Rejoignez-nous

Suisse Romande

A Renens, une collision de trains due à une erreur humaine

Publié

,

le

L'accident est survenu lors d'un mouvement de manoeuvres de trains marchandises (Image prétexte). (© KEYSTONE/JEAN-CHRISTOPHE BOTT)

La collision survenue entre deux trains de marchandises le 4 mai dernier à la gare de Renens (VD) est due à une erreur humaine. Il est fort probable que le chef de manoeuvre ait mal apprécié la situation d'occupation des voies en raison d'un effet d'optique, appelé erreur de parallaxe, indique le rapport d'enquête.

L'accident est survenu lors d'un mouvement de manoeuvres. Il avait occasionné d'importants dégâts aux véhicules et avait fait un blessé: le chef de manoeuvre qui a sauté du train juste avant le choc et s'est blessé à l'épaule, indique dans son rapport publié jeudi le Service suisse d’enquête de sécurité (SESE).

Le chef de manoeuvre voulait former un convoi sur la voie 908, qu'il croyait libre, après avoir observé le champ de voie. Une locomotive et douze wagons sont entrés en collision à 25 km/h avec des véhicules stationnés, à savoir deux locomotives et six wagons.

Les aiguilles et les voies dans cette partie de la gare sont en courbe et contre-courbe. Au vu de la configuration de ces installations, une mauvaise appréciation de la situation d'occupation des voies découlant d'une erreur de parallaxe est fort probable, écrit le SESE. Le chef de manoeuvre s'est rendu compte trop tard de son erreur et n'a pas réussi à immobiliser le convoi avant l'impact avec la composition en stationnement.

L'employé était convaincu que la voie 908 était libre de tout véhicule sur toute sa longueur. Il a toutefois sous-estimé la présence possible d’un obstacle sur le parcours, conformément à la signification d'un signal qui lui demandait d'"avancer prudemment".

Cet article a été publié automatiquement. Source : ats

Cliquez pour commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Genève

Le patinage artistique à roulettes à l'honneur à Genève

Publié

le

Le Trophée du Léman se déroule ce week-end à la Queue d'Arve.

C’est un sport peu connu en Suisse: le patinage artistique à roulettes. Une compétition est organisée ce dimanche à Genève.  

Connaissez-vous le patinage artistique à roulettes?

Si ce n’est pas le cas, vous pourrez le découvrir ce dimanche lors de la deuxième édition du Trophée du Léman. Un événement qui va regrouper une centaine de jeunes de 5 à 20 ans venant de toute la suisse, et d’un club italien. 21 patineurs issus du Geneva Roller Skating, le club organisateur y participeront. Chaque danseur doit présenter une chorégraphie individuelle entre une et trois minutes suivant les catégories.

Reportage lors d'un entraînement:

Et dimanche 21 avril marquera un jour historique pour les sports à roulettes, car il y a 100 ans naissait à Montreux la Fédération Internationale de Patinage à Roulettes (FIPR).

Le Trophée du Léman se déroule ce week-end à la Queue d'Arve.

Continuer la lecture

Culture

Tirabosco à l'honneur à BDFIL: "c'est la récompense d'une pugnacité"

Publié

le

KEYSTONE- SALVATORE DI NOLFI

Le festival consacré à la bande dessinée BDFIL s'ouvre ce lundi à Lausanne. Un Genevois sera mis à l’honneur: Tom Tirabosco.  

Difficile de passer à côté de lui ce printemps, l'artiste Tom Tirabosco est partout.

L’actualité du dessinateur genevois est chargée en ce mois d’avril. Il est tout d’abord l’invité d’honneur du festival BDFIL qui commence ce lundi. L'événement vaudois lui consacre une grande rétrospective intitulée "Monstres et merveilles". Tom Tirabosco présentera également à Lausanne son nouvel ouvrage en avant-première “Terra Animalia”. Sa bande dessinée “L’œil de la forêt” qui lui avait valu le prix du festival de Sierre il y a 20 ans, est rééditée.

Une mise à l'honneur qui vient récompenser une carrière riche. Que se dit Tom Tirabosco lorsqu’il se retourne sur le chemin parcouru?

L'artiste genevois est arrivé à vivre de sa passion. Comment a t-il fait pour se démarquer?

 

Tom Tirabosco est une figure locale reconnue dans le monde de la bande dessinée. Cette particularité lui a permis d'exercer son métier sur le long terme:

Le dessinateur sera présent du 19 au 21 et du 26 au 28 avril pour, entre autres, des séances de dédicaces à BDFIL.

Enfin, sachez qu’une exposition sur de nouvelles œuvres est à découvrir jusqu'au 24 avril à la galerie Tiramisu à Carouge.

Retrouvez l'interview de Tom Tirabosco en intégralité ci-dessous:

Continuer la lecture

Genève

Les clés pour réussir son rangement de printemps

Publié

le

KEYSTONE/Martin Ruetschi

Une conseillère en rangement dévoile quelques astuces pour mieux organiser son intérieur et réussir son rangement de saison. 

Le printemps, c’est la saison du rangement!

Vous allez peut-être profiter du week-end ou de ces vacances pour nettoyer, trier et ranger dans votre maison.

Mais pour être efficace, il faut savoir par quoi commencer. 

La première étape consiste à se préparer au changement de saison. 

Les conseils de Virginie Dor, créatrice de Space Of Mine, société de rangement basée entre Genève et Lausanne:

Virginie DorCréatrice de Space Of Mine

Si vous vous lancez dans un rangement conséquent, ne négligez pas le ménage. Il faut pour cela absolument vider vos placards:

Virginie DorCréatrice de Space Of Mine

Et puis le grand dilemme: que faire des objets ou vêtements dont on ne parvient pas à se débarrasser? Virginie Dor:

Virginie DorCréatrice de Space Of Mine

Enfin pour garder une maison organisée, il faut essayer de faire un rangement régulièrement.

Pour en savoir plus, retrouvez l'intégralité de l'interview de Virginie Dor ci-dessous:

Virginie DorCréatrice de Space Of Mine

Continuer la lecture

Genève

Quels changements pour le Nutri-Score dès le 1er avril?

Publié

le

KEYSTONE Source DPA Byline CHRISTOPHE GATEAU

Le Nutri-Score a été réévalué. A partir du 1er avril, certains produits transformés vont changer de catégories. 

Vous avez peut-être pris l’habitude de le consulter avant d'acheter un produit alimentaire.

Le Nutri-Score va changer à partir du 1er avril prochain. Ce système de notation classe la qualité nutritive des aliments avec des lettres, de A à E et avec des couleurs, de vert foncé à rouge.

En clair, il permet d’identifier rapidement si un produit est bon ou pas pour notre santé. L'algorithme de ce Nutri-Score a donc été recalculé et par conséquent, des produits qui contiennent du sucre, du sel ou des édulcorants seront davantage pénalisés. C’est pourquoi le Coca Zéro va passer par exemple de B à D.

Le détails de ces changements avec Tania Lehmann, la directrice de Fourchette Verte Genève:

Tania LehmannDirectrice de Fourchette Verte Genève

Des changements qui étaient donc nécessaires car certains produits étaient bien notés, alors qu’ils ne le méritaient pas.

Tania LehmannDirectrice de Fourchette Verte Genève

Si le Nutri-Score peut-être un bon indicateur, il faut continuer à lire la liste des ingrédients des produits transformés et garder une certaine forme de bon sens:

Tania LehmannDirectrice de Fourchette Verte Genève

Les huiles changent aussi de catégories. Par exemple l’huile d'olive ou de colza, réputées pour être bonne pour la santé, vont passer de la catégorie C à B. 

Rappelons que le Nutri-Score est un système européen et n’est pas obligatoire. Et qu’il devrait continuer à évoluer. 

Pour en savoir plus, l'interview de  Tania Lehmann en intégralité est à retrouver ci-dessous:

Tania LehmannDirectrice de Fourchette Verte Genève

Continuer la lecture

Culture

JEMA: visite dans les ateliers costumes du Grand Théâtre

Publié

le

Comment fabrique-t-on un costume pour la scène? Vous le découvrirez ce week-end lors des Journées Européennes des Métiers d’Art. Visite dans les coulisses du Grand Théâtre de Genève.

Découvrir les métiers de calligraphe, de graveur ou de décorateur de théâtre.

Voici l'objectif des JEMA, les Journées Européennes des Métiers d’Art qui commencent ce vendredi. Chaque ville a son programme. A Genève, des ateliers sont proposés au Pavillon Sicli ou directement chez certains artisans ainsi que des parcours culturels dans de grandes institutions. C’est le cas du Grand Théâtre qui ouvre ses coulisses au public, vous pourrez voir entre autres comment on fabrique des costumes. Rendez-vous dans son bâtiment rue Sainte-Clotilde.

Reportage:

Reportage JEMA: le Grand Théâtre ouvre ses coulisses

 

Ces métiers attirent-ils les nouvelles générations? Sandra Delpierre, cheffe des ateliers de costumes:

Sandra DelpierreCheffe des ateliers de costumes

Il est aussi possible de visiter les ateliers perruques, accessoires et chapeaux, cuir ou décors.

Infos et inscriptions ici.

Continuer la lecture