Rejoignez-nous

Actualité

Oui à un congé paternité de deux semaines

Publié

,

le

Les jeunes pères pourraient prendre deux semaines de congé après la naissance de leur enfant (archives) (©KEYSTONE/TI-PRESS/ALESSANDRO CRINARI)

Les jeunes pères devraient obtenir deux semaines de congé à la naissance de leur enfant. Le Conseil des Etats a soutenu jeudi ce projet par 26 voix contre 16, contre l’avis du Conseil fédéral. Il a en revanche rejeté par 29 voix contre 14 un congé de quatre semaines.

L’initiative « Pour un congé de paternité raisonnable – en faveur de toute la famille » souhaite un congé paternité de 20 jours pouvant être pris de manière flexible dans l’année qui suit la naissance de l’enfant. Elle n’a été soutenue que par les sénateurs de gauche.

Le contre-projet indirect préparé par la commission de la sécurité sociale propose deux semaines de congé. Ces jours sont à prendre dans les six mois suivant la naissance de l’enfant, soit en bloc, soit sous forme de journées isolées.

Effets positifs

« Deux semaines ne sont pas suffisantes », a lancé Didier Berberat (PS/NE). Et d’ajouter qu’il est temps d’entrer dans le 21e siècle. Tous les pays qui nous entourent connaissent soit un congé parental, soit paternité.

Un congé de 20 jours favorise des modèles familiaux plus égalitaires. La fondation d’une famille devient un véritable projet de couple, a-t-il ajouté. De plus, cela laisse la possibilité aux pères de prendre plus de place dans la vie des enfants et aux mères de ne pas être seules.

Le père veut s’engager et doit pouvoir trouver ses marques et prendre confiance en ses capacités, ont rappelé les sénateurs de gauche. Le lien entre père et enfant « se fait du parfum des bains, s’approfondi dans chaque câlins », a imagé Liliane Maury-Pasquier (PS/GE).

Un congé paternité n’est pas que « nice to have », a abondé Pirmin Bischof (PDC/SO). Des études prouvent que l’implication des pères dès la naissance à des effets positifs sur la santé de l’enfant et sur ses capacités cognitives.

Difficile pour les PME

Pour l’UDC, les deux projets vont trop loin. Peter Föhn (UDC/SZ) a argué que de nombreuses petites entreprises luttaient pour leur survie. Contrairement à Google ou J&J, elles ne peuvent pas financer un congé paternité.

Mais il ne s’agit pas que de question financière. Qu’il soit de deux ou quatre semaines, un tel congé poserait aussi de grands défis organisationnels, notamment aux PME. Si une solution doit être trouvée, elle doit être « la plus flexible possible », a ajouté le Schwyzois.

Structures d’accueil

Un congé est bénéfique pour la famille, a reconnu Alain Berset. Le conseiller fédéral ne conteste pas le principe du congé paternité, mais « le moment ». Le Conseil fédéral préfère privilégier le développement d’une offre d’accueil extrafamiliale et parascolaire.

Le ministre veut pousser la recherche de solutions privées dans les entreprises et soutenir les partenariats privés. Cela n’empêche pas de se reposer régulièrement la question.

Le PLR s’est aussi opposé aux deux projets, mais non au principe du congé paternité, a expliqué Josef Dittli (PLR/UR). Il aurait préféré un congé parental de seize semaines.

Financé par les APG

Le congé paternité sera financé sur le modèle de l’assurance maternité, via les allocations pour perte de gains (APG) et 80% du revenu sont garantis. Pour deux semaines, il faudra augmenter l’actuel taux de cotisation aux APG (0,44%) de 0,06 point, pour quatre semaines, de 0,11 point. La charge financière s’élève à 224 millions de francs par an pour un congé de dix jours, contre 420 millions pour quatre semaines.

Pour y avoir droit, le père devra avoir été assuré durant les neuf mois précédant la naissance de l’enfant, avoir exercé une activité lucrative durant cinq mois et être salarié ou exercer une activité indépendante au jour de la naissance, a précisé Erich Ettlin (PDC/OW) au nom de la commission. La durée des vacances ne doit pas être réduite.

Vacances des pères

Dans la foulée, les sénateurs ont refusé par 33 voix contre 7 de donner suite à une initiative parlementaire d’Andrea Caroni (PLR/AR). L’Argovien souhaitait « une version Ikea du congé paternité ». Les pères devaient pouvoir fixer plus facilement des vacances autour du moment d’une naissance.

La pratique actuelle sur le marché du travail garantit déjà que les besoins des employés sont pris en considération lors de la fixation des jours de congé. Il n’y a pas lieu pour l’heure de prévoir d’autres modèles de congé.

Source: ATS

Cliquez pour commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Actualité

Tennis : Federer a ravi ses fans juste avant la Laver Cup

Publié

le

Roger Federer a fait plaisir à ses supporters à l’occasion de l’entraînement public organisé jeudi à la veille du début de la Laver Cup à Palexpo.

Plus de 2’000 écoliers de neuf à quinze ans, de nombreux fans et tous les « mordus de la petite balle jaune » ont assisté émerveillé à l’entraînement public du jour précédant l’ouverture de la Laver Cup à Genève… Moment fort de cette communion: la présence de Roger Federer. L’ovation que lui a rendu le public donne un avant-goût plutôt impressionnant que ce pourrait (devrait) être l’ambiance au cours des trois jours de compétition (joueurs et coaches refusent le terme d’exhibition) mémorables.

Roger Federer Entraînement public jeudi

 

Au bord du court lors de cet entraînement public, Sébastien Telley a demandé aux enfants quel effet ça faisait de voir Federer en vrai.

Enfants Entraînement public jeudi

 

En double avec « Sacha » Zverev

Roger Federer entre en lice vendredi soir et il ne joue que le double. Il fera accompagné d’Alexander Zverev (vainqueur du Geneva Open, au terme d’un match épique contre le Chilien Nicolas Jarry). Un duo qui a déjà joué ensemble l’année dernière à Chicago.

Roger Federer N° 3 mondial

 

Côté « mondial », Dennis Shapovalov et Jack Sock jouent deux fois vendredi. Séparément d’abord, respectivement contre Dominic Thiem et Fabio Fognini, puis ensemble contre R. Federer et A. Zverev… Dans ces conditions, pourrait-on voir le Bâlois aligné en simple et en double la même journée lui aussi?

Roger Federer N° 3 mondial

 

Le troisième simple de vendredi opposera Stefanos Tsitsipas à Taylor Fritz.

@SebTelley

Kyrgios met la pression

L’Europe est – sur le papier – l’équipe la plus forte avec 5 des 10 meilleurs mondiaux dans ses rangs, alors que le mieux classé de l’équipe « mondiale » est 20e. Mais tout n’est pas si simple aux yeux des spécialistes qui voient une confrontation plutôt équilibrée. Alors que pour l’Australien Nick Kyrgios, la sélection dirigée par l’Américain John McEnroe a 1 esprit de groupe bien plus développé. Mieux, les qualités tennistiques de ses coéquipiers sont au moins égales à celles de leurs adversaires.

Nick Kyrgios 27e joueur mondial

 

Shapovalov ravi de la surface

Appelé à ouvrir les feux, Denis Shapovalov semble en mesure de remettre en question la suprématie de Dominic Thiem. Mais l’Autrichien est un spécialiste de la terre battue, le Canadien a donc toutes ses chances sur le revêtement en dur (rebound ace medium fast) de Palexpo.

Denis Shapovalov 33e joueur mondial

Continuer la lecture

Actualité

L’ex-président de Tunisie ben Ali est mort

Publié

le

Zine el Abidine Ben Ali est décédé jeudi en Arabie Saoudite, où il vivait en exil depuis la révolution de 2011 (archives). (©KEYSTONE/AP/HASSENE DRIDI)

Le président tunisien déchu Zine el Abidine Ben Ali est décédé jeudi en Arabie Saoudite, a indiqué le ministère tunisien des Affaires étrangères. Il vivait en exil dans le royaume depuis la révolution de 2011.

Nous avons eu la confirmation de sa mort », a ajouté le ministère, sans plus de détails. Contacté par l’AFP, Mounir Ben Salha, avocat autoproclamé de Ben Ali, avait auparavant évoqué ce décès en citant comme sources sa famille et son médecin.

Après plus de deux décennies d’un pouvoir répressif, Ben Ali avait été renversé début 2011 par un mouvement populaire, point de départ d’une vague de révoltes dans la région connue sous le nom de « Printemps arabes ». Il avait fui, le 14 janvier 2011, dans des conditions rocambolesques, vers Jeddah, en Arabie saoudite, où il vivait depuis en exil avec sa famille. Des rumeurs sur sa mort ont circulé à plusieurs reprises ces dernières années.

Le 12 septembre, Me Ben Salha avait déclaré que le président déchu se trouvait « dans un état critique ». Il avait ensuite démenti les rumeurs de décès. « Il n’est pas mort, mais son état de santé est mauvais. Il est sorti de l’hôpital et se soigne actuellement chez lui. Son état de santé se stabilise », avait-il indiqué à une radio locale.

Funérailles dans quel pays?

Réagissant à ces dernières « rumeurs », le premier ministre tunisien Youssef Chahed avait assuré qu’il était prêt à donner son « feu vert pour son retour ». « C’est un cas humanitaire. S’il est malade, comme le disent les rumeurs, il peut rentrer dans son pays comme tout Tunisien », avait dit M. Chahed, interrogé sur la chaîne Hannibal TV. « S’il veut rentrer pour être enterré ici, je donne mon feu vert ».

Peu après l’annonce du décès jeudi, le lieu des funérailles – Arabie saoudite ou Tunisie – restait inconnu. Ben Ali et son épouse Leila Trabelsi ont régné sur la Tunisie d’une poigne de fer pendant 23 ans, mettant l’économie du pays en coupes réglés.

En 2018, à l’issue de procès par contumace pour « homicides volontaires », « abus de pouvoir » ou encore « détournements de fonds », il avait été condamné par contumace à de multiples peines de prison, dont plusieurs à perpétuité.

Source: ATS

Continuer la lecture

Actualité

Le barrage de Verbois dévoile ses secrets aux Genevois

Publié

le

Michel Balestra, président des SIG, Antonio Hodgers, président du Conseil d'Etat, Sylvia Leuenberger, membre du Conseil d'administration des SIG, Christian Brunier, président des SIG

Le barrage de Verbois fête ses 75 ans. Cet ouvrage hydroélectrique couvre 15% de la consommation d’électricité du canton de Genève.

Depuis 1944, le barrage est devenu le plus important du canton et produit en moyenne 466 GWh par an. « Une énergie 100% renouvelable« , explique Michel Balestra, président des SIG.

De 1897 à nos jours

Son histoire remonte au début du XXème siècle, période à laquelle les ouvrages hydroélectriques de la Coulouvrenière, de Chèvres et de Chancy-Pougny alimentaient Genève en électricité. Après plusieurs années de réflexion autour d’un projet de construction d’une nouvelle usine hydroélectrique, un avant-projet est présenté en 1897 puis en 1907.

Le barrage de Verbois

Aucune réalisation ne sera retenue avant 1934, période à laquelle deux propositions interpellent les Services Industriels. Le projet prend forme en 1936 avec l’appui du 1er Président du Conseil d’administration des SIG, Jean Boissonnas. Le dossier est porté en 1937 et approuvé la même année. La construction est validée par le Grand Conseil dans la foulée.

Une source d’énergie locale et renouvelable

Les travaux débutent en 1939, durent 5 ans, et nécessitent 700 ouvriers en moyenne par jour. 1942 sonne la fin des gros ouvrages de génie civil et le mois de janvier 1943, le raccord au réseau de l’usine. La centrale hydroélectrique est inaugurée le 2 juin 1944 par le Général Guisan et le Président de la Confédération Walter Stämpfli.

Pour cet anniversaire, une journée portes ouvertes sera organisée le samedi 21 septembre. Suivez l’évènement avec Radio Lac samedi de 10h à 17h.

Continuer la lecture

Actualité

JOJ 2020: la flamme olympique est arrivée mercredi à Genève

Publié

le

La flamme et sa délégation lors de l'arrivée à l'aéroport de Genève

Les Jeux Olympiques de la Jeunesse 2020 de Lausanne sont dans une centaine de jours mais une étape symbolique a été franchie mercredi soir : l’arrivée de la flamme olympique sur le territoire helvétique.

Allumée à Athènes, la lanterne contenant la flamme est sortie de l’avion dans les mains de la présidente du comité d’organisation des Jeux Virginie Faivre. Un moment forcément plein d’émotions pour Virginie Faivre

Virginie Faivre Présidente du comité d'organisation des JOJ 2020

 

L’arrivée de la torche mercredi soir représente donc beaucoup plus qu’une simple flamme, elle symbolise des années de travail. Virginie Faivre

Virginie Faivre Présidente du comité d'organisation des JOJ 2020

 

Cette arrivée à Genève ne marque finalement que la première étape d’un long périple pour cette flamme olympique qui traversera la Suisse.

Ian Logan Directeur général des JOJ 2020

 

Puis on peut l’imaginer, transporter une flamme allumée dans un avion nécessite une certaine logistique, d’autant plus qu’il n’y a pas qu’une seule flamme…Ian Logan

Ian Logan Directeur général des JOJ 2020

 

Présent mercredi à Genève, le directeur général de Swiss Olympic Roger Schnegg espère que ces Jeux olympiques de la jeunesse pourraient permettre à la Suisse d’accueillir, un jour, les grands jeux olympiques. Roger Schnegg

Roger Schnegg Directeur Swiss Olympic

 

De lanterne, la flamme deviendra une torche lors de sa présentation sur la Place de la Riponne à Lausanne ce samedi puis elle sera présentée dans toute la Suisse avant d’enflammer la vasque olympique le 9 janvier lors de la cérémonie d’ouverture.

Sébastien Telley

 

Continuer la lecture

Actualité

Les HUG ouvrent un espace interreligieux

Publié

le

L'espace de ressourcement des HUG offre à chacun un lieu pour souffler. (©KEYSTONE/SALVATORE DI NOLFI)

La vie hospitalière est souvent rude. C’est ce constat qui a poussé le directeur général des HUG Bertrand Levrat à ouvrir au sein de l’hôpital un espace de ressourcement interreligieux et humaniste destiné aussi bien aux patients qu’au personnel de l’établissement.

La salle, plongée dans la pénombre, est divisée en quatre îlots délimités par des rideaux. Chrétiens, juifs et musulmans ont chacun leur espace. Un coin humaniste, sans signe religieux, complète le tableau. « Nous avons voulu faire des bulles de respiration pour chacun et un lieu d’échanges », a commenté mercredi M.Levrat.

Les espaces sont ouverts à tous. « Chacun peut aller là où il se sent bien », a relevé M.Levrat. Sur les rideaux, des images apaisantes sont projetées. L’alcôve chrétienne a opté pour un paysage de montagnes avec une croix dressée sur un sommet, l’espace juif pour des bougies allumées et l’alvéole musulmane pour une mosaïque.

« Nous avons construit quelque chose qui reflète l’esprit de Genève », a souligné M.Levrat, en faisant notamment référence au dialogue interreligieux que suscite une tel endroit. Les gens peuvent y « prendre soin de leur âme ». L’hôpital ne se résume pas à des virus, des maladies et des soins.

M.Levrat s’est défendu d’avoir dérogé au principe de laïcité qui régit les HUG. « La laïcité signifie la neutralité face aux religions, le fait de ne pas imposer une religion sur une autre », a-t-il relevé. Le projet, qui a coûté 400’000 francs, a été entièrement financé par des fonds privés.

La salle où se trouve l’espace de ressourcement accueillait auparavant les séances du conseil d’administration des HUG et des colloques. En cas de besoin, elle pourra rapidement être transformée et utilisée pour des réunions. Il ne s’agit aucunement d’un lieu sacré, a souligné M.Levrat.

Source: ATS

Continuer la lecture