Rejoignez-nous

Actualité

Vevey: une prostituée aurait soutiré 1,8 million

Publié

,

le

Accusée d’avoir soutiré 1,8 million de francs à l'un de ses ex-clients, une ancienne prostituée a plaidé non coupable lundi devant le tribunal correctionnel de l’Est vaudois (photo d'illustration). (©/AP/THOMAS KIENZLE)

Une ancienne prostituée comparaît devant le tribunal de Vevey (VD) pour escroquerie et abus de confiance. Elle s’était liée d’amitié avec un client ingénieur agronome, qui avait accepté de lui prêter de grosses sommes jusqu’à s’endetter.

Accusée d’avoir soutiré 1,8 million de francs à l'un de ses ex-clients, cette femme de 59 ans a plaidé non coupable lundi devant le tribunal correctionnel de l’Est vaudois. "Je lui ai tout remboursé! Mais voilà, je suis péripatéticienne, on ne me croit pas: je ne vendais pas des petits pains au chocolat, Madame la Présidente", s'est-elle défendue.

Ingénieur agronome à la retraite, le plaignant est ruiné depuis sa rencontre en 2008 avec l’ex-travailleuse du sexe et escort vaudoise. "J’avais répondu à une petite annonce», a témoigné le septuagénaire.

Bonne amitié

"Nous avons eu une relation tarifée à une seule reprise. Ensuite c’est devenu une bonne amitié: j’ai été amoureux d’elle au début, je m’entendais très bien avec son fils, qui vivait chez elle, comme avec ses parents. J’ai eu l’occasion de rencontrer ses soeurs."

"On se voyait régulièrement, toutes les deux semaines environ", a confirmé la prévenue d’origine italienne, elle-même endettée pour près d’un million de francs. "Mais c’était amical. Dès le départ, il disait vouloir m’aider par rapport à mes difficultés financières."

Bon coeur

"C’est quelqu’un qui a bon coeur, et qui aura une oreille attentive si quelqu’un ne va pas bien", a témoigné la soeur de l’ingénieur. "Mais il a manqué de discernement: son argent a disparu, si bien qu’il a dû continuer à travailler au-delà de l’âge, et aujourd’hui, il vit grâce aux prestations complémentaires à l’AVS."

"La prévenue a cherché à attirer la sympathie et la compassion du plaignant, en lui racontant avoir été victime d’une agression et d’un viol quelques années auparavant", avance le procureur Olivier Jotterand dans son acte d’accusation.

Société offshore

Le représentant du Parquet reproche notamment à l’ex-prostituée d’avoir utilisé l’argent du futur retraité pour maintenir son train de vie "dispendieux" ou pour entretenir son fils.

Le septuagénaire dit avoir remis comptant un total de 1,2 million de francs à l’accusée, à titre d’investissement dans une société offshore gérée par son ex-mari, laquelle faisait miroiter des taux de rendement de 5 à 8%.

Endettement massif

"Les montants à verser à titre de placements ont augmenté avec le temps", a-t-il détaillé. "On me disait que si je ne payais pas dans les délais, je perdais tout."

L’ingénieur agronome s’est lui-même endetté à hauteur de 630'000 francs auprès de tiers, dont son propre fils. Une dette qui s'ajoute à la somme de 1,2 million de francs que le plaignant dit avoir confié à l’ex-travailleuse du sexe, soit la totalité de sa fortune.

Diverses factures

L’accusée ne reconnaît qu’une somme de 44'500 francs (unique montant figurant sur les reconnaissances de dettes signées à l’été 2009), qu’elle assure avoir remboursée comptant. Ainsi qu’une ardoise de 122'000 francs, en lien avec des factures de téléphonie et de cartes de crédit. Les trois juges devraient rendre leur verdict mardi.

Source ATS

Cliquez pour commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Politique

La PCi vaudoise doit être réorganisée

Publié

le

La protection civile vaudoise doit se réorganiser (photo d'illustration). (© KEYSTONE/LAURENT GILLIERON)

Le Conseil d'Etat vaudois et les faitières de communes ouvrent "une phase de négociations" pour repenser la protection civile (PCi). Objectif: lui permettre de continuer à assurer ses missions alors que les effectifs dégringolent.

Le nombre d'astreints à la PCi vaudoise a presque diminué de moitié entre 2020 et 2024, passant de 7500 à 4000. En cause notamment, l'entrée en vigueur de la nouvelle loi fédérale sur la protection de la population et la protection civile, qui avait déjà fait chuter les effectifs de 35% entre 2020 et 2021.

Selon l'Etat de Vaud, cette réduction des forces "affecte la capacité et la disponibilité opérationnelles" de la PCi vaudoise. Et d'autant plus que les événements où elle est appelée à intervenir, liés par exemple au dérèglement climatique, vont s'accélérer à l'avenir, relève lundi le canton dans son communiqué.

Commandement unique

Le Conseil d'Etat et les deux faîtières de communes, l'UCV et l'AdCV, vont discuter de "la capacité de la protection civile à assumer ses missions". Ils vont aussi aborder la question d'une révision de la loi sur la protection de la population, "notamment pour répondre à l'augmentation des risques". L'objectif consiste à aboutir à un accord d'ici fin 2024.

Si rien n'a encore été décidé en matière de réorganisation, le Conseil d'Etat indique déjà qu'il souhaiterait "une ligne de commandement unique" à la PCi. La clarification des rôles et responsabilités, ainsi que les aspects financiers de cette nouvelle organisation, seront "au coeur des négociations", continue le communiqué.

Actuellement, la PCi vaudoise est composée de dix organisations régionales. Chacune est chapeautée par un comité de direction dans lequel siègent des représentants des communes.

Cet article a été publié automatiquement. Source : ats

Continuer la lecture

Suisse

Lausanne publie une carte des espaces frais

Publié

le

Il est possible de trouver un peu de fraîcheur au Palais de Rumine durant les canicules (archives). (© KEYSTONE/JEAN-CHRISTOPHE BOTT)

A l'approche de l'été, Lausanne publie la deuxième édition de sa carte des espaces frais. Ce document recense plus de 140 lieux où il est possible de bénéficier de températures ressenties plus fraîches lors de périodes de fortes chaleurs.

Cette carte recense une série de lieux accessibles gratuitement ou avec un prix d'entrée abordable sur l'ensemble du territoire lausannois, explique lundi la ville. Elle comprend des forêts, des parcs, des églises, des musées, des plans d'eau ou des promenades.

Le document est publié sur le site internet de la ville. Il est également disponible en version papier auprès d'Infocité, sur la place de la Palud, et dans les bibliothèques municipales.

Cette carte est appelée à évoluer. Sur le site Lausanne participe, la population est invitée à partager d'autres lieux frais accessibles au public. Une localisation peut être ajoutée sur la carte avec une photo et une courte description.

Cet article a été publié automatiquement. Source : ats

Continuer la lecture

Genève

Maria Mettral arrête la météo, après avoir fait la pluie et le beau temps pendant 35 ans

Publié

le

Maria Mettral a présenté dimanche sa dernière météo, après 35 ans à l'antenne © RTS/Philippe Christin

Maria Mettral a présenté dimanche son dernier bulletin météo sur la RTS. 

La comédienne et présentatrice genevoise a fait ses adieux dimanche soir aux téléspectateurs de la RTS, après 35 ans d'antenne.

Elle avait fait ses premiers pas à la télévision romande en avril 1989 en présentant son premier bulletin. Elle avait même été étonnée d'avoir été retenue pour le poste, concédant avoir fait "l'andouille" lors des sélections.

35 ans plus tard, le sourire toujours bien accroché au visage, Maria Mettral assure qu'il n'y a aucune nostalgie.

Maria MettralPrésentatrice et comédienne

A 64 ans, elle va continuer à donner des cours de pose de voix aux collaborateurs de la RTS. Elle va aussi poursuivre sa carrière au théâtre. Alors ne lui parlez surtout pas de retraite!

Maria MettralPrésentatrice et comédienne

Propos recueillis par Benoît Rouchaleau de Radio Lac. En mai dernier, elle était sur scène à Chêne-Bourg dans "L’Autre", une pièce de l’écrivaine genevoise Mélanie Chappuis.

 

 

Continuer la lecture

Suisse

Le nombre de nuitées hôtelières devrait avoir progressé en mai

Publié

le

Le nombre de nuitées passées dans les établissements helvétiques par des hôtes étrangers devrait avoir grimpé de 7,8% au mois de mai. (archive) (© KEYSTONE/URS FLUEELER)

Le nombre de nuitées hôtelières devrait avoir crû de 4,9% en mai en comparaison annuelle. Une nouvelle fois, la croissance est à mettre sur le compte de la venue de touristes étrangers.

Le nombre de nuitées passées dans les établissements helvétiques par des hôtes étrangers devrait avoir grimpé de 7,8% au mois de mai, selon les chiffres préliminaires publiés lundi par l'Office fédéral de la statistique (OFS). Dans une moindre mesure, les Suisses devraient aussi avoir davantage fréquenté les hôtels du pays (+1,7%) par rapport à mai 2023.

L'hôtellerie suisse a profité du rebond de la demande étrangère lors de la saison d'hiver écoulée. Entre novembre et avril, le nombre de nuitées des hôtes venus de l'étranger a bondi de 6,0% à 8,7 millions, retrouvant quasiment leur niveau d'avant la crise Covid. La fréquentation des Suisses s'est stabilisée à un peu plus de 9 millions de nuitées.

Cet article a été publié automatiquement. Sources : ats / awp

Continuer la lecture

Suisse

Nouveau directeur au Lausanne Palace

Publié

le

Le Lausanne Palace a un nouveau directeur (archives). (© KEYSTONE/JEAN-CHRISTOPHE BOTT)

Le Lausanne Palace change de direction. Après trois années à ce poste, Isabelle von Burg cède sa place à Quentin Delohen, ancien directeur notamment d'Aquatis.

Formé à l'Ecole hôtelière de Lausanne, Quentin Delohen compte à son actif "plus de 20 ans d'expérience en gestion hôtelière en Suisse", indique lundi le Lausanne Palace dans un communiqué.

Outre Aquatis (hôtel et aquarium) à Lausanne, il a occupé plusieurs autres postes de direction. Il officiait jusqu'ici chez Prime and Co à Genève, entreprise spécialisée notamment dans la restauration événementielle.

Le Lausanne Palace, l'un des trois cinq étoiles de la capitale vaudoise, était dirigé depuis trois ans par Isabelle von Burg. Sous sa direction, l'établissement a "entamé sa mue" et atteint "ses objectifs importants", comme la deuxième étoile Michelin pour La Table de Sarah et Franck Pelux ou la création d'une nouvelle entité visuelle, poursuit le communiqué.

Cet article a été publié automatiquement. Source : ats

Continuer la lecture