG, les plans de mobilité sont aujourd'hui un enjeu pour les entreprises et c'est pourquoi la chambre propose un webinaire pour toute entreprise qui le souhaite.

Genève innove
La mobilité douce à Genève.
Genève innoveLa mobilité douce à Genève.

Continuer la lecture