Rejoignez-nous

Actualité

L’intelligence artificielle débarque aux HUG

Publié

,

le

Les Hôpitaux universitaires de Genève (HUG) sont le premier établissement public européen à utiliser Watson for Genomics, une plate-forme qui passe en revue la littérature médicale en fonction du séquençage génétique d'une tumeur. (©KEYSTONE/MARTIAL TREZZINI)

L’intelligence artificielle se fait sa place dans le traitement des cancers aux HUG. Depuis cet été, l’institution genevoise utilise un puissant moteur de recherche qui passe en revue les publications scientifiques sur la base des données génétiques de chaque tumeur.

Le recours à l’interface Watson for Genomics développée par IBM est une première européenne pour un hôpital public, relèvent mercredi les Hôpitaux universitaires de Genève (HUG). En test depuis l’été 2018, cette technique d’analyse est opérationnelle aux HUG depuis juin dernier. Huit patients ont déjà bénéficié de cet outil.

Jusqu’à présent l’oncologue-généticien pouvait mettre jusqu’à 160 heures pour compulser manuellement la littérature scientifique sur une tumeur, a expliqué à Keystone-ATS Rodolphe Meyer, directeur adjoint aux Systèmes d’Information (DSI) des HUG. Watson for Genomics effectue cette tâche en environ 15 minutes, souligne ce spécialiste.

Le moteur de recherche établit un rapport qui comporte des références d’articles avec des résumés et des liens directs sur les publications. Pour y parvenir, Watson for Genomics a besoin des résultats du séquençage du génome de la tumeur. Ces données sont envoyées anonymement au géant américain IBM avec l’accord du patient. Elles sont supprimées à la fin de l’analyse bibliographique.

Plus puissants

Médecin et informaticien, Dr. Meyer a su convaincre les soignants d’avoir recours à ce programme dont les secrets de conception restent bien gardés par IBM. « L’objectif n’est pas de remplacer l’oncologue, mais de lui octroyer davantage d’efficience », explique Dr. Meyer. Il a aussi dû oeuvrer en aval avec les juristes pour garantir une totale confidentialité et la protection des données.

Au total, 250 patients suivis dans le cadre du Réseau romand d’oncologie seront concernés par le recours à cet outil d’intelligence artificielle d’ici à l’été 2020. A terme, le nombre de patients tout comme le nombre de gènes analysés pourraient augmenter. Le montant du contrat qui lie les HUG à IBM n’a pas été communiqué.

Le meilleur protocole

A noter que d’autres établissements hospitaliers en Suisse utilisent Watson for Oncology, un système qui propose un traitement aux oncologues sur la base des données fournies. Watson for Genomics ne recommande pas de traitement, il passe uniquement en revue ce qui est fait ailleurs dans le monde pour traiter un type précis de tumeur. « Les oncologues peuvent s’inspirer de ce que font les autres pour faire leurs choix et proposer le meilleur protocole », souligne Dr. Meyer.

Source: ATS

Cliquez pour commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Actualité

Sunrise renonce au rachat d’UPC Suisse

Publié

le

Sunrise renonce à acquérir UPC Suisse. Selon le contrat d'acquisition, cela lui en coûtera 50 millions de francs (image symbolique). (©KEYSTONE/ENNIO LEANZA)

Sunrise abandonne son projet de rachat d’UPC Suisse. L’opérateur a notifié le propriétaire d’UPC, l’américain Liberty Global, a fait savoir ce dernier mardi soir. Selon le contrat d’acquisition, Sunrise devra verser une pénalité de 50 millions de francs.

Liberty Global espère encore trouver un nouvel arrangement pour sa filiale. Dans son communiqué, l’entreprise indique qu’elle a l’intention de poursuivre les discussions avec le conseil d’administration de Sunrise et son principal actionnaire Freenet, qui s’était farouchement opposé à la prise de contrôle prévue d’UPC.

Liberty Global soutient qu’une éventuelle reprise apporterait une valeur ajoutée considérable aussi bien aux actionnaires qu’aux consommateurs suisses.

UPC a pris acte de l’annonce de Sunrise. L’opérateur poursuivra la mise en oeuvre de son plan de croissance et investira dans le développement de ses produits ainsi que dans l’extension de son infrastructure de réseau câblé, indique Severina Pascu, CEO d’UPS Suisse, citée dans le communiqué.

Sunrise n’a fait aucune déclaration pour l’instant. L’entreprise présentera ce mercredi ses derniers résultats trimestriels.

Face à la fronde des actionnaires, Sunrise avait annoncé le 22 octobre l’annulation de l’assemblée générale extraordinaire prévue le lendemain, qui devait se prononcer sur l’acquisition. Les actionnaires de l’opérateur établi à Zurich devaient voter sur une augmentation de capital de 2,8 milliards de francs afin de financer une partie des 6,3 milliards prévus pour la transaction.

 

Source / ATS.

Continuer la lecture

Actualité

Incendie et fort dégagement de fumée à Genève

Publié

le

Un incendie, route des Jeunes, ce matin.

Le sinistre s’est déclaré vers 7H dans une carrosserie. C’est le four à peinture qui a pris feu. Il y a eu un fort dégagement de fumée dans tout le quartier. Les dégâts sont importants dans la carrosserie. Le sinistre est  maîtrisé. 5 véhicules du SIS et 17 pompiers ont été mobilisés. Un sapeur-pompier a été légèrement blessé et emmené aux HUG pour contrôle.

Continuer la lecture

Techno

La NASA dévoile son 1er avion électrique

Publié

le

Photo : NASA

Le monde de demain : La NASA a peut-être la solution contre la pollution liée au trafic aérien : un avion entièrement électrique…

benoit rouchaleau Le monde de demain

Son nom : Maxwell X57, un petit avion expérimental à hélices de 4 places. A première vue, il ressemble au bimoteur italien dont il est inspiré, sauf qu’à la place des 2 moteurs thermiques, on trouve 14 petits moteurs électriques répartis sous les ailes, dont les 2 plus gros aux extrémités qui serviront en vitesse de croisière. Le tout alimenté par des batteries Lithium-Ion.

La 1ère version vient d’être dévoilée à la presse au centre de recherche aéronautique californien de la NASA qui planche sur ce projet depuis 2015. Pour l’heure, on ne l’a toujours pas vu voler pour autant : le 1er vol a été retardé plusieurs fois, il devrait avoir lieu dans les prochains mois.

A quand sa mise en service ? 

Ce n’est pas pour tout de suite, la version actuelle est seulement la 1ère configuration qui doit en appeler 2 autres. La NASA a également présenté un simulateur qui permet aux ingénieurs et aux pilotes d’avoir une idée de ce que sera la manœuvre de la version finale du X-57 en vol.

D’ici là, il restera aussi à améliorer la technologie des batteries pour stocker plus d’énergie, améliorer la charge et ainsi étendre la portée de l’avion. Mais la mise en service est d’ores et déjà envisagée pour la fin 2020. Il pourrait servir d’avion taxi pour de petites distances et pour un nombre limité de passagers.

 

 

 

Continuer la lecture

Actualité

Vevey: Agnant et Christen devant la justice

Publié

le

Les municipaux veveyans Michel Agnant (à gauche) et Jérôme Christen comparaissent ce mardi devant le tribunal de police. Ils sont accusés d'avoir violé le secret de fonction. (©KEYSTONE/JEAN-CHRISTOPHE BOTT)

Les municipaux veveysans Michel Agnant et Jérôme Christen ont comparu ce mardi devant le Tribunal de police à Vevey (VD) pour avoir transmis des documents internes à des tiers. Le procureur a requis 40 jours-amende avec sursis pour chacun des deux élus de Vevey Libre.

Les deux hommes sont accusés de violation du secret de fonction. Certes, les faits ne sont pas graves d’un point de vue pénal et les conséquences modestes, a résumé le procureur Stephan Johner, mais « ils méritent tout de même une peine ».

De son avis, il aurait été possible pour le duo de suivre les procédures légales dont il disposait plutôt que d’agir dans l’ombre. Et de balayer l’argument de l’état de nécessité. « Le but était de contourner la collégialité (….) Et la collégialité est un des fondements de notre système politique, de nos autorités », a-t-il argué.

Aquittement souhaité

Du côté des avocats des deux municipaux, on a insisté sur le climat délétère, le dialogue rompu et la situation de tension dans laquelle se trouvait l’exécutif depuis septembre 2017. « Il n’y avait déjà plus de collégialité. C’était une situation exceptionnelle », a plaidé le conseil de Jérôme Christen.

Et l’avocat de Michel Agnant de renchérir: les personnes qui ont obtenu certains documents étaient triées sur le volet. Tous deux souhaitent l’acquittement de leurs clients. Le jugement est attendu pour mercredi après-midi.

Secret de fonction

Pour rappel, le Parquet a renvoyé les deux hommes devant le Tribunal de police de l’arrondissement de l’Est vaudois pour violation du secret de fonction dans deux situations précises.

Dès septembre 2017, se plaignant d’une mauvaise retranscription du contenu des séances de Municipalité, ils ont ainsi remis des procès-verbaux de séances de Municipalité à leur conseiller politique, également secrétaire parlementaire du groupe PDC-Vaud Libre au Grand Conseil, afin d’obtenir son avis.

Dans la même veine, insatisfaits de la gestion de certains dossiers par l’exécutif, les deux élus ont pris contact avec un avocat. Ils lui ont alors fourni des documents confidentiels sur lesquels le conseil s’est basé pour établir un avis de droit en janvier 2018.

Cet avis et certains documents internes en lien avec l’affaire Girardin – du nom d’un municipal socialiste poursuivi pour gestion déloyale et abus de confiance – ont ensuite été transmis à la commission de gestion de la Ville à l’insu de la Municipalité qui a dénoncé les faits.

Cinq points classés

Sur cinq autres points litigieux, le procureur Stephan Johner a rendu une ordonnance de classement. Après avoir été suspendus en décembre 2018, les deux élus de Vevey Libre ont réintégré l’exécutif en octobre dernier.

Source: ATS

Continuer la lecture

A la une

Geneva Lux aura lieu en janvier 2020 cette année

Publié

le

Le festival des lumières genevois se tiendra du 24 janvier au 2 février. Jusqu’ici les Genevois et les touristes ont pu admirer les créations lumineuses durant la période des Fêtes mais la Ville de Genève a voulu replacer l’événement dans une période plus creuse. Le Conseiller administratif chargé de l’environnement urbain, Guillaume Barazzone.

Guillaume Barazzone Conseiller administratif chargé de l'environnement urbain - Ville de Genève

En tout 32 œuvres seront présentées durant le Geneva lux. Les 6 nouvelles œuvres promettent d’être assez impressionnantes. La durée a été réduite à 10 jours plutôt qu’un mois, pour des raisons artistiques. Guillaume Barazzone:

Guillaume Barazzone Conseiller administratif chargé de l'environnement urbain - Ville de Genève

Le mois de janvier a également convenu aux partenaires privés, qui sont nombreux. Geneva Lux se décline sur différents espaces urbains.

Guillaume Barazzone Conseiller administratif chargé de l'environnement urbain

Un vrai festival des lumières comme il en existe ailleurs. A Morat ou à Lyon, selon Guillaume Barazzone.

 

Continuer la lecture