Rejoignez-nous

Actualité

Netflix et Spotify prisés des jeunes

Publié

,

le

Les services de streaming comme Netflix permettent de se composer un "menu médias" entièrement personnalisé (archives). (©KEYSTONE/AP/ELISE AMENDOLA)

Plus de la moitié des jeunes Suisses disposent d'un accès illimité aux films, à la musique ou aux jeux grâce au streaming forfaitaire. Au niveau des réseaux sociaux, Facebook perd de l'importance, selon une étude.

Un tiers des jeunes disposent d'un abonnement personnel de streaming vidéo ou musical, comme Netflix ou Spotify (33% pour la vidéo et 35% pour la musique), relève la dernière étude James de la haute école zurichoise ZHAW et de Swisscom. Le nombre de ces deux types d'abonnement a plus que doublé au cours des deux dernières années.

Plus de la moitié des ménages possède un abonnement de streaming vidéo ou musical. Près d'un quart d'entre eux dispose par ailleurs d'un abonnement forfaitaire aux jeux, permettant une utilisation illimitée.

"Ces dernières années, les habitudes des jeunes avaient avant tout évolué en raison de la généralisation du smartphone. Désormais, les services de streaming musical et vidéo jouent un rôle majeur", explique Daniel Süss, chercheur et directeur d'études à la ZHAW.

Le streaming influe également sur les préférences des jeunes. Ainsi, la série la plus appréciée est par exemple "La casa de papel" sur Netflix. Ce portail diffuse sept des dix séries les plus populaires.

Les consoles de jeux portables perdent en importance, au détriment des jeux sur téléphone mobile ou tablette. La possession de postes radio, lecteurs DVD ou MP3 recule également.

Recul des SMS et de Facebook

En matière de communication, 99% des 12-19 ans possèdent un téléphone mobile personnel, qu'ils utilisent environ deux heures et demie par jour, essentiellement pour communiquer via des messageries. L'application la plus populaire est Instagram, suivie de WhatsApp et de Snapchat.

Le mobile est principalement utilisé pour écouter de la musique (89%), surfer sur internet (89%), consulter les réseaux sociaux (88%) ou regarder des vidéos (82%). Les communications téléphoniques traditionnelles ont stagné à 70% et l'envoi de SMS a chuté à 49%, contre 93% en 2012.

Les jeunes Suisses sont 94% à posséder un compte sur au moins un réseau social, même si environ un cinquième de ces comptes n'est pas utilisé activement. Presque toutes les personnes interrogées disposent d'un compte Instagram (87%) ou Snapchat (86%), utilisés plusieurs fois par jour par la majorité.

Avec 52% d'utilisation, Facebook a en revanche perdu des plumes. Alors qu'en 2014, près de quatre cinquièmes des jeunes consultaient ce réseau social au moins plusieurs fois par semaine, ils ne sont plus qu'un cinquième actuellement. Son utilisation régulière tend toutefois à progresser avec l'âge.

Temps passé en ligne constant

Le temps passé sur internet est globalement resté constant depuis 2016 et s'élève à deux heures et demie. Lorsqu'ils sont connectés, les jeunes consultent régulièrement les réseaux sociaux et les portails vidéo comme YouTube à des fins de divertissement.

Le visionnement de vidéos augmente (plusieurs fois par semaine pour 85% des sondés), au détriment de la télévision (69%). Les moteurs de recherche comme Google sont les plus utilisés pour s'informer sur internet. La lecture des journaux continue de reculer, que ce soit en ligne (18%), en version papier via des journaux gratuits (21%), ou par des journaux à abonnement (11%).

Dans les loisirs non médiatiques, les activités familiales, au moins plusieurs fois par semaine, sont plus fréquentes qu'en 2010 (27% contre 16%). Elles se font toutefois au détriment des rencontres entre amis (70% contre 81%).

Phénomène de "cybergrooming"

En Suisse, un tiers des jeunes ont déjà été approchés en ligne par un inconnu ayant des intentions sexuelles indésirables. C'est le cas de près de la moitié des 18-19 ans (43%), mais les 12-13 ans sont aussi concernés. Ce phénomène appelé "cybergrooming" s'est développé de manière significative ces quatre dernières années (30% en 2018 contre 19% en 2014).

En revanche, le cyber-harcèlement est resté plus ou moins stable depuis 2010, avec près d'un quart des sondés (23%) en ayant été victimes. Près de la moitié des jeunes ont par ailleurs déjà rencontré une personne dont ils avaient fait la connaissance sur internet (42%).

L'étude James 2018 a été menée pour la cinquième fois depuis 2010. Près de 1000 jeunes de 12 à 19 ans, issus des trois grandes régions linguistiques, ont été interrogés sur leur utilisation des médias.

Source ATS

Cliquez pour commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

International

Gilead critiqué sur l'accessibilité d'un nouveau traitement du VIH

Publié

le

Avec le traitement de Gilead, le sida pourrait donc "cesser d'être une menace de santé publique d'ici à 2030". (archive) (© KEYSTONE/EPA/JOHN G. MABANGLO)

Plusieurs personnalités - scientifiques, responsables politiques, célébrités - ont appelé jeudi le groupe pharmaceutique américain Gilead à rendre accessible un traitement jugé prometteur dans la lutte contre les infections au VIH.

Ce traitement anti-rétroviral, développé à partir de la molécule lenacapavir, pourrait "changer la donne" dans la lutte contre le VIH, responsable du sida, selon cette lettre ouverte signée par d'anciens chefs d'Etat, comme l'ex-présidente libérienne Ellen Johnson Sirleaf, des acteurs comme la comédienne Sharon Stone, et des chercheurs, tels que Françoise Barré-Sinoussi, co-découvreuse de ce virus dans les années 1980.

Approuvé depuis 2022 par les autorités sanitaires américaines et européennes, ce traitement est jugé particulièrement prometteur car il ne nécessite que deux injections par an.

Cela en fait un espoir majeur pour les personnes "qui n'ont pas accès à un système de soin d'un bon niveau", selon cette lettre, adressée au PDG de Gilead, Daniel O'Day.

Par ces termes, les signataires désignent notamment les habitants de pays pauvres ou en cours de développements, en particulier en Afrique où vivent deux tiers des personnes infectées par le VIH dans le monde.

Avec le traitement de Gilead, le sida pourrait donc "cesser d'être une menace de santé publique d'ici à 2030", estiment-ils. Mais "pour le moment, Gilead n'a pas fait en sorte que cela puisse être le cas", regrettent les signataires.

Ils jugent qu'aux prix pratiqués par Gilead, le lenacapavir, commercialisé sous le nom Sunlenca, ne sera pas accessible aux patients des pays pauvres.

Ils demandent donc au laboratoire d'ouvrir les droits du traitement auprès du Medecines Patent Pool (MPP), une organisation liée aux Nations Unies, et via laquelle des versions génériques d'un médicament peuvent être développées.

Dans un communiqué, Gilead s'est dit "reconnaissant du plaidoyer de tous ceux qui partagent notre enthousiasme pour le potentiel du lenacapavir" à être utilisé comme prophylaxie pré-exposition (PrEP), traitement préventif pour les personnes très exposées au VIH.

Dans l'attente des résultats de ses essais clinique de phase 3, la biotech a affirmé discuter "régulièrement" avec tous les acteurs de la lutte contre le VIH, "y compris les gouvernements et les ONG", pour un accès du traitement "au plus grand nombre de personnes possible".

Gilead s'est aussi décrit comme "pionnier des licences volontaires pour élargir l'accès à des médicaments de haute qualité et à faible coût" dans les pays en développement, précisant que plus de 20 millions de traitements contre le VIH et l'hépatite B avaient été mis à disposition dans ces pays en 2023.

Quelque 39 millions de personnes vivent avec le VIH dans le monde, un quart environ sans traitement, notamment en Afrique subsaharienne, selon l'Organisation mondiale de la santé.

Cet article a été publié automatiquement. Sources : ats / awp / afp

Continuer la lecture

Genève

Journée mondiale sans tabac: le vapotage passif nuit-il à la santé?

Publié

le

Ce vendredi 31 mai se tient la Journée mondiale sans tabac. En Suisse, 15,3% de la population de plus de 15 ans a fait usage au moins une fois d‘e-cigarette. Les jeunes de 25 à 34 ans et 35 à 44 ans sont les plus friands de cette technologie au quotidien. Qu’en est-il du vapotage passif?

Le Docteur Thierry Favrod-Coune est Médecin adjoint, responsable de l'Unité des dépendances aux Hôpitaux Universitaires de Genève. Selon lui, il n’existe pas, à l'heure actuelle, de preuve scientifique qui montre que la vape passive soit très nocive contrairement au tabagisme passif.

 

Le Docteur Thierry Favrod-Coune rappelle tout de même qu’il faut éviter de vapoter à proximité des personnes vulnérables dans des espaces fermés comme des voitures, notamment.

 

Pour Thierry Favrod-Coune, la consommation de vape ne doit pas être encadrée de façon aussi restrictive que le tabac.

Continuer la lecture

International

Le télescope James Webb détecte la plus lointaine des galaxies

Publié

le

Le téléscope James Webb a détecté une galaxie qui "n'est pas le genre de galaxies prédites par les modèles théoriques et simulations informatiques dans le tout jeune Univers" (archives). (© KEYSTONE/AP NASA)

Nouveau record pour James Webb: le télescope spatial a encore repoussé les limites de ses observations en détectant la plus lointaine galaxie jamais découverte, a annoncé la Nasa jeudi.

Cette galaxie, qui existait seulement environ 290 millions d'années après le big bang, présente des particularités ayant de "profondes implications" pour notre compréhension des premiers âges de l'Univers, a expliqué l'agence spatiale américaine.

Nommée JADES-GS-z14-0, elle "n'est pas le genre de galaxies prédites par les modèles théoriques et simulations informatiques dans le tout jeune Univers", ont déclaré dans un communiqué deux chercheurs impliqués dans cette découverte, Stefano Carniani et Kevin Hainline. "Nous sommes enchantés de constater l'extraordinaire diversité des galaxies qui existaient à l'aube cosmique!", ont-ils ajouté.

Infrarouge

En astronomie, voir loin revient à remonter dans le temps. La lumière du Soleil met par exemple huit minutes à nous parvenir. Nous le voyons donc tel qu'il était il y a huit minutes. En regardant le plus loin possible, on peut donc percevoir des objets tels qu'il y a des milliards d'années.

Mais la lumière émise par les objets très lointains s'est étirée jusqu'à nous parvenir, et a "rougi" en chemin, passant dans une longueur d'onde invisible à l'oeil nu: l'infrarouge.

La particularité de James Webb, dont l'une des missions principales est d'explorer le tout jeune Univers, est ainsi de ne fonctionner que dans l'infrarouge.

Depuis son lancement en décembre 2021, le télescope avait déjà observé des galaxies alors déclarées les plus lointaines jamais détectées. Mais la nouvelle annoncée jeudi lui fait battre son propre record.

"Exceptionnellement brillante"

La lumière de cette nouvelle galaxie a pris plus de 13,5 milliards d'années à nous parvenir (le big bang a lui eu lieu il y a 13,8 milliards d'années). Or elle est "exceptionnellement brillante compte tenu de sa distance", selon la Nasa. Et il est estimé que sa masse soit de plusieurs centaines de millions de fois celle du Soleil.

"Cela soulève la question: comment la nature a pu créer une galaxie si lumineuse, massive, et grande en moins de 300 millions d'années?", ont questionné les deux chercheurs.

Bijou d'ingénierie, le télescope James Webb est posté à 1,5 million de kilomètres de la Terre et utilisé pour des observations par des scientifiques du monde entier.

Cet article a été publié automatiquement. Sources : ats / afp

Continuer la lecture

International

Bombardements à Rafah, après la prise par Israël d'une zone tampon

Publié

le

L'armée a dit jeudi avoir visé 50 cibles à travers la bande de Gaza ces derniers jours, notamment ici à Rafah. (© KEYSTONE/EPA/HAITHAM IMAD)

Des tirs d'artillerie intenses et des bombardements ont frappé jeudi la ville de Rafah, dans le sud de la bande de Gaza, où l'armée israélienne a annoncé contrôler une zone tampon stratégique entre le territoire palestinien et l'Egypte.

En dépit de l'indignation internationale soulevée par un bombardement meurtrier dimanche d'un camp de déplacés à Rafah, l'armée israélienne poursuit ses frappes et son offensive terrestre dans la ville surpeuplée. L'opération a été lancée le 7 mai pour, selon elle, éliminer les derniers bataillons du Hamas.

Après avoir débuté des opérations dans l'est de la ville, elle a progressé vers l'ouest, entraînant l'exode en trois semaines d'environ un million de personnes, selon l'ONU, pour la plupart des déplacés à nouveau sur les routes vers des zones déjà surpeuplées du territoire assiégé.

50 cibles visées

L'armée a dit jeudi avoir visé 50 cibles à travers la bande de Gaza ces derniers jours. Des tirs d'artillerie ont eu lieu à Zeitoun, dans le sud-est de la ville de Gaza (nord), selon des journalistes de l'AFP.

Les forces israéliennes ont aussi visé Beit Lahia et le camp de Jabalia, selon des témoins. L'armée a dit avoir essuyé une attaque à Jabalia, précisant qu'un avion avait frappé des combattants, en tuant deux.

A Rafah, des témoins ont fait état de bombardements intenses par l'artillerie et de tirs dans le centre et l'ouest de la ville. Un journaliste de l'AFP a observé la fuite de nombreuses personnes du secteur ouest, où au moins quatre corps ont été emmenés à l'hôpital Nasser après un bombardement, selon cet établissement.

Le conseiller israélien à la sécurité nationale Tzachi Hanegbi a affirmé mercredi que la guerre pourrait se poursuivre "encore sept mois", afin d'atteindre l'objectif de détruire le mouvement islamiste palestinien, auteur de l'attaque du 7 octobre en Israël.

"Tuyau d'oxygène"

L'armée israélienne a annoncé mercredi soir avoir pris le contrôle "ces derniers jours" du couloir de Philadelphie, une zone tampon de 14 kilomètres de long qui borde la frontière égyptienne le long du sud de la bande de Gaza, près de Rafah.

"Le couloir de Philadelphie servait de tuyau d'oxygène au Hamas, par lequel il faisait transiter régulièrement des armes vers la bande de Gaza", a déclaré le porte-parole de l'armée israélienne, Daniel Hagari.

"Infrastructure souterraine terroriste"

Il a ajouté que l'armée avait "découvert une infrastructure terroriste souterraine sophistiquée à l'est de Rafah d'une longueur d'un kilomètre et demi à une centaine de mètres du passage" entre l'Egypte et la bande de Gaza.

L'Egypte a démenti l'existence de tunnels sous la frontière, affirmant qu'Israël cherchait ainsi à justifier son offensive à Rafah.

Les deux pays se renvoient par ailleurs la responsabilité du blocage de l'acheminement de l'aide humanitaire par le poste-frontière de Rafah, seul point de passage entre le territoire et l'Egypte, depuis que l'armée israélienne en a pris le contrôle, du côté palestinien, début mai. Ce point de passage est crucial pour l'entrée de l'aide dont la population de Gaza a désespérément besoin.

Appel à une conférence de paix

A Pékin pour un forum réunissant la Chine et des pays arabes, le président égyptien, Abdel Fattah al-Sissi, a appelé jeudi à empêcher tout déplacement de Gazaouis "par la force". Le président chinois Xi Jinping a quant à lui plaidé pour l'organisation d'une "conférence de paix élargie" pour mettre fin au conflit, affirmant que la justice ne devait "pas être absente pour toujours".

Le ministère de la Santé du Hamas à Gaza a en outre appelé jeudi à l'ouverture de tous les points de passage, notamment pour "faciliter l'évacuation des malades et blessés".

A Genève, le CICR et la Fédération internationale des sociétés nationales de la Croix-Rouge et du Croissant-Rouge (FICR) se sontdit "outrés" par le décès de deux membres du Croissant-Rouge palestinien mercredi lorsque l'ambulance dans laquelle ils se trouvaient a été atteinte par une frappe à l'ouest de Rafah. Ils ont de nouveau appelé à protéger le personnel de santé.

Elections exigées

En Israël, le parti de centre-droit de Benny Gantz, membre du cabinet de guerre, a déposé jeudi un projet de loi pour dissoudre le Parlement et tenir des élections anticipées. Le Likoud (droite), le parti de Benjamin Netanyahu, a répliqué qu'un tel scénario signifierait "une capitulation face aux pressions internationales et un coup fatal aux efforts visant à libérer nos otages".

Cet article a été publié automatiquement. Sources : ats / afp

Continuer la lecture

International

Fusillade à Londres: une fillette dans un état critique

Publié

le

La police a lancé un appel à témoins pour obtenir des informations sur la fusillade (image d'illustration). (© KEYSTONE/EPA/ANDY RAIN)

Une fillette de neuf ans était dans un état critique jeudi après avoir été blessée par balle par des tirs devant un restaurant à Londres mercredi soir, a indiqué Scotland Yard. Trois hommes ont aussi été blessés.

Les trois hommes âgés de 26 à 42 ans, qui étaient attablés à l'extérieur de cet établissement situé dans le quartier de Hackney, dans l'est de la capitale britannique, sont dans un état stable, mais souffrent de blessures aux conséquences potentielles graves. La petite fille se trouvait quant à elle à l'intérieur du restaurant où elle dînait avec sa famille.

L'un des responsables de Scotland Yard, James Conway, a indiqué que cette petite fille, "victime innocente de crimes aveugles à l'arme à feu", se "bat pour sa vie" en ce moment même. "Quelqu'un sait qui est responsable de ces coups de feu", a-t-il déclaré.

La police a lancé un appel à témoins. Elle a pour l'instant retrouvé une moto volée qui, selon les enquêteurs, a été utilisée. Ce type d'événement impliquant une arme à feu est relativement rare dans la capitale britannique, qui connaît en revanche plus fréquemment des violences à l'arme blanche, souvent entre adolescents.

Cet article a été publié automatiquement. Sources : ats / afp

Continuer la lecture