Rejoignez-nous

Emissions

Parents 1 et 2 : faites confiance à l’École de la Confiance !

Publié

,

le

C’est au cours des débats parlementaires consacrés au projet de loi sur « l’école de la confiance » – l’intitulé est déjà orwellien – que les députés de la République en marche ont fait passer, en première lecture, un amendement remplaçant sur les formulaires scolaires les mentions de « père et mère » par « parent 1 et parent 2 ».

« Cet amendement vise à ancrer dans la législation la diversité familiale des enfants dans les formulaires administratifs soumis à l’école », a expliqué la député Valérie Petit, à l’origine du texte, relevant que ces formulaires ne « tenaient pas compte du vote de la loi sur le mariage pour tous et de l’existence de familles homoparentales ».

« On a des familles qui se retrouvent face à des cases figées dans des modèles sociaux et familiaux un peu dépassés » renchérit la députée Jennifer de Temmerman (LREM). « Aujourd’hui, personne ne devrait se sentir exclu par des schémas de pensée un peu arriérés. Cet article est une mesure d’égalité sociale », selon Madame le Député.

Oui, vous avez bien entendu, c’est par souci d’égalité, sociale qui plus est, que les notions de père et mère doivent être effacées à la faveur d’un matricule.

La palme revient toutefois au socialiste Joaquim Pueyot pour lequel cette réforme est « une question de respect et de dignité » !

Nous y sommes : les élites au pouvoir consacrent l’« homoparentalité », néologisme qui devrait déchirer les tympans, au nom du respect et de la dignité, on nous expliquera bientôt que c’est au nom des droits de l’homme.

Mme Taubira avait pourtant juré la main sur le cœur que son fameux « mariage pour tous » ne visait pas à légaliser l’adoption par des personnes de même sexe, ni la GPA, sigle pudique de la « gestation pour autrui » dont Michel Onfray a livré l’analyse philosophico-sociologique définitive de la réduction de l’homme à une marchandise.

Mais qu’est-ce qui leur a pris à ces députés « En marche » ?

Alors qu’ils légifèrent à tour de bras contre les libertés individuelles, transposent dans le droit commun les mesures d’état d’urgence, instituent le contrôle de l’information par le pouvoir et autorise celui-ci à prononcer des interdictions de manifester en se passant de l’avis d’un juge, voilà qu’ils sombrent dans l’égalitarisme idéologique le plus délirant.

La macronie est-elle à ce point bête ? Ne se souvient-elle pas des millions de Français de la « Manif pour tous » déjà gazés par les forces de l’ordre et à bien des égards préfiguration des Gilets jaunes ?

Certes, Benjamin Griveaux, le porte-parole du gouvernement, avait annoncé : « Nous devons aller plus loin dans le changement, être encore plus radicaux dans nos méthodes, dans nos manières de faire, dans notre style ».

De là à remplacer les père et mère par des « parents 1 et 2 », alors que la révolution arrive, c’est vraiment faire preuve de débilité profonde.

L’une des premières choses que Matteo Salvini a faite en arrivant au Ministère de l’Intérieur italien allait exactement dans le sens contraire : « On m’a dit que sur le site du ministère de l’Intérieur, le formulaire pour demander une carte d’identité électronique comportait les mentions parent 1 et parent 2. J’ai immédiatement demandé au ministère de faire changer le site afin de restaurer la définition de père et de mère. Nous défendrons la famille nucléaire fondée sur l’union entre un homme et une femme ».

On connaît la popularité de Salvini en Italie…

Mais au-delà de la question ontologique, se pose celle du langage puisque les termes de père et mère ne doivent plus être énoncés.

Dans son génialissime 1984, George Orwell faisait dire à son Service des recherches au Ministère de la Vérité – quelle étonnante consonance avec l’Ecole de la Confiance : « Nous détruisons chaque jour des mots, des vingtaines de mots, des centaines de mots. Nous taillons le langage jusqu’à l’os. (…) Ne voyez-vous pas que le véritable but du novlangue est de restreindre les limites de la pensée ? A la fin, nous rendrons littéralement impossible le crime par la pensée, car il n’y aura plus de mots pour l’exprimer. (…) La révolution sera complète quand le langage sera parfait. »

Voilà ce à quoi aspirent les élites au pouvoir.

Mais les peuples qui se soulèvent en France et en Europe veulent le contraire : ils veulent la Contre-révolution.

Emissions

Votre week-end à Genève

Publié

le

(KEYSTONE)

Sorties entre amis, festivals, concerts ou expositions, retrouvez notre sélection des événements du week-end à Genève.

Oktoberfest à l’Industrie

L’événement très attendu par tous les amateurs de bières de ce mois-ci, c’est bien-sûr l’Oktoberfest. Fête de la bière originaire de Munich en Allemagne, elle est traditionnellement célébrée dès le premier samedi de la deuxième quinzaine d’octobre. Cette année, c’est donc le 19 octobre que les genevois pourront se retrouver à l’Industrie pour fêter comme il se doit cet hommage à la célèbre boisson houblonnée.

Au programme de cette soirée, des bières pressions pour tous les goûts, des brasseries artisanales, food-trucks, cocktails et bien-sûr, de la musique et des DJ’s pour accompagner le tout.

L’entrée en prévente coûte 10 francs, avec une bière offerte dans le prix du billet. Toutes les informations et billets sur la page Facebook de l’événement.

Samedi 19 octobre 2019, dès 20h à l’Industrie (Chemin de Pré-fleuri 14, 1228 Plan-Les-Ouates)

Festival Globale Locale

Comme son nom l’indique, le festival Globale Locale réuni des acteurs de la scène musicale genevoise et locale pour deux jours de concerts dans une multitude de lieux. Entre vendredi 19 et samedi 20 octobre, tous les styles de musiques seront représentés par les musiciens suisses, en passant du rock psyché à l’afrobeat, du hip-hop à la hardtek, de la techno à la chanson française.

17 clubs, bars, salles de concerts et cafés se sont réunis pour les accueillir comme il se doit. Voici une mince sélection des concerts que vous pourrez retrouver dans le cadre du festival Globale Locale:

Au terreau: Vendredi 18 octobre 2019, Red Alibi, en mode Soul sera suivi du groupe The Veras et les jolies voix de leur duo de chanteuses. Plus tard dans la soirée, DJ set avec Paltine Collective

Au Motel Campo: Samedi 19 octobre, une grande soirée vous attends avec Pom Pom, Othium District et Pornopolis.

Et si vous ne connaissez pas ces artistes, c’est l’occasion de les découvrir grâce au festival Globale Locale, avec des scènes locales et variées.

Le site du festival pour retrouver la programmation et les infos.

La Fabrique des contes au MEG

Cette exposition est en place depuis le 17 mai au MEG, mais ce dimanche 20 octobre, un rendez-vous spécial a été donné aux familles. En compagnie de Christine Métrailler dans le rôle de la conteuse, plongez et replongez dans le monde fabuleux et intriguant des contes, qui, bien qu’ils semblent faire partie de notre enfance, sont un folklore et une identité culturelle forte dans tous les pays.

L’occasion pour les petits d’écouter une histoire de sorcière, et pour les grand de découvrir l’exposition au musée d’ethnographie de Genève. Trois rendez-vous sont possibles, entre 11h15 et 12h, entre 14h et 14h45, et enfin entre 15h30 et 16h15.

Musée d’ethnographie de Genève (Boulevard Carl-Vogt 65, 1205 Genève)

Continuer la lecture

A la une

Migros livre en moins d’une heure avec Smood: comment ça marche?

Publié

le

Depuis aujourd’hui, il est possible de se faire livrer ses produits Migros en moins d’une heure. Pour ce nouveau service, le géant orange s’est associé à Smood, un des leader de la livraison de plats à domicile en Suisse. A cette occasion, nous avons suivi une livraison depuis la commande jusqu’à sa remise dans nos studios. 

S’il est possible d’appeler avec son téléphone, nous avons fait le choix de commander depuis l’application. En l’occurence, huit produits pour un apéritif, notamment du fromage, des fruits et des glaces. Une fois effectuée, la demande va directement à la Migros la plus proche, en l’occurence celle du centre commercial Les Cygnes, aux Pâquis.

Sur place, une tablette trône dans l’espace client. Une notification retentit au moment où la commande est passée, presqu’instantanément. Les explications de Floran Baillif, project manager chez Smood:

Floran Baillif  Project manager chez Smood

Place alors au « picking », un employé de la Migros remplit le charriot avant de transmettre son contenu au livreur de Smood. Victor y travaille depuis six ans, c’est lui qui nous conduit jusqu’à la rédaction dans sa smart rose, couleur caractéristique de la marque. Malgré le délais assez serré, il ne semble pas stressé:

Victor Livreur chez Smood

Pour les besoins de l’émission, le processus a été plus long que d’habitude. Mais après un trajet rapide jusqu’à la rue des Bains, la commande est tout de même livrée en 50 minutes directement dans notre studio, à Benjamin Smadja. La promesse d’effectuer cette livraison en moins d’heure est donc tenue:

Arrivée dans les studios de Radio Lac

 

 

 

 

 

 

Continuer la lecture

Actualité

29 avions Swiss cloués au sol. A Genève, de nombreux vols annulés

Publié

le

Les problèmes avec les C-Series pourront entraîner des annulations de vol (archives) (©KEYSTONE/WALTER BIERI)

La compagnie aérienne Swiss va temporairement immobiliser ses appareils A220, conçus par le canadien Bombardier (C-Series) et repris par l’homologue européen Airbus. Ces avions doivent faire l’objet d’une inspection complète en raison de problèmes moteur. Ce passage à l’atelier entraînera des annulations de vols, indique Swiss mardi.

En tout, plus de 9000 personnes sont concernées d’après la porte-parole de Swiss, Meike Fuhlrott :

Meike Fuhlrott Porte-parole de Swiss

Meike Fuhlrott, qui précise qu’il ne s’agit pas véritablement de clouer les avions au sol:

Meike Fuhlrott Porte-parole de Swiss

Cette mesure est la conséquence d’un nouvel incident avec un avion C-Series/A220 ayant un réacteur de Pratt & Whitney. Swiss réintégra ces appareils dans sa flotte uniquement après une inspection complète, selon le communiqué.

Swiss prend très au sérieux ces incidents et est en contact avec les autorités compétentes, Airbus et Pratt & Whitney, a fait savoir la compagnie aérienne.

A quelques jours des vacances, les détails avec Sebastien Telley et Benjamin Smadja

Concernant l’annulation des vols, Swiss a aussi indiqué que les passagers touchés ont été contactés activement, si leurs coordonnées ont été fournis lors de la réservation. Ces passagers pourront être transférés sur d’autres vols au frais de Swiss.

Source: ATS et Radio Lac

Continuer la lecture

A la une

Dans la peau de mon grand-père

Publié

le

Pro Senectute fête son 100e anniversaire. Sur la plaine de Plainpalais, samedi 12 octobre, environ mille personnes sont attendues autour de stands d’information, de performances et d’une flash mob. Parmi les participants, l’IMAD, institution genevoise de maintien à domicile. Dans ses locaux, elle met à disposition un simulateur, qui permet de se glisser dans la peau d’un senior, et que nous avons essayé.

Nous sommes à l’IMAD, à Carouge, l’institution genevoise de maintien à domicile, qui livre notamment des repas aux personnes en besoin. C’est ici que l’on peut essayer le simulateur, qui pèse environ trente kilos et que l’on enfile, comme une sorte de seconde peau. Avec ça, effectuer un mouvement devient beaucoup plus complexe.

Explications et présentation avec Amador Morales: « technicien » à l’IMAD

Amador Morales  Formateur

Cette deuxième peau, nous avons décidé de l’enfiler pour vous décrire comment cela se passe:

Tadeusz Roth

Après l’exercice, place à l’indispensable débriefing avec Amador Morales:

Amador Morales  Formateur

C’est donc une véritable immersion dans la vie d’un senior que permet ce dispositif. Avec cela, on prend conscience des difficultés auxquelles sont soumises les personnes âgées. Mais s’il s’agit de leur venir en aide, il ne faut pas pour autant les infantiliser. C’est ce que rappelle le directeur de Pro Senectute, Joël Goldstein :

Joël Goldstein  Directeur de Pro Senectute

C’est justement l’esprit de l’événement de samedi. Pour la directrice de l’IMAD, Marie Da Roxa, la santé des aînés ne peut pas faire abstraction du social:

Marie Da Roxa Directrice générale de l'IMAD

Le centième anniversaire de Pro Senectute, c’est samedi entre 13h et 16h30. La flash mob se tient à 15h30. Plus d’informations sur le site internet de l’organisation : https://ge.prosenectute.ch/

Continuer la lecture

Culture

ITW VIDEO David LaChapelle: 30 ans de photographies à Genève

Publié

le

Le photographe et réalisateur David LaChapelle. (©KEYSTONE/EPA/GERO BRELOER)

Le célèbre photographe et réalisateur américain David LaChapelle expose pour la première fois en Suisse, à Genève, dans une rétrospective à la fois envoûtante et pleine de sens

Trente ans de carrière sont pour la première fois présentés au public helvétique, un événement exceptionnel qui démarre ce vendredi à la Galerie des Bains à Genève.

L’artiste américain propulsé par Andy Warhol, s’est fait mondialement connaître pour ses œuvres, non seulement en tant que photographe, mais également comme réalisateur. Il a immortalisé les plus grandes stars, dans un style contemporain et expressionniste, aux fortes influences musicales, de la renaissance ou encore du monde spirituel.

Reconnaissables entre toutes, ses photographies transmettent un message au public, celui que le monde actuel a besoin de changement et d’illumination. David LaChapelle est en effet un artiste à l’éclectisme prononcé. Il s’inspire aussi bien de la magie, de l’esthétisme et de l’univers biblique pour dénoncer le consumérisme et le matérialisme qui, selon ses mots, « ne fonctionnent pas ». 

A 56 ans, le photographe suit désormais ses convictions et vit depuis 13 ans dans une ferme écologique à Hawaï. Avec ce changement, David LaChapelle a souhaité mettre un terme à sa carrière de photographe de mode, sans pour autant renoncer à l’art. Sincère et engagé, le photographe se donne comme objectif de créer une émotion et toucher son public avec des œuvres monumentales qui valent le détour.

David LaChapelle était l’invité de Benjamin Smadja

Du 11 octobre 2019 au 25 janvier 2020, la Galerie des Bains de Genève (Rue des Bains, 22) exposera des œuvres réalisées entre 1987 et 2019. Vernissage de l’exposition « Radiance »vendredi 11 octobre dès 18h.

Continuer la lecture