Rejoignez-nous

Actualité

Trop de nitrates dans les eaux souterraines

Publié

,

le

L'eau potable, qui est pompée dans les eaux souterraines, contient souvent trop de nitrates et de pesticides, venant de l'agriculture (archives). (©Keystone/GAETAN BALLY)

Le dernier rapport sur la qualité des eaux souterraines en Suisse montre que 15% des stations de mesure présentent des niveaux de nitrates trop hauts. Principale responsable de cette pollution, selon l'Office fédéral de l'environnement: l'agriculture.

"La situation n'est pas grave, mais préoccupante", a dit Karine Siegwart, sous-directrice de l’Office fédéral de l'environnement (OFEV) lors d'une conférence de presse jeudi à Berne. En 2014, des concentrations supérieures à 25 mg/l ont été relevées dans près de 15% des stations, 25 mg/l étant la valeur limite fixée dans l'ordonnance sur la protection des eaux (OEaux).

Dans les zones de grandes cultures, cette valeur a été dépassée à 40% des stations. Une concentration supérieure à 40 mg/l, la valeur-limite fixée dans la législation sur les denrées alimentaires pour l'eau potable, a même été détectée dans 2% des stations.

Les zones les plus touchées sont situées dans les grandes exploitations agricoles du Plateau. Ce document se base sur des données récoltées entre 2007 et 2014 par les 600 stations de mesure du Réseau national d'observation des eaux souterraines (NAQUA).

Les concentrations de nitrates sont un indicateur important des répercussions de l'agriculture sur les eaux souterraines. Les principales sources de cette pollution sont les engrais de ferme et les engrais minéraux.

Pesticides en ligne de mire

Les pesticides constituent également un problème. Des résidus de produits phytosanitaires ont été détectés dans les eaux souterraines par plus de la moitié des stations de mesure, indique l'OFEV.

En 2014, les substances actives de ces produits ont dépassé la valeur-limite de 0,1 microgramme par litre (μg/l) à 2 % des stations. On trouve encore dans les eaux souterraines des résidus d'atrazine, un herbicide pourtant interdit en Suisse depuis plus de dix ans.

Des concentrations élevées de substances issues de leur dégradation, appelées métabolites, ont aussi été largement décelées, surtout sur le Plateau. Dans quelque 20 % des stations de mesure, les concentrations étaient supérieures à 0,1 μg/l, la valeur-limite fixée pour certains métabolites.

Nouveau polluant

L'OFEV vient encore de découvrir un nouveau polluant dans les eaux suisses. Depuis 2017, divers métabolites du chlorothalonil, un fongicide, ont été découverts dans les eaux souterraines, notamment du Plateau, a souligné M. Kozel. Or la limite de 1 μg/l pour l'eau potable fixée en juin dernier par l'Office fédéral de la sécurité alimentaire et des affaires vétérinaires est dépassée dans quelques cas.

Des concentrations dépassant la valeur-limite fixée dans l'OEaux sont aussi relevées pour les hydrocarbures halogénés volatils (HHV), une substance que l'on trouve dans les bombes aérosol ou les installations de réfrigération. En 2014, c'était le cas à 4 % des stations de mesure. Cette pollution provient de sites contaminés tels que des anciennes usines ou des décharges. Des micropolluants provenant des eaux usées sont également présents.

Assez d'eau, mais difficile à exploiter

18 milliards de m3 : c'est le volume d'eaux souterraines que la Suisse pourrait, en théorie, exploiter chaque année durablement, c'est-à-dire sans provoquer d'abaissement persistant du niveau de ces eaux ni d'autres atteintes à l'environnement. Cela correspond à plus de dix fois les besoins actuels.

Mais dans de nombreux endroits, l'agriculture, l'industrie et les villes occupent toute la place. "C'est presque impossible de trouver un endroit où l'on pourrait creuser sur le Plateau, en raison de la densité de l'occupation du territoire", ont relevé a Roland Kozel, chef de la division hydrologie et Stephan Müller, chef de la division des eaux à l'OFEV.

L'USP se veut rassurante

L'Union suisse des paysans (USP), dont le secteur d'activité est particulièrement montré du doigt par l'OFEV, se veut rassurant. L'étude montre que la présence de résidus de produits phytosanitaires n’a pas dépassé les exigences quantitatives dans 98% des stations de mesure.

De plus, la période étudiée, de 2007 à 2016, se situe avant l'introduction du plan d'action national produits phytosanitaires à la fin de l'été 2017. Preuve, selon l'USP, que le système fonctionne, le chlorothalonil va voir son autorisation retirée cet automne: un pessimisme unilatéral, vis-à-vis du secteur agricole, n’a donc pas lieu d’être, selon elle.

Les Vert'libéraux (PVL) interpellent le PLR, mais également le Conseil fédéral et les représentants des agriculteurs pour un changement de cap. Ils rappellent que lors de la session de juin dernier, le Conseil national a rejeté l'initiative sur l'eau potable ainsi qu'un contre-projet, avec l'aide du PLR.

Alarmisme à gauche

De son côté, le PS est alarmiste. "Les eaux souterraines constituent la principale ressource en eau potable de la Suisse. C'est un acte de négligence que de la mettre en danger", déclare Ada Marra, conseillère nationale (VD) et vice-présidente du PS Suisse.

Pour Greenpeace, "il est grand temps de diminuer le nombre d'animaux d'élevage et de baisser l'utilisation de pesticides et d'engrais". Quant au WWF, il en appelle à un changement de cap radical dans l'agriculture.

 

Source: ATS

Cliquez pour commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Suisse

Une mannequin suisse retrouvée morte à Bangkok

Publié

le

Les faits se sont déroulés à Bangkok, dans le sud-est de la ville (image prétexte). (© KEYSTONE/EPA/RUNGROJ YONGRIT)

Une mannequin suisse a été tuée à Bangkok. La police soupçonne le mari de la jeune femme de 24 ans de l'avoir poignardée à leur domicile dans le sud-est de la ville.

Cette mannequin internationale a été tuée jeudi soir dernier (heure locale), ont rapporté mercredi plusieurs médias thaïlandais. Son mari l'aurait accompagnée à l'hôpital et aurait affirmé que la femme avait voulu se suicider. La police a arrêté l'homme. Après avoir visionné des images de surveillance et le lieu du crime, elle le soupçonne d'avoir voulu dissimuler l'homicide.

Le Département fédéral des affaires étrangères a confirmé le décès d'une citoyenne suisse en Thaïlande à l'agence de presse Keystone-ATS. Il n'a pas donné d'informations plus précises.

L'ancienne agence de la victime a déclaré au "Bangkok Post" que la Suissesse avait travaillé pour elle pendant plusieurs années. Son contrat a expiré à la fin de l'année dernière. Des mannequins connus comme Gaile Lok et Danielle Graham ont également travaillé pour cette agence. Selon les médias thaïlandais, la femme avait également la nationalité hongkongaise.

Cet article a été publié automatiquement. Source : ats

Continuer la lecture

International

Glissement de terrain en Ethiopie: 257 morts

Publié

le

Les habitants recherchent souvent avec des pelles de fortunes des membres de leurs familles disparus dans le glissement de terrain. (© KEYSTONE/EPA/STRINGER)

Le bilan du glissement de terrain survenu lundi dans une zone difficile d'accès du sud de l'Ethiopie est désormais de 257 morts. Il pourrait atteindre les 500 tués, rapporte jeudi l'Ocha, l'agence humanitaire de l'ONU dans un rapport de situation.

"Les opérations de secours se poursuivent" et "les habitants creusent principalement à mains nues ou avec des pelles faute d'autres options", écrit le Bureau des Affaires humanitaires de l'ONU (Ocha). "Le bilan devrait augmenter jusqu'à hauteur des 500 morts, selon les informations communiquées par les autorités locales", ajoute-t-il.

Cet article a été publié automatiquement. Sources : ats / afp

Continuer la lecture

Culture

Après le Gurten, Nemo au Festival du film de Locarno

Publié

le

Nemo s'est produit au festival du Gurten à Berne le 18 juillet dernier. (© KEYSTONE/PETER KLAUNZER)

Le jeune chanteur biennois Nemo, qui a remporté le dernier concours Eurovision de la chanson, se produira à la Rotonde pendant le Festival du film de Locarno tard samedi soir 10 août. Il succédera sur scène au chanteur italien, Ermal Meta.

Nemo est attendu vers minuit et demi dans la nuit de samedi à dimanche, a indiqué le Festival de Locarno dans un communiqué jeudi. Il interprètera "The Code", le tube qui lui a valu de remporter le concours Eurovision de la chanson à Malmö en Suède en mai dernier. Cette chanson raconte le cheminement parfois difficile de l’artiste vers l’acceptation de soi et l’affirmation de son identité non-binaire.

D'autres artistes se produiront à la Rotonde pendant le Festival du film, qui se tient du 7 au 17 août. On peut citer des artistes suisses comme Sebalter, The Vad Vuc, Make Plain, Ele A, et les DJ Tanja La Croix et Giorgio Prezioso.

1er Août, soirée de bienfaisance

Avant le début du festival, un événement spécial est prévu le jeudi 1er Août, jour de la Fête nationale suisse. Une soirée de bienfaisance est organisée pour soutenir les victimes des pluies torrentielles qui ont ravagé les vallées autour de Locarno à la fin du mois de juin.

A cette occasion, le chanteur italien Davide Van De Sfroos partagera la scène avec Elias Bertini & Camila Koller, Julie Meletta, Luis Landrini, Eleonor, Matilde, Black Horse, DimeBlend et Karin Cerini.

La Rotonde est un espace open air ouvert à tous les festivaliers. Il se situe dans le grand giratoire, à quelques pas du Palacinema. Des tunnels piétionniers, parfois saturés en cas de forte affluence, y mènent.

Cet article a été publié automatiquement. Source : ats

Continuer la lecture

Suisse

Pas de millionnaire au tirage du Swiss Loto

Publié

le

Le Swiss Loto est un jeu de loterie classique proposé en Suisse depuis 1970. (© Keystone/SALVATORE DI NOLFI)

Personne n'a trouvé la combinaison gagnante du Swiss Loto mercredi soir. Pour empocher le gros lot, il fallait cocher les numéros 6, 16, 25, 26, 32 et 36. Le numéro chance était le 3, le rePLAY le 2 et le Joker le 868246.

Lors du prochain tirage samedi, 7,1 millions de francs seront en jeu, indique la Loterie Romande.

https://jeux.loro.ch/games/swissloto/

Cet article a été publié automatiquement. Source : ats

Continuer la lecture

International

Totalenergies: recul inattendu du bénéfice net au 2e trimestre

Publié

le

Le groupe a dégagé un bénéfice net de 9,5 milliards de dollars (8,4 milliards de francs) en léger recul de 1% sur un an. (archive) (© KEYSTONE/AP/AURELIEN MORISSARD)

Le géant pétrolier Totalenergies a enregistré un bénéfice en baisse de 7% sur un an au deuxième trimestre, à 3,8 milliards de dollars (3,4 milliards de francs), a annoncé le groupe jeudi, en deçà des prévisions des analystes.

Les analystes anticipaient en moyenne un bénéfice net trimestriel de 4,9 milliards de dollars, selon le consensus calculé par Factset et Bloomberg.

Entre avril et juin, la performance opérationnelle (résultat opérationnel net ajusté) de la 4e major pétro-gazière mondiale a reculé dans son activité prioritaire du gaz liquéfié (GNL), "dans un contexte de moindre demande" en Europe, et encore plus encore dans l'activité raffinage-chimie en raison de la "baisse des marges de raffinage" principalement en Europe et au Moyen-Orient, selon le communiqué du groupe.

En revanche, elle s'affiche en hausse dans sa division reine de l'exploration-production, grâce à des prix du pétrole soutenus, et dans sa branche électricité qui comprend les énergies renouvelables.

Sur l'ensemble du premier semestre, le groupe a dégagé un bénéfice net de 9,5 milliards de dollars (8,4 milliards de francs) en léger recul de 1% sur un an, selon le groupe, qui avait engrangé des profits records en 2022 et 2023.

Mais le bénéfice semestriel net ajusté (hors éléments exceptionnels) - l'indicateur le plus suivi par les analystes - a lui reculé de 15% à 9,8 milliards de dollars.

"Les résultats de Totalenergies n'ont pas été à la hauteur des attentes du consensus, la faiblesse du raffinage et des produits chimiques ainsi que l'augmentation des coûts de l'entreprise étant à l'origine de cet écart par rapport au consensus", a commenté la banque RBC dans une note.

Malgré ces signes de faiblesse, "Totalenergies a généré au deuxième trimestre des résultats financiers robustes", estime dans le communiqué le PDG du groupe Patrick Pouyanné, reconduit en mai dernier pour un 4e mandat pour mettre en place "la stratégie de transition équilibrée présentée aux actionnaires en septembre 2023" - le pétrole-gaz d'une part, et les énergies décarbonnées d'autre part.

"Conforté par ces résultats solides en ligne avec les objectifs de l'année 2024, le conseil d'administration a décidé le maintien du deuxième acompte sur dividende au titre de l'exercice 2024 d'un montant de 0,79 euros par action", en hausse de 7 % par rapport à 2023, "et a autorisé des rachats d'actions jusqu'à 2 milliards de dollars au troisième trimestre 2024", a indiqué le groupe.

Cet article a été publié automatiquement. Sources : ats / awp / afp

Continuer la lecture