Rejoignez-nous

Hockey

A Lausanne, la liste des blessés s'allonge

Publié

,

le

L'entraîneur du Lausanne HC, John Fust a des soucis pour composer son équipe. (© KEYSTONE/Alessandro Crinari)

Lors de chaque saison, les clubs doivent composer avec des joueurs blessés. En ce début de saison, c'est à Lausanne que l'infirmerie se remplit après chaque match.

Ouverture de la saison contre Bienne, Emilijus Krakauskas doit quitter rapidement ses coéquipiers. Quelques jours plus tard, il explique sur Instagram que sa saison est terminée. Le soir d'après à Davos, c'est Michael Raffl qui ne termine pas le match en raison d'une blessure à un pied qui va le tenir éloigné de la glace quelques semaines.

A Lugano samedi soir, Andrea Glauser s'est fracturé la cheville et en a pour six semaines. Très bon devant la cage, Ivars Punnenovs est lui aussi annoncé blessé lors de la défaite de dimanche soir contre Zurich. Pièce maîtresse du LHC, Jiri Sekac n'a de son côté pas pu finir la rencontre et sa disponibilité pour le match de mardi face à Rapperswil n'est pas encore connue.

A cette liste s'ajoute l'absence depuis le début de la saison de Tim Bozon, ainsi que la suspension de Miika Salomäki et la maladie de Ronalds Kenins!

Comme un parasite

Il y a dix jours, le contingent pléthorique du LHC suscitait quelques moqueries. De nombreuses personnes se demandaient s'il était possible d'aligner six lignes en attaque. Aujourd'hui la situation a bien changé et John Fust ne serait pas contre un rapatriement de Guillaume Maillard, prêté à Bienne jusqu'au début du mois de novembre. Sauf que l'attaquant vaudois, auteur de deux buts en deux matches, ne peut pas revenir avant, même en cas de situation exceptionnelle.

Cette situation exceptionnelle, justement, va de pair avec le sport professionnel. Et comme bien souvent, ce sont les Américains qui savent trouver la meilleure formule. Aux Etats-Unis, on parle "d'injury bug", soit un insecte qui viendrait parasiter le vestiaire en faisant tomber les athlètes...comme des mouches.

Du côté des joueurs lausannois, point de fatalisme ni d'excuses. "Oui, ça peut expliquer cette baisse de niveau durant le match de dimanche, ce sont des joueurs importants qui manquent, a relevé Jason Fuchs. Mais au final on a une assez bonne équipe pour battre n'importe quel adversaire avec notre contingent, donc ce n'est pas une excuse. Mais c'est sûr que ça fait un petit quelque chose et tu veux aussi te battre pour eux."

La faute à pas de chance#?

Habituel partenaire d'Andrea Glauser, Joël Genazzi va devoir se trouver un nouveau "copain de cortège" pour les six semaines à venir: "C'est clair que Glauser, tu ne le remplaces pas. C'est un bon joueur. Mais tous les clubs perdent des joueurs, il ne faut pas chercher des excuses mais trouver des solutions. On n'a pas eu d'entraînement entre les deux matches de samedi et dimanche, donc on n'a pas pu s'adapter. Mais on a fait la préparation et on a changé les paires. Ce n'est donc pas aussi grave que certains pourraient le penser. On est des professionnels, on sait comment les autres jouent donc ça devrait aller."

Si par définition on impute ces problèmes de blessures à la malchance, on peut aussi y regarder de plus près et voir que les blessures de Glauser et Sekac sont intervenues sur des tirs bloqués. Quintessence du don de soi et de la solidarité, le "block shot" implique un bon timing pour ne pas finir avec le corps violenté par le caoutchouc. Or en regardant les deux actions des joueurs lausannois, on s'aperçoit qu'ils sont arrivés avec un peu de retard et une technique déficiente. Peut-être en raison d'une certaine fatigue.

Ce qui est certain, c'est que John Fust ne peut pas se permettre de perdre deux joueurs par rencontre. Espérons que Lausanne déniche un puissant insecticide pour chasser ce très ennuyeux parasite...

Cet article a été publié automatiquement. Source : ats

Cliquez pour commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Hockey

Lausanne remporte trois points précieux, Fribourg et Genève battus

Publié

le

Joie certaine dans les rangs lausannois (© KEYSTONE/TI-PRESS/Alessandro Crinari)

Lausanne a sauvé l'honneur romand en National League. Le club vaudois a dominé Ambri 3-2 en Léventine, alors que Fribourg, Genève, Bienne et Ajoie ont tous perdu.

Lausanne se devait de montrer un autre visage que celui affiché samedi contre Fribourg. Et les Vaudois avaient surtout impérativement besoin de trois points.

Le LHC a eu la chance avec lui durant le tiers initial. Cette chance qui semble le fuir depuis le début de la saison. Sur le 1-0 de Fuchs, le gardien Juvonen n'a pas pu bloquer le puck. Sur le 2-0 de la 15e, le lancer de Frick a frappé le poteau puis le dos du portier finlandais. Mais même avec Dame Chance comme alliée, les Lausannois restent un projet fragile. Ambri s'en est bien rendu compte en égalisant assez rapidement au cours de la période médiane. Bürgler à la 23e puis Chlapik à la 27e ont nivelé la marque.

Peu vernis cette saison avec les blessures, les Lausannois ont à nouveau dû faire face à un coup dur. Gardien de cristal, Punnenovs a une fois encore dû quitter ses coéquipiers avant la fin de la rencontre. Cette fois c'est à la 30e que le Letton à licence suisse a rejoint prématurément le vestiaire. C'est donc Tobias Stephan qui a pris la relève.

Et le vétéran a fait le job en tenant le fort vaudois. Et il le fallait puisque les Lions ont planté le 3-2 à la 34e grâce à Kovacs. Le fait que les hommes de Geoff Ward aient pu tenir le score est clairement positif. Cette victoire permet en outre au LHC de remonter à la 12e place et de laisser les Léventins derrière lui.

Fribourg défait

La partie entre Gottéron et Zurich ne fut pas prolifique en buts, mais elle fut très plaisante à suivre. Et la série de victoires fribourgeoises s'arrête à quatre puisque les Dragons ont été battus 2-0 par des Zurichois parfois chanceux. Mais les hommes de Grönborg ont eu la chance de posséder en Hrubec un incroyable gardien qui a su faire les arrêts décisifs au bon moment tout en étant parfois aidé par sa bonne étoile.

Le leader Genève traverse une passe plus difficile. On ne retrouve pas le GSHC virevoltant. Et aux Vernets, les Aigles ont été battus par Rapperswil 3-2 ap. C'est l'ancien Grenat Tyler Moy qui s'est chargé de donner le deuxième point à son équipe.

Dans les rangs genevois, si Filppula et Tömmernes donnent toujours satisfaction, on sent un sérieux coup de mou chez les deux compères Omark et Hartikainen. Les deux hommes devraient peser sur une rencontre, mais ils sont eux aussi plut^to dans un creux qu'au sommet d'une vague. Ceci dit, Genève marque tout de même un point et compte toujours neuf longueurs d'avance sur Bienne.

Car après deux succès, Bienne n'a pu en ajouter un troisième. A Davos, les Seelandais se sont inclinés 3-0. Et ce malgré le retour de Gaëtan Haas dans l'alignement. Seulement Bienne a payé cher 70 secondes de flottement entre la 28 et la 29e. Julian Schmutz et Simon Knak ont inscrit deux buts et les Bernois ne s'en sont jamais relevés. Les Grisons ont classé l'affaire à la 50e en marquant le 3-0.

Ajoie a pour sa part enregistré une neuvième défaite de rang. A domicile, les Jurassiens ont été battus par Kloten 2-1 ap. C'est Faille qui a crucifié les Ajoulots après 17 secondes en prolongation.

Langnau a enlevé le derby bernois en écartant les Ours 4-2, tandis que le champion Zoug s'est à nouveau fait surprendre à domicile, cette fois par Lugano (4-1).

Cet article a été publié automatiquement. Source : ats

Continuer la lecture

Hockey sur glace

Un GSHC inefficace s'incline après prolongations face à Rapperswil

Publié

le

[Salvatore Di Nolfi / Keystone]

Genève-Servette restait sur 7 succès consécutifs contre Rapperswil aux Vernets. Dominant mais en manque d'efficacité, le GSHC s'incline 3-2 en prolongations.

Un seul changement dans l'effectif victorieux samedi à Kloten pour ce match à domicile, Benjamin Antonietti est annoncé blessé. Par conséquent, c'est le jeune Keanu Derungs qui fit son retour dans l'alignement.

Face à Rapperswil, Genève-Servette présente généralement deux visages. Soit les Grenat buttent totalement sur le bloc défensif saint-gallois, soit à l'inverse, les Genevois multiplient les tentatives sur les buts de Rapperswil. Ce mardi soir, c'est la deuxième possibilité qui fut présentée au 5'079 spectateurs présents aux Vernets. Entreprenant, le GSHC ouvrit le score suite à un bijou d'action collective. A l'origine et à la conclusion: Marco Miranda, auteur de son 2e but de la saison.

Et alors que les Servettiens eurent de multiples occasions de creuser leur avantage, c'est Rapperswil qui égalisa contre le cours du jeu. En avantage numérique, c'est Tyler Moy, parti au bord du lac de Zurich à l'entre-saison, qui scotcha Gauthier Descloux sur un superbe tir du poignet en pleine lucarne. Ce premier tiers n'était pas au bout de ses promesses. Laissé tout seul à quelques mètres du but, Henrik Tömmernes put inscrire le deuxième goal d'un superbe tir frappé. Mais Rapperswil répondit 20 secondes plus tard pour conclure le tiers initial à 2-2.

Indiscipline genevoise

Loin d'être le match de l'année sur le plan technique, cette rencontre fut plaisante à suivre, malgré un tiers nul en but et assez brouillon techniquement. Seul bémol en deuxième période, une séquence à 5 contre 3 de 1 minutes et 20 secondes inexploitée par les Genevois. Un jeu brouillon et haché qui perdura sur la première moitié du troisième tiers, les deux équipes ne voulant pas commettre l'erreur qui offrirait le but victorieux à son adversaire.

La fin du temps règlementaire fut plus animée, en faveur des Genevois, mais dépourvu de but, malgré l'indiscipline genevoise. Punis à deux reprises sur les 40 premières minutes, le GSHC évolua à 4 reprises en infériorité numérique. C'est finalement Moy, encore une fois, qui scella le score lancé tout seul face à Gauthier Descloux.

L'inefficacité genevois a donc couté 2 points aux Genevois dans le décompte final. Il faudra rapidement corriger le tir avant la réception de Zoug jeudi aux Vernets (à suivre en direct sur Radio Lac).

 

Continuer la lecture

Hockey

Davos bat Rapperswil

Publié

le

Matej Stransky, buteur patenté (© KEYSTONE/GIAN EHRENZELLER)

Et trois points de plus pour Davos en National League. Les Grisons ont pris le meilleur sur Rapperswil 2-1 dans leurs montagnes.

La troupe de Christian Wohlwend a fait la différence au cours du tiers médian. Menés 1-0 après une réussite de Wetter (13e), les Davosiens ont tout d'abord égalisé à la 29e en infériorité numérique. Knak et Prassl ont parfaitement géré cette situation face à la défense des Lakers.

Puis sur un 5 contre 3 en fin de période, c'est l'inévitable Matej Stransky, servi par l'habituel Enzo Corvi, qui a finalement inscrit ce qui sera le but de la victoire.

Toujours privés de Cervenka, les Saint-Gallois ont eu de la peine à se montrer aussi dangereux que lorsque le Tchèque dirige le jeu.

Grâce à ce succès, les Grisons (7es) reviennent à une longueur des Saint-Gallois (4es) au classement.

A noter ce soir encore (20h) le remake de la finale du championnat avec le duel entre Zurich et Zoug.

Cet article a été publié automatiquement. Source : ats

Continuer la lecture

Hockey

Fribourg dompte Lausanne, Genève se reprend

Publié

le

Christoph Bertschy et Nathan Marchon ont le sourire à Malley (© KEYSTONE/JEAN-CHRISTOPHE BOTT)

Fribourg-Gottéron a signé le week-end parfait en prenant la mesure de Lausanne 4-3 à Malley. Les Dragons ont pu compter sur des buts de leurs étrangers Desharnais et Rask.

Pour son troisième match de la semaine, Christian Dubé avait décidé de reposer son gardien Connor Hughes et de titulariser le jeune Jeffrey Meier, 24 ans. Un choix payant car le portier prêté par Zurich a signé plusieurs parades importantes, notamment en remportant un face à face contre le Lausannois Cody Almond.

Si le gardien de Gottéron a assuré, c'est également le cas de Mottet, Desharnais, Rask et de De la Rose. Les quatre hommes ont fait trembler les filets vaudois pour permettre à Fribourg de signer une quatrième victoire de suite.

Du côté du LHC, les efforts consentis la veille contre Ajoie ont pesé dans la balance. Malgré des buts de Panik, Kovacs et Sekac, la troupe de Geoff Ward n'arrive pas à lancer une série de succès.

Genève-Servette s'est fait peur

Battu vendredi pour la deuxième fois seulement dans le temps réglementaire cette saison, le leader Genève voulait profiter de son déplacement à Kloten pour se relancer. Mission accomplie avec un succès 3-1, mais rien n'a été simple pour les Grenat.

Les Aigles ont déjà perdu leur topscorer Valtteri Filppula, expulsé pour un coup de crosse après 12 minutes de jeu. La troupe de Jan Cadieux a ensuite dû attendre la 26e et une réussite de Daniel Winnik pour prendre l'avantage.

Preuve que rien n'a été facile pour lui, le GSHC a été cueilli à froid par les Aviateurs après moins de deux minutes dans l'ultime période. Loin de s'affoler, les Aigles ont fait la différence par l'homme en forme du moment Vincent Praplan (52e) pour effacer la défaite de la veille. Jooris a finalement inscrit le 3-1 en fin de match.

Ajoie continue de tomber

Les soirs se suivent et se ressemblent pour le HC Ajoie. Dans une Tissot Arena à guichets fermés, les Jurassiens ont subi la loi de Bienne 4-0 et concèdent une huitième défaite de suite.

Comme la veille face à Ambri, les Seelandais ont pu compter sur des réussites de Jesper Olofsonn et Damien Brunner pour prendre le large. C'est ensuite Jere Sallinen (38e) et Fabio Hofer (50e), en power-play, qui ont donné au score des allures de correction.

Puissance offensive reconnue en Suisse, le HCB s'est découvert également une certaine solidité défensive depuis peu. La troupe d'Antti Törmänen n'a plus encaissé de buts depuis 135'35.

Rapperswil-Jona Lakers s'est incliné contre le champion en titre Zoug 2-1 tandis que les Zurich Lions ont facilement imposé leur loi à Ambri-Piotta 4-2. Enfin, Davos s'est défait de Berne 3-2 après les tirs au but.

Cet article a été publié automatiquement. Source : ats

Continuer la lecture

Hockey sur glace

Genève-Servette s'impose 3-1, sans briller, sur la glace de Kloten

Publié

le

[Keystone]

Rebondir après la défaite de vendredi face à Berne. Sur la glace du néo-promu Kloten, Genève-Servette eut de la peine mais s'imposa sur le score de 3-1, mettant fin à une série de 7 succès consécutifs des Zurichois devant leur public.

Vendredi soir aux Vernets, Genève-Servette a fait pâle figure et a concédé une défaite 3-1 sans appel. Samedi, les Genevois avaient l'occasion de se remettre sur les bons rails en affrontant Kloten, une équipe néo-promue qui semble avoir trouvé son rythme en National League (7 victoires en 10 matchs). Les Aviateurs sont toutefois en verve devant leur public avec 5 défaites mais surtout 7 victoires consécutives avant la rencontre de ce soir.

Pour ne rien arranger à une entame de match poussive, les Genevois ont perdu leur top-scorer Valtteri Filppula après un peu plus de 10 minutes, renvoyé aux vestiaires après un coup de canne (apparemment involontaire) entre les jambes du jeune défenseur de Kloten David Reinbacher. Une pénalité majeure qui n'eut pas grande influence sur le déroulé de la première période conclue 0-0.

Winnik en buteur

Le début de deuxième période fut en faveur des Genevois. Après 16 secondes, le gardien de Kloten Juah Metsola dut s'employer face à une belle accélération genevoise. Il s'agissait là du premier tir genevois depuis la moitié du premier tiers. La domination fut récompensée après 5 minutes de jeu. Sur un tir de Marc-Antoine Pouliot, Daniel Winnik put pousser le puck au fond d'un but défendu par un Mestola, pour le coup, peu à son affaire.

La suite de la deuxième période fut en gestion de la part du GSHC. Pas de grosses occasions en attaque mais pas de situations périlleuses en défense non plus. Un tiers qui n'enflamma pas la foule mais qui eut au moins le mérite de sourire au GSHC au tableau d'affichage.

Praplan en sauveur

Un avantage qui s'évapora après un peu plus de 1 min 30 dans la troisième période, un tir sur lequel le gardien genevois Robert Mayer n'est pas paru à son avantage. Mais du coté genevois, un homme vit un week-end particulier. Vendredi, Vincent Praplan inscrivait un but face à Berne, son ancienne équipe. Samedi, c'est lui qui libéra les Genevois en powerplay. Vincent Praplan dont les débuts dans l'élite furent avec le maillot de Kloten. A nouveau, le match ne s'emballa pas pour autant et malgré plusieurs tentatives, Genève-Servette inscrivit le 3-1 dans la cage vide.

Genève-Servette devait s'imposer. Réagir après la défaite face à Berne. Les Grenat l'ont fait et repartent avec les 3 points de Kloten, sans toutefois avoir briller mais en étant privé de Valtteri Filppula pendant plus de 50 minutes. A voir avec quelle énergie et quelle mentalité les Servettiens aborderont la rencontre de mardi face à Rapperswil (à suivre sur Radio Lac dès 19h30).

Continuer la lecture