Rejoignez-nous

Actualité

Pour un e-voting en mains publiques à Genève

Publié

,

le

Représentants du PS, le conseiller national Carlo Sommaruga et le député genevois Cyril Mizrahi, ont plaidé jeudi pour un un système d'e-voting en mains publiques. (©KEYSTONE/MARTIAL TREZZINI)

Le PS genevois a déposé un projet de loi pour que le système de vote électronique utilisé à Genève reste en mains publiques. A ses yeux, la seule alternative existante, un système développé par une société privée espagnole exploité par la Poste, est inacceptable.

Le Conseil d’Etat a annoncé la fin de l’exploitation du système de vote électronique CH-Vote en 2020. « Il l’a décidé tout seul sans passer par le Parlement », a déclaré Cyril Mizrahi, député PS, jeudi devant la presse à Genève.

Le PS estime que le législatif ou le peuple genevois doivent pouvoir se prononcer sur le sujet, a-t-il poursuivi. « On demande aujourd’hui au gouvernement de revenir sur sa décision et de poursuivre son effort », a ajouté son camarade, le conseiller national Carlo Sommaruga.

Motion à Berne

Déposé le 12 décembre, le projet de loi demande, outre un e-voting en mains publiques, un système développé en open source et qui permette une vérification individuelle et universelle du système. Sans oublier la sensibilisation nécessaire des citoyens.

Le texte est appuyé par les Verts et Ensemble à gauche (EAG). Une motion poursuivant le même objectif a été déposée au niveau fédéral par Carlo Sommaruga.

Monopole de la Poste

L’abandon du système genevois aurait pour conséquence la disparition du seul système en main d’une collectivité publique, a déploré M. Mizrahi. Il laisserait pour unique choix à l’ensemble des cantons suisses celui de se tourner vers le système opaque exploité par la Poste et développé par la société privée espagnole Scytl, dont les capitaux sont nord-américains.

A l’horizon 2020, neuf cantons devraient avoir adopté ce système. Sur les six qui utilisent le système genevois, Lucerne, Argovie et Vaud n’ont pas précisé leurs intentions.

Ou retour en arrière

L’autre voie consiste à renoncer au vote électronique. Ce qui serait problématique pour les 170’000 Suisses de l’étranger, ou les personnes en situation de handicap, notamment aveugles, a relevé le socialiste. Cela encouragerait aussi l’abstention. A Genève, 15% des électeurs ont voté par voie électronique lors du scrutin du 23 septembre 2018, ainsi que 20% des 18-39 ans.

Un certain nombre de cantons n’accepteront pas un vote électronique privatisé. « C’est ce qu’a décidé hier soir le canton du Jura », a relevé le député vert Pierre Eckert.

Au niveau fédéral, une procédure de consultation a été lancée mercredi par le gouvernement. Elle vise à mettre un terme à la phase d’essai et à inscrire le vote électronique comme un canal à part entière dans la loi. Le texte ne donne cependant aucune garantie quant au caractère public du système, a constaté M. Mizrahi.

Mutualiser les coûts

Pour Carlo Sommaruga, « le vote électronique est en danger » suite aux décisions prises par Genève pour raisons financières. Le développement du système coûte certes cher: 6,7 millions pour la première génération.

Mais l’effort pour finaliser le système de deuxième génération conforme aux exigences de la Chancellerie fédérale se monte à 2,6 milions. Ce n’est pas une somme extraordinaire, a-t-il souligné, plaidant pour une mutualisation intercantonale des coûts de développement et d’exploitation.

En outre, Genève va quitter son rôle de leadership assuré depuis 2003, alors que son système utilisé plus d’une centaine de fois est extrêmement fiable, jusqu’à preuve du contraire, a regretté le conseiller national.

Appui des Verts et d’EAG

Même si le parti est plutôt opposé à l’e-voting, EAG soutient la démarche, a expliqué le député suppléant Pierre Bayenet. Il faut sauver le système en mains publiques. Un avis partagé par les Verts eux aussi plutôt sceptiques face au vote électronique.

Combien coûte le système de la Poste? on en a aucune idée, a relevé leur représentant Pierre Eckert. Sans compter qu’au vu de la diversité des votations et élections en Suisse, il faudra souvent demander à la société espagnole de changer les caractéristiques du vote, ce qui augmentera la facture.

Source ATS

Cliquez pour commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Météo

Météo à Genève: grand ciel bleu sur le lac

Publié

le

Genève ce matin mercredi 8 avril.

Le ciel est bleu ce matin, le soleil va briller encore toute la journée à Genève. Il fait actuellement 8 degrés, le thermomètre affichera 22°C cette après-midi.

Demain: Quelques passages nuageux sont possibles tôt dans la journée, ils laisseront ensuite la place à un franc soleil sur la plaine. Côté températures, on attend entre 5 et 22 degrés.

Vendredi: Un début de week-end de Pâques ensoleillé vous attend, il fera 6°C dès le lever de jour, les maximales seront de 23°C dans l’après-midi.

Samedi: Toujours un ciel dégagé et un soleil généreux, on comptera entre 6 et 24 degrés à Genève.

Des dictons en avril

Du plus connu « En avril, ne te découvres pas d’un fil » au plus sobre « Fleur d’avril ne tiens qu’à un fil », les dictons ne manquent pas au mois d’avril. S’ils sont régionaux et viennent pour la plupart de cultures bien définis, ils sont parfois puisqu’ils peuvent révéler des tendances météos. Si la majorité de ces prédictions ne sont bien entendu pas fiables, il peut être amusant de les voir se réaliser. En voici quelques uns:

 » Le raisin d’avril n’entre pas dans le baril.  »

« Avril garnit ses bois, quand ce n’est pas de feuilles, c’est de neige. »

 » Si avril fait son travail, le blé est à l’épi. »

« Avril a trente jours et s’il pleuvait trente-un, ce serait grand bien pour chacun. »

Continuer la lecture

Actualité

Trump menace de couper ses crédits à l’OMS

Publié

le

Le président américain Donald Trump a menacé mardi de suspendre la contribution américaine à l’Organisation mondiale de la Santé (OMS). Il a dénoncé sa gestion de la pandémie du coronavirus et une attitude à ses yeux trop favorable à Pékin.

« Nous allons suspendre (le versement) des sommes destinées à l’OMS », a déclaré le président des Etats-Unis lors de son point de presse quotidien depuis la Maison Blanche. Quelques minutes plus tard, cependant, il a fait machine arrière dans une certaine confusion, en affirmant qu’il souhaitait seulement étudier cette possibilité.

« Je ne dis que pas que je vais le faire mais nous allons examiner cette possibilité », a-t-il déclaré, contre-disant sa déclaration initiale.

« Ils ont eu tort »

Objet de la frustration présidentielle vis-à-vis de cette agence de l’ONU dont le siège est à Genève? Son attitude vis-à-vis de Pékin.

« Tout semble très favorable à la Chine, ce n’est pas acceptable », a-t-il déclaré. « Ils reçoivent des sommes énormes de la part des Etats-Unis », a-t-il insisté. « Ils ont critiqué la fermeture des frontières (aux personnes venues de Chine) quand je l’ai annoncée, et ils ont eu tort », a-t-il ajouté. « Ils ont eu tort sur beaucoup de choses », a-t-il martelé, sans donner plus de précisions.

Le milliardaire républicain avait déjà rédigé mardi matin un tweet particulièrement virulent à l’encontre de l’organisation. « L’OMS s’est vraiment plantée », a-t-il écrit. « Etrangement, ils sont largement financés par les Etats-Unis et pourtant très centrés sur la Chine. Nous allons nous pencher avec attention sur le dossier », avait-il ajouté.

Continuer la lecture

Coronavirus

Découvrez le visage des héros des HUG

Publié

le

Genève les applaudit sans relâche tous les soirs à 21 heures. Ces professionnels en blouse blanche sont en première ligne de la lutte contre le Covid-19. Le temps d’un cliché, quelques unes des figures de l’hôpital cantonal se sont prêtées à l’exercice du portrait sous l’objectif de Salvatore Di Nolfi, photographe de l’agence Keystone. Découvrez les visages de ces neuf médecins des HUG au coeur de l’action. Saluons à travers eux, ceux et celles qui oeuvrent à leurs côtés, parfois dans l’ombre, pour mener cet héroïque combat. 

 

Le biologiste Pascal Cherpillod (KEYSTONE/Salvatore Di Nolfi)

Pascal Cherpillod a fait ses études de biologie à l’Université de Lausanne en se spécialisant dans les domaines de la biochimie et la biologie moléculaire virale. En 2000, il a obtenu une thèse de doctorat en virologie moléculaire (virus de la maladie de Carré) puis a poursuivi l’étude de certains mécanismes moléculaires de ce virus au Tierspital de Berne. Depuis 2005, il a rejoint le laboratoire de virologie où il est actuellement en charge du Centre National de Référence pour les Infections Virales Emergentes (CRIVE/NAVI).

 

Pr Laurent Kaiser              (KEYSTONE/Salvatore Di Nolfi)

Chef du Service des maladies infectieuses et responsable du laboratoire, FMH maladies infectieuses et FAMH microbiologie. Il a obtenu son diplôme de médecine à la Faculté de médecine de Genève en 1987, puis une spécialisation en maladies infectieuses et en microbiologie clinique.En octobre 2013, il est nommé médecin chef de service des maladies infectieuses et supervise les activités cliniques et académiques grâce à une équipe de nombreux spécialistes compétents dans les domaines phares des maladies infectieuses et de la microbiologie.

 

Pr Pascal Bonnabry           (KEYSTONE/Salvatore Di Nolfi)

Il est pharmacien-chef aux Hôpitaux Universitaires de Genève.

 

Pr Francois Sarasin               (KEYSTONE/Salvatore Di Nolfi)

Il est médecin-chef de service des Urgences des HUG.

Pr Jerome Pugin                    (KEYSTONE/Salvatore Di Nolfi)

Vice-doyen en charge de la médecine clinique, Jérôme Pugin a été formé comme médecin à la Faculté de médecine de Genève et possède un FMH en médecine interne et en médecine intensive. Il pratique la médecine comme médecin chef de service du service des Soins intensifs des Hôpitaux universitaires de Genève. Il dirige également un laboratoire de recherche au Département de microbiologie et médecine moléculaire, dont la thématique est centrée sur les mécanismes moléculaires de la reconnaissance bactérienne par les cellules immunitaires de l’hôte humain.

 

Dr Frederique Jacquerioz Bausch (KEYSTONE/Salvatore Di Nolfi)

Médecin cheffe de clinique, Gestionnaire de projets au sein de l’équipe de médecine tropicale et humanitaire.

Dr Anne Iten                             (KEYSTONE/Salvatore Di Nolfi)

Médecin interniste infectiologue, responsable du programme VigiGerme. Elle est spécialisée sur la prévention de la grippe en milieu hospitalier et a travaillé dans le service  prévention et contrôle de l’infection avec le Dr Didier Pittet.

 

Dr Manuel Schibler                 (KEYSTONE/Salvatore Di Nolfi)

Il rejoint le laboratoire de virologie le 1er novembre 2013 afin d’orienter son activité vers la virologie clinique, à cheval entre l’interprétation des résultats des analyses et la recherche translationnelle, tout en gardant une activité clinique en maladies infectieuses, et obtient le titre FAMH en microbiologie médicale en 2018.

 

Pr Alexandra Calmy                (KEYSTONE/Salvatore Di Nolfi)

Alexandra Calmy est médecin interniste, spécialisée en maladies infectieuses (FMH), et titulaire d’un doctorat en recherche clinique sur le VIH / sida obtenu à Sydney, Australie (Prof Andrew Carr, 2005-2008). Elle est actuellement professeure assistante à l’Université de Genève et responsable de la consultation VIH / sida au sein des Hôpitaux Universitaires de Genève. Elle est membre des groupes de travail de l’OMS qui élaborent les recommandations de prise en charge du VIH depuis 2001

Continuer la lecture

Actualité

Une super-lune visible à Genève

Publié

le

Même confiné, vous pouvez observer à votre fenêtre ou dans votre jardin la plus grosse lune de l’année 2020 en cette soirée du 7 au 8 avril. La pleine Lune est attendue mercredi matin mais dès ce soir le phénomène est déjà spectaculaire. Est-elle vraiment de couleur « rose » comme annoncé? La météo dégagée nous permet d’assister à ce spectacle céleste.

la Lune se situe au plus proche de la Terre, à 357 000 kilomètres de distance de nous! Cette proximité temporaire nous permet d’observer une Lune plus grosse de 7% que d’habitude. Notre satellite est plus lumineux qu’en temps normal, avec une brillance qui augmente de 30%. Ce phénomène astronomique est communément appelé « Super Lune ». Comme cette pleine lune du mois d’avril apparait après l’équinoxe de printemps, elle est qualifiée de « rose » non pas pour sa couleur, traditionnellement orangée voire rougeâtre, mais en référence aux arbres en fleurs du printemps.

Lever de Lune à Genève: 20h50

Heure de la Pleine Lune: 4h35

Coucher de Lune: 7h35

Continuer la lecture

Actualité

Nomination: Sophie Dubuis au conseil d’administration de la BCGE

Publié

le

La ville de Genève a désigné Sophie Dubuis comme sa représentante au sein du conseil d’administration de la Banque cantonale de Genève (BCGE). La nouvelle administratrice qui remplacera Grégoire Carasso, démissionnaire, prendra ses fonctions à l’issue de l’assemblée générale de la banque qui se tiendra le 5 mai prochain, annonce mardi un communiqué.

Mme Dubuis est associée au sein de RHconseil, présidente de la Fondation Genève Tourisme & Congrès et de la Fédération du commerce genevois et membre du comité directeur de l’Union Patronale Suisse. Auparavant, elle a occupé diverses fonctions de direction auprès de Bucherer, du Centre International de Conférences Genève (CICG), de Palexpo et Forum Fribourg.

Le conseil d’administration est composé de 11 administrateurs représentants du canton, de la ville, des communes genevoises et des actionnaires privés sous la présidence du professeur Gilbert Probst.

Continuer la lecture