Rejoignez-nous

Emissions

Harry et Meghan présentent leur fils

Publié

,

le

Harry et Meghan ont échangé quelques mots avec les journalistes, mais n'ont pas annoncé le prénom de leur enfant né lundi. (©KEYSTONE/AP PA Pool/DOMINIC LIPINSKI)

Le public a découvert mercredi le visage du petit garçon du prince Harry et de son épouse Meghan, né lundi et septième dans l’ordre de succession au trône britannique. Le prénom de l’enfant n’a toutefois pas été révélé.

Emmitouflé dans un lange blanc, tête recouverte d’un bonnet de la même couleur, le poupin endormi dans les bras de son père a été présenté aux caméras dans le hall St George du château de Windsor (ouest de Londres). « C’est magique », a déclaré Meghan dans sa première apparition depuis l’accouchement.

« J’ai les deux meilleurs garçons, alors je suis très heureuse », a-t-elle poursuivi, dans un grand sourire. L’enfant « très calme, a un tempérament des plus doux », a-t-elle précisé. « Je me demande d’où il tient ça ! », a plaisanté le prince Harry, jadis connu pour être le trublion de la famille royale.

Jours « très importants »

« Etre parent, c’est génial », a-t-il assuré, et même si cela ne fait que « deux jours et demi, trois jours ». « Ce sont des jours très importants », a renchéri Meghan, évoquant « un rêve ».

Nombreux étaient les Britanniques à spéculer sur l’apparence de l’enfant. Aurait-il les cheveux roux de Harry ou noir de Meghan ? « Tout le monde dit que les bébés changent beaucoup au cours des deux premières semaines », a pointé le prince Harry.

« Nous allons suivre l’évolution du processus, au cours du mois prochain… Il y a beaucoup de changements chaque jour, alors qui sait ? » « Il a déjà un peu de poil au visage », a-t-il ajouté, taquin.

Présentation à la reine

Cette présentation était d’autant plus attendue que les Britanniques « verront très peu cet enfant », selon Penny Junor, auteure d’une biographie de Harry. Le prince, dont la mère Diana est décédée dans un accident de voiture en 1997 alors qu’elle était suivie par des paparazzis, « voudra protéger l’enfant », a-t-elle dit à l’AFP.

Avant de nuancer: « il se pourrait que Meghan apprécie de le montrer ». En effet, l’ancienne actrice américaine « aime beaucoup être sous les feux des projecteurs ».

L’enfant devait aussi être présenté à ses arrière-grands-parents, la reine Elizabeth II et le duc d’Edimbourg, dans la journée. « Ce sera un bon moment », a prédit Meghan.

Un prénom encore inconnu

Une naissance royale suscite toujours beaucoup d’engouement au Royaume-Uni, mais celle-ci avait particulièrement attisé la curiosité, les parents voulant se tenir à l’abri des regards pendant la grossesse et au moment de la naissance, dont le lieu n’avait pas été communiqué.

La nouvelle avait toutefois été annoncée devant les caméras, et avec entrain, par le prince Harry lui-même lundi après-midi. Le nouveau père de 34 ans avait alors confié être « aux anges » et déjà conquis par son premier enfant « absolument irrésistible », un garçon de 3,260 kilos.

Le prénom de l’enfant n’a pas été révélé, le prince Harry ayant indiqué encore y réfléchir avec son épouse, malgré le retard de la venue de son enfant qui était annoncée fin avril ou tout début mai.

Les Britanniques ont l’habitude: ils avaient dû patienter une semaine avant de connaître celui de William et un mois pour celui de Charles. Alors en attendant de découvrir le choix des nouveaux parents, ils jouent aux devinettes. Alexander, James et Arthur figurent parmi les prénoms favoris des parieurs.

A Windsor, les commerçants ne vendent pas encore de souvenirs. « Sans le prénom, on a rien », a justifié l’un d’entre eux.

Source : ATS

Cliquez pour commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Actualité

Une défaite qui ne peut que faire grandir le Genève-Servette HC

Publié

le

Face à Mathieu Tschantré et ses coéquipers, les Genevois n'ont de loin pas été ridicules. [Bastien Gallay - Gallay Photo]

Le Genève-Servette Hockey Club s’incline 4-2 face au HC Bienne dans un match où les Grenat n’ont pas paru ridicules. Au final, cette défaite ne fera que du bien à la bande de Patrick Emond tant les enseignements à tirer sont nombreux.

Tout avait pourtant bien commencé. Dans un premier tiers plaisant à suivre et dans la lignée du match de la veille face à Langnau, le GSHC a su imposer son jeu et son rythme aux Seelandais. Sereins, les Grenat trouvèrent la faille en powerplay sur un but de Wingels servi à la perfection par le Top Scorer de la soirée, le jeune Deniss Smirnovs.

Toujours dans le calme et malgré l’égalisation biennoise tombée de la canne de Yannick Rathgeb en powerplay, les Aigles purent s’envoler à 1’10 » de la fin du premier tiers, à nouveau en powerplay, sur une réussite d’Eric Fehr (son premier but en National League) reprenant au rebond un tir de Tommy Wingels.

Mais c’est dès la reprise du deuxième tiers que les Genevois ont commencé à peiner, sans pour autant rompre. Une peine finalement concrétisée dans le 3e tiers. Les deux buts biennois en 69 secondes et le repli défensif seelandais ont amené un GSHC en panne d’inspiration offensive et semblant pressé, parant au plus pressé dès la ligne médiane franchie.

Au final, c’est un match plein d’enseignements qu’a disputé le Genève-Servette. Une défaite qui permet également d’éviter une euphorie autour de l’équipe et qui montre que, malgré la bonne prestation globale, beaucoup de travail reste à accomplir.

Des enseignements

  • Le manque d’expérience

Pour la première fois en 120 minutes de jeu, le Genève-Servette a semblé presser de repartir en attaque dès le 3-2 biennois. Une situation qui a mené à des tentatives d’exploit individuel. Une marque de la jeunesse de cette équipe selon l’entraîneur assistant Jan Cadieux

Jan Cadieux Entraîneur assistant du GSHC

  • Un manque de réalisme

Menant alors 2-1, les Aigles ont disposés de plusieurs grosses occasions, notamment en powerplay, de marquer le troisième goal. Finalement, trop d’opportunités gachées ont permis au HC Bienne de revenir au score. L’attaquant grenat Timothy Kast le dit, il aurait fallu « tuer le match avant »

Tim Kast Centre du GSHC

  • Patrick Emond a su imposer son style

Flagrant à Langnau et bien visible face à Bienne, le style de Patrick Emond est bien intégré par l’équipe quand tout fonctionne. Un jeu simple, prudent et en possession du puck, voilà ce que propose ce GSHC version 2019-2020. Pour Tim Kast, toute l’équipe a adhéré au projet

Tim Kast Centre du GSHC

  • Deniss Smirnovs n’a pas fini de nous surprendre

Auteur d’une superbe passe décisive sur l’ouverture du score, Deniss Smirnovs épate plus d’un observateur sur la glace. Aligné au centre de la 1ère ligne suite à la blessure de Tanner Richard (la durée de son absence n’est pas encore connue), il a parfaitement rempli son rôle. Agé de 20 ans, il pourrait bien faire les beaux jours du Genève-Servette s’il continue sur cette voie. Pour l’entraîneur assistant du GSHC, sa réussite n’est pas le fruit du hasard.

Jan Cadieux Entraîneur assistant du GSHC

 

Réecouter le match, commenté par Geff Scarantino et Sébastien Telley

GSHC - Bienne - 1er tiers Geff Scarantino et Sébastien Telley

GSHC - Bienne - 2e tiers Geff Scarantino et Sébastien Telley

GSHC - Bienne - 3e tiers Geff Scarantino et Sébastien Telley

>> Feuille de match officielle

Les buts du match

Sébastien Telley

Continuer la lecture

Actualité

Un Genève-Servette convaincant débute sa saison par une victoire

Publié

le

Les Grenat ont réalisé une véritable performance collective sur la glace de l'Ilfis [Sébastien Telley]

Le Genève-Servette Hockey Club et son nouvel entraîneur Patrick Emond ont parfaitement lancé leur saison 2019-2020. Sur la glace d’un probable adversaire direct pour une place en playoffs, les Grenat s’imposent 3-1 face aux SCL Tigers de Langnau.

Pourtant tout avait mal commencé. Après 4’09 », le capitaine (et Top Scorer pour le premier match) Noah Rod était renvoyé au vestiaire pour une obstruction sur Loïc In-Albon. Une pénalité suivi par deux minutes contre Arnaud Jacquemet offrant une situation de 5 vs 3 aux Bernois, qui ne se firent pas prier, Yannick Blaser d’un maître tir dans la lucarne venait ouvrir le score.

Puis, comme si la préparation n’avait pas permis de tout clairement établir, ce fut quelques approximations que nous offrit le GSHC. Des pertes de puck évitables, à l’image de Tim Bozon qui permis à Robbie Earl d’aller affronter seul Robert Mayer, sauvé par son poteau. Mais dès la fin du premier tiers et 30 secondes de folie autour de la cage des Tigres, les Aigles ont ensuite réagi de la plus belle de manière. Une satisfaction pour le nouvel entraîneur Patrick Emond.

Patrick Emond Entraîneur du GSHC

 

Ce succès porte également la patte des étrangers du GSHC puisque deux buts sur 3 sont marqués par des imports. Mais ce sont aussi les jeunes qui se sont démarqués, notamment Deniss Smirnovs, 20 ans, auteur d’un but et d’un assist. Ces jeunes qui ont répondu présent, exactement comme Patrick Emond l’attendait

Patrick Emond Entraîneur du GSHC

 

Le jeune attaquant de 20 ans Deniss Smirnovs pouvait difficilement revêr pour son premier match dans l’élite. Mais c’est pourtant la performance d’équipe qu’il a tenu à souligner.

Deniss Smirnovs Attaquant du GSHC

Prochain match pour les Grenat, samedi soir face au HC Bienne, à suivre sur Radio Lac dès 19h30.

Réecouter le match de ce soir, commenté par Geff Scarantino et Sébastien Telley

Langnau - GSHC - 1er tiers Geff Scarantino - Sébastien Telley

Langnau - GSHC - 2e tiers Geff Scarantino - Sébastien Telley

Langnau - GSHC - 3e tiers Geff Scarantino - Sébastien Telley

 

Les buts du match:

 

Sébastien Telley

Continuer la lecture

A la une

Sécurité du Léman Express : tout roule

Publié

le

Trois mois avant le lancement du Léman Express, les autorités éprouvent les conditions de sécurité. Un gigantesque exercice a réuni aujourd’hui 1200 figurants et environ 900 intervenants professionnels. Dans l’ensemble le bilan provisoire est satisfaisant, en dépit de quelques couacs. 

Dans ce scénario fictif, juste après 10h, le Léman Express percute un objet au niveau de la frontière avec la France, proche du Foron. Dès lors, c’est une succession de sirènes et de différents corps de métiers. Policiers, pompiers, civilistes, infirmiers interviennent en nombre sur une vingtaine de sites. Des secours qui viennent de Genève et de France voisine, mais aussi du canton de Vaud et de départements voisins, appelés en renfort pour l’occasion.

C’est le cas de Stéphane, il appartient au Détachement Post Médical Avancé (DPMA) vaudois. Et malgré la chaleur et le stress, il garde le sourire. Il s’exprime au milieu du lieu dit le « nid de blessés » et nous explique en quoi ce test est difficile:

Stéphane  Détachement Post Médical Avancé (DPMA)

A l’intérieur du « nid de blessés », une trentaine de figurants simulent des lamentations. Ils ne savent pas ce qui se passe pourtant l’ambiance reste détendue. Irène est allongée sur le sol:

Irène Une figurante

De manière générale, les figurants déplorent un manque d’information. C’est le cas d’Elisa, enseignante à la retraite, qui n’en perd pas pour autant son sourire:

Elisa  Une figurante

Du côté des responsables, le bilan provisoire est positif. Philipp Zimmermann est le directeur de cet exercice, baptisé « Confine Tre »:

Philipp Zimmermann  Directeur de l'exercice 'Confine Tre', représentant les CFF et la SNCF

L’exercice a duré plus de 8 heures. D’après le canton, les concepts d’intervention et d’exploitation ont pu être testés avec succès.

Le Léman Express, qui reliera 45 gares sur 230 kilomètres, est le plus gros réseau ferroviaire régional transfrontalier d’Europe.  Il devrait accueillir chaque jour 50’000 voyageurs.

 

 

 

 

Continuer la lecture

Genève

Météo à Genève : vers un week-end ensoleillé

Publié

le

Le lac des cygnes

Aucun nuage à l’horizon. Les températures atteindront les 25°. 

Demain : une veille de weekend ensoleillée. Les températures oscilleront entre 11 et 26°.

Samedi : quelques nuages élevés mais des températures toujours aussi douces. Et toujours du soleil. 13° pour les minimales. 26° pour les maximales. 

Dimanche : malgré le stratus le beau temps sera encore au rendez-vous. Matinée fraîche avec 13°. Journée plus chaude de la semaine oblige, les maximales atteindront les 28°.

Le soleil c’est bon pour le moral !

Les effets du soleil sont immédiats sur votre moral : vous dormez mieux, vous vous sentez mieux et vous avez envie de faire pleins de choses. Et pour cause, les rayons ultraviolets sont de véritables régulateurs pour votre horloge interne et renforcent votre système immunitaire. L’été est terminé me direz-vous. Et bien pas encore si l’on en croit le thermomètre et la couleur du ciel cette semaine en Suisse. Vous pourrez encore lézarder au soleil encore quelques jours.

Pour faire le plein de vitamine D rien de plus simple : exposez-vous dix à quinze minutes maximum deux à trois fois par semaine. Au delà de vous donner bonne mine, une exposition régulière vous apportera toute la vitamine D nécessaire pour fixer le calcium sur vos os.

Les bienfaits du soleil sur votre moral et votre santé ne sont donc pas une légende, alors ne vous en privez pas !

 

Continuer la lecture

Emissions

Météo à Genève : grand retour du soleil demain

Publié

le

Ciel couvert à Genève

Un ciel couvert aujourd’hui avec quelques éclaircies passagères. Les températures atteindront les 22°.

Demain : du soleil toute la journée et des températures qui oscilleront entre 10 et 25°.

Vendredi : une veille de week-end totalement estivale. Malgré des minimales fraîches : 11°. Le thermomètre affichera 26° au plus fort de la journée.

Samedi : le ciel se voile. Seules quelques éclaircies pour réchauffer la température, qui passera de 13° à 27°.

Dimanche : un ciel couvert à Genève, mais une journée agréable. La plus belle de la semaine au niveau des températures. Avec 14° pour les minimales et 28° pour les maximales.

La saison des pollens est terminée

Vous souffrez du rhume des foins ? Bonne nouvelle, vous ne devriez plus être affecté avant 2020 !
La saison pollinique a commencé plus tôt que d’habitude en Suisse cette année, et son intensité a différé selon les régions. Les pollens de graminées ont atteint localement des concentrations jamais vues au Tessin par exemple.

Si vous êtes allergique, la pause pollinique est donc le bon moment pour désensibiliser. Un moyen de réduire les symptômes du rhume des foins de 65% environ. Jusqu’à ce jour, cette solution est la seule qui pourrait permettre l’absence totale de symptômes pour certaines allergies.

Continuer la lecture