Rejoignez-nous

Actualité

Un mort et deux blessés graves avec les feux d'artifice en Suisse

Publié

,

le

Il n'y a plus de feu d'artifice officiel à Berne depuis 2021. (© KEYSTONE/ANTHONY ANEX)

Les maniements des feux d'artifice et des pétards ont fait au moins un mort et deux blessés graves en Suisse alémanique, dans la nuit de la Saint-Sylvestre. En Suisse romande, les réjouissances se sont dans l'ensemble bien passées malgré le temps maussade.

A Schenkon (LU), un homme de 46 ans est mort sur le coup en bricolant un système artisanal de mise à feu de pétards, a annoncé lundi la police cantonale. Une enquête pénale a été ouverte pour déterminer le déroulement de l'accident.

Dans le canton de Zurich, à Hochfelden, un adolescent de 16 ans a été grièvement blessé à la tête en maniant des feux d'artifice qui se sont soudain déclenchés de manière incontrôlée. Un de ses camarades a été touché à une main.

Un homme d'une quarantaine d'années a également été gravement blessé en allumant un feu d'artifice dans le canton d'Argovie, à Dottikon.

La police et les pompiers zurichois ont dû intervenir une bonne vingtaine de fois dans le canton suite à des départs de feu, notamment dans un EMS. Quelques altercations violentes se sont en outre produites en ville de Zurich et dans les alentours, notamment à la gare principale, où la police était présente en force.

Festivités joyeuses et humides

Les réjouissances n'en ont pas moins battu leur plein dans toutes les régions. A Genève, le feu d'artifice au bord du lac était offert par un grand hôtel de la place. Les attractions, comme les deux scènes musicales le long des quais - fermés pour l'occasion sur la rive gauche - étaient au rendez-vous mais la pluie froide qui s'est abattue une grande partie de la soirée n'a pas favorisé les festivités, a constaté sur place Keystone-ATS.

Les feux d'artifice, bien que parfois décriés, gardent la cote, comme l'ont encore montré les dix mille fusées tirées depuis des bateaux du côté de Zurich, devant des dizaines de milliers de badauds. De petites localités comme le Lac Noir (FR) ou Brunnen (SZ) ont aussi présenté un spectacle pyrotechnique, sans compter les feux et pétards improvisés dans les quartiers en maints endroits du pays.

A l'inverse, Berne et Bâle par exemple avaient renoncé aux animations éclairantes et pétaradantes.

Les polices genevoise et vaudoise ont fait part d'une nuit "intense et festive", émaillée d'interventions, comme chaque année. Principalement pour des nuisances nocturnes (pétards), des incivilités, de petits foyers d'incendies (poubelles et containers) ou des bagarres isolées. Rien de grave pour l'essentiel.

En Valais, la police relève que les festivités se sont déroulées "en toute sécurité et sans incident majeur". Toutefois dans l'après-midi, dimanche, un feu d'artifice tiré par des inconnus a provoqué un feu de broussailles rapidement maîtrisé près de Verbier, entraînant l'évacuation de la télécabine menant au Châble.

Les polices fribourgeoise, neuchâteloise et jurassienne n'avaient pour leur part pas annoncé d'incident particulier lundi après-midi.

Mauvais esprits chassés

Dans le canton de Berne, des dizaines de personnes ont plongé dans les eaux froides du Moossee, mesurées entre 5 et 6 degrés, à l'occasion de la nage de la Saint-Sylvestre, une tradition qui se répète chaque 31 décembre à midi depuis 1999.

Toujours dans le canton de Berne, les habitants de Laupen ont célébré pour la centième fois la coutume de l'"Achetringele". Ils ont chassé les mauvais esprits à l'aide de cloches, de grelots, de balais de genévrier, de vessies de porc et de masques effrayants pour accueillir la nouvelle année.

Cake stupéfiant

A Zoug, les sauveteurs ont dû intervenir après que trois réveillonneurs qui avaient consommé des brownies (cakes) contenant du haschisch se sont sentis mal. Les trois personnes concernées, âgées entre 30 et 42 ans, ont été hospitalisées, ont indiqué les autorités de poursuites pénales. Sept individus ont été appréhendés durant la nuit dans le canton après des provocations ou des esclandres.

La police saint-galloise a signalé des cambriolages isolés et quatorze interventions des pompiers pour des débuts d'incendies, de même que quelques altercations entre voisins.

Cet article a été publié automatiquement. Source : ats

Suisse

Un tremblement de terre secoue l'ouest de la Crète

Publié

le

L'ouest de la Crête a été secouée dimanche par un séisme. Photo : vue sur le Psiloritis, la plus haute montagne de cette île grecque. (© Keystone/LOOK/BUECKER, STEPHAN)

Un tremblement de terre a secoué l'ouest de l'île touristique de Crète. Selon les premières mesures de l'Institut géodynamique de la capitale grecque, il avait une intensité de 5,3 et s'est produit le matin à 7h02 heure locale.

Le centre du séisme se trouvait à environ 18 kilomètres sous le fond de la mer, à une soixantaine de kilomètres au sud de la côte sud de l'île, près de la petite ville portuaire de Paleochora.

Il a été précédé de nombreux petits séismes dans la région. La protection civile n'a pas indiqué dans l'immédiat s'il y avait eu des victimes ou des dégâts, par exemple aux bâtiments. Aucune alerte au tsunami n'a été lancée.

Cet article a été publié automatiquement. Sources : ats / dpa

Continuer la lecture

Politique

Changement climatique: pluies plus intenses et plus fréquentes

Publié

le

En moyenne, les fortes averses journalières sont aujourd'hui 11% plus intenses qu'au début du 20e siècle. (photo prétexte) (© KEYSTONE/DPA/MARTIN GERTEN)

Le changement climatique a tendance à rendre les précipitations plus intenses et plus fréquentes en Suisse depuis 1901. Selon une étude, les versants nord et sud des Alpes ainsi que le nord-est du pays sont les plus concernés.

Cette tendance est plutôt faible dans les Alpes, dans certaines parties de la Suisse romande, au centre et au sud du Tessin, selon l'étude récemment publiée par l'Office fédéral de météorologie. MétéoSuisse a pris en considération les tendances aux fortes précipitations entre 1901 et 2023.

En moyenne, les fortes averses journalières sont aujourd'hui 11% plus intenses qu'au début du 20e siècle. Et les fortes précipitations qui se produisent près de quatre fois par an sont en moyenne 25% plus fréquentes qu'au début du siècle dernier.

L'étude a également analysé les fortes pluies d'une durée de dix minutes à cinq jours entre 1981 et 2023. L'intensité des précipitations courtes - d'une durée de dix minutes (+4,7% par décennie) à six heures (+2,4% par décennie) - a nettement augmenté. Leur fréquence n'a cependant guère changé.

Cet article a été publié automatiquement. Source : ats

Continuer la lecture

International

Nouveau lancer de ballons du Nord: Séoul répond

Publié

le

La Corée du Sud a recommencé à diffuser des émissions de propagande anti-Pyongyang à travers la frontière en représailles aux campagnes répétées de ballons du Nord. (© KEYSTONE/AP)

La Corée du Sud va intensifier la diffusion de propagande via haut-parleur à destination du Nord en réponse à l'envoi par Pyongyang de ballons lestés d'ordures à travers la frontière, a déclaré dimanche l'armée sud-coréenne.

"A partir de 13 heures (04h00 GMT), nos forces armées procéderont à des diffusions à grande échelle le long des frontières, comme nous l'avons annoncé à plusieurs reprises", a annoncé dimanche l'état-major interarmées sud-coréen dans un communiqué.

"Le Nord lance un nouveau lot de ballons transportant des déchets", avait indiqué plus tôt le même jour l'état-major, précisant qu'ils volaient en direction de la partie nord de la province de Gyeonggi qui entoure Séoul.

"Veuillez les signaler à l'armée ou à la police et évitez tout contact direct avec ces objets", a-t-il ajouté.

Pyongyang a déjà lancé plus de 2000 ballons chargés d'ordures à travers la frontière intercoréenne depuis mai, qu'il présente comme des représailles à des envois de ballons transportant de la propagande par des militants sud-coréens.

La dernière série de ballons intervient trois jours après que Séoul a annoncé la reprise de la diffusion de propagande par haut-parleur contre le régime nord-coréen.

Propagande à grande échelle

En annonçant le début de l'émission de propagande à grande échelle, Séoul a averti que l'armée nord-coréenne "subira le poids des dommages décisifs causés par ses actes visant à faire monter la tension dans la zone frontalière".

"Nous avertissons sérieusement que toute la responsabilité incombe au régime nord-coréen."

Plus d'une centaine de vols et quelque 10'000 passagers ont déjà été affectés par les ballons envoyés par la Corée du Nord, a fait état un député sud-coréen mercredi.

A la suite de cette "guerre des ballons", Séoul a totalement suspendu un accord militaire visant à réduire les tensions entre les deux pays et a prévenu en juin qu'elle recommençait à diffuser de la propagande par haut-parleur le long de la frontière.

La Corée du Nord, pays reclus, cherche à interdire à sa population tout accès à la culture populaire sud-coréenne, comme la K-pop ou les séries K-drama.

En 2022, un citoyen nord-coréen a été exécuté par Pyongyang pour avoir eu en sa possession des contenus culturels en provenance du Sud.

La propagande sonore, une tactique qui remonte à la guerre de Corée de 1950-1953, exaspère Pyongyang, qui a déjà menacé de cibler avec son artillerie les haut-parleurs sud-coréens.

Séoul a également récemment repris des exercices de tirs réels près de sa frontière avec le Nord.

Cet article a été publié automatiquement. Sources : ats / afp

Continuer la lecture

International

Violences au Bangladesh: Washington relève son niveau d'alerte

Publié

le

Des soldats patrouillent dans les villes du Bangladesh pour réprimer l'agitation croissante. (© KEYSTONE/EPA/MONIRUL ALAM)

Le département d'Etat américain a déconseillé samedi aux Américains de se rendre au Bangladesh, en proie à des troubles civils meurtriers. Il va commencer à rapatrier certains diplomates et leurs familles.

Le département d'Etat autorise le départ volontaire des employés du gouvernement américain non essentiels et des membres de leur famille, précise l'avis.

Du côté suisse, le Département fédéral des affaires étrangères (DFAE) recommande "une très grande prudence dans tout le pays". La situation au Bangladesh est confuse, ajoute-t-il sur son site en ligne.

Selon un décompte de l'AFP, au moins 133 personnes ont été tuées cette semaine au Bangladesh, où les manifestations sont quasi quotidiennes depuis le début juillet pour réclamer la fin d'un système de quotas qui réserve plus de la moitié des postes de la fonction publique à des groupes spécifiques.

Tirs à balles réelles

Des soldats patrouillent dans les villes du Bangladesh pour réprimer l'agitation croissante, la police anti-émeute tirant à balles réelles sur les manifestants qui ont défié le couvre-feu instauré par le gouvernement.

La plus haute juridiction du Bangladesh doit se prononcer dimanche sur l'avenir des règles de recrutement dans la fonction publique qui ont déclenché des affrontements.

La première ministre Sheikh Hasina, au pouvoir depuis 15 ans et dont le gouvernement est accusé par ses opposants de faire plier le pouvoir judiciaire, a laissé entendre, en début de semaine, que le système auquel s'opposent les manifestants serait supprimé.

Cet article a été publié automatiquement. Sources : ats / afp

Continuer la lecture

Sport

Super League: trois clubs romands en lice cet après-midi

Publié

le

Didier Tholot: l'entraîneur du FC Sion entamera la saison contre YB (© KEYSTONE/CYRIL ZINGARO)

Trois clubs romands entament la saison de Super League cet après-midi. Une tâche difficile attend le promu Sion: les Valaisans joueront à Berne (14h15) sur la pelouse des Young Boys, tenants du titre.

Dès 16h30, le Lausanne-Sport accueillera le FC Bâle alors que, dans le même temps, Servette se déplacera à Lucerne.

Cet article a été publié automatiquement. Source : ats

Continuer la lecture