Rejoignez-nous

Actualité

Revue de presse de ce dimanche 25 novembre

Publié

,

le

La discrimination envers les personnes atteintes du VIH et du sida a atteint un niveau record cette année en Suisse, rapporte la SonntagsZeitung dans son édition du jour. Ici lors d'une mobilisation à Washington en 2012 (archives). (©KEYSTONE/AP NY/JACQUELYN MARTIN)

Cellules pénitentiaires vaudoises, cure d'amaigrissement à la SSR et les espions actifs à Genève sont quelques-uns des thèmes abordés par la presse dominicale:

Le Matin Dimanche: Les cellules des prisons vaudoises sont dans un état "inadmissible", affirment dans un rapport daté de juillet sept députés vaudois de tous bords, membres d'une commission qui visite chaque année tous les centres pénitentiaires du canton. Les problèmes décelés sont, cette année, surtout liés aux conditions d'enfermement en raison de la surpopulation carcérale, rapporte Le Matin Dimanche. A la suite de ce rapport, le Conseil d’État a fait savoir que la construction d’une nouvelle prison d’ici à 2023-2025 devrait désengorger les centres de rétention.

Pour le président de la commission, le socialiste Claude Schwab, l'échéance est trop longue: "Il faut que le Conseil d’État trouve au plus vite des lieux intermédiaires et sécurisés". Sans compter que la surpopulation a elle aussi un coût. Depuis le 1er juillet 2014, les détenus peuvent être indemnisés à titre de réparation pour tort moral. En quatre ans, le canton a ainsi déboursé 20'000 francs, selon le Département vaudois des institutions et de la sécurité.

NZZ am Sonntag: La télévision suisse SRF met un terme à sa couverture en direct du Forum économique mondial de Davos. Un porte-parole de la SRF a confirmé l'information à la NZZ am Sonntag. Il s'agit d'une des conséquences liées aux mesures d'économie prévues par la SSR. La SRF et la société de production TPC doivent réduire le budget 2019 de 30 millions de francs au total, ce qui se répercute forcément sur la programmation, argue le porte-parole. Le "SRF live Debate" - une émission de débats - est le seul programme qui sera encore diffusé en direct lors de cet événement. D'après le journal, la concurrence se réjouit d'ores et déjà de la situation: la chaîne économique de langue anglaise CNN Money Switzerland voit par exemple dans ce retrait une opportunité.

Discrimination en lien avec le VIH

NZZ am Sonntag: Les membres du groupe Osmanen Germania, considérés comme proches du président turc Recep Erdogan, se pourvoient en armes en Suisse, selon la NZZ am Sonntag. Le journal se base sur des dossiers confidentiels d'une autorité d'enquête allemande. Mehmet Bagci, l'ancien chef suprême des troupes, entre-temps arrêté, aurait par exemple commandé en Suisse une mitrailleuse du type "Scorpion" ainsi que trois chargeurs et des munitions. Tout aurait, peu après, été remis à deux membres du groupuscule en Suisse. Le parquet de Darmstadt enquête sur cette affaire. Il a également lancé une procédure pénale contre trois membres habitant dans le canton de Thurgovie et dans la région de Bâle. Le ministère allemand de l'Intérieur a interdit ce regroupement extrêmement violent en juillet dernier ; l'organisation n'a pas été inquiétée en Suisse.

SonntagsZeitung: La discrimination envers les personnes atteintes du VIH et du sida a atteint un niveau record cette année en Suisse. A la mi-novembre 2018, l'Association suisse de lutte contre le sida avait enregistré 122 plaintes de ce type, affirme la SonntagsZeitung, s'appuyant sur un rapport qui a été discuté cette semaine à la Commission fédérale pour la santé sexuelle. C'est déjà plus que le nombre de cas signalés pour l'entier de l'année 2017 et c'est aussi davantage que les années précédentes où ce nombre ne dépassait guère 90. Parmi les cas recensés figurent le refus d'une masseuse ainsi que celui d'un dentiste de s'occuper de patients séropositifs. Une maison de retraite du canton des Grisons a également rejeté les demandes de trois personnes âgées porteuses du virus.

Guerre des écoutes à Genève

Le Matin Dimanche: A Genève, la guerre des écoutes fait rage entre espions, titre Le Matin Dimanche. L'enquête menée par le journal montre que les services secrets des différents pays concentrent leurs ressources sur des hubs comme Genève "parce que beaucoup de monde y passe et qu’il est facile de s’y dissimuler, d’espionner et de recruter", selon les dires d'Éric Denécé, directeur du Centre français de recherche sur le renseignement (CF2R). La plupart des agents déployés collectent des informations de manière légale et les font remonter à leur employeur, mais d'aucuns se livrent aussi aux écoutes et à la surveillance électronique. Des contre-mesures sont mises en place lors de conférences de paix ou des rencontres à haut niveau. Le reste du temps, les États ont toute latitude pour espionner électroniquement leurs opposants, souligne le journal s'appuyant sur divers témoignages.

Ostschweiz am Sonntag / Zentralschweiz am Sonntag: De plus en plus de couples renoncent à une union devant Dieu. Selon les dernières statistiques ecclésiastiques en date publiées par l'Institut suisse de sociologie pastorale, le nombre de mariages catholiques a diminué d'environ un tiers depuis 2011 pour s'établir à 3453, rapportent les journaux alémaniques Ostschweiz am Sonntag et Zentralschweiz am Sonntag. En revanche le nombre de mariages civils est resté stable à environ 40'000 par an durant la même période. Pour expliquer cette tendance, les représentants de l'Eglise invoquent la sécularisation, d'où la perte de l'importance de la religion dans la vie quotidienne.

Retard de paiements des Suisses

NZZ am Sonntag: Guy Lachappelle, le nouveau président du conseil d'administration de Raiffeisen, veut rompre avec l'époque de Pierin Vincenz. "Si nous pouvons légalement récupérer l'argent investi ou réclamer des dommages et intérêts, nous le ferons ", a déclaré M. Lachappelle lors d'un entretien accordé à la NZZ am Sonntag. Raiffeisen examine actuellement les actions en responsabilité à l'encontre des membres du Conseil d'administration de l'époque et des membres de la direction. Dans un premier temps, Guy Lachappelle veut attendre la fin de l'enquête en cours. En outre, il souligne que Raiffeisen compte intenter une action en justice contre l'acquisition d'Investnet, qui a coûté environ 100 millions de francs à la banque.

SonntagsZeitung: Un Suisse sur deux paie ses factures avec du retard. Un sondage européen mené par la société de recouvrement Intrum affirme en effet que 54% des Suisses interrogés ont admis n'avoir pas payé une ou plusieurs factures à temps, rapporte la SonntagsZeitung. Seule la Grèce fait pire avec 66%. Les Hongrois seraient 42% à payer avec du retard, les Italiens 47% et les Roumains 52%. Les créances fiscales sont citées comme le principal problème des retards de paiements en Suisse.

Source ATS

Cliquez pour commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Suisse

Record de chaleur à Delémont pour un mois de mai

Publié

le

A Genève, on a mesuré 31,1 degrés vendredi. (archives) (© KEYSTONE/SALVATORE DI NOLFI)

Nouvelle journée de chaleur vendredi: avec 31,8 degrés mesurés l'après-midi à Delémont, le chef-lieu jurassien enregistre un nouveau record absolu pour un mois de mai. Mais il a fait plus chaud ailleurs, comme à Coire avec 33,6 degrés.

La barre des 30 degrés a été largement franchie en plusieurs endroits: à Sion, on a mesuré 32,1 degrés, à Bâle 31,7 et à Genève 31,1 degrés, selon les données de Meteonews. A Lugano, MétéoSuisse n'a mesuré "que" 26,5 degrés.

Cet article a été publié automatiquement. Source : ats

Continuer la lecture

Actualité

Un sondage anonyme pour mesurer l'ampleur du racket

Publié

le

Un sondage anonyme sur le racket et le harcèlement devrait être lancé dans les écoles genevoises (archives). (© KEYSTONE/MARTIAL TREZZINI)

Un sondage anonyme relatif au racket et autres formes de violence comme le harcèlement devrait être lancé dans les écoles genevoises. Une motion en ce sens émanant de l'UDC et du PLR a été renvoyée vendredi à l'unanimité au Conseil d'Etat. L'exécutif a six mois pour y répondre.

Ce sondage auprès des élèves vise à brosser un tableau général de ce phénomène et à le rendre public. La cheffe du Département de l'instruction publique (DIP), Anne Emery-Torracinta, qui a accueilli positivement cette proposition, a relevé que les élèves genevois participent déjà à des études sur les violences au niveau international.

Selon les résultats de ces études, entre 1 et 2 % des enfants ont subi des menaces, ce qui est très bas selon la cheffe du DIP. "Peut-être n'osent-ils pas en parler, même de manière anonyme?", s'interroge-t-elle. Elle a rappelé que l'école a le devoir de prendre des mesures et de déposer plainte quand un cas de harcèlement est signalé.

Cet article a été publié automatiquement. Source : ats

Continuer la lecture

Economie

L'ex-patron de Hugo Boss à la tête de Mammut

Publié

le

Mammut va être dirigé à partir du 1er septembre par Heiko Schäfer, ex-patron du groupe d'habillement allemand Hugo Boss. (archives) (© KEYSTONE/ENNIO LEANZA)

L'équipementier sportif de montagne Mammut va être dirigé à partir du 1er septembre par Heiko Schäfer, ex-patron du groupe d'habillement allemand Hugo Boss.

Avec la nomination de M. Schäfer, "Mammut va accélérer la croissance profitable et le renforcement de ses marques", a indiqué l'entreprise vendredi dans un communiqué. Le nouveau patron de la marque au mammouth a précédemment travaillé pour l'équipementier sportif allemand Adidas et a dirigé Hugo Boss.

Greg Nieuwenhuys, qui avait dirigé l'entreprise à titre intérimaire depuis septembre 2021 en tant que président exécutif, abandonne sa double casquette pour reprendre les seules commandes du conseil d'administration.

En avril 2021, l'usineur de tôle spécialisée Bystronic (ex-Conzzeta) avait cédé Mammut à la société d'investissement britannique Telemos Capital. La valeur d'entreprise avait été évaluée à 230 millions de francs.

Cet article a été publié automatiquement. Sources : ats / awp

Continuer la lecture

Economie

Achetée plus chère, l'électricité sera aussi facturée plus chère

Publié

le

Les prix définitifs seront connus fin août. Ils seront publiés par la Commission fédérale de l’électricité (archives). (© KEYSTONE/MARTIN RUETSCHI)

La moitié des entreprises d’approvisionnement en énergie vont augmenter d'au moins 20% leurs tarifs l'an prochain, selon un sondage de l'Association des entreprises électriques suisses (AES). Un ménage de cinq pièces devra donc payer 180 francs de plus.

Pour les entreprises commerciales, par exemple une grande boulangerie ou un restaurant, avec une consommation annuelle de 150'000 kWh, il faut s'attendre à des coûts supplémentaires d'environ 6000 francs, estime l'AES vendredi dans un communiqué.

L'association a mené son enquête auprès de ses membres en mai. Le sondage doit être considéré comme une première estimation, car l'approvisionnement n'est pas encore terminé. Les prix définitifs pour les clients finaux à l'approvisionnement de base seront disponibles fin août. Ils seront publiés par la Commission fédérale de l'électricité.

Les prix du marché ont fortement augmenté en 2021, notamment en raison de la hausse des prix des combustibles et du CO2 ainsi que des pannes et des arrêts de centrales. Fin 2021, les prix de l'électricité sur les marchés de gros ont atteint des valeurs les plus élevées, et de loin, depuis 13 ans. Le conflit en Ukraine renforce encore la hausse des prix.

Pour mémoire, le gestionnaire du réseau Swissgrid a annoncé en mars qu'il allait également augmenter ses tarifs. Un ménage, dont la consommation annuelle s'élève à 4500 kWh, paiera en 2023 en moyenne 20 francs de plus pour ses prestations. En cause: des exigences réglementaires et la reprise désormais achevée de l'infrastructure du réseau.

Cet article a été publié automatiquement. Source : ats

Continuer la lecture

Economie

La STEP régionale de La Côte franchit une nouvelle étape

Publié

le

La STEP régionale unique de la Côte doit remplacer les quatre stations existantes (photo symbolique). (© Keystone/LAURENT GILLIERON)

Le projet de station d'épuration régionale sur La Côte poursuit son avancée. Le conseil intercommunal de l'Association intercommunale pour l'épuration des eaux usées de la Côte (APEC) a accepté jeudi une demande de crédit (2e phase) de 8,56 millions de francs pour l'étude de la réalisation de la nouvelle STEP, qui sera basée à Gland (VD).

Cette STEP régionale unique doit remplacer les quatre stations existantes. Le projet, estimé à ce stade à près de 100 millions de francs, réunit 30 communes de la Côte. La planification actuelle prévoit le début des travaux pour 2023 et une mise en service en 2025. A terme, la STEP doit permettre de traiter les eaux usées de 120'000 équivalents habitants.

Le Plan d'affectation (PA), qui demeure de la seule compétence de la Municipalité de Gland, est depuis début avril en examen auprès des services cantonaux. Une fois d'éventuelles modifications sollicitées par le Canton intégrées, le PA sera mis à l'enquête publique l'automne prochain. Il devra ensuite être approuvé par le Conseil communal de Gland et enfin par le Département des institutions et du territoire (DIT), indique vendredi l'APEC dans un communiqué.

Le projet sera financé à hauteur d'environ 20% par la Confédération et l'Etat de Vaud, dans le cadre du plan cantonal micropolluants.

Cet article a été publié automatiquement. Source : ats

Continuer la lecture