Rejoignez-nous

Actualité

Revue de presse de ce dimanche 4 novembre 2018

Publié

,

le

Pierre Maudet est prêt à démissionner avant un éventuel procès. (Crédit: DR)

L'affaire Maudet, la course au Conseil fédéral ou encore le problème des voitures électriques qui ne sont pas assez bruyantes sont quelques-uns des sujets abordés par la presse dominicale suisse:

Le Matin Dimanche: Le conseiller d'Etat genevois Pierre Maudet, empêtré dans l'affaire du voyage controversé en 2015 à Abou Dhabi, devrait démissionner de son poste avant un éventuel procès, relate Le Matin Dimanche. "S'il devait y avoir un risque concret de procès, et d'une encore longue procédure, nous considérerions que la situation deviendrait incompatible avec la continuation de ses fonctions", explique dans le journal Alexandre de Senarclens, président de la section genevoise du PLR. Le ministre libéral-radical "a accepté cette règle", ajoute M. de Senarclens. La démission interviendrait dès lors que l'issue paraîtra clairement défavorable au magistrat. M. Maudet a vu son immunité levée à la fin septembre suite à une demande de la justice, qui enquête pour acceptation d'un avantage. Il a renoncé provisoirement à présider le conseil d'Etat. L'élu PLR s'est aussi vu retirer les portefeuilles de la police et de l'aéroport.

Le Matin Dimanche: Le conseiller fédéral Ignazio Cassis se dit "absolument" favorable à l'élection de deux femmes au Conseil fédéral, en remplacement de Doris Leuthard et de Johann Schneider-Ammann, qui se retirent à la fin de l'année. "En général, dans tous les organes décisionnels, il vaut mieux avoir un équilibre entre hommes et femmes", explique le ministre des affaires étrangères dans un entretien diffusé par Le Matin Dimanche. Mais il relève que c'est au Parlement fédéral de décider. "Je suis bien placé pour savoir que le sexe n'est pas le seul critère qui compte". Quatre femmes, trois PDC et une PLR, sont en lice à la succession de Mme Leuthard et de M. Schneider-Ammann à l'exécutif fédéral: les conseillères nationales Viola Amherd (PDC/VS) et Elisabeth Schneider-Schneiter (PDC/BL), la ministre uranaise Heidi Z'graggen (PDC) et la présidente du Conseil des Etats Karin Keller-Sutter (PLR/SG).

Pressions sur le MPC après les Football Leaks

SonntagsBlick/SonntagsZeitung: La pression s'accroît en Suisse sur le pacte de l'ONU sur les migrations, qui est pourtant non contraignant, relatent le SonntagsBlick et la SonntagsZeitung. Déjà sous le feu de critiques de l'UDC depuis plusieurs mois, il est désormais dans le viseur du PLR, qui veut faire voter le peuple. Le conseiller national Hans-Peter Portmann (PLR/ZH) exige que l'accord soit traité comme un arrêté fédéral, afin qu'il puisse être soumis au référendum facultatif. "Le pacte sur les migrations doit être intégré au processus démocratique", martèle l'élu dans le journal. L'accord vise à définir des critères harmonisés pour une migration ordonnée. La Suisse a joué un rôle décisif dans son élaboration. Le Conseil fédéral souhaite le ratifier en décembre. La commission des institutions politiques du Conseil national a toutefois recommandé de s'abstenir, car le catalogue de mesures prévues diverge avec le droit suisse concernant la détention en vue de l'exécution du renvoi ou l'expulsion de mineurs âgés d’au moins 15 ans. La législation suisse l'autorise alors que le pacte recommande de l'éviter.

NZZ am Sonntag: Les voitures électriques devront faire du bruit sur les routes helvétiques dès la mi-2019, rapporte la NZZ am Sonntag. La Suisse a repris la législation européenne, explique dans le journal un porte-parole de l'Office fédéral des routes (OFROU). Un système acoustique, générant des bruits de moteur par des haut-parleurs externes étanches à l'eau, doit être installé. Cette mesure s'applique également aux véhicules à pile à combustible et aux voitures hybrides, équipées d'un moteur électrique. Le son émis par les haut-parleurs est cependant moins important que le bruit engendré par les moteurs à explosion. La fédération suisse des aveugles et des malvoyants veut cependant que la Suisse aille plus loin que les exigences de l'UE, notamment en obligeant les voitures à l'arrêt à faire du bruit. Sur les 4,5 millions de voitures répertoriées à la fin 2017 en Suisse, seules 15'000 d'entre elles étaient électriques et 67'000 hybrides.

SonntagsBlick: Le Ministère public de la Confédération helvétique (MPC) se retrouve sous pression après les divulgations des Football Leaks, écrit la SonntagsBlick. Des membres de la commission de gestion (CDG) du Conseil national, issus de plusieurs partis, veulent convoquer le procureur général de la Confédération, Michael Lauber. En cause: deux réunions entre M. Lauber et le président de la Fédération internationale de football (FIFA) Gianni Infantino, organisées en mars et avril 2016 par un proche valaisan du second, le procureur Rinaldo Arnold. "La manière dont se sont déroulées les rencontres entre Michael Lauber et Gianni Infantino est suspecte", déclare dans le journal le conseiller national Luzi Stamm (UDC/AG). Il pointe aussi l'arrestation de responsables de la FIFA à l'hôtel Baur au bord du lac de Zurich en 2015, qui soulève des questions sur l'indépendance du MPC. Selon un porte-parole du Ministère public, il n'a été question que d'un positionnement des deux personnes lors des réunions. La deuxième a également permis de "clarifier des questions de procédure".

Ventes d'armes dans le Golfe

SonntagsZeitung: La Suisse a livré pour 14,7 millions de francs de matériel de guerre à l'Arabie saoudite, à Bahreïn et aux Emirats arabes unis de janvier à septembre, trois Etats impliqués dans la guerre au Yémen, indique la SonntagsZeitung. Ce montant est nettement supérieur à celui de l'année dernière, qui s'établissait à 8,4 millions de francs. Le Secrétariat d'Etat à l'économie (SECO) explique dans le journal que les exportations de matériel de guerre sont "très volatiles". Une seule transaction peut entraîner d'importantes fluctuations, ajoute-t-il. Le Conseil fédéral a notamment approuvé la livraison à Bahreïn de pièces d'avions de combat F-5, réparées en Suisse. Le SECO estime que les F-5 ne sont pas utilisés au Yémen. Le gouvernement a toutefois décidé mercredi de ne plus accorder des demandes d'exportations d'armes vers l'Arabie saoudite jusqu'à nouvel ordre.

Zentralschweiz am Sonntag/Ostschweiz am Sonntag: Les vélos volés chez Publibike et la série d'actes de vandalisme, dont la filiale de CarPostal a été victime durant les mois d'août et de septembre, vont coûter cher à l'entreprise, affirment Zentralschweiz am Sonntag et Ostschweiz am Sonntag. Au total, 122 deux-roues ont disparu ou ont été totalement détruits. Les dégâts sont estimés entre 1 et 1,5 million de francs par la société bernoise Intermobility. Outre les dommages matériels, ce montant comprend le manque à gagner des vélos mis hors service temporairement à Fribourg, Berne et Zurich, l'indemnisation des clients et la transformation du système de verrouillage de l'ensemble des 2400 exemplaires de la flotte. Publibike n'a pas encore chiffré la perte. "Nous voulons d'abord discuter avec les compagnies d'assurances et le fabricant de serrure avant de pouvoir quantifier les dommages", explique dans le journal un porte-parole de l'entreprise.

NZZ am Sonntag: Le groupe pharmaceutique Roche peut compenser les milliards de francs de vente perdus des anciens médicaments anticancéreux par de nouveaux produits, affirme le directeur général de l'entreprise, Severin Schwan dans la NZZ am Sonntag. "Nous avons cinq ou six produits contre le cancer avec un potentiel d'un milliard de dollars", déclare-t-il. Des nouveaux produits contre la sclérose en plaques, l'hémophilie ou les maladies nerveuses vont également arriver sur le marché, poursuit-il, assurant que leurs chiffres d'affaires vont être du même ordre que ceux des anciens produits. Malgré un recul des ventes annuelles de dix milliards de francs prévu jusqu'en 2022, Roche n'envisage aucune suppression de poste. "L'effectif en Suisse reste stable. Les tâches complexes restent en Suisse", précise M. Schwan. Selon lui, le plus grand défi de l'entreprise est la numérisation, qui permettra de développer des médicaments plus rapidement.

Source ATS

Cliquez pour commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Suisse

Cinq militaires de carrière renvoyés pour refuser la vaccination

Publié

le

Les soldats membres du Commandement des forces spéciales (CFS) s'engagent en Suisse et à l'étranger, où ils ont notamment pour mission le sauvetage et le rapatriement de citoyens helvétiques (archives). (© Keystone/TI-PRESS/CARLO REGUZZI)

Cinq soldats membres d'une unité spéciale de l'armée suisse ont été licenciés pour ne pas avoir accepté de se faire vacciner contre le coronavirus. Selon l'armée, ces militaires de carrière ne pouvaient plus assumer pleinement leur contrat de travail.

Ces soldats ont eu droit à plusieurs entretiens avant d'être renvoyés, a précisé samedi à Keystone-ATS le porte-parole de l'armée Daniel Reist, confirmant des informations des journaux Tamedia. En fin de compte, "leurs contrats de travail ont été résiliés pour cause de violation d'obligations légales ou contractuelles importantes", a-t-il ajouté. Le préavis est de six mois.

Les soldats renvoyés étaient membres du Commandement des forces spéciales (CFS). Trois d'entre eux faisaient partie du Détachement spécial de la police militaire (Dét spéc PM) et deux du Détachement de reconnaissance de l'armée (DRA 10), qui compte au total environ 90 militaires professionnels.

Le spectre d'engagement du CFS comprend entre autres la recherche de renseignements, la protection et l'intervention au profit des autorités civiles en Suisse, l'assistance et la protection au profit des autorités civiles à l’étranger ainsi que le sauvetage et le rapatriement de citoyens suisses à l'étranger.

Démission et recours

L'armée avait proposé d'autres postes et missions aux personnes concernées, mais sans succès, selon le porte-parole. Un autre membre du Commandement des forces spéciales a pour sa part démissionné de son plein gré.

Plusieurs autres membres de l'armée s'opposent en revanche à ces licenciements, a encore indiqué Daniel Reist. Ils ont déposé un recours auprès du Tribunal administratif fédéral (TAF).

Cet article a été publié automatiquement. Source : ats

Continuer la lecture

Suisse

Argovie: une sortie de route finit sur la terrasse d'un restaurant

Publié

le

Il ne reste pas grand'chose de la terrasse du restaurant qui a subi de gros dégâts. (© Kapo AG)

Une sortie de route d'un véhicule conduit par une femme ivre aurait pu avoir des conséquences plus graves vendredi en fin de soirée à Mellingen (AG). La voiture, qui s'est renversée, a fini sa course sur la terrasse d'un restaurant. Personne n'a été blessé.

A l'arrivée de la police sur les lieux de l'accident, vers 22h00, l'automobiliste n'était plus là. Domiciliée dans la région, cette femme de 37 ans a vite été retrouvée non loin, a indiqué samedi la police cantonale.

Un alcootest a révélé une alcoolémie de 2,6 pour mille. La conductrice, elle aussi indemne, s'est vu retirer son permis de conduire et elle sera signalée au Ministère public.

Cet article a été publié automatiquement. Source : ats

Continuer la lecture

Coronavirus

Hôpitaux: le triage silencieux est éthiquement dévastateur

Publié

le

Les enfants souffrent particulièrement de la pandémie. Des cliniques en Suisse et en Allemagne sont remplies d'enfants touchés psychiquement, selon la sociologue Tanja Krones (Image symbolique). (© KEYSTONE/AP/Keith Birmingham)

Des unités de soins intensifs surpeuplées à cause du Covid-19 conduisent tacitement à une sélection des patients à traiter. Ce triage implicite est éthiquement dévastateur, estime Tanja Krones, membre de la commission nationale d'éthique.

Le triage a pour conséquence que des ressources limitées ne sont pas exploitées de manière optimale, indique Mme Krones dans une interview publiée samedi dans la NZZ. C'est par exemple le cas lorsque des pensionnaires de maisons de retraite ou d'établissements médico-sociaux ne sont pas hospitalisés alors que des soins hospitaliers seraient opportuns et qu'elles le souhaitent.

Rien n'empêche que ne se reproduise la situation telle qu'elle se présentait en décembre dernier: avec trop peu de lits de soins intensifs libres, elle était mauvaise. Elle pourrait encore se dégrader.

Le personnel de santé essaye de satisfaire tout le monde. Mais le triage silencieux peut avoir des effets négatifs dans le sens où le patient ne remarque pas qu'il existe et peut se sentir oublié, selon la sociologue. Et Mme Krones de s'inquiéter des personnes socialement vulnérables ou mentalement déficientes. En Suisse, ces gens sont quelque peu délaissés.

Docteur en médecine humaine et sociologie travaillant à l'Institut d'éthique biomédicale de l'Université de Zurich, la scientifique insiste sur la situation des plus jeunes. Elle rappelle que l'Unesco, l'organisation onusienne qui promeut l'éducation et la culture, a tiré très tôt la sonnette d'alarme, affirmant que les enfants étaient perdants dans la pandémie.

Pour eux, le manque de contacts sociaux est bien pire que le virus. Des cliniques en Allemagne et en Suisse sont remplies d'enfants souffrant de maladies psychosomatiques. La vaccination a un effet limité sur les enfants, car ils sont moins susceptibles de tomber gravement malades. Ainsi, de vacciner un enfant pour que les adultes se portent bien pose un problème d'un point de vue éthique.

Cet article a été publié automatiquement. Source : ats

Continuer la lecture

Hockey

Fribourg et Bienne par les poils, Lausanne battu à Berne

Publié

le

Gregory Sciaroni a inscrit le 3-2 pour Berne (© KEYSTONE/ANTHONY ANEX)

Fribourg est à nouveau seul en tête de la National League. Les Dragons ont dominé Lugano 4-3 ap grâce à un but de Marchon en prolongation.

Mais Fribourg a tremblé. Parce que Fribourg a peut-être cru trop tôt que la partie était gagnée. Il faut dire qu'après le premier tiers, les Dragons menaient 3-0 grâce à Jecker, Brodin et Jörg. Mais les Tessinois n'ont pas abdiqué et leur chance a tourné. Loeffel a ouvert les vannes bianconeri à la 29e. Puis Arcobello a réduit le score à la 34e. Et enfin à la 45e, c'est Fazzini qui a égalisé en jeu de puissance.

C'est d'ailleurs dans ces moments que l'on repense aux mots des joueurs fribourgeois disant que les parties durent 60 minutes et pas seulement un ou deux tiers. Par chance, Berra & Cie ont pu aller en prolongation. Une prolongation qui aurait sans doute dû tourner à l'avantage des hommes de McSorley qui ont bénéficié d'un jeu de puissance à la 63e pour un surnombre fribourgeois. Mais en contre, les Dragons ont pu aller battre Schlegel une quatrième fois et repartir du Tessin avec deux points et la place de leader.

Lausanne s'enfonce

En visite dans la capitale, le LHC a essuyé son quatrième revers de rang. Les Vaudois se sont inclinés 3-2 alors qu'ils menaient 2-1 au terme de la période initiale. Seulement cela n'a pas suffi à juguler les assauts bernois. Mais ce qui a le plus déçu dans les rangs vaudois, c'est l'absence de fond de jeu. Comme une impression de voir un ensemble qui ne joue pas la même partition

Au niveau des situations spéciales dans les rangs lausannois, c'est un peu deux salles deux ambiances. A savoir que le box-play tient la route et a su déjouer l'avantage numérique bernois. Mais le power-play a plongé les supporters dans une morosité folle tant l'exécution a manqué de tranchant.

Les hommes de John Fust auront l'occasion d'effacer cette défaite en recevant Berne samedi soir pour une revanche espérée dans les esprits vaudois.

Bienne oui, Ajoie non

Bienne est passé par tous les états d'âme à domicile contre Ambri. Les Seelandais l'ont emporté 3-2, mais il y a eu plusieurs moments. Les joueurs de Törmänen ont rapidement pris l'ascendant avec deux buts inscrits avant la 8e minute. Seulement cet avantage est traître en hockey et les Léventins sont revenus à égalité juste avant la deuxième pause. Heureusement toutefois, Fabio Hofer a su trouver la faille à la 57e tandis que deux Tessinois étaient sur le banc des pénalités.

Ajoie a espéré signer une septième victoire en accueillant Rapperswil. Mais au final, les Saint-Gallois ont eu le dernier mot pour un succès 5-2. Menés 2-1 à la 33e après une réussite d'Asselin, les Lakers ont montré les muscles et adressé 32 tirs lors des deux dernières périodes. Les pénalités ont coûté cher aux Jurassiens. Alors qu'il y avait encore 2-2, les joueurs de Gary Sheehan ont écopé de deux punitions et Rapperswil ne s'est pas privé d'en profiter. Quelle séquence pour les Lakers qui pointent au 3e rang au classement.

Zoug s'impose chichement. Le champion a lui aussi dû recourir au temps supplémentaire pour se débarrasser de Langnau. Un succès 3-2 ap obtenu grâce à une réussite de Lino Martschini.

Cet article a été publié automatiquement. Source : ats

Continuer la lecture

Suisse

Un joueur décroche le jackpot de l'Euro Millions

Publié

le

Un joueur a trouvé la combinaison gagnante du tirage de l'Euro Millions de vendredi et a empoché 170 millions de francs. (© KEYSTONE/LAURENT GILLIERON)

Un joueur a trouvé la combinaison gagnante du tirage de l'Euro Millions de vendredi et a empoché 170 millions de francs. Pour gagner, il fallait jouer les numéros 1, 20, 41, 42 et 50, ainsi que les étoiles 3 et 7.

Lors du prochain tirage mardi, 18 millions de francs seront en jeu, indique la Loterie Romande.

Cet article a été publié automatiquement. Source : ats

Continuer la lecture