Rejoignez-nous

Actualité

Policier condamné: la justice genevoise doit revoir sa copie

Publié

,

le

Le Tribunal fédéral admet le recours d'un policier genevois condamné pour abus d'autorité. Il constate que la vidéo qui l'incrimine ne pouvait pas être utilisée en justice. La cause est renvoyée à la Cour de justice du canton.

L'enregistrement avait été découvert fortuitement en marge d'une enquête au sein de la brigade où le policier oeuvrait comme chef de groupe. Celui-ci s'en prenait verbalement à un détenu géorgien et le menaçait de mort.

La Cour de justice a condamné le policier à 60 jours-amendes à 170 francs. Elle s'est basée sur cette vidéo tournée par un collègue à l'insu du prévenu. Les juges genevois reconnaissaient que cette preuve avait été obtenue de manière illicite. Mais ils estimaient qu'il y avait un intérêt prépondérant à son exploitation. Et que si le Ministère public avait eu des soupçons, il aurait pu ordonner une vidéosurveillance des salles d'interrogatoire.

Exploitation d'une preuve illicite

Dans un arrêt publié jeudi, le Tribunal fédéral prend le contrepied et juge que ce raisonnement "méconnaît les exigences de la jurisprudence" en matière d'exploitation d'une preuve recueillie de manière illicite.

Pour qu'une telle preuve puisse être utilisée, il faut que les autorités pénales aient pu l'obtenir licitement. Or elles ne peuvent ordonner une surveillance que si elles nourrissent de graves soupçons qu'une infraction a été commise, soulignent les juges de Mon Repos.

Violation du droit

Au moment où le recourant a été filmé à son insu, il n'était pas soupçonné d'avoir commis la moindre infraction. La vidéo n'aurait donc pas pu être obtenue licitement par les autorités pénales.

Partant, la justice genevoise a violé le droit en se fondant sur cet enregistrement pour condamner le recourant. Elle est appelée à rendre une nouvelle décision sur la base d'autres éléments, si tant est qu'ils existent. (arrêt 6B_53/2020 du 14 juillet 2020)

Cliquez pour commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Genève

L'Hospice général publie ses adresses pour les Fêtes

Publié

le

A Genève, le traditionnel calendrier "Où aller en ces fêtes de fin d'année?" de l'Hospice général est disponible, destiné aux personnes isolées ou démunies (illustration). (© KEYSTONE/MARTIAL TREZZINI)

A Genève, le traditionnel calendrier "Où aller en ces fêtes de fin d'année?" de l'Hospice général est disponible. Destiné aux personnes isolées ou démunies, il répertorie les événements organisés par les associations caritatives et les services publics du 16 décembre au 2 janvier.

L'objectif est de permettre aux personnes seules ou sans moyens de passer d'agréables moments en bonne compagnie lors de veillées, de repas et de fêtes, rappelle l'institution d'aide sociale. Parmi les organisateurs figurent le service social de la Ville de Genève, le CARE, Carrefour-Rue et Coulou, l'Armée du Salut, Café Cornavin ou encore la Croix-Bleue.

Le calendrier est publié en ligne et est mis à jour régulièrement. Sa version en papier est disponible dans tous les centres d'action sociale et à la réception centrale de l'Hospice général. Il est aussi à disposition auprès des services sociaux communaux, des maisons de quartiers, des paroisses et de diverses associations.

www.ou-aller-en-ces-fetes.ch

Cet article a été publié automatiquement. Source : ats

Continuer la lecture

Culture

Marc Hollogne embarque le Béjart Ballet Lausanne en "Nivagation"

Publié

le

Le BBL prépare un nouveau spectacle, Nivagation, à voir dès le 16 décembre au Théâtre de Beaulieu. (© Nivagation©BBL-Jean-Guy_Python)

Le metteur en scène belge Marc Hollogne embarque le Béjart Ballet Lausanne (BBL) dans "Nivagation", un spectacle chorégraphié par Gil Roman. A découvrir en première mondiale du 16 au 22 décembre au Théâtre de Beaulieu à Lausanne.

Deux ballets de Maurice Béjart garnissent également l'affiche: "Concerto en ré" et "Adage pour deux".

Six ans après avoir fait interagir Maurice Béjart avec les danseurs de sa compagnie dans "Dixit", l’artiste et cinéaste belge Marc Hollogne a écrit un nouveau spectacle mêlant réel et virtuel pour la compagnie, "Nivagation". Une oeuvre tenant "autant de la divagation que de la navigation", promet le BBL.

Dans ce voyage initiatique chorégraphié par le directeur artistique du BBL Gil Roman, "un grand écran projette un film", résume Marc Hollogne. "Nous sommes au cinéma. S’y déploie le quotidien d’un ouvrier, usé, brisé. Un incident le projette dans son passé. Un passé douloureux. L’écran se lève. L’ouvrier s’évade. Nous sommes au théâtre. Des danseurs apparaissent. Ils poursuivent le récit. L’art de la danse et celui de l’image jouent à se compléter."

Tendresse et virtuosité

En première partie, le BBL proposera "Concerto en ré" pour la première fois depuis 2002. Sur la partition d’Igor Stravinsky, Maurice Béjart réglait un ballet sans anecdote ni message sinon "les rapports harmonieux du temps et de l’espace", écrivait-il alors.

"Des formes jamais figées s’enroulent et se déroulent autour de mélodies et de constructions rythmiques subtiles, et, au milieu de ce 'jeu', un instrument qui est à la fois tendresse et virtuosité, brillance technique et sensualité ; la femme: une danseuse."

Cerise sur le gâteau, enfin, avec "Adage pour deux": un pas de deux emprunté à Malraux ou la Métamorphose des dieux, créé en 1986 au Cirque Royal à Bruxelles. La musique est signée Ludwig van Beethoven.

Cet article a été publié automatiquement. Source : ats

Continuer la lecture

Politique

Des ONG exigent une politique des droits humains "forte" en Suisse

Publié

le

La plateforme demande notamment la mise en place d'un mécanisme de recours indépendant en matière de violences policières (image d'illustration). (© KEYSTONE/MICHAEL BUHOLZER)

La Suisse doit "combler les lacunes qui persistent" dans son système de protection des droits humains, estime une centaine d'ONG à l'occasion de la journée mondiale des droits humains. Malgré des critiques persistantes, aucune amélioration n'a jusqu'ici été constatée.

Dans l'ensemble, "on constate un manque de cohérence et de ressources pour la mise en ½uvre des droits humains par les responsables étatiques à tous les niveaux du système fédéral", souligne la Plateforme des ONG suisses pour les droits humains.

Dans ce contexte, les organisations réclament une politique "forte" et présentent trois revendications. Il s'agit de mettre en place des lois garantissant le respect, la protection et la mise en ½uvre des droits humains; de se doter d'une stratégie de mise en ½uvre des droits humains accompagnée de moyens suffisants; et de garantir des mécanismes de plainte accessibles et effectifs.

La Journée internationale des droits humains est célébrée tous les 10 décembre, jour de l'adoption de la Déclaration universelle des droits de l'homme (1948).

Cet article a été publié automatiquement. Source : ats

Continuer la lecture

Sport

Débordements après un match de Super League à Lausanne

Publié

le

Des fumigènes ont été lancés durant le match samedi soir. (© KEYSTONE/VALENTIN FLAURAUD)

Des débordements ont eu lieu samedi soir après le match de Super League opposant Lausanne-Sport au FC Servette à Lausanne. Un policier a été légèrement blessé, indique la police cantonale vaudoise.

Des affrontements se sont produits entre les supporters lausannois et genevois avant et après le match au Stade de la Tuilière, écrit la police cantonale vaudoise dans un communiqué. Des ultras lausannois s'en sont pris à la sécurité privée et à la police autour du stade, jetant des bouteilles et des engins pyrotechniques.

La police a également dû intervenir lors de la descente des fans genevois en direction de la gare de Lausanne. Elle a dû tirer des balles en caoutchouc et faire usage de gaz lacrymogènes.

Un policier a été légèrement blessé et de nombreux dégâts ont été commis sur le mobilier urbain et les infrastructures du stade. Des graffitis sont également à déplorer.

Au total, un effectif de 130 gendarmes et policiers provenant de la police cantonale vaudoise, de la police municipale de Lausanne et des polices intercommunales vaudoises a été déployé pour assurer la sécurité de l'événement.

Cet article a été publié automatiquement. Source : ats

Continuer la lecture

Sport

La dernière chance pour le SLO ?

Publié

le

Pas de droit à l'erreur pour Elies Mahmoud (à gauche) et le SLO ce dimanche à Yverdon. (© KEYSTONE/PETER SCHNEIDER)

Derby de la peur ce dimanche à Yverdon ! "Lanterne rouge" à quatre points désormais de l’avant-dernier, le Stade Lausanne-Ouchy n’a pas vraiment le droit de perdre contre son camarade de promotion.

Aussi valeureux que malheureux mercredi à Berne lors de la défaire 1-0 contre les Young Boys, le SLO peut, en cas de succès, revenir à seulement 3 points d’Yverdon. La "chance" des Lausannois est de rencontrer une équipe qui n’est pas loin de basculer dans la crise. Battus 5-0 par Lugano puis 4-0 à St. Gall, les Yverdonnois ne sont pas vraiment remis du limogeage de Marco Schällibaum...

L’autre rencontre de 16.30 mettra aux prises le FC Zurich au FC Lucerne. Au repos forcé depuis deux semaines, le FCZ entend poursuivre sur la lancée de son succès 3-1 contre les Young Boys face à un adversaire qui reste sur quatre défaites à l’extérieur, trois en championnat et une en Coupe de Suisse à Delémont.

Enfin à 14.15, Lugano accueillera le FC Winterthour. Battus 3-1 mercredi à domicile par le FC Bâle, les Tessinois se doivent de rebondir.

Cet article a été publié automatiquement. Source : ats

Continuer la lecture