Rejoignez-nous

Techno

Des disques vinyles gravés à la maison

Publié

,

le

Le monde de demain : Des disques vinyles fait main…

benoit rouchaleau Le monde de demain

Les vinyles ont le vent en poupe… Aux Etats-Unis, ils sont même en passe de détrôner les CD et bien la start-up autrichienne Phonocut surfe sur le sillon avec son projet de graveur de vinyles : une machine qui permettra de créer ses propres disques en qualité stéréo, directement à la maison.

Son nom : le « Phonocut Home Vinyl Recorder » : et à première vue on dirait une platine un peu rétro, très épurée.

Ça fonctionne comment ? 

On ne peut plus simplement : vous brancher votre source que ce soit un ordinateur, un smartphone ou une tablette à partir d’une source analogique, à savoir une entrée jack 3,5 mm. Vous appuyez sur un bouton et la machine opère ce que l’on appelle un mastering et une égalisation en temps réel avant de graver le vinyle vierge de 10 pouces.

Un format inhabituel qui est entre le 45 et le 33 tours que l’on connait déjà. Et qui permet de contenir jusqu’à 15 minutes par face. Comptez 10 dollars par disque à graver. Ce n’est pas forcément pour le grand public, plus sûrement pour les passionnés de vinyles et les professionnels. A condition toutefois que la qualité soit bien au RDV, ce qui reste encore un peu l’inconnue.

Ca posera également la question du piratage et de la copie des œuvres. En attendant, Phonocut a lancé mi-octobre une campagne de financement participatif. La livraison des 1ers graveurs est prévue à l’horizon décembre 2020. Le revival à un prix, il faudra débourser 1000 dollars pour retrouver le charme des galettes d’antan…

Cliquez pour commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Techno

Notre réaction au virus prévue par l’intelligence artificielle

Publié

le

(KEYSTONE/Ti-Press/Alessandro Crinari)

Une fois déployé, cet outil pourrait permettre aux médecins de traiter certains patients en priorité alors que les systèmes de santé de nombreux pays dans le monde arrivent à saturation, a expliqué Megan Coffee, de l’école de médecine Grossman de l’université de New York, dans la revue Computers, Materials & Continua.

L’outil a découvert plusieurs indicateurs qui présument fortement de la possibilité pour un patient de développer un syndrome de détresse respiratoire aiguë (SDRA), une complication du Covid-19 qui remplit les poumons de liquide et tue environ 50% des personnes la développant.

L’analyse par un algorithme intelligent des données de 53 patients atteints du coronavirus dans deux hôpitaux de Wenzhou, en Chine, a montré que des changements dans le taux d’alanine aminotransférase, une enzyme présente dans le foie, le taux d’hémoglobine et dans les signalements de douleurs, étaient les indications les plus précises d’une complication.

Avec d’autres facteurs, l’outil a permis de diagnostiquer un risque de SDRA avec une précision de jusqu’à 80%.

Affiner l’outil

Les symptômes considérés comme des marqueurs du Covid-19, comme la fièvre, une image particulière des poumons au scanner, et des réponses immunitaires fortes, n’ont par contraste pas permis de prédire si les patients atteints d’une forme légère de la maladie pourraient développer un SDRA.

Le sexe ou l’âge ne sont pas des indicateurs utiles, même si d’autres études ont indiqué que les patients âgés de 60 ans et plus étaient un groupe à risque élevé.

« Beaucoup de données utilisées par la machine pour influencer ses décisions sont différentes de celles qu’un médecin consulterait normalement », a affirmé à l’AFP Megan Coffee, co-auteure de l’étude.

L’intelligence artificielle sert déjà aux dermatologues pour prédire quels patients sont susceptibles de développer un cancer de la peau.

Dans le cas du Covid-19, une maladie encore mal connue, l’outil peut mener les médecins dans la bonne direction pour savoir quels patients traiter en priorité si les hôpitaux sont surchargés de malades, a assuré l’autre responsable de l’étude, Anasse Bari, professeur de sciences de l’informatique à l’université de New York.

L’équipe tente désormais d’affiner son outil avec les données de New York, épicentre de la pandémie aux Etats-Unis, espérant qu’il puisse être prêt à être déployé en avril.

Continuer la lecture

Coronavirus

#cookingwithmika : Cuisinez en musique avec Mika !

Publié

le

Le chanteur Mika invite ses abonnés sur Instagram à partager avec lui une session cuisine en live !

Pour notre rendez-vous Réseaux Sociaux du jour, Roxane vous partage une initiative gourmande et musicale lancée par le chanteur Mika sur son compte Instagram @mikainstagram.

La fièvre des réseaux sociaux #cookingwithmika

Impacté lui aussi par les mesures de distanciation sociale et de confinement prises par les différents pays d’Europe, le chanteur de Relax a créé jeudi dernier, le 16 mars, un rendez-vous culinaire en live sur le réseau social Instagram pour ses fans confinés partout en Europe.

Dans un post du mercredi 15 mars, Mika explique que pour lui, rester à la maison a toujours été synonyme de deux activités : cuisiner et écouter de la musique. Cependant, ce sont aussi des activités qu’il aime partager avec les autres et en étant confiné, ce n’est pas si facile. C’est pour cette raison qu’il a décidé de proposer à ses followers un live depuis la cuisine de son appartement à Athènes en Grèce sous le #cookingwithmika. Au menu : une recette réalisée en direct, une playlist musicale choisie par le chanteur, des échanges avec les abonnés et surtout un beau moment de partage.

 

Voir cette publication sur Instagram

 

Staying home for me, has always been about cooking and listening to music. However both of those things are always best shared with others. SO! Join me tomorrow evening (7pm France/Italy time) live from my kitchen, where I will be listening to music, preparing dinner, talking about everything and nothing. We might not be able to hang out together in person but we can do so in other ways. See you tomorrow everyone! What will I be cooking for this first episode?? Obviously the one dish I can not live without, and that I’ve been making since I was 7 years old….. Tune in to find out! Restare a casa per me ha sempre significato cucinare e ascoltare musica. Però queste cose vengono meglio se le si condivide con gli altri. Quindi unitevi a me domani sera (alle 19.00 ore italiana), live dalla mia cucina, dove mi troverete mentre ascolto musica, preparo la cena, parlando di tutto e di niente. Non possiamo stare fisicamente insieme, ma possiamo rimediare in questo modo. Ci vediamo tutti domani! Cosa cucinerò per questo primo appuntamento? Ovviamente il piatto senza il quale non potrei vivere, e che cucino dall’età di 7 anni. Collegatevi per scoprirlo! Rester à la maison a toujours été pour moi synonyme de cuisine et d’écoute musicale. Cependant, les deux se sont toujours fait en compagnie d’autres personnes. Je vous propose donc de me retrouver demain soir (19:00 heure France/ Italie) pour un live depuis ma cuisine où j’écouterai de la musique en préparant le repas du soir et en discutant de tout et de rien. Nous n’avons pas la possibilité d’être ensemble physiquement, mais nous pouvons le faire autrement. Je vous dis donc à demain ! Que vais-je cuisiner pour ce premier live ? Bien évidement le plat que je préfère et que je prépare depuis mes 7 ans… connectez-vous pour le découvrir ! #mika #instagramlive #cookingwithmika

Une publication partagée par MIKA (@mikainstagram) le

Le premier rendez-vous a rencontré un réel succès sur la plateforme, si bien que le chanteur a décidé de réitérer avec un second live lundi dernier.

Si vous les avez ratés, pas de panique ! Un troisième rendez-vous a été annoncé hier sur le compte de Mika pour ce soir à 19h. Cette fois, la liste des ingrédients nécessaire a été partagée sur son post afin que chacun puisse suivre la recette avec lui.

 

Voir cette publication sur Instagram

 

See you tomorrow eve (Thursday at 7pm France/Italy time 6pm UK time) for another session of #cookingwithmika This time however I am announcing the ingredients for one of the dishes we are going to make so that you can join in in real time at home. This dish is an homage to my Lebanese roots. Its super simple and has not tooo many ingredients. I just hope you have these ingredients at home or are able to go out and buy them although it is still recommended to stay home as much as possible. If you can’t find tahini during this tricky time, don’t worry. You can always watch and take note for when it will be possible to go out shopping. There will be a lot more music and talking than cooking anyway! I will be joined by a couple friends including the Michelin starred chef Viviana Varese in Milan. She inspired me to do this in the first place! @viviana_varese #iocucinoacasa #vivavivianavarese INGREDIENTS BELOW! 3 large aubergines 50 gr or 4 teaspoons of tahini 3 garlic cloves 1 lemon Extra virgin olive oil A few mint leaves To decorate – some sesame seeds, pomegranate seeds if you can find them and mint Ci vediamo domani sera, Giovedì alle 19.00 per un altro appuntamento di #cookingwithmika. Però questa volta vi dirò in anticipo gli ingredienti di uno dei piatti che cucineremo, così potete cucinare da casa anche voi. E’ una ricetta tributo alle mie radici libanesi. E’ super semplice e ha pochi ingredienti. I spero solo che li abbiate a casa o che possiate procurarveli, anche se resta sempre raccomandato di rimanere a casa il più possibile. e non trovate la tahini in questi tempi complicati, non preoccupatevi. Potete sempre prendere nota per quando sarà possibile uscire. Comunque ci saranno molta più musica e molte più chiacchiere che cucina! Si collegheranno anche un paio di miei amici, compresa la chef stellata Michelin Viviana Varese di Milano. MI ha dato lei l’idea di fare questo! ED ECCO GLI INGREDIENTI 3 grandi melanzane 50 gr o 4 cucchiaini di tahini 3 spicchi d’aglio 1 limone Olio extra vergine do oliva qualche foglia di menta Per decorare: semi di sesamo o melograno, se li trovate

Une publication partagée par MIKA (@mikainstagram) le

Une belle idée de Mika pour partager avec ses followers ses recettes coup de coeur, simples et savoureuses et leur permettre de varier les plaisirs en cuisine ! On aime voir le chanteur proposer ce type de contenu alliant cuisine et musique dans un moment de partage fun et naturel .

Continuer la lecture

Actualité

Demain, des campings-cars luxueux et baroudeurs

Publié

le

Le monde de demain : Avec le retour des beaux-jours, les envies d’évasion, voici le camping-car du futur… 

Benoît Rouchaleau Le monde de demain

On est à mi-chemin entre le camping-car de luxe et la chambre d’hôtel mobile. C’est la société allemande Hymer qui s’est associée au chimiste BASF pour dévoiler un prototype nommé « Vision Venture ».

Oubliez la caravane blanche rectangulaire, là on est sur une base d’utilitaire Mercedes Sprinter, de couleur verte mate, avec peinture réfléchissante infrarouge et renforts latéraux, pour amplifier son côté baroudeur parce que c’est un intégral 4X4 avec pneus mixtes pour même aller se poser sur le sable.

Et les options sont nombreuses, il faut dire que les 2 concepteurs sont partis des envies, des requêtes ou des inventions de la communauté des campeurs.

A l’intérieur, petite liste à la Prévert : de grandes surfaces vitrées, une cuisine aménagée, une salle de bain avec WC, lavabo et douche extractible, un salon en bois et cuir blanc avec 2 canapés convertible en couchages, un barbecue, un plan de travail dépliables à l’arrière du véhicule.

Et même un escalier qui vous conduit à une chambre sur le toit, équipée d’un hayon terrasse pour admirer le coucher de soleil et des panneaux solaires pour alimenter la bête.

Est-ce qu’on va le voir prochainement sur les routes ? 

C’est un concept qui préfigure ce que devraient-être les véhicules d’ici 5 ans mais le Vision Venture n’est qu’un projet d’étude. Pas question à priori de le  commercialiser.

Mais certaines des innovations pourraient toutefois être intégrées dans les modèles de série à l’avenir.

Continuer la lecture

Actualité

Demain, les données seront stockées sur du verre

Publié

le

Photo : Microsoft Research

Le monde de demain : Une solution d’avenir pour stocker vos données numériques, sans risque de dégradations…

Benoît Rouchaleau Le monde de demain

On sait que les CD, les disques durs ou les bandes magnétiques se détériorent avec le temps et les fichiers stockés dessus aussi… Et bien chez Microsoft, les ingénieurs expérimentent depuis 2017 une technologie de stockage, qui serait capable de conserver des fichiers pendant 10 000 ans.

C’est le « projet Silica » : cela consiste à graver des données au laser sur une plaque de verre de quartz, avant de lire les informations au microscope. Les 1er tests montrent que même plongée dans de l’eau chaude, passée au four ou décapée, la plaque de verre résiste à tout. Seul contrainte, il ne faut pas la briser.

Est-ce que le stockage de données a déjà commencé ?

Oui un partenariat a été engagé avec Warner Bros  qui possède « le plus grand catalogue d’archives télévisuelles et de films au monde ». Jusqu’à présent, l’entreprise cinématographique est obligée de créer des copies de ses archives tous les 3 ans pour éviter les problèmes.

Warner s’est donc engouffré dans cette nouvelle technologie. Ils ont par exemple gravé le film Superman, ce qui représente 75 Go données stockées sur une plaque carrée de 7 centimètres de diamètre pour 2 millimètres d’épaisseur. C’est la taille d’un sous-verre.

On le sait, ce n’est pas la taille qui compte mais l’endurance… Ces plaques de verres sont extrêmement durables, elles peuvent conserver les données pendant des siècles, sans perte de données, ni condition de stockage particulière.

Continuer la lecture

Actualité

Demain, les pots de fleur feront parler les plantes

Publié

le

Le monde de demain : Un pot de fleur connecté et ludique pour garder vos plantes en vie plus longtemps…

Benoît Rouchaleau Le monde de demain

Si vous n’avez pas la main verte, ce pot « nouvelle génération » est fait pour vous. A première vue, il ressemble à n’importe quel autre pot, il est jaune ou violet, sauf que celui-ci traduit les émotions de votre plantes d’intérieur.

Il dispose en effet d’un écran de 2 pouces qui affiche 15 expressions animées différentes de visages, sous forme de smileys : un sourire quand tout va bien, un visage assoiffé quand elle a besoin d’être arrosée ou même un visage de vampire si l’exposition à la lumière n’est pas suffisante, etc.

Ce sont en fait 4 capteurs placés à l’intérieur du pot qui mesurent l’humidité, l’exposition à la lumière ou la température. Et toutes ces données sont liées à une application pour smartphone dans laquelle vous préciser votre type de plante et vous n’avez ensuite qu’à configurer votre pot à l’aide d’un QR Code.

Mieux même, le capteur de mouvements permet au pot de savoir si vous passez souvent ou pas du tout près de votre plante. Un vrai tamagochi du jardinage…

Quand va-t-il sortir de terre ? 

Il est déjà disponible… Après 13 mois de conception et de développement et une campagne de collecte de fonds sur Internet qui a permis à son créateur luxembourgeois de récolter près de 280 000 francs, Lua c’est son nom est en vente pour un peu plus de 100 francs.

Continuer la lecture