Rejoignez-nous

Hockey

Un Bienne organisé blanchi Genève-Servette

Publié

,

le

Le Biennois Ramon Tanner voit le plexiglas de près sous la menace du Genevois Tanner Richard. (© KEYSTONE/PETER KLAUNZER)

Défaite 2-0 de Genève-Servette face à Bienne, leader de National League après deux journées. Fribourg-Gottéron est tombé à Ajoie (2-4).

Un jour après une victoire aux tirs au but conte le HC Davos, Genève-Servette est revenu bredouille de son premier déplacement de la saison. Blanchi par un HC Bienne organisé devant son portier finlandais, les Grenat n'ont jamais réellement inquiété les Seelandais.

En face, l'équipe bernoise aura eu besoin de deux supériorités numériques pour inscrire les deux seuls goals la rencontre. S'il n'y a pas encore de raison de s'inquiéter, les Grenat devront rapidement se reconcentrer: le prochain déplacement est prévu mardi 20 septembre à Zoug.

Ajoie s'offre Fribourg-Gottéron

Un Tim Wolf en feu dans la cage ajoulote a plongé Gottéron dans le doute. Les joueurs de Christian Dubé n'imaginaient sans doute pas compter un point après deux journées en ayant rencontrer Ambri-Piotta et Ajoie. Une attaque en berne - malgré une statistique de tirs de 46-25 en faveur des Fribourgeois - face au portier jurassien a précipité la défaite.

Les Ajoulots ont toujours mené dans cette partie. Leduc et Devos ont donné deux buts d'avance. Christoph Bertschy a bien réduit le score mais Frossard bien seul devant Connor Hughes a marqué le 3-1 crucial (27e). Si Fribourg a pu revenir grâce à la seule erreur de Wolf sur un tir de Walser (47e), Macquat a assuré le succès dans la cage vide.

Le tenant du titre Zoug a été longtemps malmené par les Langnau Tigers (5-3). Les Emmentalois, sans complexe, n'ont-ils pas mené 2-0 grâce à des réussites de Weibel et Pesonen, et même 3-1 après un but du défenseur Tim Grossniklaus (27e). Les Zougois sont revenus à la parité avant la fin de la deuxième période par Djoos et Martschini avant de faire la différence dans l'ultime tiers-temps.

Ambri-Piotta connaît un début de Championnat en fanfare. Après avoir battu Fribourg-Gottéron, les Léventins ont "atomisé" Berne (5-1), qui traîne déjà en bas du classement.

Rédigé avec ats

Cliquez pour commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Hockey

Genève s'impose en leader, Lausanne broie du noir

Publié

le

Deniss Smirnovs inscrit le 4-2 pour Genève face à Fribourg (© KEYSTONE/MARTIAL TREZZINI)

Genève est un leader légitime en National League. Les Aigles ont dominé Fribourg 5-2 aux Vernets, alors que Lausanne a subi un troisième revers de rang, 3-0 à Berne.

Très bon match proposé par les deux équipes dans ce premier derby de la saison. Les Fribourgeois sont certainement sortis de la glace avec le sentiment d'avoir été lésés par les arbitres, mais au final Genève a été un peu plus percutant que Fribourg.

L'ire de Christian Dubé et de ses hommes trouve son origine à la 42e minute lorsque Noah Rod a inscrit le 3-2 décisif. Ce qui a rendu fou le banc des Dragons, c'est la présumée position de hors-jeu d'un attaquant genevois sur l'action. Les arbitres ont passé du temps à analyser cette séquence et n'ont pas eu la certitude pour renverser leur idée de base. Sur les ralentis, on a l'impression de voir du blanc entre le patin et la ligne bleue, mais la qualité des images demeure toujours problématique dans ce genre de situation.

Les Dragons auraient toutefois pu revenir dans la partie puisqu'à la 45e, Josh Jooris a été renvoyé au vestiaire pour un coup de genou selon les directeurs de jeu. Fribourg n'a malheureusement rien fait de cette période de supériorité. Galvanisés d'avoir tenu le score, les Aigles ont pu battre à deux reprises Reto Berra par Smirnovs et Winnik. Une bonne préparation avant le derby lémanique.

Lausanne creuse encore

Lausanne continue pour sa part de proposer un spectacle difficile à regarder pour ses supporters. Après avoir subi la loi de Zurich et Rapperswil à la maison, les Lions ont été battus par Berne dans la capitale.

Les hommes de John Fust ont d'emblée senti que cette soirée ne serait pas favorable à leurs desseins. Après trois minutes, Sceviour a trouvé la faille pour ouvrir le score. Titularisé aux buts, Viktor Östlund n'a eu aucune chance sur le tir. A la 15e, c'est Scherwey qui a doublé la mise en contournant la cage. Les Ours se sont mis à l'abri d'un éventuel retour lausannois à la 29e grâce à Vermin, un ancien de la maison lausannoise.

Incapables de marquer pendant sept tiers, les Vaudois traversent une passe très compliquée. John Fust pourra compter sur le retour de suspension de Salomäki samedi soir contre Genève, mais il faudra davantage que la présence du Finlandais pour inverser la tendance actuelle. Si le LHC ne met pas d'émotions dans son jeu, cela risque bien de sentir le roussi pour l'entraîneur canado-suisse.

Bienne ou la presque remontada

Ajoie est cette fois tombé sur un adversaire plus coriace que lors des deux derniers matches à domicile. Face aux Zurich Lions, les Jurassiens ont dû s'avouer vaincus 4-0. Point de retour magnifique cette fois à Porrentruy, les Ajoulots se sont cassé les dents sur le gardien Hrubec et face à des Lions qui n'ont pas pris cette rencontre en dilettante. Les joueurs de Rikard Grönborg ont fait la différence lors du troisième tiers en marquant à trois reprises.

Bienne et Rapperswil ont offert un spectacle haletant au public saint-gallois. Les Lakers l'ont finalement emporté 6-5, mais les Seelandais ne sont pas passés loin d'une incroyable remontada. Menés 5-1 à la 37e, les Biennois ont changé de visage pour revenir sur les talons de Rappi (5-4 à la 47e) grâce à un power-play efficace. Mais les joueurs de Stefan Hedlund ont repris deux longueurs d'avance à la faveur du troisième but de l'intenable Nicklas Jensen. Le deuxième but de Yannick Rathgeb quelques secondes après ne suffisant pas.

Comme Lausanne, Lugano ne va pas bien. Et la victoire dans le derby tessinois mardi n'a rien changé. Menant pourtant rapidement 2-0 grâce à un doublé de Thürkauf, les Bianconeri se sont finalement inclinés 5-4 à domicile contre Kloten. Autant dire que là aussi, la place de Chris McSorley vacille.

Dans le dernier match de la soirée, Davos a fait le nécessaire pour dominer Langnau 3-1.

Cet article a été publié automatiquement. Source : ats

Continuer la lecture

Hockey sur glace

Un GSHC appliqué et vaillant terrasse Fribourg-Gottéron 5 à 2

Publié

le

Les Aigles ont affronté Fribourg-Gottéron leur troisième maillot, un maillot rendant hommage à Sherkan [Keystone]

Le GSHC a parfaitement lancé son week-end de derby romand! Appliqué et vaillant, le Genève-Servette s'impose 5-2 face à Fribourg-Gottéron grâce à, notamment, un doublé de Daniel Winnik.

Les Genevois recevait Fribourg vendredi avec une ambition: se faire pardonner (et se prouver à eux-mêmes) que la performance du précédent mardi face à Langnau n'était qu'une ombre au tableau qui place le GSHC en tête de la National League.

Pucks sur les buts de Gottéron, allants offensifs, les premières minutes ont pu laissé penser que tout serait pardonné au terme de cette soirée face à des Fribourgeois ne donnant pas toutes les garanties en ce (tout) début de saison.

Mais pour la deuxième fois en deux matchs aux Vernets, ce sont les visiteurs qui allumèrent en premier la lampe rouge (qui n'existe plus). Matthias Rossi, en powerplay, pouvait tromper Gauthier Descloux de retour entres les poteaux genevois. L3es Genevois revirent au score grâce à une action d'école et de toute beauté. Le Coultre passe pour Praplan, Praplan passe pour Vatanen qui servit de manière royale Daniel Winnik, auteur de son premier but de la saison.

Une statistique vérifiée

Deuxième tiers mais même schéma. Genève-Servette domine, se crée des occasions mais se heurte à un Reto Berra impérial dans ses goals. Dans pareille situation, c'est souvent l'adversaire qui en profite. Preuve par l'exemple avec le 2-1 fribourgeois signé Mauro Jörg, seul et décisif devant Gauthier Decsloux.

Statistiquement, c'est en troisième période que le GSHC marque le plus de but à Fribourg-Gotteron. Des chiffres confirmés encore vendredi après un tout petit plus d'une minute et un tir laser envoyé dans la lucarne de Reto Berra par Noah Rod. Ce fut ensuite au tour de Deniss Smirnovs de glisser la rondelle sous le bras du portier fribourgeois.  Deux buts séparés d'une séquence de 5 minutes en infériorité numérique pour les Grenat après le renvoi au vestiaire de Josh Jooris.

La rencontre pliée, c'est Daniel Winnik qui aggrava le score lancé tout seul face à Reto Berra.

Au final, ce sont trois points bienvenus pour le GSHC avant le déplacement à la Vaudoise Aréna pour y affronter un Lausanne HC en panne offensivement.

--- Télégramme ---

Genève-Servette HC - Fribourg-Gottéron 5-2 (1-1 ; 1-1 ; 3-0)

Genève-Servette: Descloux, Tömmernes, Maurer, Vatanen, Le Coultre, Völlmin, Chanton, Rod, Filppula, Praplan, Bertaggia, Pouliot, Miranda, Omark, Richard, Hartikainen, Smirnovs, Jooris, Antonietti, Smirnovs, Winnik, Jacquemet

Notes: Genève-Servette sans Derungs et Berthon (surnuméraires) et Karrer (malade)

Continuer la lecture

Hockey

Le carton de Fribourg, Genève leader et Lausanne s'enfonce

Publié

le

Têtes basses pour les Lausannois (© KEYSTONE/JEAN-CHRISTOPHE BOTT)

La soirée de National League a vu Fribourg écraser Kloten 9-1 et un Genève chanceux battre Langnau 4-2 pour devenir leader. Lausanne a lui sombré 4-0 à domicile contre Rapperswil.

Du côté de Fribourg, il fallait écarter les quelques ondes négatives qui n'ont pas manqué de graviter autour de la patinoire après un début de saison en deçà des grandes attentes du public.

Mission réussie pour les Dragons avec la réception de Kloten. Ils ont parfaitement répondu au message de leur coach pour mener 3-0 à la fin du tiers initial. Et même lorsque les Aviateurs ont réduit la marque en infériorité numérique par Ang (21e), les Fribourgeois ont tranquillement attendu la 33e pour inscrire le 4-1 par Mottet. Les banlieusards zurichois ont complètement craqué dans le troisième tiers et Gottéron a pu entraîner son power-play. Trois des quatre derniers buts sont tombés alors que Fribourg évoluait en supériorité numérique.

Genève chanceux

Aux Vernets, Genève n'a pas livré une grande prestation face à un Langnau limité. Mais les Aigles peuvent compter sur des individualités pour se sortir de situations compliquées. Là, c'est Sami Vatanen qui a fait un numéro pour servir Hartikainen et égaliser (42e). En avance grâce au 2-1 signé Filppula (46e), les Grenat ont tout de même subi l'égalisation des Tigres alors qu'ils étaient à 5 contre 4 par Saarela (55e)! Heureusement, trois minutes plus tard c'est Le Coultre qui a pu inscrire le but de la victoire, là aussi alors que les Genevois étaient un de moins sur la glace.

Ce quatrième succès de rang permet aux hommes de Jan Cadieux d'occuper le fauteuil de leader avec 14 points.

Les Lausannois avaient eux l'occasion d'effacer le dernier tiers épouvantable de dimanche soir face à Zurich. Mais les conséquences de cette fessée sont apparues bien prégnantes dans la capitale olympique. Cette fois c'est au cours de la période médiane que les hommes de John Fust ont sombré. Et qui a allumé la mèche du côté saint-gallois? L'inévitable Roman Cervenka bien entendu! Auteur de la passe décisive sur le 1-0, le Tchèque a pris ses responsabilités pour inscrire le 2-0. Et histoire de bien mettre en lumière les carences vaudoises, Rowe a planté le 3-0 en infériorité numérique...

Au sein des Lions, on notera aussi les performances peu encourageantes de Tobias Stephan. Sans que l'on puisse lui attribuer la ou les défaites, force est de constater que le portier de 38 ans ne fait pas la différence en ce moment. Les Vaudois glissent au 11e rang.

Tout sourit à Ajoie

De son côté, Ajoie a une fois de plus montré une grande force de caractère. Menés 2-0 par Berne, les Jurassiens ont utilisé leur power-play pour égaliser dans le tiers médian grâce à Devos. Ce même Devos a servi Asselin pour le but décisif en prolongation et une victoire 3-2 ap). Et dire que Berne a tiré 58 (!) fois au but...

Bienne en revanche a subi sa première défaite. A domicile, les Seelandais ont été dominés 4-1 par Zurich. Les vedettes biennoises n'ont pas réussi à percer la carapace de Simon Hrubec.

Dans les Grisons, Davos a maté le champion Zoug 5-3. Les Suédois de Christian Wohlwend ont fait la différence.

Pas forcément en odeur de sainteté à Lugano, Chris McSorley s'est sans doute accordé quelques semaines de répit puisque son équipe a remporté le derby tessinois 4-1 en Léventine.

Cet article a été publié automatiquement. Source : ats

Continuer la lecture

Hockey sur glace

Genève-Servette, non sans peine, s'adjuge la victoire 4-2 face à Langnau

Publié

le

A l'image de Linus Omark, les Grenat ont eu toutes les peines du monde à se défaire de Langnau (KEYSTONE/Laurent Gillieron)

Genève-Servette devait confirmer mardi face à Langnau. Malgré deux tiers très poussifs, les Genevois ont réussi à inscrire 4 buts dans l'ultime période. Comme face à Ambri-Piotta, ce sont surtout les 3 points plus que la manière qui comptent au terme de la rencontre.

Les premières minutes du tiers initial furent à la hauteur des espérances. Conquérants, les Genevois avaient déjà adressé deux tirs dangereux sur la cage emmentaloise dans les 45 premières secondes. Un élan disparu au fil des minutes écoulées jusqu'à cette supériorité numérique genevoise. Omniprésents en zone bernoise, Genève finira par...encaisser un goal, heureusement annulé pour hors-jeu. Une alerte qui n'eut pas le mérite de réveiller des Grenat incapables d'ouvrir le score.

Rebelote dans le tiers médian: domination genevoise stérile pour finalement un but emmentalois, venu d'un maître tir du poignet de Vili Saarijärvi (35e minute). Un goal qui n'eut comme effet que d'enfoncer Genève-Servette dans sa torpeur, pas de quoi enflammer les 4'547 spectateurs présents.

 

Deux buts à 4 contre 5

Des spectateurs qui n'eurent qu'une minute et 18 secondes en début de troisième tiers pour rejoindre leur place et assister à l'égalisation de Teemu Hartikainen, servie sur un plateau (en argent, avec deux cafés et une crème) par Sami Vatanen, auteur d'une deuxième passe décisive en deux matchs. Et comme un Finlandais peut en cacher un autre, c'est Valtteri Filppula qui inscrit le deuxième but grenat une poignée de minutes après l'égalisation.

Vous aimez la Finlande ? N'en dites pas plus! Si le GSHC compte 3 Finlandais dans ses rangs, Langnau en alignait 4 aux Vernets. Parmi ceux-ci: Aleksi Saarela, qui profita d'une échappée pour permettre à Langnau de revenir au score, alors que le GSHC évoluait avec un homme de plus. Et dans cette soirée étrange, c'est un autre but marqué à 4 contre 5 qui scella l'issue de la rencontre, Simon Le Coultre d'un tir frappé donna une longueur d'avance aux Genevois, imité quelques secondes plus tard par Noah Rod dans la cage vide.

Au final, Genève-Servette s'empare de la tête de la National League grâce à 3 points acquis dans la douleur et, comme face à Ambri-Piotta samedi soir, l'essentiel est là.

Simon Le Coultre à l'interview après la rencontre:

Simon Le Coultre, Défenseur du GSHC

--- Télégramme ---

Genève-Servette HC - SC Langnau Tigers 4-2 (0-0 ; 0-1 ; 4-1)

Genève-Servette: Mayer, Tömmernes, Karrer, Maurer, Vatanen, Le Coultre, Völlmin, Chanton, Winnik, Filppula, Praplan, Rod, Pouliot, Miranda, Omark, Richard, Hartikainen, Bertaggia, Jooris, Antonietti, Smirnovs.

Notes: Genève-Servette sans Cavalleri et Jacquemet (blessés), Derungs et Berthon (surnuméraire)

Continuer la lecture

Hockey

A Lausanne, la liste des blessés s'allonge

Publié

le

L'entraîneur du Lausanne HC, John Fust a des soucis pour composer son équipe. (© KEYSTONE/Alessandro Crinari)

Lors de chaque saison, les clubs doivent composer avec des joueurs blessés. En ce début de saison, c'est à Lausanne que l'infirmerie se remplit après chaque match.

Ouverture de la saison contre Bienne, Emilijus Krakauskas doit quitter rapidement ses coéquipiers. Quelques jours plus tard, il explique sur Instagram que sa saison est terminée. Le soir d'après à Davos, c'est Michael Raffl qui ne termine pas le match en raison d'une blessure à un pied qui va le tenir éloigné de la glace quelques semaines.

A Lugano samedi soir, Andrea Glauser s'est fracturé la cheville et en a pour six semaines. Très bon devant la cage, Ivars Punnenovs est lui aussi annoncé blessé lors de la défaite de dimanche soir contre Zurich. Pièce maîtresse du LHC, Jiri Sekac n'a de son côté pas pu finir la rencontre et sa disponibilité pour le match de mardi face à Rapperswil n'est pas encore connue.

A cette liste s'ajoute l'absence depuis le début de la saison de Tim Bozon, ainsi que la suspension de Miika Salomäki et la maladie de Ronalds Kenins!

Comme un parasite

Il y a dix jours, le contingent pléthorique du LHC suscitait quelques moqueries. De nombreuses personnes se demandaient s'il était possible d'aligner six lignes en attaque. Aujourd'hui la situation a bien changé et John Fust ne serait pas contre un rapatriement de Guillaume Maillard, prêté à Bienne jusqu'au début du mois de novembre. Sauf que l'attaquant vaudois, auteur de deux buts en deux matches, ne peut pas revenir avant, même en cas de situation exceptionnelle.

Cette situation exceptionnelle, justement, va de pair avec le sport professionnel. Et comme bien souvent, ce sont les Américains qui savent trouver la meilleure formule. Aux Etats-Unis, on parle "d'injury bug", soit un insecte qui viendrait parasiter le vestiaire en faisant tomber les athlètes...comme des mouches.

Du côté des joueurs lausannois, point de fatalisme ni d'excuses. "Oui, ça peut expliquer cette baisse de niveau durant le match de dimanche, ce sont des joueurs importants qui manquent, a relevé Jason Fuchs. Mais au final on a une assez bonne équipe pour battre n'importe quel adversaire avec notre contingent, donc ce n'est pas une excuse. Mais c'est sûr que ça fait un petit quelque chose et tu veux aussi te battre pour eux."

La faute à pas de chance#?

Habituel partenaire d'Andrea Glauser, Joël Genazzi va devoir se trouver un nouveau "copain de cortège" pour les six semaines à venir: "C'est clair que Glauser, tu ne le remplaces pas. C'est un bon joueur. Mais tous les clubs perdent des joueurs, il ne faut pas chercher des excuses mais trouver des solutions. On n'a pas eu d'entraînement entre les deux matches de samedi et dimanche, donc on n'a pas pu s'adapter. Mais on a fait la préparation et on a changé les paires. Ce n'est donc pas aussi grave que certains pourraient le penser. On est des professionnels, on sait comment les autres jouent donc ça devrait aller."

Si par définition on impute ces problèmes de blessures à la malchance, on peut aussi y regarder de plus près et voir que les blessures de Glauser et Sekac sont intervenues sur des tirs bloqués. Quintessence du don de soi et de la solidarité, le "block shot" implique un bon timing pour ne pas finir avec le corps violenté par le caoutchouc. Or en regardant les deux actions des joueurs lausannois, on s'aperçoit qu'ils sont arrivés avec un peu de retard et une technique déficiente. Peut-être en raison d'une certaine fatigue.

Ce qui est certain, c'est que John Fust ne peut pas se permettre de perdre deux joueurs par rencontre. Espérons que Lausanne déniche un puissant insecticide pour chasser ce très ennuyeux parasite...

Cet article a été publié automatiquement. Source : ats

Continuer la lecture