Choisissez votre radio
Connect with us

Unia opposé au travail nocturne sur le chantier du CEVA

Publicité

Actualité

Unia opposé au travail nocturne sur le chantier du CEVA

Unia opposé au travail nocturne sur le chantier du CEVA

Le syndicat s’oppose à une dérogation pour du travail nocturne sur le chantier de la ligne ferroviaire Cornavin-Eaux-Vives-Annemasse.

Pas de travail nocturne sur le chantier du CEVA. Le syndicat Unia monte au front contre une demande de dérogation à la loi sur le travail. Les entreprises actives sur le chantier  souhaitent employer des travailleurs durant la nuit pour les deux ans à venir. Une demande en ce sens a été déposée auprès du SECO et acceptée. Initiative dénoncée par Unia qui a fait recours auprès du Tribunal administratif fédéral. Selon le syndicat, il s’agit de rattraper le retard pris par le chantier. Et c’est surtout le fait que les entreprises bénéficient du soutien des autorités, l’Etat et les CFF, qui gêne Yves Mugny, co-responsable du secteur de la construction chez Unia Genève.

Yves Mugny  Co-responsable du secteur de la construction chez Unia Genève

Reste qu’il y a un intérêt public à faire aboutir ce chantier rapidement. Mais pas au détriment de la santé des travailleurs, selon Yves Mugny.

Yves Mugny  Co-responsable du secteur de la construction chez Unia Genève

Le chef du groupe de construction du projet CEVA a réagi. Pour Eric Canivet, la procédure est conforme à la loi et ce sont des motifs sécuritaires qui ont justifié la dérogation. La direction du projet, ainsi que l’Etat de Genève,  n’ont pas eu connaissance du recours. Ils ne veulent donc  pas se prononcer, pour l’instant. A noter que le travail de nuit est donc suspendu, en attendant la décision du Tribunal administratif fédéral.

Cliquez pour commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Plus dans Actualité

Retrouvez Radio Lac sur tous les supports

To Top