Rejoignez-nous

Actualité

Votre revue de presse du dimanche

Publié

,

le

La pandémie due au nouveau coronavirus et ses effets notamment sur l'économie occupent à nouveau une bonne place dans la presse dominicale.

NZZ AM SONNTAG: Le ministre de l'économie Guy Parmelin veut relancer l'économie suisse avec un train de mesures. Dans une interview avec la NZZ am Sonntag, il demande à la Confédération, aux cantons et aux communes d'accélérer les projets d'infrastructure déjà approuvés. Pour les appels d'offres publics, les autorités devraient dans la mesure du possible donner la préférence aux entreprises suisses, selon le ministre UDC. M. Parmelin préconise également la suppression des droits de douane sur les produits industriels et la conclusion de nouveaux accords de libre-échange. Contrairement à son parti, le Vaudois est favorable à la libre circulation des personnes avec l'UE.

SONNTAGSZEITUNG: En temps de droit d'urgence, le pouvoir est concentré dans les mains du Conseil fédéral. Des parlementaires de gauche à droite veulent pouvoir mieux contrôler le gouvernement. Le parlement doit disposer d'instruments plus forts pour pouvoir jouer son rôle de contrepartie du gouvernement sur un pied d'égalité, explique le conseiller aux États Andrea Caroni (PLR/AR) dans la SonntagsZeitung. Des conseillers nationaux et aux États discuteront de la marche à suivre lors d'un "sommet d'urgence" prévu fin mai. Après le PDC et les Verts, c'est au tour des élus de l'UDC et du PS d'avancer des propositions pour accroître l'influence du Parlement. Dans une intervention parlementaire, le conseiller national Alfred Heer (UDC/ZH) demande qu'à l'avenir le Conseil fédéral doive obtenir une majorité des deux tiers dans les deux Chambres pour pouvoir déclarer l'état de situation extraordinaire. Le conseiller national Cédric Wermuth (PS/AG) propose quant à lui de mettre sur pied, en temps de crise, un parlement qui siégerait en permanence afin de corriger les décisions d'urgence du gouvernement ou d'adopter ses propres mesures.

SONNTAGSZEITUNG: Depuis le début de la semaine, les cantons sont chargés de tracer les cas de Covid-19. Selon de premiers chiffres récoltés par la SonntagsZeitung, les cantons interrogés sont en mesure de les suivre de façon cohérente. La population a restreint ses contacts sociaux étroits. En moyenne, chaque personne infectée est en contact étroit avec 2 à 4 personnes. Le nombre de personnes à envoyer en quarantaine en raison d'une possible contamination est relativement faible. Dans le détail, le canton de Berne a suivi la semaine passée 33 cas d'infection, rapporte le journal. Après des recherches auprès de 100 personnes, 48 ont dû se mettre en quarantaine. Dans le canton de Fribourg, 20 personnes ont dû s'isoler suite à 12 cas d'infection. Même dans les cantons les plus touchés comme Vaud et le Tessin, il est possible de suivre les chaînes de contamination, précise le journal. Dans le canton de Vaud, 125 cas ont été tracés ces trois dernières semaines et ont conduit à la mise en quarantaine de 184 personnes. Au Tessin, 50 personnes ont été isolées suite à 15 cas positifs.

SONNTAGSZEITUNG: La forte hausse du chômage due à la crise du coronavirus risque de creuser un trou de 20 milliards de francs dans l'assurance chômage (AC). En raison du frein à l'endettement, le Conseil fédéral devrait donc augmenter les cotisations, qui sont actuellement à 2,2%, de 0,3%. Tous les employés verraient leur salaire plus fortement ponctionné dès 2021. Cela ne doit pas arriver, estime le directeur du KOF, Jan-Egbert Sturm dans la SonntagsZeitung. Augmenter les cotisations en pleine crise est un poison pour l'économie, souligne-t-il. A la place, M. Sturm suggère que la Banque nationale fasse une contribution unique au fonds de compensation de l'AC. Samedi, Andrea Maechler, membre du directoire de la BNS, a exclu dans la NZZ que la banque verse davantage à la Confédération et aux cantons que les 4 milliards prévus dans un accord signé en mars.

SONNTAGSBLICK: Peu de clients laissent leurs coordonnées lorsqu'ils se rendent au restaurant. A l'origine, le Conseil fédéral voulait rendre l'enregistrement obligatoire pour des raisons de traçabilité, mais le préposé fédéral à la protection des données s'y est opposé. L'application Mindful développée par l'agence numérique Mindnow propose de résoudre ce problème dès lundi, rapporte le SonntagsBlick. L'application permet un enregistrement anonyme tout en donnant la possibilité aux utilisateurs d'être avertis en cas d'urgence.

Et aussi

LE MATIN DIMANCHE: Le Ministère public de la Confédération (MPC) a accepté d'ouvrir une enquête pour espionnage contre un couple de ressortissants turcs domiciliés en Suisse romande, rapporte le Matin Dimanche. Il veut savoir pourquoi ce couple a dénoncé à l'État turc des voisins compatriotes, en les accusant à tort d'être des opposants politiques. L'ouverture de l'enquête fait suite à une plainte déposée par le couple dénoncé. Pour pouvoir enquêter, le MPC doit toutefois obtenir l'autorisation du Conseil fédéral, étant donné que les faits incriminés sont considérés comme un acte d'espionnage, précise le journal. Le MPC a envoyé sa requête au gouvernement et attend la réponse.

SONNTAGSZEITUNG: La Banque nationale suisse (BNS) a procédé à des achats massifs d'actions américaines au cours du premier trimestre 2020, rapporte la SonntagsZeitung. Le journal se base sur des données de l'autorité américaine de surveillance des marchés financiers (SEC) en date du 31 mars. La BNS a augmenté sa part d'actions aux États-Unis de 16%. Elle a par exemple acheté 5 millions d'actions de Microsoft et 3 millions d'actions d'Apple. Fin mars, la BNS détenait un total de plus de 94 milliards de dollars d'actions américaines.

Cliquez pour commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Sport

Sion bat le Stade Nyonnais et profite du faux-pas de Thoune

Publié

le

La joie des Sédunois, qui ont conquis 3 points précieux vendredi (© KEYSTONE/JEAN-CHRISTOPHE BOTT)

Sion a souffert pour battre le Stade Nyonnais vendredi lors de la 30e journée de Challenge League (1-0).

Mais les trois points conquis par les Valaisans leur permettent de prendre le large en tête du classement. Thoune s'est en effet incliné à Aarau dans le même temps.

Le FC Sion, qui avait dû se contenter d'un nul lors de la première visite des Nyonnais cette saison à Tourbillon, a dû patienter jusqu'à la 72e pour forcer le verrou vaudois. C'est Dejan Sorgic qui a signé le but de la victoire, à la suite d'un corner.

Cette réussite offre au FC Sion une avance de sept unités sur Thoune, qui a été lourdement battu 3-0 à Aarau vendredi. Le club de l'Oberland bernois a certes un match en retard, mais il devra vraisemblablement se contenter de la place de barragiste.

De son côté, Xamax a dû se contenter d'un nul (1-1) sur la pelouse de Schaffhouse. Les Rouge et Noir conservent la 3e place du classement mais sont à égalité de points avec Aarau.

Cet article a été publié automatiquement. Source : ats

Continuer la lecture

International

Indonésie: le mont Ruang entre en éruption à nouveau

Publié

le

Le volcan s'est à nouveau réveillé, propulsant selon l'Agence de volcanologie de l'archipel son panache de fumée à 400 mètres au-dessus du cratère. (© KEYSTONE/EPA/BASARNAS HANDOUT)

Un volcan du nord de l'Indonésie est à nouveau entré en éruption vendredi, propulsant une colonne de cendres dans le ciel, quelques jours après des éruptions qui ont contraint à l'évacuation de milliers d'habitants d'une île voisine.

Le mont Ruang, dans la région reculée de Sulawesi du Nord, était déjà entré en éruption mardi soir, rejetant dans une lumière incandescente une lave couleur de feu et un nuage de cendres.

Bien que les autorités aient déclaré vendredi matin que le volcan avait commencé à se calmer, elles avaient maintenu le plus haut niveau d'alerte, synonyme de haute activité volcanique, et décrété l'évacuation dans une zone d'exclusion de six kilomètres de rayon.

Mais à 17h06 (11h21 suisses) le volcan s'est à nouveau réveillé, propulsant selon l'Agence de volcanologie de l'archipel son panache de fumée à 400 mètres au-dessus du cratère.

"J'ai été très surpris que le volcan entre à nouveau en éruption. Nous sommes effrayés", a dit Riko, 30 ans, qui habite l'île voisine de Tagulandang, où la population s'était affairée dans la matinée à déblayer avec l'aide de l'armée les débris volcaniques retombés ces derniers jours dans la zone.

Selon l'Agence de volcanologie locale, le nuage de cendres grises craché vendredi par le mont Ruang se déplaçait cette fois vers le sud.

Aéroport fermé

L'Agence de volcanologie avait prévenu du risque persistant de projections rocheuses, de masses d'air chaud et de coulées de lave.

Nombre de maisons étaient vides, et il n'y avait pas d'électricité dans une partie de l'île avant même la nouvelle éruption.

Plus de 6000 habitants avaient été évacués vers le versant opposé de l'île, hébergés pour certain dans des églises ou des écoles, selon Joikon Sakunde, un responsable des services d'urgence.

La fermeture de l'aéroport international de Manado City, à plus de 100 km du volcan, avait également été prolongée jusqu'à vendredi soir.

Les autorités avaient averti y compris sur le risque de tsunami en cas d'effondrement d'un pan entier du volcan dans la mer.

En 2018, une violente éruption de l'Anak Krakatoa, situé entre les îles principales de Java et Sumatra, avait engendré un tsunami responsable de plus de 400 morts et de milliers de blessés.

L'Indonésie, vaste archipel d'Asie du Sud-Est, se trouve sur la "ceinture de feu" du Pacifique, une zone d'importante activité volcanique.

Cet article a été publié automatiquement. Sources : ats / afp

Continuer la lecture

Sport

Le Prix du Meilleur espoir romand pour Dumont et Imsand

Publié

le

Margaux Dumont a reçu le Prix du Meilleur espoir romand (© KEYSTONE/MAYK WENDT)

Les Valaisans étaient à l'honneur vendredi au Musée olympique de Lausanne.

La spécialiste de skicross Margaux Dumont et le perchiste Valentin Imsand sont en effet les gagnants du Prix du Meilleur espoir romand, annonce l'Aide Sportive suisse dans un communiqué.

Margaux Dumont (22 ans) est notamment récompensée pour sa 3e place aux Mondiaux juniors de ski freestyle et pour son sacre en Coupe d'Europe. Valentin Imsand (19 ans) s'est quant à lui illustré en se parant d'argent lors des Européens M20 de 2023 en athlétisme.

Margaux Dumont et Valentin Imsand ont été élus par un jury de médias et un jury de professionnels, ainsi que par un vote en ligne du public. Ils ont chacun reçu une prime de 6000 francs, précise le communiqué.

Cet article a été publié automatiquement. Source : ats

Continuer la lecture

Suisse

Personne ne devine la bonne combinaison de l’Euro Millions

Publié

le

La loterie transnationale Euro Millions est proposée dans douze pays européens, dont la Suisse. (© Keystone/SALVATORE DI NOLFI)

Personne n'a trouvé la combinaison gagnante à l'Euro Millions vendredi soir. Pour gagner, il fallait jouer les numéros 10, 20, 40, 44 et 46 ainsi que les étoiles 1 et 3.

Lors du prochain tirage mardi, 129 millions de francs seront en jeu, indique la Loterie Romande. Cette loterie transnationale est proposée dans douze pays européens, dont la Suisse et le Liechtenstein.

https://jeux.loro.ch/games/euromillions

Cet article a été publié automatiquement. Source : ats

Continuer la lecture

Politique

Des milliers de personnes manifestent en Suisse pour le climat

Publié

le

A Berne, environ 1200 personnes ont défilé dans la vieille ville. (© Keystone/PETER SCHNEIDER)

Des milliers d'activistes sont descendus dans les rues de cinq villes suisses vendredi pour protester contre les infrastructures fossiles et les investissements nuisibles au climat. Les manifestations se tenaient dans le cadre de la Grève internationale du climat.

Malgré la pluie, quelque 5000 personnes, selon les organisateurs, ont participé aux manifestations pour la justice climatique qui étaient autorisées à Zurich, Berne, Lucerne, Aarau et Sion, a annoncé vendredi soir le mouvement de la Grève du climat. Les manifestants ont dénoncé en particulier le financement d'infrastructures fossiles par la Suisse.

Selon la police municipale, environ 600 personnes se sont rassemblées pour la manifestation à Zurich. Elles ont défilé pacifiquement de l'Helvetiaplatz à la Paradeplatz et retour. Les "Aînées pour le climat" étaient présentes aux côtés de nombreux jeunes, a observé sur place une journaliste de Keystone-ATS. La circulation en centre-ville a été fortement perturbée.

A Berne, environ 1200 personnes ont défilé dans la vieille ville. Un groupe de musique a joué lors de la manifestation finale sur la Place fédérale. A Lucerne, une soixantaine de personnes ont fait le tour de la ville à vélo.

Politique "inactive"

Le monde politique n'a pas les moyens de prendre les mesures de protection du climat nécessaires, a souligné la grève du climat de Berne. Et ce, bien que les conséquences du réchauffement climatique se fassent de plus en plus sentir, notamment dans le "Sud global". Dans le monde entier, incendies de forêt, inondations, sécheresses et autres catastrophes sont de plus en plus fréquents et dévastateurs.

En Suisse aussi la fin de l'ère fossile n'est pas en vue. Malgré une décision du Tribunal administratif fédéral contre la centrale de réserve de Birr (AG), le Conseil fédéral veut construire une autre centrale de réserve à énergie fossile. La grève du climat voit dans cette décision un "acte d'irresponsabilité". Elle exige la fin des combustibles fossiles et veut opérer un tournant énergétique socialement équitable.

Les banques continuent par ailleurs d'injecter de l'argent dans des "projets fossiles destructeurs", attisant ainsi la crise climatique, critiquent les activistes. En finançant des infrastructures fossiles existantes ou prévues à l'étranger, la place financière suisse provoque 20 fois plus d'émissions que l'ensemble de la Suisse, estiment-ils.

Cet article a été publié automatiquement. Source : ats

Continuer la lecture