Rejoignez-nous

Actualité

"La paix du travail n'existe pas sur les horaires des magasins"

Publié

,

le

Les Genevois voteront une nouvelle fois sur l’ouverture prolongée des magasins. C’est le retour d’un véritable serpent de mer au bout du lac.

Le sujet revient à intervalles réguliers. Tous les deux ou trois ans, les Genevois doivent trancher sur les horaires des magasins. Ça sera encore le cas, l’an prochain probablement. Le Conseil d’Etat a indiqué hier que le référendum sur la loi sur l’ouverture des magasins avait abouti. Avec près de 7’800 signatures.

Cette annonce n’est pas anodine dans la région. Le Grand Genève est touché de plein fouet par le tourisme d’achat. Le tourisme d'achat, c’est lorsque les habitants traversent la frontière pour faire leurs courses. Vous savez, quand vous préférez acheter de la viande moins chère en France voisine ou des bouteilles de vin. Les prix sont effectivement bien plus avantageux sur ces produits qu’en Suisse. Une étude du Crédit Suisse avait d’ailleurs estimé en début d’année qu’il suffisait à un Genevois de faire 40 francs de courses pour rentabilité son trajet outre-frontière.

Au total, on estime que cette pratique génère en moyenne 6,2% des achats totaux des habitants de Genève, de La Côte et du Jura vaudois. Ce n’est pas rien. Et cela a un coût pour la collectivité. On parle de plus de 10 milliards de francs de manque à gagner chaque année en Suisse. Rien qu’à Genève, cela s’élève à plusieurs milliards.

Bien sûr, l’affaiblissement du franc l’an dernier a ralenti l’exode. Mais il n’en demeure pas moins que le phénomène existe toujours et pèse sur les revenus des marchands locaux.

C’est pour cette raison que la droite essaie depuis des années de prolonger l’ouverture des magasins. Sans grand succès toutefois. La population genevoise est assez réticente à faire travailler plus les employés. Elle l’a dit plusieurs fois en votation. Il y a deux ans cependant le peuple avait accepté d’autoriser l’ouverture de 3 dimanches par an pour autant que cela soit accompagné d’une convention collective de travail. C’est cela qui a été mis entre parenthèse jusqu’en 2020 par une majorité du Grand Conseil en septembre. C’est donc là-dessus que les Genevois vont voter l’an prochain.

Le scrutin s’annonce serré. Ce d’autant plus que la gauche et les syndicats auront beau jeu d’accuser les milieux économiques de se moquer des salariés. Si la paix du travail existe en Suisse, elle est inexistante à Genève sur ce sujet. Et cela est un problème. Il suffirait aux uns et aux autres de consentir à de petits sacrifices pour trouver une solution. Le passage en force, trop souvent tenté par le passé, n’est plus une option. La gauche devrait lâcher du lest sur le prolongement des ouvertures, y compris en semaine. La droite devrait améliorer les conditions de travail dans un secteur en souffrance comme la vente. Cette solution gagnante-gagnante pourrait dès lors débloquer la situation. Une étude parue en 2013 dans la Revue de politique économique affirmait que l’obligation de fermer les dimanches à son effet sur le tourisme d'achat.

@raphaelleroy

Raphaël LeroyRédacteur en chef

Cliquez pour commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

International

Trafic d'espèces protégées entre la Guyane et l'Alsace

Publié

le

Plus de 1000 araignées ont été découvertes, avant tout des veuves noires (Photo d'illustration). (© KEYSTONE/AP/ALEX BRANDON)

Un trafic d'espèces protégées entre la Guyane et l'Alsace a été démantelé et plus d'un millier de veuves noires - des araignées venimeuses - et de reptiles ont été saisis, a annoncé vendredi le parquet de Strasbourg.

De nombreuses espèces protégées détenues illégalement, parfois dans des lieux "hébergeant des enfants", ont été découvertes lors de 14 perquisitions menées en différents endroits du territoire français.

Au total 97 mygales, 1000 veuves noires au venin potentiellement mortel, ainsi que des reptiles (5 boas, 4 pythons), 22 scorpions, des tortues et deux grenouilles à flèche empoisonnée.

Les enquêteurs ont découvert que quatre personnes habitant en Alsace se rendaient régulièrement en Guyane ou dans des pays étrangers pour chercher des arachnides et des reptiles afin de les vendre illégalement en France pour un montant total estimé à plusieurs milliers d'euros.

Ces quatre personnes ont été déférées vendredi au parquet de Strasbourg en vue de leur placement sous contrôle judiciaire. Elles seront jugées en septembre et trois autres convocations à la même audience ont été transmises à des acheteurs, a indiqué le parquet.

Cet article a été publié automatiquement. Sources : ats / afp

Continuer la lecture

Politique

Le FMI approuve le rapport "too big to fail" du Conseil fédéral

Publié

le

L'approche suisse du "too big to fail" a trouvé un écho favorable auprès du FMI, dont la réunion de printemps se tient à Washington. (© Keystone/AP/JOSE LUIS MAGANA)

Le rapport du Conseil fédéral sur la crise de Credit Suisse et la thématique "too big to fail" a rencontré un écho favorable lors de la réunion de printemps du Fonds monétaire international (FMI). C'est ce qu'a déclaré Karin Keller-Sutter à Washington vendredi.

"Les mesures ont été jugées proportionnées", a déclaré la ministre des finances devant les médias. Elle a ajouté que ses collègues internationaux se sont montrés intéressés et ont identifié des lacunes dans leur propre législation, qui pourraient désormais être comblées.

"Nous voulons tirer les leçons de ce cas, car il est nécessaire, après les expériences que nous avons faites, de réexaminer de manière critique certaines normes internationales", a souligné la conseillère fédérale.

Elle a rappelé que le "régime too big to fail" est international et pas seulement une réglementation suisse. "Cela signifie qu'il faut collaborer au niveau international. Et j'ai très bien ressenti cette volonté", a noté la Saint-Galloise.

La Suisse veut s'engager activement dans le développement des règles internationales "too big to fail" afin de préserver les Etats et les contribuables des conséquences de la faillite d'une grande banque. Il s'agit de minimiser les risques juridiques liés à la liquidation d'un établissement d'importance systémique.

L'endettement des Etats inquiète

Un thème majeur de la réunion du FMI est l'endettement croissant des Etats dans un contexte de hausse des taux d'intérêt et de forte augmentation des dépenses de défense, a déclaré la ministre des finances. "Nous n'avons pas réussi à mener à bien les réformes structurelles nécessaires en période de taux d'intérêt négatifs ou nuls", a-t-elle souligné.

Le fort endettement et la persistance de taux d'intérêt élevés constituent un risque pour la stabilité financière, a ajouté la conseillère fédérale. Si la Suisse a déjà pu abaisser son taux directeur, elle le doit aussi à son statut de cas particulier. "Nous avons d'autres conditions: un faible endettement, une grande stabilité financière et une monnaie propre".

Cet article a été publié automatiquement. Source : ats

Continuer la lecture

Genève

Le feu ravage un appartement dans le quartier des Pâquis

Publié

le

Le Service d'incendie et de secours (SIS) est intervenu avec 10 véhicules pour maîtriser ce feu d'appartement aux Pâquis (image d'illustration). (© KEYSTONE/MARTIAL TREZZINI)

Un incendie s'est déclaré vendredi, en fin d'après-midi, dans un appartement du quartier des Pâquis, à Genève. Le feu s'est propagé aux combles de l'immeuble. Les trois occupants du logement, incommodés par les fumées, ont été emmenés à l'hôpital.

Les locataires de l'appartement en feu, deux adultes et un enfant, se sont réfugiés sur le toit de l'immeuble. Ils ont été secourus et évacués grâce à une grande échelle, a indiqué le porte-parole du Service incendie et secours (SIS) de Genève, le lieutenant Nicolas Millot, confirmant une information de la Tribune de Genève.

Les pompiers sont intervenus avec 10 véhicules et 40 hommes. Outre les 3 occupants de l'appartement détruit par les flammes, les secours ont pris soin de 7 personnes, qui ont été contrôlées au nid de blessés qui avait été aménagé par le SIS. Une enquête de police a été ouverte pour déterminer les causes de l'incendie.

En début de soirée, vendredi, l'incendie était sous contrôle. Les pompiers ont démonté le toit du bâtiment pour dénicher d'éventuels foyers cachés qui auraient permis au feu de redémarrer.

Cet article a été publié automatiquement. Source : ats

Continuer la lecture

International

Vaste zone de l'Alaska protégée: limiter l'exploitation pétrolière

Publié

le

La zone en question fait partie de ce qui est appelé la réserve nationale de pétrole, dans le nord-ouest de l'Alaska. La mesure permet d'interdire l'attribution future de nouveau bail d'exploitation sur des millions d'hectares. (© KEYSTONE/AP/David W. Houseknecht)

Le gouvernement de Joe Biden a annoncé vendredi le classement en zone protégée d'une vaste région dans l'ouest de l'Alaska, afin de limiter son utilisation pour l'exploitation pétrolière ou gazière.

"Je suis fier d'annonce que mon administration agit pour préserver plus de 13 millions d'acres (environ 5,3 millions d'hectares ou l'équivalent du territoire de la Bosnie-Herzégovine NDLR) dans l'ouest de l'Arctique", a déclaré dans un communiqué le président américain.

"Mon administration continuera à prendre des mesures ambitieuses pour répondre à l'urgence de la crise climatique, protéger les terres et eaux de l'Amérique, et remplir notre responsabilité vis-à-vis de la prochaine génération d'Américains", a ajouté Joe Biden.

La zone en question fait partie de ce qui est appelé la réserve nationale de pétrole, dans le nord-ouest de l'Alaska. La mesure permet d'interdire l'attribution future de nouveau bail d'exploitation sur des millions d'hectares.

Cette région abrite des ours polaires et grizzlis, des caribous, et des centaines de milliers d'oiseaux migrateurs, a souligné le ministère de l'Intérieur, chargé des terres fédérales aux Etats-Unis. Les populations locales chassent ou pêchent ces ressources pour leur subsistance.

Equilibre entre protection et développement

L'année dernière, le gouvernement Biden avait approuvé un grand projet pétrolier en Alaska, le projet Willow du géant américain ConocoPhillips, déclenchant la colère des défenseurs de l'environnement aux Etats-Unis.

Depuis l'arrivée au pouvoir du président démocrate, le gouvernement "a maintenu son engagement à restaurer un équilibre approprié entre protection et développement", a déclaré dans un communiqué vendredi sa ministre de l'Intérieur Deb Haaland.

La mesure, qui intervient à quelques jours du Jour de la Terre et en pleine année électorale, pourrait aider le président Joe Biden a mettre en avant son bilan en termes de mesures climatiques, notamment auprès des jeunes.

L'annonce a cette fois immédiatement été applaudie par les organisations environnementales.

"Nous saluons cette avancée nécessaire", a réagi dans un communiqué Mattea Mrkusic, de l'organisation Evergreen, en rappelant que l'Arctique se réchauffe quatre fois plus vite que le reste de la planète.

"Nous applaudissons cette étape et appelons à des mesures encore plus courageuses pour faire en sorte de tenir l'industrie fossile à l'écart de l'Arctique, pour le bien du climat et des générations futures", a déclaré Jeremy Lieb, avocat pour l'organisation Earthjustice.

Le gouvernement Biden a également annoncé vendredi vouloir bloquer la construction d'une route en Alaska qui permettrait de mener à de nouvelles mines.

Cet article a été publié automatiquement. Sources : ats / afp

Continuer la lecture

Genève

Un feu impressionnant dans un immeuble aux Pâquis

Publié

le

Un important feu d'appartement s'est déclaré ce vendredi après-midi aux Pâquis. 

Un feu d’appartement à Genève.

Les flammes sont parties au 4e étage d’un immeuble aux Pâquis, rue du Docteur Alfred Vincent, 21. L’alerte a été donnée vers 16h. Les pompiers ont été confrontés à un important dégagement de fumée à leur arrivée. Sept personnes ont été impliquées, trois qui se trouvaient sur le toit ont été évacuées par les soldats du feu. Il s’agit de deux adultes et d’un enfant. Ils ont été transportés aux HUG, aucun pronostic vital n’est engagé. 

Trois ambulances, 40 pompiers, 10 véhicules et deux lances incendies sont mobilisés. Le feu n’est toujours pas maîtrisé.

Développement suit.

Continuer la lecture