Rejoignez-nous

Actualité

Maudet refuse le projet de budget 2020 du gouvernement genevois

Publié

,

le

Pierre Maudet est resté silencieux jeudi lors de la présentation du projet de budget 2020 (archives). (©KEYSTONE/SALVATORE DI NOLFI)

Le conseiller d'Etat genevois Pierre Maudet refuse le projet de budget 2020 du gouvernement genevois affichant un déficit de 590 millions. "J'ai fait noter personnellement mon opposition [...] ce qui me permet de m'en ouvrir publiquement", déclare-t-il dans la presse.

"J'ai participé de manière active aux travaux préparatoires estivaux", mais "ce budget ne convient ni sur le fond ni sur la forme", explique le chef du Département du développement économique dans un entretien diffusé samedi par la Tribune de Genève et 24 Heures.

M. Maudet pointe un manque de cohérence. "Le Conseil d'Etat franchit les limites qu'il s'est lui-même fixées". Le ministre PLR dénonce notamment une augmentation "disproportionnée" du nombre de postes à l'Etat par rapport à la croissance de la population et le manque de réformes.

"Une fuite en avant"

"Nous avons bientôt accompli le premier tiers de cette législature et c'est le dernier moment pour prendre des mesures structurelles qui s'appliqueront durant le mandat", qui s'achève en 2023, s'alarme-t-il. Ce projet "est clairement une fuite en avant, qui [...] est dangereuse dans le contexte économique actuel plus qu'incertain", déplore-t-il. "On repousse simplement à la prochaine législature le moment où l'on fera [...] des coupes claires".

Le projet de budget pour l'année prochaine, largement déficitaire, est marqué par les effets attendus de trois projets majeurs acceptés en votation, soit la réforme de l'imposition des entreprises, la recapitalisation de la caisse de pension de l'Etat de Genève et l'augmentation des subsides d'assurance-maladie, a expliqué jeudi le président du Conseil d'Etat Antonio Hodgers.

Le déficit de 590 millions de francs est supérieur au seuil maximal de 218 millions admissibles. Mais il pourra être compensé par la réserve conjoncturelle qui se monte à 710 millions de francs.

Tensions au PLR

La rupture de collégialité de Pierre Maudet n'a pas manqué de faire réagir samedi. Et notamment sur le fait que c'est sa collègue de parti, Nathalie Fontanet, qui est en charge des finances au sein du gouvernement genevois.

Le conseiller national PLR Benoît Genecand a notamment écrit sur Facebook que Pierre Maudet "préfère poignarder sa collègue dans le dos plutôt que de faire face à son inanité politique."

Interrogé dans l'émission Forum de la RTS, le président du PLR genevois, Bertrand Reich, a admis que cette interview était "problématique sur la forme." Il a reconnu que, "en tant que président du parti, j'aurais préféré que cet article n'ait pas eu lieu."

Selon lui, il n'y a pas de divergences de fond entre les deux ministres PLR, mais uniquement sur l'approche. "Mme Fontanet est une adepte de la collégialité", a-t-il dit. A l'inverse, "Pierre Maudet cristallise un certain nombre de tensions. Et on le voit bien avec les réactions extrêmement épidermiques qui ont eu lieu", a-t-il souligné.

Source : ATS

Cliquez pour commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Sport

Yverdon loin du compte

Publié

le

Une saison qui débute mal pour Yverdon et son capitaine William Le Pogam. (© KEYSTONE/JEAN-CHRISTOPHE BOTT)

Yverdon est mal parti ! Sur leur pelouse, les Vaudois se sont inclinés 2-0 face au FC Zurich dans une rencontre presque à sens unique.

Battus sur des réussites du Colombien Juan Perea à la 72e et du Nigérian Umeh Emmanuel au bout du temps additionnel, le capitaine William Le Pogam et ses coéquipiers ne méritaient pas un autre sort. Même s’ils ont cru bénéficier d’un penalty pour égaliser qui a été annulé justement par la VAR pour une faute préalable de Mohamed Tijani, ils n’ont jamais pu peser dans cette rencontre. L’introduction à la pause du buteur Kevin Carlos, dont le départ semble inéluctable, n’a pas changé la face du match. Il y avait bien un monde d’écart entre le FC Zurich et Yverdon Sport.

Au Cornaredo, le FC Lugano a fait le plein de confiance trois jours avant de recevoir le Fenerbahçe de Jose Mourinho à Thoune pour le compte du tour préliminaire de la Ligue des Champions. Les Tessinois se sont imposés 2-1 devant les Grasshoppers après avoir concédé l’ouverture du score en première période sur un penalty de Giotto Morandi pour le premier but de la saison en Super League.

A la reprise, les Luganais ont fait le nécessaire pour retourner la situation grâce à une tête du Polonais Kacper Przybylko à la 61e et une frappe imparable d’Uran Bislimi dans le temps additionnel. Une autre issue lors cette reprise aurait été bien cruelle pour les Tessinois.

Cet article a été publié automatiquement. Source : ats

Continuer la lecture

Culture

La 22e Lake Parade fait vibrer la rade de Genève

Publié

le

La Lake Parade a été gâtée par la météo. (© KEYSTONE/SALVATORE DI NOLFI)

La Lake Parade a fait vibrer la rade de Genève samedi après-midi. Seize Lake Mobiles ont formé un cortège musical de la rive droite à la rive gauche, entraînant dans leur sillage quelque 70'000 personnes.

Du soleil et une chaleur atténuée par une légère bise: cette 22e édition a bénéficié samedi d'une météo clémente. Roulant au pas, les 16 Lake Mobiles et leurs DJs ont déversé leurs décibels sur les quais. Pour la première fois, deux chars aux sonorités latino- tropicales ont participé au cortège.

Les camions se sont attardés sur la rive droite, où une foule de plus en plus dense était rassemblée à l'ombre des bâtiments. Le public, majoritairement jeune et vêtu légèrement voire déguisé, a participé à la fête dans une ambiance bon enfant.

Point culminant de la Lake Parade: les chars ont commencé à traverser le pont du Mont-Blanc à 17h30, faisant davantage trembler l'ouvrage que le trafic routier.

Cet article a été publié automatiquement. Source : ats

Continuer la lecture

Suisse

200 bénévoles engagés pour le déblaiement au Val Mesolcina

Publié

le

Grands travaux de déblaiement samedi dans le Val Mesolcina. (© KEYSTONE/TI-PRESS/Samuel Golay)

Quelque 200 bénévoles ont retroussé leurs manches samedi à Lostallo (GR) pour une journée de solidarité consacrée à des travaux de déblaiement après les violentes intempéries du 21 juin dans le Val Mesolcina. Les attentes ont été dépassées.

Ces hommes et ces femmes venus de la région mais aussi d'Italie ont nettoyé des gravats et des débris de bois qui jonchaient toujours les champs de la zone touchée, sur 13 "chantiers" différents. La commune de Lostallo les a remerciés à l'occasion d'un grand repas commun, ont annoncé les autorités locales dans un communiqué.

La population sera tenue informée lundi soir des travaux de remise en état importants encore à effectuer.

Cet article a été publié automatiquement. Source : ats

Continuer la lecture

Suisse

Pas de millionnaire au tirage du Swiss Loto

Publié

le

Il faudra attendre pour le gros lot. (© KEYSTONE/SALVATORE DI NOLFI)

Personne n'a trouvé la combinaison gagnante du Swiss Loto samedi soir. Pour empocher le gros lot, il fallait cocher les numéros 16, 21, 26, 31, 32 et 37. Le numéro chance était le 1, le rePLAY le 3 et le Joker le 708352.

Lors du prochain tirage mercredi, 6,5 millions de francs seront en jeu, indique la Loterie Romande.

https://jeux.loro.ch/games/swissloto/

Cet article a été publié automatiquement. Source : ats

Continuer la lecture

Suisse

Matteo Berrettini dompte Stefanos Tsitsipas

Publié

le

Une troisième finale déjà pour Matteo Berrettini à Gstaad. (© KEYSTONE/EPA/PETER KLAUNZER)

La finale du Swiss Open de Gstaad opposera Matteo Berrettini (ATP 82) au qualifié français Quentin Halys (ATP 192). Elle n’était pas celle attendue.

Comme Quentin Halys plus tôt dans la journée face à Jan-Lennard Struff (ATP 37), Matteo Berrettini a déjoué les pronostics. Le Romain s’est imposé 7-6 (8/6) 7-5 devant Stefanos Tsitsipas (ATP 12) pour s’ouvrir les portes d’une troisième finale dans l’Oberland.

Titré en 2018 mais battu il y a deux ans par Casper Ruud, Matteo Berrettini abordera le rendez-vous de dimanche à 11h30 dans la peau du favori. Face à Tsitsipas, il a livré une performance de choix pour rappeler combien les conditions de jeu en altitude pouvaient lui convenir.

Matteo Berrettini n’a, ainsi, pas concédé la moindre balle de break face à Stefanos Tsitsipas. Parfaitement protégé par son service, il a su attendre son heure pour forcer la décision. Souvent fort brillant, le Grec a manqué de poigne dans le jeu décisif du premier set et sur son service à 6-5 dans le second.

Victorieux désormais de douze des treize matches qu’il a disputés à ce jour à Gstaad, il restera toutefois sur ses gardes face à Quentin Halys qui l’avait battu il y a... neuf ans lors d’un tournoi ITF en Italie. A deux points de l'élimination au premier tour des qualifications, le Français de 27 ans a témoigné d'une très grande maitrise dans sa demi-finale contre Struff. Cette finale n'est pas gagnée d'avance pour l'Italien.

Cet article a été publié automatiquement. Source : ats

Continuer la lecture