Rejoignez-nous

Suisse

Comment retracer le passé alimentaire d'une région

Publié

,

le

Coupe longitudinale de la fouille de la "poubelle des mamans", dans le village d'Edioungou au Sénégal. Ossements, poteries, coquilles et bouteille en verre sont visibles. (© Pauline Debels/UNIGE)

Grâce à une nouvelle approche multidisciplinaire, des scientifiques genevois et français ont retracé les pratiques alimentaires d’un village sénégalais. Cette méthode, présentée dans la revue PLOS One servira à d’autres fouilles archéologiques.

L’alimentation n’est pas qu’un simple besoin biologique. Véritable marqueur culturel et identitaire, elle regroupe de très nombreuses pratiques qui permettent de "lire" une région, un pays ou un groupe social.

Mais retracer les habitudes alimentaires d’une communauté, sans le recours aux sources orales ou écrites, est un défi à la fois historique et méthodologique. Une équipe d’archéologues et de chimistes de l’Université de Genève (UNIGE) et du CNRS français l’a relevé en déployant un important dispositif dans le village sénégalais d’Edioungou, en Basse-Casamance.

Cette localité de 300 âmes abrite un dépotoir, aujourd’hui abandonné, appelé la "poubelle des Mamans". Utilisé par les familles d’un quartier tout au long du XXe siècle, le site renferme de nombreux vestiges liés au passé alimentaire de la région.

"Nous avons creusé centimètre par centimètre en suivant les strates archéologiques. Cela nous a permis de récupérer des restes, souvent très dégradés, de poteries, d’ossements, de coquilles, de tissus et de certains aliments", indique Pauline Debels, co-première auteure de l’étude, citée dans un communiqué de l'UNIGE.

Faire dialoguer les disciplines

Pour analyser ces vestiges d’origines très diverses, l’équipe a développé une approche combinant plusieurs disciplines dont l’archéozoologie (l’étude des ossements d’animaux dans un contexte archéologique), la carpologie (l’étude des restes de graines et de fruits), la micro-botanique, la céramologie et la chimie des résidus organiques.

Cette méthode a permis d’identifier plusieurs produits animaux et végétaux, autrefois consommés par le village, piégés dans les sédiments ou les parois des récipients céramiques. Elle a également permis aux scientifiques d’accéder aux modalités de transformation des aliments et à la fonction des récipients, d’après l’observation des traces d’usure sur les parois des poteries et de la distribution des concentrations de lipides le long de leur profil vertical.

Résultat: les poissons, les huîtres et le riz constituaient la base de l’alimentation, avec une composante d’animaux terrestres, porc et mets carnés, à l’occasion de fêtes. Les aliments salés et acides bouillis semblent avoir été privilégiés.

Vers l’étude de sites plus anciens

Globalement, ces travaux mettent en évidence une certaine continuité des pratiques alimentaires, avant une rupture nette survenue il y a deux à trois décennies. La mondialisation a introduit ou généralisé de nouveaux aliments et de nouveaux matériaux pour les contenants, comme le plastique et le métal, transformant profondément les pratiques alimentaires.

Cette étude, conduite dans le cadre d'un projet Sinergia du Fonds national suisse (FNS), constitue un premier test réussi pour l'approche combinée mise au point par les scientifiques. Elle pourra désormais être appliquée à des sites archéologiques plus anciens et à d’autres régions du monde.

Cet article a été publié automatiquement. Source : ats

Cliquez pour commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Suisse

Importante panne de courant dans la ville de Berne et ses environs

Publié

le

Une panne d'électricité affecte dimanche matin plusieurs quartiers de la ville de Berne et ses environs (image symbolique). (© KEYSTONE/ALESSANDRO DELLA VALLE)

Une panne de courant de grande ampleur s'est produite dimanche matin dans la ville de Berne. Plusieurs quartiers ont été touchés, selon des informations du fournisseur EWB. Des communes voisines de la capitale semblent également concernées.

La panne d'électricité s'est produite peu après 10h00, a indiqué à Keystone-ATS une porte-parole d'EWB. Une panne s'est apparemment produite dans la sous-station d'Engelhalde.

Le quartier nord de la ville a été le plus touché par la perturbation, mais certaines communes voisines ont également été touchées. La cause exacte de la panne n'est pas encore connue. Sa durée n'a pas non plus pu être estimée pour le moment.

Cet article a été publié automatiquement. Source : ats

Continuer la lecture

Politique

Les cloches sonnent pour la paix dans tout le canton de Nidwald

Publié

le

L'église catholique de Stansstad est située non loin du lieu de la conférence du Bürgenstock (archives). (© KEYSTONE/URS FLUEELER)

En signe de paix, les cloches des églises ont sonné dimanche dans tout le canton de Nidwald. Les Eglises catholique et réformée ont ainsi voulu exprimer leur inquiétude face à la guerre en Ukraine et appeler à une cohabitation pacifique.

Les cloches ont commencé à sonner à 11h00 et ce pendant huit minutes. Ce moment a été choisi, car à cette heure-là, la conférence du Bürgenstock, dans le canton de Nidwald, était encore en cours.

Le Conseil d'Etat de Nidwald a soutenu l'action des Eglises. Il a souligné qu'il était important que le canton où se déroule la conférence sur la paix en Ukraine puisse envoyer son propre signal.

Cet article a été publié automatiquement. Source : ats

Continuer la lecture

Culture

A Morges, les petits ont rendez-vous au Diabolo Festival

Publié

le

Les enfants auront de quoi s'amuser le week-end prochain au festival Diabolo à Morges (photo d'illustration). (© KEYSTONE/ALESSANDRO DELLA BELLA)

Le Diabolo Festival animera le week-end prochain le théâtre et l'esplanade de Beausobre, à Morges (VD). Le rendez-vous culturel des enfants de 2 à 10 ans a concocté un menu foisonnant, avec 14 spectacles et 28 ateliers créatifs ou sportifs. Le chanteur Gaëtan y présentera un projet spécial avec l'Orchestre de chambre de Genève.

Cette douzième édition accueillera les familles sur un espace de près de 30'000 m2, comprenant onze scènes et deux petits chapiteaux. Plusieurs spectacles et animations affichent d'ores et déjà complet.

Au programme, des activités "incontournables plébiscitées par les festivaliers, comme le chantier, les jeux en bois ou la rencontre avec les trois ânes mascottes", note un communiqué. Mais le festival promet aussi des nouveautés, comme une ludothèque géante ou un manège qui fonctionne grâce aux parents qui pédalent sur un vélo.

Pierre et le loup

Gaëtan, tête d'affiche du festival, propose un projet inédit, qui se décline en deux parties. Il se muera en conteur pour raconter l'histoire de "Pierre et le loup" de Prokofiev accompagné par les 18 musiciens de l'Orchestre de chambre de Genève. Puis les familles pourront entonner les plus grands tubes de l'artiste dans des versions réorchestrées pour l'occasion.

Le festival annonce une ribambelle d'activités et de spectacles, comme du cirque, du théâtre de papier, de la magie, des marionnettes ou du théâtre d'objets. Un mur de grimpe et une slackline seront à disposition des plus sportifs. Il est recommandé de réserver ses places sur le site de la manifestation.

Billets offerts

Conscient que toutes les familles ne peuvent pas s'offrir des activités culturelles, le festival donne depuis plusieurs années des entrées gratuites aux services sociaux de la ville et à des foyers de la région. En 2024, près de 500 entrées ont ainsi été offertes.

Cet article a été publié automatiquement. Source : ats

Continuer la lecture

Economie

Le code postal fête ses 60 ans en Suisse

Publié

le

De 1000 Lausanne à 9658 Wildhaus: les numéros postaux d’acheminement de La Poste existent depuis 60 ans (photo d'illustation). (© KEYSTONE/SALVATORE DI NOLFI)

Le 26 juin 1964, la Suisse a introduit les codes postaux. Elle est le troisième pays après l'Allemagne (1961) et les Etats-Unis (1963) à avoir décidé d'utiliser un numéro devant le nom de la localité. La réflexion a démarré pendant la Seconde Guerre mondiale.

En 1941, la Poste du Reich allemand a introduit un code à deux chiffres pour faire face au grand nombre de lettres traitées par la poste de campagne et au manque de connaissances géographiques du personnel, rappelle la Poste suisse à l'occasion de ce jubilé.

La véritable percée du numéro postal a lieu au début des années 1960 lorsque les machines de tri semi-automatiques adoptées par les services postaux s'imposent et augmentent les capacités de tri de 50%. Les premiers pays qui les adoptent sont l’Allemagne et les Etats-Unis et la Suisse en 1964. La plupart des pays ont ensuite suivi.

Chiffres pas hasardeux

Les quatre chiffres du numéro postal ont une signification bien précise. Le premier chiffre renvoie à la région et il est assigné d’ouest en est par la Poste. Lausanne a reçu le plus petit numéro postal d’acheminement, le 1000.

Le deuxième chiffre précise la localisation régionale. Par exemple, 90xx est affecté à la ville de Saint-Gall et à ses environs jusqu’Appenzell, 94xx comprend Rorschach, la vallée du Rhin et la Principauté de Liechtenstein, et la région de Wil porte le numéro 95xx.

Le troisième chiffre indique le trajet ferroviaire via lequel le courrier est transporté. Etant donné que le transport des lettres et des colis se fait désormais aussi par la route, ce chiffre n’a plus d’importance aujourd'hui.

Enfin, le quatrième chiffre indique la localité exacte. La valeur la plus élevée affectée à une localité se trouve dans le Toggenburg: 9658 Wildhaus.

Aussi pour les entreprises

Il y a en Suisse 4385 numéros postaux d’acheminement assignés à des lieux de domicile, des cases postales et des entreprises. La Poste a ainsi son propre numéro postal, le 3030 Berne.

L’enclave allemande de Büsingen dispose aussi de deux numéros postaux d’acheminement, un suisse et un allemand. En revanche, l'enclave italienne de Campione d’Italia a perdu son numéro postal suisse. Depuis janvier 2020, Campione fait partie du territoire douanier européen pour lequel seul le numéro postal italien est valable.

Des NPA temporaires

Il existe encore d'autres cas particuliers. Par exemple, la localité de "La Cibourg" possède trois NPA différents car elle s’étend sur trois communes et deux cantons. Il arrive aussi que des lieux très excentrés disposent d’un numéro postal: par exemple 3801 Jungfraujoch pour les trois ménages et 3823 Eigergletscher pour un ménage.

Certains numéros postaux peuvent aussi être attribués temporairement. Le camp fédéral du Mouvement Scout de Suisse en 2022 dans le Haut-Valais s'est ainsi vu attribuer le "3990 Ulrichen CaFé" pour les milliers de colis, de lettres et de cartes postales envoyés. Depuis, le numéro a été désactivé.

Cet article a été publié automatiquement. Source : ats

Continuer la lecture

Culture

Dix concerts au lever du jour sur les rives du Léman à Lausanne

Publié

le

Durant dix semaines cet été, la Jetée de la Compagnie à Bellerive, Lausanne, accueille le festival "Musique à l'aube" et ses dix concerts matinaux (archives). (© Keystone/LAURENT GILLIERON)

L'association Thelonica propose pour la 8e année consécutive des concerts matinaux au bord du lac à Lausanne. Avec le festival "Musique à l'aube", les lève-tôt amateurs de jazz, classique, pop et de musiques improvisées pourront écouter dix concerts à la Jetée de la Compagnie à Bellerive, tous les samedis à 06h00, du 22 juin au 24 août.

L'idée de ces concerts matinaux est née en 2017, avec deux prestations. Les "Musiques à l'aube" se sont ensuite déroulées tous les étés, avec cinq concerts. Depuis 2021, le format est passé à dix rendez-vous et s'est élargi à de nouveaux styles musicaux, comme le classique ou la musique contemporaine, rappelle Thelonica. En cas de pluie, le concert est reporté au lendemain matin. Le prix est libre.

Cette année, en ouverture du festival le 22 juin, le public pourra venir écouter les souffles méditerranéens du nord de l'Afrique de l'auteur-compositeur algérien Anouar Kaddour Chérif et sa mandole. A voir ensuite le quartet suisse de jazz KUMA (29 juin), le guitariste, claviériste et producteur barcelonais Raül Refree (6 juillet), la soprano britannique Juliet Fraser et son acolyte Newton Armstrong (13 juillet) et le R'n'B suisse de Lakna (20 juillet).

L'été musico-matinal se poursuivra ensuite avec le violoncelle de la Franco-américaine Sonia Wieder-Atherton (27 juillet), le concert multi-instrumentiste des Suisses Sara Oswald et Robin Girod (3 août), le jazz-rock et les sonorités du Far West de Roman Nowka quartet (10 août), les chansons accompagnées à l'accordéon du groupe helvétique OXEON (17 août) et, enfin, les trompette et contrebasse jazz du duo suisse Matthieu Michel et Patrice Moret (24 août).

Cet article a été publié automatiquement. Source : ats

Continuer la lecture