Rejoignez-nous

Emissions

Nouvelle loi migratoire en Allemagne: un modèle pour la Suisse ?

Publié

,

le

Le gouvernement allemand a adopté hier une loi sur l’immigration économique extra-européenne. Il s’agit de faciliter le recrutement de compétences dans le monde. Un modèle qui va faire des envieux parmi les entreprises suisses.

Certainement. Cette nouvelle loi permet à des candidats venus du monde entier de séjourner six mois en Allemagne pour y trouver un emploi. A trois conditions : avoir des qualifications professionnelles recherchées sur le marché du travail. Parler l’allemand, et attester de son autonomie financière pendant cette période. Si le candidat est engagé quelque part, il obtient un permis de travail de plus longue durée. Et bien sûr d’établissement.  

C’est tout de même assez vague à ce stade.

L’application de cette loi sera probablement évolutive. C’est l’Etat qui fixera les compétences dont l’économie a besoin et qu’elle ne trouve pas dans l’Union Européenne. Et le niveau d’allemand au départ devra bien entendu être précisé. Ça s’inspire un peu du modèle américain d’immigration, en fait.

La Suisse n’a pas du tout ce genre de disposition ?

Formellement non, mais les candidats peuvent venir avec un permis de touriste. Trois mois. Ensuite, ce sont aux employeurs intéressés de faire les démarches auprès de leur canton. C’est long et toujours assez aléatoire. En revanche, que le candidat parle ou non une langue nationale en Suisse n’a aucune importance à ce stade. Tout peut se faire en anglais.

Alors l’expérience allemande va probablement être suivie de près en Suisse. Ce ne sont pas tellement les grandes multinationales qui sont concernées. Elles recrutent souvent à partir de l’étranger. Ce sont surtout les petites entreprises qui visent le marché mondial avec des spécialités industrielles, technologiques, de services. L’Allemagne en regorge. La Suisse aussi.

Mais si une entreprise suisse a besoin aujourd’hui d’une compétence particulière, on la lui accorde.

Oui et non. Supposez que vous vouliez vous faire connaître et vendre sur le grand marché indonésien, au hasard. Il peut être fort utile d’avoir un ou plusieurs indonésiens dans votre équipe. Mais si vous devez démontrer que vous en avez besoin, et que vos ambitions indonésiennes n’en sont qu’au stade de projet, ça peut devenir compliqué. Et puis il y a les périodes d’essai. Il faudra peut-être tout recommencer trois mois plus tard.

Vous pensez que ce nouveau modèle allemand serait politiquement possible en Suisse ?

Par rapport à l’UDC vous voulez dire ? Je ne crois pas que ce serait un problème. A ma connaissance, l’UDC n’est pas opposée à cette immigration-là. Au contraire, si ça peut diversifier géographiquement les exportations. Pour moins dépendre de l’Union Européenne.    

L’UDC paraît surtout focalisée sur le niveau global d’immigration. Alors elle veut pouvoir contenir les réfugiés et demandeurs d’asile. Et puis elle a tout de même obtenu une réduction possible de l’immigration européenne susceptible d’être en concurrence avec des demandeurs d’emplois plutôt peu qualifiés. La différence avec l’Allemagne, c’est que les salaires suisses de bas d’échelle sont beaucoup plus attractifs pour les Européens. Sur le reste, l’esprit de cette nouvelle politique en Allemagne ne semble pas incompatible avec celle de l’UDC.              

François Schaller Ecographie

L'invité

Le WEF s’ouvre sous le signe du climat

Publié

le

Le Forum Économique Mondial ouvre ses portes, ce mardi, à Davos. Parmi les invités de prestige de la station grisonne, le président américain, Donald Trump ou encore la nouvelle présidente de la Commission européenne, Ursula Von der Leyen. L’activiste suédoise, Greta Thunberg, fera, également, le déplacement. L’environnement qui sera d’ailleurs au cœur du WEF, cette année, comme l’a expliqué son directeur Olivier Schwab. Il était l’invité de Béatrice Rul, à 7h20, dans Radio Lac Matin. 

 

Continuer la lecture

Environnement

Quatre fois plus d’antennes actives 5G, en un mois, à Genève

Publié

le

Le député Boris Calame a déposé une question écrite sur la 5G. Malgré le moratoire, le nombre d’antennes actives, émettant de la 5G, a été multiplié par quatre en un mois.

28 antennes émettaient de la 5G,  en décembre dernier… elles sont passées à 120, mi-janvier. Une augmentation qui interroge alors même que le Conseil d’Etat genevois a renouvelé son moratoire sur la 5G, en décembre. Rien d’illégal, néanmoins, car il s’agît  d’antennes actives : en clair, ce sont des antennes, déjà existantes, qui émettaient de la 4G et qui produisent, à présent, de la 5G. Boris Calame.

Boris Calame Député Vert

Des antennes 5G qui ont fleuri dans tout le canton, y compris sur des bâtiments publics ou parapublics :  l’EMS du Bout du Monde, le Service des autos, le Bâtiment de l’Etat de Sainte-Clotilde, l’Hôtel de Police du Chemin de la Gravière, les Ports-Francs de Genève, l’Hôpital des Trois-Chênes, ou encore le Terminal de l’Aéroport International de Genève en sont équipés. Une disposition qui a surpris Boris Calame.

Boris Calame Député Vert

Il est néanmoins possible de limiter ces ondes, en faisant émettre uniquement de la 4G par ces antennes.  Cette mesure pose aussi la question de la pertinence de ce moratoire…

Boris Calame Député Vert

Boris Calame attend une position claire de la part du Conseil d’Etat.

Boris Calame Député Vert

La question écrite de Boris Calame sera traitée, lors de la prochaine séance du Grand Conseil.

Interview à retrouver en intégralité :

 

 

 

Continuer la lecture

Business

Microsoft: Clap de fin pour Windows 7

Publié

le

Le 14 janvier 2020 est une date particulière pour le milieu de l’informatique, Microsoft met fin au support de son système d’exploitation Windows 7 après 10 ans de service.

L’œil de Quentin Lienard s’est penché sur cette affaire garantie sans virus:

Quentin Lienard L’œil de Quentin

En octobre 2009, le géant de l’informatique, Microsoft, annonce la sortie de Windows 7 qui a su séduire son public sur la durée. Aujourd’hui encore, il est présent sur un quart des PC dans le monde, avec 200 millions d’utilisateurs.

La fin de ce système d’exploitation sonne donc comme un coup de tonnerre pour tous les utilisateurs. En effet, l’arrêt de ce dernier va entraîner diverses conséquences comme la sécurité des ordinateurs qui resteront sur cette version. Celle-ci ne sera plus assurée par Microsoft et ouvrira la porte à de potentiels cybercriminels.

La question de la compatibilité est également soulignée avec un risque que les développeurs de logiciel abandonnent peu à peu Windows 7 au profit de sa dernière version, Windows 10.

Cependant, les entreprises ayant souscrit un programme payants auprès de ce système d’exploitation pourront en bénéficier jusqu’en 2023.

Pour les autres utilisateurs, la seule solution qui semble s’offrir est de migrer sur Windows 10. Cette migration coûtera environ CHF 160. Microsoft recommande évidemment d’acquérir un nouvel appareil disposant déjà du dernier système exploitation.

Continuer la lecture

Culture

VIDEO – De « Drôles de Meufs » au Caustic Comedy Club

Publié

le

Pour la première fois en Suisse romande, un plateau d’humour 100% féminin vous donne rendez-vous au Caustic Comedy Club.

Le petit théâtre au coeur de Carouge a décidé de donner pour la première fois la parole, exclusivement, aux humoristes suissesses. Pour les fondatrices, les femmes humoristes en Suisse restent encore trop peu connues face à leur confrères masculins. Raison pour laquelle le Caustic Comedy Club proposera un plateau entièrement féminin une fois par mois à domicile et une fois tous les deux mois à l’ABC de Lausanne. De l »humour 100% féminin par des femmes mais pour tout le monde!

Marie-eve Musy et Cinzia Cattaneo (gagnante du tremplin de Morges-sous-Rire) ont fait la route avec Benjamin Smadja afin d’en savoir un peu plus:

Pour cette première édition qui se déroulera mardi 14 janvier 2020  dès 19h30 au Caustic Comedy Club à Carouge – 6 av Cardinal Mermillod- seront sur scène les humoristes Marie-Eve Musy, Cinzia Cattaneo, Magda Mihaila, Anne Béguin et Julia Roos.

 

 

Continuer la lecture

L'invité

Rémy Pagani, Conseiller administratif en Ville de Genève

Publié

le

La Ville de Genève a décidé de mandater des avocats français pour s’opposer à l’autoroute qui doit désenclaver le Chablais français. Rémy Pagani. conseiller administratif en charge du dossier, était l’invité de Béatrice Rul, à 7h20, dans Radio Lac Matin.

 

Continuer la lecture