Rejoignez-nous

Emissions

Les poursuites: une affaire commune

Publié

,

le

Les Romands font figure de mauvais élèves. Près de 30% des sondés établis en Suisse occidentale ont fait l'objet d'une poursuite et 22,2% ont avoué une entrée négative au registre (image symbolique). (©KEYSTONE/CHRISTIAN BEUTLER)

Faire l’objet d’une poursuite en Suisse est une chose plus commune que l’on croit, affirme Comparis. Le comparateur en ligne estime qu’une personne sur quatre a déjà été confrontée à une telle procédure. Le phénomène toucherait plus les bas revenus et les Romands.

Les résultats de l’enquête démontrent que 23,5% des participants au sondage se sont déjà retrouvés aux poursuites, écrit jeudi Comparis. Une personne sur sept (14,1%) doit composer avec une entrée négative au registre des poursuites.

Et Comparis de sermonner: « les Suisses prennent le paiement de leurs factures à la légère ». Les Romands font figure de mauvais élèves. Près de 30% des sondés établis en Suisse occidentale ont fait l’objet d’une poursuite et 22,2% ont avoué une entrée négative au registre. Les Tessinois seraient plus disciplinés, avec respectivement 23% et 12,1%.

La Suisse alémanique s’impose comme la région la plus vertueuse en termes d’habitudes de paiement, avec un taux de 21,5% de poursuites et de 11,5% d’entrées négatives.

Une question de revenus

Au-delà de la région linguistique, le niveau de revenus semble particulièrement lié aux difficultés de paiement. Près de la moitié (46%) des sondés ayant connu une procédure de poursuite gagne jusqu’à 4000 francs brut par mois. La proportion chute à 24,6% pour la catégorie 4000-8000 francs et à 17,3% pour les plus de 8000 francs.

La tendance est plus ou moins identique pour les entrées négatives au registre des poursuites. Contrairement aux idées reçues, les plus jeunes ne sont pas forcément des mauvais payeurs en puissance. Les catégories d’âge 36-55 ans et 56-74 sont les plus concernées.

Forfaits mobile et impôts

Comparis fournit également des données sur le type de facture qui est le plus souvent repoussé. Les forfaits mobile/internet, les impôts et les primes maladie figurent en haut de classement, dans l’ordre.

En revanche, les factures des services industriels communaux, les décomptes de cartes de crédit et le loyer sont réglés en priorité par les personnes interrogées.

L’étude a été menée en octobre sur un échantillon de 1047 personnes issues de toutes les régions de Suisse.

source ATS

Cliquez pour commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Business

Microsoft: Clap de fin pour Windows 7

Publié

le

Le 14 janvier 2020 est une date particulière pour le milieu de l’informatique, Microsoft met fin au support de son système d’exploitation Windows 7 après 10 ans de service.

L’œil de Quentin Lienard s’est penché sur cette affaire garantie sans virus:

Quentin Lienard L’œil de Quentin

En octobre 2009, le géant de l’informatique, Microsoft, annonce la sortie de Windows 7 qui a su séduire son public sur la durée. Aujourd’hui encore, il est présent sur un quart des PC dans le monde, avec 200 millions d’utilisateurs.

La fin de ce système d’exploitation sonne donc comme un coup de tonnerre pour tous les utilisateurs. En effet, l’arrêt de ce dernier va entraîner diverses conséquences comme la sécurité des ordinateurs qui resteront sur cette version. Celle-ci ne sera plus assurée par Microsoft et ouvrira la porte à de potentiels cybercriminels.

La question de la compatibilité est également soulignée avec un risque que les développeurs de logiciel abandonnent peu à peu Windows 7 au profit de sa dernière version, Windows 10.

Cependant, les entreprises ayant souscrit un programme payants auprès de ce système d’exploitation pourront en bénéficier jusqu’en 2023.

Pour les autres utilisateurs, la seule solution qui semble s’offrir est de migrer sur Windows 10. Cette migration coûtera environ CHF 160. Microsoft recommande évidemment d’acquérir un nouvel appareil disposant déjà du dernier système exploitation.

Continuer la lecture

Culture

VIDEO – De « Drôles de Meufs » au Caustic Comedy Club

Publié

le

Pour la première fois en Suisse romande, un plateau d’humour 100% féminin vous donne rendez-vous au Caustic Comedy Club.

Le petit théâtre au coeur de Carouge a décidé de donner pour la première fois la parole, exclusivement, aux humoristes suissesses. Pour les fondatrices, les femmes humoristes en Suisse restent encore trop peu connues face à leur confrères masculins. Raison pour laquelle le Caustic Comedy Club proposera un plateau entièrement féminin une fois par mois à domicile et une fois tous les deux mois à l’ABC de Lausanne. De l »humour 100% féminin par des femmes mais pour tout le monde!

Marie-eve Musy et Cinzia Cattaneo (gagnante du tremplin de Morges-sous-Rire) ont fait la route avec Benjamin Smadja afin d’en savoir un peu plus:

Pour cette première édition qui se déroulera mardi 14 janvier 2020  dès 19h30 au Caustic Comedy Club à Carouge – 6 av Cardinal Mermillod- seront sur scène les humoristes Marie-Eve Musy, Cinzia Cattaneo, Magda Mihaila, Anne Béguin et Julia Roos.

 

 

Continuer la lecture

L'invité

Rémy Pagani, Conseiller administratif en Ville de Genève

Publié

le

La Ville de Genève a décidé de mandater des avocats français pour s’opposer à l’autoroute qui doit désenclaver le Chablais français. Rémy Pagani. conseiller administratif en charge du dossier, était l’invité de Béatrice Rul, à 7h20, dans Radio Lac Matin.

 

Continuer la lecture

L'invité

Philippe Reichen, auteur du Vertige du Pouvoir

Publié

le

Le livre, Le Vertige du Pouvoir, de Philippe Reichen, sort ce jeudi, en français, aux éditions Cabédita. Il dresse le portrait du Conseiller d’Etat genevois, Pierre Maudet, de ses débuts en politique, jusqu’à l’affaire de son voyage à Abu Dhabi qui lui vaut d’être poursuivi pour l’acceptation d’un avantage. Philippe Reichen était l’invité de Béatrice Rul, à 7h20, dans Radio Lac Matin.

 

 

Continuer la lecture

L'invité

Cédric Destraz, responsable du programme bénévoles des JOJ 2020

Publié

le

Les Jeux Olympiques de la Jeunesse 2020 s’ouvrent à Lausanne, ce jeudi.  Ils vont rassembler les espoirs du sport de 15 à 18 ans, avec une importante délégation suisse de plus de 112 athlètes. Une compétition internationale dont le cœur sera à Lausanne mais dont les épreuves se dérouleront dans tout le canton de Vaud, en Valais mais aussi dans le Jura français. Cédric Destraz, responsable du programme bénévoles de Lausanne JOJ 2020, était l’invité de Béatrice Rul, à 7h20, dans Radio Lac Matin, pour faire un tour de l’événement à seulement trois jours de son ouverture.

 

Continuer la lecture