Rejoignez-nous

Actualité

Vive le Référendum d'initiative citoyenne !

Publié

,

le

« Vous avez dit, M. le Président, avoir senti le malaise démocratique dans le pays. Et c’est vrai, il existe, mais que proposez-vous pour le résoudre, rien. Nous sommes las de devoir quémander les miettes d’une démocratie que vous et vos élus voulez bien nous donner. Nous venons donc avec une exigence concrète afin de sortir de cette crise démocratique : présenter au peuple français un texte visant à modifier la constitution dans le but d’introduire le référendum d’initiative citoyenne en toute matière. »

Cette harangue, immédiatement accueillie par les acclamations samedi dernier place de l’Opéra à Paris, est celle de Maxime Nicolle, alias Fly Rider, l’un des « relais » des Gilets jaunes – il répudie le qualificatif de « porte-parole » car selon lui tous les Gilets jaunes sont des portes paroles du mouvement.

Les cris d’orfraies ne se sont pas fait attendre, à commencer par ceux de l’ineffable Frédéric Haziza qui s’est empressé de commettre un tweet où il traite Fly Rider de « crapule complotiste » et demande en toute simplicité « À quand la fin de ce cirque ? »…  

Stanislas Guerini, délégué général de la République en marche, lançait quant à lui : « Je ne veux pas que demain on puisse se réveiller avec la peine de mort ou la castration chimique dans notre pays parce qu'on aura eu un Référendum d’initiative citoyenne ».

« L’expression populaire ne doit pas être trahie par des minorités », clame à son tour le désormais célèbre Richard Ferrand, Président de l’Assemblée nationale, qui n’a manifestement pas compris que lors d’un référendum, c’est bien la volonté majoritaire qui s’exprime…

« Honte à vous, ignare ! » lui a fort virilement lancé notre Guillaume Tell-Barazzone, dont l’apostrophe vaut certainement l’absolution de tous les errements passés !

Richard Ferrand avait en effet prétendu que les initiatives populaires en Suisse étaient « le fait de quelques cliques affairistes et de quelques lobbyistes »…

Selon Alain Duhamel, il faudrait « consulter les grands textes de Condorcet, Rousseau ou Benjamin Constant. Avec un système représentatif, il y a un risque de tyrannie de la majorité sur la minorité. Avec un système de démocratie directe en revanche, le risque est celui d’une tyrannie de la minorité sur la majorité. »

Alain Duhamel, qui sévit sur le PAF, le paysage audiovisuel français, depuis bientôt un demi-siècle, ne cite pas les auteurs qu’il invoque, et pour cause : Condorcet et Rousseau seraient plutôt des fanatiques de la démocratie directe.

Dans son traité du Contrat social, dont on peut penser par ailleurs ce que l’on veut, Rousseau écrivait : « la souveraineté, n’étant que l’exercice de la volonté générale, ne peut jamais s’aliéner, et le souverain, qui n’est jamais qu’un être collectif, ne peut être représenté que par lui-même » !

Ah elles sont brillantes, les élites françaises ! Elles comprennent tout, bien sûr : le référendum, c’est la tyrannie de la minorité !

Et ce sont ces gueux de Gilets jaunes qui n’y comprennent rien, d’ailleurs le chef du groupe « En marche » de l’Assemblée nationale nous l’a bien dit : « le gouvernement et la majorité ont probablement été trop intelligents sur la question du pouvoir d'achat pour être compris des Français »...

On comprend qu’après cela les gueux se mettent à chanter « Ah, ça ira, les Macronistes à la lanterne ! ».

Mais il faut revenir sur la petite crise de Frédéric HAZIZA traitant Fly Rider de « crapule complotiste » : le téléjournal de France 3 diffusait le soir même du rassemblement des Gilets jaunes sur la place de l’Opéra une photographie de l’AFP qui a été tout benoîtement retouchée : sur une pancarte de manifestants portant l’inscription « Macron dégage ! », le mot « dégage » a été purement et simplement effacé…

Oui cette affaire a fait beaucoup de bruit sur les réseaux sociaux et l'AFP a bien confirmé que sa photo avait été retouchée…

Selon la direction de France 3, il n’y a eu « aucune volonté de masquer cette pancarte dans téléjournal. C’est une erreur humaine. Nous en avons identifié l’origine. Cela ne se renouvellera pas. »

Vous comprenez, c’est par erreur que France Télévision retouche des images au téléjournal… Comme c’était par inadvertance que les Soviétiques corrigeaient des photographies qui ne correspondaient pas ou plus à la propagande officielle…

A n’en pas douter, les Gilets jaunes ont raison : nos grands démocrates européens ont un besoin urgent du Référendum d’initiative citoyenne !

Suisse

Un planeur s'écrase dans la région du Sanetsch (VS)

Publié

le

Un planeur s'est écrasé dans la région du Sanetsch (image d'illustration). (© KEYSTONE/DPA/KARL-JOSEF HILDENBRAND)

Un planeur s'est écrasé samedi dans les falaises au-dessus de Visse, dans la région du Sanetsch (VS). Aucune information ne peut être donnée pour le moment sur d'éventuelles victimes ou blessés, a indiqué la police cantonale valaisanne.

La police a été alertée vers 15h25, a précisé son porte-parole Stève Léger, confirmant à Keystone-ATS une information du Nouvelliste. Il n'était pas en mesure de donner d'autres informations. Les secours et les enquêteurs de la police et du Service d'enquête de sécurité (SESE) ont été héliportés sur place.

Cet article a été publié automatiquement. Source : ats

Continuer la lecture

Suisse

Pas de nouveau millionnaire au tirage du Swiss Loto

Publié

le

Mercredi, lors du prochain tirage du Swiss Loto, 14,7 millions de francs seront en jeu (image d'illustration). (© KEYSTONE/THOMAS DELLEY)

Personne n'a trouvé la combinaison gagnante du Swiss Loto samedi soir. Pour empocher le gros lot, il fallait cocher les numéros 7, 10, 12, 13, 40 et 42. Le numéro chance était le 4, le rePLAY le 10 et le Joker le 983516.

Lors du prochain tirage mercredi prochain, 14,7 millions de francs seront en jeu, indique la Loterie Romande.

Cet article a été publié automatiquement. Source : ats

Continuer la lecture

Suisse

Trop chaud: le printemps 2022 fait tomber les records

Publié

le

Dispositif d'arrosage sur un champ le 25 mars dernier à Bad Ragaz (GR). (© KEYSTONE/GIAN EHRENZELLER)

Le printemps 2022 a été chaud - trop chaud: de mars à mai, les températures ont dépassé la norme d'environ 2,5 degrés. Comme il a également été trop sec, les conséquences risquent d'être "fatales" en été, selon SRF Meteo.

En effet, la neige, qui sert habituellement de réserve d'eau, manque également. Ces prochains mois, seul un quart des réserves habituelles de neige sera disponible, a annoncé samedi SRF Meteo. Sur le champ de mesure du Weissfluhjoch, près de Davos (GR), il n'en reste que 35 centimètres, alors que la normale serait de 1,4 mètre le 28 mai.

Pour compenser, il faudrait des précipitations importantes et répétées en été. Faute de quoi, des problèmes d'approvisionnement en eau pourraient survenir.

Selon SRF Meteo, le printemps de cette année, tout comme l'automne et l'hiver précédents, a été nettement plus sec que d'habitude. A Genève et Sion par exemple, il n'est même pas tombé 100 millilitres de pluie au cours des trois mois de printemps, ce qui correspond à peine à plus de 40% de la quantité normale. Le nord et l'est de la Suisse s'en sont un peu mieux sortis avec 60 à 90% des précipitations habituelles.

Douze températures maximales locales

Dans l'ensemble, le printemps 2022 a été l'un des plus chauds depuis le début des mesures en 1864 et a connu plus de jours de canicule que d'habitude. Seuls ceux de 2007 et 2011 ont été clairement plus chauds.

Douze stations de mesure ont enregistré cette année de nouveaux records mensuels le 20 mai. C'est à Coire qu'il a fait le plus chaud ce jour-là, avec 33,8 degrés. Cette mesure ne fait toutefois pas partie des 12 records locaux de température. Le 25 mai 2009, Coire avait en effet enregistré 34,0 degrés. Sion avait alors connu le jour de mai le plus chaud de Suisse avec 35,1 degrés.

Avec plus de 600 heures de présence, le soleil printanier a fait des heures supplémentaires en Suisse, indique SRF Meteo. Le mois de mars a été le plus ensoleillé depuis le début des mesures à Aarau, Lucerne, Schaffhouse, Saint-Gall et Arosa (GR).

Cet article a été publié automatiquement. Source : ats

Continuer la lecture

Actualité

Une trentaine d'auteurs suisses sur les routes de Belgique

Publié

le

Un bus va sillonner la Belgique avec à son bord des auteurs suisses. (© Allegra - Livresuisse)

Allegra est une nouvelle quinzaine littéraire suisse, festivalière et itinérante, qui se déroule dès le mardi 31 mai et jusqu'au 11 juin en Belgique. La Suisse était le pays invité de la Foire de Bruxelles, annulée deux fois à cause de la pandémie.

Une trentaine d'auteurs, de bédéistes, d'illustrateurs et d'autres professionnels du livre prendront part aux festivités en Wallonie, en Flandre ou à Bruxelles. Parmi eux Frédérik Pajak, Elisa Shua Dusapin, Rebecca Gisler, Pierre Wazem ou encore Albertine et Germano Zullo pour n'en citer que quelques-uns.

Certains d'entre eux se déplaceront dans un car postal, surnommé le "blablabus", pour rejoindre librairies et espaces culturels.

Allegra, qui est issu d’une collaboration entre la Foire du livre de Bruxelles, Livresuisse et Pro Helvetia, est "un clin d'oeil au romanche. Il signifie bonjour", explique Régis Penalva, curateur d'Allegra, dans le magazine de Livresuisse, l'association des diffuseurs, éditeurs et libraires romands.

allegra-livre.be

Cet article a été publié automatiquement. Source : ats

Continuer la lecture

Suisse

Aucun joueur ne devine la bonne combinaison de l'Euro Millions

Publié

le

Lors du prochain tirage mardi, 28 millions de francs seront en jeu, indique la Loterie Romande (archives). (© KEYSTONE/LAURENT GILLIERON)

Personne n'a trouvé la combinaison gagnante à l'Euro Millions vendredi soir. Pour gagner, il fallait jouer les numéros 15, 23, 28, 34 et 48, ainsi que les étoiles 3 et 5.

Lors du prochain tirage mardi, 28 millions de francs seront en jeu, indique la Loterie Romande.

Cet article a été publié automatiquement. Source : ats

Continuer la lecture