Rejoignez-nous

Emissions

La Suisse en route pour la Vieille Europe

Publié

,

le

L’initiative contre le mitage du territoire lancée par les jeunes Verts, sur laquelle le peuple votera le 10 février prochain, est inquiétante.

Pire, je la considère comme dangereuse pour des raisons que je vais développer ici. Mais auparavant, j’aimerais dire que pour des jeunes pousses vertes, le slogan n’est pas le fruit d’une grande imagination. C’est exactement le même que celui qui avait conduit, en 2013, à l’adoption de la nouvelle Loi fédérale sur l’aménagement du territoire (LAT). Et il avait bien entendu fait mouche. C’est d’ailleurs le propre des initiatives de ce début de millénaire, on vote sur des slogans. Le fond, en particulier les effets et dégâts collatéraux, on les découvre après coup.

Et ces effets ne sont pas toujours ceux qu’on attend.

La nouvelle LAT a un mérite : nous contraindre tous, du simple citoyen aux autorités, à réfléchir à la protection du territoire vierge, sur lequel on ne peut s’étendre indéfiniment. D’autant moins lorsque celui-ci est aussi restreint dans un pays comme la Suisse. Mais les effets négatifs sont considérables. De très nombreuses procédures de construction -je pense principalement aux infrastructures publiques, écoles et hôpitaux- ont été considérablement ralenties par cette nouvelle loi, qui impose déjà des compensations, un peu comme sur l’exemple de la Loi forestière : un arbre abattu est remplacé par un autre.

Mais en quoi la nouvelle LAT a-t-elle compliqué les choses ?

Prenons un exemple réel. Un projet d’écoquartier destiné à accueillir quelque 200 habitants sur le territoire de la commune de Pomy, dans l’Agglomération d’Yverdon-les-Bains, à quelques mètres d’une zone déjà urbanisée et desservie par les transports publics et des pistes de mobilité douce, a tout simplement été enterré. A quelques kilomètres de là, c’est une fondation qui fait le deuil d’un projet d’extension destiné à des jeunes gens en formation, le réalisant finalement par densification, et passant du même coup pas loin d’un million de francs par pertes et profits. Imaginez un particulier contraint de procéder au même sacrifice parce que son terrain à construire passe en zone agricole ?

La densification de l’environnement construit est pourtant une bonne chose.

Les agriculteurs sont de plus en plus contraints, au moment d’investir, de déplacer le cœur de leur exploitation à l’extérieur du village. Du coup, l’ancienne ferme peut être transformée en immeuble d’habitation. Dans les villes, ce sont les friches commerciales et industrielles qui offrent ce type d’opportunité. Il en reste des milliers à mettre en valeur.

L’initiative contre le mitage est donc non seulement inutile, mais dangereuse sur le long terme.

En particulier dans un pays qui va très bientôt devoir affronter le choc du vieillissement de sa population, alors que la natalité s’affiche à la baisse. Sans vouloir peindre le diable sur la muraille, je n’aimerais pas qu’on se retrouve dans la situation de ma Galice natale. Il faudrait aujourd’hui 7000 naissances supplémentaires par année pour faire à nouveau croître la population de ce coin de pays. Le 90% de celle-ci est aujourd’hui concentrée dans les villes. Sur les 31 000 villages de cette région autonome du nord-ouest de l’Espagne, 2000 sont totalement abandonnés et il reste moins de 10 habitants dans 10 000 autres localités. Même si comparaison n’est pas raison, est-ce vraiment sur ce chemin-là que nous voulons nous engager ? Et justifier notre inclusion dans la Vieille Europe, un qualificatif désormais bien approprié.

https://www.radiolac.ch/podcasts/les-signatures-28012019-081940/

L'invité

Maria Perez, candidate du Parti du Travail au conseil administratif de Genève

Publié

le

Gratuité des transports publics ou encore l’augmentation du subventionnement des crèches. Voilà quelques unes des propositions de Maria Perez, la candidate du Parti du Travail, au conseil administratif de la Ville de Genève. Elle était l’invitée de Béatrice Rul, à 7h20, dans Radio Lac Matin.

 

Continuer la lecture

L'invité

Brexit: quelles conséquences pour la Suisse ?

Publié

le

Ce vendredi 31 janvier, à minuit, le Royaume-Uni quittera officiellement l’Union Européenne. Un départ après trois ans et demi de tractations pour arriver à un accord. Gilbert Casasus, le directeur du centre d’études européennes était l’invité de Béatrice Rul, à 7h20, pour analyser les conséquences de cette sortie du Royaume-Uni, pour l’Union Européenne, mais aussi pour la Suisse.

 

Continuer la lecture

L'invité

Le WEF s’ouvre sous le signe du climat

Publié

le

Le Forum Économique Mondial ouvre ses portes, ce mardi, à Davos. Parmi les invités de prestige de la station grisonne, le président américain, Donald Trump ou encore la nouvelle présidente de la Commission européenne, Ursula Von der Leyen. L’activiste suédoise, Greta Thunberg, fera, également, le déplacement. L’environnement qui sera d’ailleurs au cœur du WEF, cette année, comme l’a expliqué son directeur Olivier Schwab. Il était l’invité de Béatrice Rul, à 7h20, dans Radio Lac Matin. 

 

Continuer la lecture

Environnement

Quatre fois plus d’antennes actives 5G, en un mois, à Genève

Publié

le

Le député Boris Calame a déposé une question écrite sur la 5G. Malgré le moratoire, le nombre d’antennes actives, émettant de la 5G, a été multiplié par quatre en un mois.

28 antennes émettaient de la 5G,  en décembre dernier… elles sont passées à 120, mi-janvier. Une augmentation qui interroge alors même que le Conseil d’Etat genevois a renouvelé son moratoire sur la 5G, en décembre. Rien d’illégal, néanmoins, car il s’agît  d’antennes actives : en clair, ce sont des antennes, déjà existantes, qui émettaient de la 4G et qui produisent, à présent, de la 5G. Boris Calame.

Boris Calame Député Vert

Des antennes 5G qui ont fleuri dans tout le canton, y compris sur des bâtiments publics ou parapublics :  l’EMS du Bout du Monde, le Service des autos, le Bâtiment de l’Etat de Sainte-Clotilde, l’Hôtel de Police du Chemin de la Gravière, les Ports-Francs de Genève, l’Hôpital des Trois-Chênes, ou encore le Terminal de l’Aéroport International de Genève en sont équipés. Une disposition qui a surpris Boris Calame.

Boris Calame Député Vert

Il est néanmoins possible de limiter ces ondes, en faisant émettre uniquement de la 4G par ces antennes.  Cette mesure pose aussi la question de la pertinence de ce moratoire…

Boris Calame Député Vert

Boris Calame attend une position claire de la part du Conseil d’Etat.

Boris Calame Député Vert

La question écrite de Boris Calame sera traitée, lors de la prochaine séance du Grand Conseil.

Interview à retrouver en intégralité :

 

 

 

Continuer la lecture

Business

Microsoft: Clap de fin pour Windows 7

Publié

le

Le 14 janvier 2020 est une date particulière pour le milieu de l’informatique, Microsoft met fin au support de son système d’exploitation Windows 7 après 10 ans de service.

L’œil de Quentin Lienard s’est penché sur cette affaire garantie sans virus:

Quentin Lienard L’œil de Quentin

En octobre 2009, le géant de l’informatique, Microsoft, annonce la sortie de Windows 7 qui a su séduire son public sur la durée. Aujourd’hui encore, il est présent sur un quart des PC dans le monde, avec 200 millions d’utilisateurs.

La fin de ce système d’exploitation sonne donc comme un coup de tonnerre pour tous les utilisateurs. En effet, l’arrêt de ce dernier va entraîner diverses conséquences comme la sécurité des ordinateurs qui resteront sur cette version. Celle-ci ne sera plus assurée par Microsoft et ouvrira la porte à de potentiels cybercriminels.

La question de la compatibilité est également soulignée avec un risque que les développeurs de logiciel abandonnent peu à peu Windows 7 au profit de sa dernière version, Windows 10.

Cependant, les entreprises ayant souscrit un programme payants auprès de ce système d’exploitation pourront en bénéficier jusqu’en 2023.

Pour les autres utilisateurs, la seule solution qui semble s’offrir est de migrer sur Windows 10. Cette migration coûtera environ CHF 160. Microsoft recommande évidemment d’acquérir un nouvel appareil disposant déjà du dernier système exploitation.

Continuer la lecture