Rejoignez-nous

Genève

Projet de budget 2024: déficit de 16 millions prévu par la Ville

Publié

,

le

Le conseiller administratif de la ville de Genève Alfonso Gomez, Département des finances, de l'environnement et du logement (DFEL), présente le projet de budget 2024 de la ville de Genève lors d'une conférence de presse, ce mercredi 30 aout 2023 a Genève. © Miguel Hernandez

Le projet de budget 2024 de la Ville de Genève prévoit un déficit de 16 millions de francs. Le total des charges s'élève à 1,344 milliard, alors que les revenus nets devraient augmenter de 64,5 millions.

16 millions de francs de déficit. C'est ce que prévoit le projet de budget de la Ville de Genève pour 2024. Les revenus s’élèvent à 1,328 milliard et les charges à 1,344 milliard en hausse de 57,5 millions, tandis que les revenus nets devraient augmenter de 64,5 millions. Un budget qui a des priorités claires selon Alfonso Gomez, Conseiller administratif chargé des finances.

Alfonso GomezConseiller administratif chargé des finances

Le déficit s'élèverait à 28 millions sans les 12 millions attendus du canton pour la prise en charge de l'entretien des routes d'intérêt cantonal.

Les recettes fiscales liées aux personnes physiques vont augmenter de 41 millions et atteindre les 656,4 millions, alors que les impôts sur les entreprises restent stables à 192,8 millions. Calculé sur la base des correctifs des années précédentes, ce projet de budget présente 6,4 millions de revenus fiscaux supplémentaires. Comme prévu, le remplacement de la taxe professionnelle communale par des centimes additionnels complémentaires sur l'impôt des entreprises dès 2024 aura un effet neutre.

105 nouveaux postes

Les charges en personnel augmentent de 29,5 millions pour atteindre 516,5 millions de francs. En cause, la progression des annuités et l'indexation des salaires ainsi que la création de 105,4 nouveaux postes, dont 47,1 dans la petite enfance. Selon l'exécutif, la municipalisation des crèches est neutre, la subvention versée aux associations étant contrebalancée par les charges en personnel et les revenus. Un coût qui se justifie comme l'explique Alfonso Gomez.

Alfonso GomezConseiller administratif chargé des finances

Possible dès 2024, pour autant que les discussions avec les représentants du personnel aboutissent à un accord, la cessation d'activité à 62 ans pour les fonctions particulièrement pénibles coûtera 2,3 millions à la Ville. Le détail avec Alfonso Gomez.

Alfonso GomezConseiller administratif chargé des finances

Stratégie climat

Du côté des investissements, l'exécutif veut doter sa stratégie climat de moyens supplémentaires. Il maintient son enveloppe de 180 millions, avec l'objectif de tout dépenser pour accélérer l'assainissement énergétique des bâtiments et végétaliser massivement la ville. La dette devrait augmenter à 1,929 milliard de francs.

Le projet de budget a été présenté à la commission des finances. Il sera mi-septembre devant le Conseil municipal.

MH avec Keystone-ATS

Cliquez pour commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Genève

Le conseiller fédéral Albert Rösti inaugure un GIMS centenaire

Publié

le

Le conseiller fédéral Albert Rösti a fait le tour du Salon international de l'automobile de Genève (GIMS), à Palexpo, après avoir officiellement ouvert la 91e édition de la manifestation. (© KEYSTONE/MARTIAL TREZZINI)

Le conseiller fédéral Albert Rösti a officiellement ouvert mardi la 91e édition du Salon international de l'automobile de Genève (GIMS). L'UDC a souligné combien la manifestation centenaire est une scène pour l'innovation technologique.

Le Bernois s'est d'abord adressé aux hôtes internationaux en anglais pour les enjoindre à dire à leurs entreprises du secteur que le GIMS va rester "le meilleur salon de l'auto au monde". Après quatre ans d'absence, notamment en raison de la pandémie due au Covid-19, la manifestation se tient à Palexpo depuis lundi et jusqu'à dimanche, avec un panel d'exposants fortement réduit.

"Au vu de la situation climatique mondiale, nous devons mettre les nouvelles technologies au service d'une mobilité durable", a relevé le chef du Département fédéral de l'environnement, des transports, de l'énergie et de la communication (DETEC). L'électrification des véhicules va accroître les besoins en électricité, a-t-il ajouté, plaidant pour la nouvelle loi sur un approvisionnement sûr, en votation le 9 juin.

Cet article a été publié automatiquement. Source : ats

Continuer la lecture

Genève

Mort de deux chevaux dans l'incendie d'un hangar de ferme à Corsier

Publié

le

Un violent incendie a entièrement détruit un hangar abritant des écuries, des engins agricoles et du fourrage dans la nuit de lundi à mardi à Corsier (GE). Deux chevaux sont morts. (© Incendie Secours Genève)

Un violent incendie a entièrement détruit un hangar abritant des écuries, des engins agricoles et du fourrage dans la nuit de lundi à mardi à Corsier (GE). Malgré l'intervention rapide des habitants du village pour sauver plusieurs chevaux, deux d'entre eux n'ont pas survécu.

L'alerte a été donnée à 02h30. Les flammes étaient visibles depuis la Pallanterie, distante de plus de deux kilomètres, a indiqué le Service d'incendie et de secours de Genève (SIS). A leur arrivée, les sapeurs-pompiers ont constaté que le hangar s'était entièrement embrasé. Les flammes risquaient de se propager au hangar voisin, qui a pu être sauvé, a précisé le colonel Nicolas Schumacher, du SIS.

Le SIS est intervenu avec 35 pompiers professionnels, secondés par 30 sapeurs-pompiers volontaires des communes de Corsier et de Collonge-Bellerive. Le sinistre a été maîtrisé à 05h00, mais les pompiers volontaires passeront une partie de la journée de mardi à surveiller le site pendant l'évacuation et l'extinction du fourrage dans un champ voisin.

Cet article a été publié automatiquement. Source : ats

Continuer la lecture

Genève

Deux chevaux meurent dans l'incendie d'une ferme à Corsier

Publié

le

L'incendie d'une ferme de Corsier a coûté la vie à deux chevaux (©Incendie Secours Genève)

Une ferme de Corsier a été la proie des flammes, la nuit de lundi à mardi. Deux chevaux ont péri dans cet incendie. 

Un incendie s'est déclaré la nuit de lundi à mardi, dans une ferme, située au chemin du château 27, de Corsier. Les flammes ont débuté dans un hangar, contenant des animaux, des engins agricoles et du fourrage. Le feu était visible depuis la Pallanterie avec la crainte de la propagation à un immeuble voisin. Pas moins de 65 sapeurs pompiers, professionnels et volontaires, ont été déployés sur place. L’intervention d’habitants du village a permis de sauver plusieurs chevaux, mais deux ont péri dans cet incendie. 

Continuer la lecture

Genève

Renault, l'électrique et les véhicules chinois, stars du salon de l'auto

Publié

le

(KEYSTONE/Martial Trezzini)

Après quatre éditions annulées, le salon international de l'automobile de Genève a fait son grand retour ce lundi. Après la journée presse, le public est attendu mercredi. 

Redémarrage en douceur pour le salon international de l’automobile de Genève. Après cinq ans d'absence, le GIMS a rouvert ses portes à la presse ce lundi matin. Un salon en version réduite avec seulement une vingtaine de constructeurs présents. Benoît Rouchaleau a sillonné les halles de Palexpo pour assister à la renaissance du GIMS. Son reportage. 

Benoît RouchaleauReportage

Parmi les stars du salon, le constructeur français Renault en a profité pour présenter en première mondiale sa nouvelle R5 électrique. Feux arrière verticaux, couleurs flashy, sièges sculptés et aileron arrière: la petite voiture multiplie les clins d'œil à son ancêtre des années 70. Sylvain Darphel du Groupe Renault.

Sylvain DarphelGroupe Renault

Avec moins de constructeurs présents, ça laisse de la place aux plus modestes, comme Ludovic Lazareth qui vient d’Annecy en France voisine et qui présente des machines uniques ou en série limitée.

Ludovic LazarethSociété Lazareth

Notez que la journée de samedi est déjà complète. 

Continuer la lecture

Genève

Une commission préoccupée par les décès au Vieil hôtel de police

Publié

le

Le vieil Hôtel de police genevois au boulevard Carl-Vogt a été le théâtre de deux décès à la suite de garde à vue depuis le début de l'année (photo symbolique). (© Keystone/MARTIAL TREZZINI)
A Genève, le décès d'une femme de 21 ans dans une cellule du Vieil hôtel de police rebondit sur le terrain politique. Une délégation de la commission des visiteurs officiels du Grand Conseil a effectué une visite surprise dans les violons de ce commissariat dans la nuit de samedi à dimanche.

Sans empiéter sur l'enquête judiciaire en cours, la commission des visiteurs officiels veut s'assurer de la bonne application des normes et directives en matière de privation de liberté dans les postes de police, a-t-elle indiqué lundi. Et de préciser qu'elle poursuit son travail et ne fera aucune autre communication à ce stade.

Une jeune femme arrêtée pour vol mercredi soir a été retrouvée jeudi matin sans vie dans sa cellule, où elle attendait d'être entendue par un procureur de permanence. Le 3 janvier, un homme avait aussi été découvert inanimé dans les violons du Vieil hôtel de police, situé au boulevard Carl-Vogt. Ces deux décès en deux mois préoccupent vivement la commission des visiteurs officiels.

La mort des personnes arrêtées lors de simples gardes vues interroge aussi des citoyens. Samedi en fin d'après-midi, une centaine de manifestants se sont réunis pendant une heure en face du poste de police à l'appel de Action antifasciste Genève et du collectif Le Silure. Avec un slogan: "Plus aucun mort en détention! Justice et vérité!".

Source: ATS

Continuer la lecture