Rejoignez-nous

Suisse

Le monde de demain: des bateaux intelligents et connectés

Publié

,

le

Dans la série tous les véhicules deviennent intelligents, les bateaux gagnent eux aussi en technologie… C’est le monde de demain. 

Benoît RouchaleauLe monde de demain

Avec les beaux jours, les bateaux sont à nouveau de sortie sur le Léman. Et pour les jeunes mousses ou les capitaines plus aguerris, voilà de quoi surfer sur la vague de la technologie: la start up zurichoise Clickahoy, qui s’était déjà fait connaître par le passé pour ses services de partage de bateaux, propose désormais de connecter votre embarcation à votre smartphone. Votre natel devient ainsi votre journal de bord pour connaître en temps réel vos niveaux de batterie et de carburant, votre localisation, vos infos de navigation ou d’ancrage, d’éventuelles alertes et même en options des services de conciergerie à disposition. 

A quoi est-ce qu’il ressemble ce matelot numérique? 

C’est un ordinateur de bord qui se présente sous la forme d’une petite borne carrée, et que vous reliez à l’application pour smartphone. Côté financier, les utilisateurs paient 240 francs pour l’ordinateur de bord et une souscription annuelle pour le logiciel de 60 francs pour la 1ère année. Le concept a déjà été mis à l’eau: 2 mois après le lancement de la plateforme, 40 bateaux ont déjà adopté le système et plusieurs prestataires de services, chantiers navals et autres constructeurs de bateaux comptent parmi les partenaires. Reste encore à étoffer les fonctionnalités et les équipes avec le lancement d’un tour de table financier. Et l’espoir de récolter jusqu’à 400 000 francs pour naviguer en père peinard, même au-delà de nos eaux douces… 

Cliquez pour commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Environnement

Douze personnes sont mortes dans des accidents agricoles en Suisse

Publié

le

Deux personnes sont décédées lors du renversement d'un tracteur ou un transporteur (archives). (© KEYSTONE/JEAN-CHRISTOPHE BOTT)

Douze personnes ont perdu la vie dans des accidents agricoles en Suisse depuis le début de l'année, dont trois enfants. Deux personnes avaient déjà atteint l'âge de la retraite.

Trois enfants âgés de 6 à 9 ans ont perdu la vie en lien avec des véhicules ou des machines, indique vendredi le service de prévention des accidents dans l'agriculture (SPAA). Deux personnes sont décédées lors du renversement d'un tracteur ou un transporteur. Une personne a été écrasée lors de l'attelage d'un outil porté.

Deux personnes ont perdu la vie dans un accident dû aux gaz dans la fosse à lisier. Une personne est décédée dans une grange en feu. Deux personnes ont fait une chute mortelle d'un toit ou d'un grenier à foin. Et une personne a été retrouvée sans vie dans un box à chevaux, précise le SPAA.

Pour celui-ci, les risques sont souvent trop peu perçus, sous-estimés ou ignorés. Le SPAA et agriss veulent sensibiliser les personnes qui travaillent dans l'agriculture à prendre au sérieux les "dangers invisibles" et à ne pas prendre de risques pour leur sécurité ou leur santé.

Cet article a été publié automatiquement. Source : ats

Continuer la lecture

Economie

La Bourse suisse dans le rouge, un panne informatique sème le chaos

Publié

le

A la Bourse suisse vers 10h55, l'indice vedette SMI baissait de 0,51% à 12'184,80 points, après avoir ouvert en petit repli de 0,09%. (KEYSTONE/Steffen Schmidt) (© KEYSTONE/STEFFEN SCHMIDT)

La Bourse suisse évoluait en baisse vendredi, alors qu'une panne informatique affectait de nombreuses entreprises, compagnies aériennes et aéroports dans le monde. En Suisse, l'exploitant de la place zurichoise SIX a assuré que ses services continuaient à tourner.

Une panne de certains services de Microsoft paralyse ce vendredi de nombreuses entreprises partout dans le monde. Le géant de la tech américain a affirmé prendre des "mesures d'atténuation" le temps de régler le problème.

De nombreux aéroports ont déclaré être affectés par la panne, notamment ceux de Berlin, d'Amsterdam-Schiphol et tous ceux d'Espagne, tandis que plusieurs compagnies aériennes ont fait état de problèmes: les américaines Delta, United et American Airlines, Air France, l'irlandaise Ryanair, ainsi que trois compagnies indiennes et Swiss.

Les Bourses mondiales reculaient face à un lot d'incertitudes économiques et politiques, mais aussi inquiètes à cause de cette panne qui a également empêché les indices des Bourses de Londres et Milan d'afficher leur taux de variation à leur heure habituelle d'ouverture à 07H00 GMT. Elles ont finalement commencé à coter avec une vingtaine de minutes de retard.

A Paris, le CAC 40 reculait de 0,51%, à Londres le FTSE 100 perdait 0,57% et à Francfort le DAX abandonnait 0,83%.

A la Bourse suisse vers 10h55, l'indice vedette SMI baissait de 0,51% à 12'184,80 points, après avoir ouvert en petit repli de 0,09%.

La majorité des valeurs vedettes restait dans le rouge. Les plus fortes baisses étant toujours enregistrées par Lonza (-2,4%), VAT Group (-1,7%) et Julius Bär (-1,7%). Les analystes de Berenberg ont abaissé l'objectif de cours de VAT, tout en maintenant la recommandation du titre à "hold".

Cet article a été publié automatiquement. Sources : ats / awp

Continuer la lecture

Suisse

ABB décroche une commande aux Etats-Unis pour des ferries hybrides

Publié

le

ABB n'a donné aucune information sur le montant de la transaction. WSF exploite le plus grand système de ferry aux États-Unis, exploitant 21 bateaux sur 10 itinéraires desservant 19 terminaux, selon le communiqué.(KEYSTONE/Walter Bieri) (© KEYSTONE/WALTER BIERI)

ABB, le géant zurichois de l'électrotechnique, a décroché une commande importante avec Washington State Ferries (WSF), un exploitant de services de ferry dans l'Etat de Washington. Elle comprend la livraison de cinq nouveaux bateaux hybrides électriques.

"Les bateaux peuvent accueillir 1500 passagers et 160 véhicules et sont au coeur du plan de WSF qui vise à électrifier le système de ferry et à disposer d'une flotte sans émissions de CO2 d'ici 2050", indique vendredi ABB dans un communiqué.

Le groupe zurichois fournira à WSF des systèmes de propulsion hybrides électriques complets. Il apportera également un soutien en matière de conception et d'ingénierie pour assurer une intégration de la technologie hybride électrique dans les nouveaux ferries.

ABB n'a donné aucune information sur le montant de la transaction. WSF exploite le plus grand système de ferry aux États-Unis, exploitant 21 bateaux sur 10 itinéraires desservant 19 terminaux, selon le communiqué.

Cet article a été publié automatiquement. Sources : ats / awp

Continuer la lecture

Genève

Panne informatique: retour à la normale pour le trafic aérien Suisse

Publié

le

CrowdStrike s'appuie beaucoup sur l'intelligence artificielle (IA) et l'apprentissage automatique (machine learning) et propose notamment une plateforme de protection numérique nommée Falcon. (KEYSTONE/Gaetan Bally) (© KEYSTONE/GAETAN BALLY)

Une panne informatique mondiale a frappé vendredi le trafic aérien en Suisse avec une centaine d'annulations de vols à Zurich. A Kloten, la situation est revenue à la normale en milieu d'après-midi. L'aéroport de Genève a été touché dans une moindre mesure.

"Les opérations aériennes à l'aéroport de Zurich ont pu reprendre entièrement à partir du milieu de l'après-midi", indique vendredi Flughahfen Zurich dans un point de situation publié à 17h30. Au total, au moins 120 vols à destination et en provenance de Zurich ont dû être annulés vendredi à l'aéroport de Zurich. De nombreux vols ont également été retardés et d'autres retards sont attendus pour le reste de la journée.

L'exploitant aéroportuaire recommande à tous les voyageurs en partance depuis Zurich de contacter leur compagnie aérienne pour connaître le statut de leur vol ou les options de vol alternatives. "Les passagers concernés seront pris en charge par le personnel au sol et les compagnies aériennes", ajoute-t-il encore.

Jusqu'à la mi-journée, aucun avion, hormis ceux déjà en vol, ne pouvait se poser sur le tarmac de Kloten en raison d'un manque de place de stationnement. Et aucun départ vers les Etats-Unis n'était possible. Les enregistrements ont pour leur part dû être effectués manuellement.

Swiss a de son côté rapidement annoncé que la panne n'a eu pas de conséquences sur ses systèmes, mais les opérations aériennes ont tout de même été affectées "en raison de perturbations chez les entreprises partenaires et dans la surveillance de l'espace aérien". Au moins deux vols aller-retour entre Zurich et Berlin ont dû être annulés et des retards étaient à prévoir.

Genève Aéroport n'a pas connu les mêmes difficultés vendredi. "Seuls 15 vols ont été annulés jusqu'à présent au départ de Cointrin. Mais nous n'avons pas connu de pannes, nous avons seulement subi les effets collatéraux de la situation dans les aéroports européens", explique un porte-parole. "Il est également possible que des annulations se produisent encore dans la soirée", ajoute-t-il.

Des prestataires de services ont en revanche connu des problèmes. Directement concerné par la panne, le contrôleur aérien Skyguide annonçait à 14h00 avoir levé "avec effet immédiat" les restrictions de capacité, opérant à nouveau normalement tous les vols. Jusque-là, Skyguide avait réduit de 30% la capacité du trafic de transit suisse et n'acceptait plus d'approches à Zurich "à la demande de l'aéroport". La sécurité dans l'espace aérien suisse a été garantie à tout moment, a souligné le service de navigation.

Du côté du fournisseur de services au sol Swissport, la plupart des installations de check-in en Suisse ont subi des pannes, impliquant de procéder manuellement aux enregistrements. "Les aéroports sont touchés de manière différente selon les pays", a relevé une porte-parole de la multinationale basée dans la région zurichoise, précisant être en contact avec Microsoft pour résoudre le problème aussi vite que possible.

Première compagnie à opérer à Genève, Easyjet a également subi indirectement les effets de la panne avec des perturbations "qui pourraient s'étendre aux autres vols de la journée". Elle conseille en outre à ses passagers voyageant depuis l'Espagne de se rendre à l'aéroport trois heures avant leur vol.

Fournisseurs d'énergie touchés

Parmi les autres firmes suisses touchées figurent les fournisseurs d'énergie Axpo, CKW et BKW, tous trois ayant précisé que la sécurité de l'infrastructure et de l'approvisionnement étaient garanties.

En revanche, l'administration fédérale et d'autres entreprises clé en Suisse ont été épargnées. C'est le cas de Swisscom: "nous n'utilisons pas le logiciel Crowdstrike" de Microsoft impliqué dans la panne, a indiqué le numéro un des télécommunications, soulignant soutenir ses clients éventuellement affectés.

Il en est de même chez les établissements bancaires sollicités par l'agence AWP ou encore le service de paiement mobile Twint qui indiquait "suivre l'évolution de près". Le groupe bancaire Raiffeisen n'est pas directement touché, mais ressent des effets "dans une moindre mesure" liés à des prestataires externes affectés. L'opérateur de la Bourse suisse SIX était lui aussi épargné, à l'inverse d'autres places financières européennes comme Londres et Milan.

Les hôpitaux n'étaient pas non plus affectés par la panne, notamment le CHUV qui a précisé que les activités sur ses différents sites "se déroulent de façon habituelle".

A l'Hôpital du Valais, un suivi d'événement a été mis en place dès vendredi matin. D'après les premières investigations, l'exposition de l'hôpital à cette panne semble être limitée. Le logiciel antivirus de la firme CrowdStrike n'est pas exploité sur les PC et serveurs gérés par le service informatique.

Erreur dans une mise à jour

Ailleurs dans le monde, le nombre d'entreprises faisant état de perturbations s'est multiplié pendant la matinée: avions cloués au sol, files d'attente dans les aéroports, problème de télécommunication de la TV australienne ABC ou du groupe français Canal+. Dans un message intitulé "Dégradation du service", Microsoft avait indiqué que les utilisateurs "peuvent être dans l'incapacité d'accéder à diverses applications et services Microsoft 365"

Le problème à l'origine de cette panne géante a été corrigé a annoncé en début d'après-midi le patron de Crowdstrike, groupe américain de cybersécurité.

L'erreur se trouvait dans une mise à jour du logiciel Crowdstrike pour les ordinateurs Windows. "Il ne s'agit pas d'un incident de sécurité ou d'une cyberattaque. Le problème a été identifié, isolé et un correctif a été déployé", a précisé George Kurtz sur les réseaux sociaux X et LinkedIn.

Continuer la lecture

Suisse

Genève et Bâle encore dans la course pour organiser l'Eurovision

Publié

le

La victoire du chanteur suisse Nemo à l'Eurovision 2024 a donné le droit à la Suisse d'organiser le concours de l'année prochaine (archives). (© KEYSTONE/PETER KLAUNZER)

Genève et Bâle sont les deux villes retenues par la SSR pour organiser le concours Eurovision de la chanson 2025. Les deux finalistes seront départagées fin août, indique vendredi la SSR sur son site. Les candidatures de Zurich et Berne/Bienne ont été écartées.

Le choix des deux villes finalistes s'est fait à l'aune de critères comme le concept de salle, les connexions en transports publics, la durabilité, la capacité hôtelière, les concepts de sécurité et d'élimination des déchets, l'investissement, l'expérience en matière d'événements d'envergure, le soutien et la motivation, écrit la SSR.

Les autorités genevoises se sont engagées à débloquer 30 millions de francs pour organiser l'événement, qui se tiendrait à Palexpo pour le concours. A Bâle, aucun chiffre n'a encore été articulé. Ce 69e concours de l'Eurovision aurait lieu à la halle St-Jacques.

Si l'investissement est important, les retombées économiques attendues sont considérables. Liverpool, hôte du concours en 2023 avait enregistré une valeur ajoutée de 62 millions d'euros.

Cet article a été publié automatiquement. Source : ats

Continuer la lecture