Rejoignez-nous

A la une

Un marathon musical à la gare Cornavin à Genève

Publié

,

le

De la musique classique de 8 h à 19h pour faire connaître la Cité de la musique. C’est le principe de ce marathon musical surprise pour les voyageurs à Cornavin. Un projet qui devrait voir le jour en 2024 et qui réunira, dans un même lieu les musiciens professionnels de l’Orchestre de la Suisse romande et les 500 étudiants de la Haute Ecole de musique genevoise.

La Cité de la musique se trouvera dans le quartier de l’ONU, en haut de la place des Nations. Elle comprendra une salle de concert de 1750 places, des salles de cours et de répétition. Un Grand studio d’enregistrement est également prévu ainsi qu’une Black Box pour les musiques expérimentales. L’espoir des privés qui financent ce projet évalué à 200 voire 300 millions, que Genève devienne un pôle musical de premier ordre. La synergie entre étudiants et musiciens professionnels devrait donner un formidable coup de fouet au paysage musical genevois.

Le Canton de Genève devrait assurer les frais de fonctionnement, évalués à 2,5 millions de francs. La Cité de la musique va se promener jusqu’au mois de mars dans les quartiers, mêlant toujours concerts de professionnels et d’étudiants de la HEM. Actuellement les étudiants sont répartis sur 10 lieux et le Victoria Hall est devenu trop étroit pour l’OSR.

Présente ce matin: Sumaya une cantatrice. Elle a interprété Carmen de Bizet.

Sumaya

Et Carla, en troisième année de la Haute école de musique de Genève.

Carla

Plus tard dans la matinée, les musiciens professionnels de l’Orchestre de la Suisse Romande se sont produits avec les étudiants de la HEM. Alexis joue du cor à l’OSR depuis 4 ans.

Alexis

 

Cliquez pour commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

A la une

Grosse intervention de police: un homme retranché dans un immeuble aux Acacias

Publié

le

A Genève, le quartier des Acacias a été bouclé ce matin à l’Avenue Eugène Marziano. Un homme était retranché chez lui au numéro 37. Selon la police, il menaçait d’en finir. Depuis 8 h 30, la police d’intervention était  sur place ainsi que celle de négociation. Les pompiers ont déployé des matelas anti-suicide. La situation est restée bloquée durant plusieurs heures. Le temps que l’homme en détresse accepte d’ouvrir la porte et qu’il puisse être pris en charge.  Vers 13h la situation s’est débloquée et l’homme a été emmené à l’hôpital. Il souffre de problèmes psychiques. Les locataires de l’immeuble sont restés confinés à l’intérieur durant toute la matinée. C’est le cas de Raphaël qui travaille pour le journal Cote Magazine.

Raphaël Cote Magazine

 

Continuer la lecture

A la une

Geneva Lux aura lieu en janvier 2020 cette année

Publié

le

Le festival des lumières genevois se tiendra du 24 janvier au 2 février. Jusqu’ici les Genevois et les touristes ont pu admirer les créations lumineuses durant la période des Fêtes mais la Ville de Genève a voulu replacer l’événement dans une période plus creuse. Le Conseiller administratif chargé de l’environnement urbain, Guillaume Barazzone.

Guillaume Barazzone Conseiller administratif chargé de l'environnement urbain - Ville de Genève

En tout 32 œuvres seront présentées durant le Geneva lux. Les 6 nouvelles œuvres promettent d’être assez impressionnantes. La durée a été réduite à 10 jours plutôt qu’un mois, pour des raisons artistiques. Guillaume Barazzone:

Guillaume Barazzone Conseiller administratif chargé de l'environnement urbain - Ville de Genève

Le mois de janvier a également convenu aux partenaires privés, qui sont nombreux. Geneva Lux se décline sur différents espaces urbains.

Guillaume Barazzone Conseiller administratif chargé de l'environnement urbain

Un vrai festival des lumières comme il en existe ailleurs. A Morat ou à Lyon, selon Guillaume Barazzone.

 

Continuer la lecture

A la une

Lancy soutient les rénovations énergétiques de son bâti

Publié

le

Économiser jusqu’à 4500 tonnes de pétrole par an en rénovant ses immeubles, c’est l’objectif de « Lancy rénove », le programme que met en place la Ville de Lancy en partenariat avec les Services industriels genevois et le Canton de Genève.

Une séance d’information avait lieu ce mardi avec les propriétaires et les régisseurs des immeubles construits entre 1950 et 1990 et dont la surface est supérieure à 500 m2. Lancy, comme toutes les cités périphériques genevoises, compte beaucoup d’immeubles de la période 50-60. Qui sont particulièrement gourmands, comme le rappelle le Conseiller d’Etat chargé du département du territoire, Antonio Hodgers.

Antonio Hodgers  Conseiller d'Etat chargé du département du territoire

Un guichet unique facilitera les démarches. Des «Assistants en maîtrise d’ouvrage énergie» viendront aider les propriétaires pour les questions de subventionnement et d’autorisations. Les locataires eux, seront accompagnés des « Assistants à maîtrise d’usage » (AMU). Le bâti à Genève représente 47% des émissions de CO2, d’où l’importance de rénover.

Après un premier projet pilote à Onex en 2016-2107, c’est au tour de Lancy de se lancer dans la rénovation d’immeubles. Une nécessité pour le Conseiller administratif chargé de l’aménagement du territoire, Damien Bonfanti.

Damien Bonfanti Conseiller adminstratif à Lancy

Les Rentes genevoises rénovent actuellement un immeuble au chemin des Bossons pour 14 millions de francs. A la rénovation énergétique, les Rentes ont ajouté, pour amortir l’investissement, une surélévation de deux étages. Le canton a accordé une subvention de 600’000 francs pour les travaux. Les travaux sont facilités par la présence d’un assistant en maîtrise d’usage (AMU), mais ils sont toujours une épreuve pour les locataires. Isabelle Jacobi Pilowsky, membre de la direction des Rentes genevoises.

Isabelle Jacobi Pilowsky Membre de la direction des Rentes genevoises

La consolation: ils devraient voir leur loyer baisser. Isabelle Jacobi Pilowsky

Isabelle Jacobi Pilowsky Membre de la direction des Rentes genevoises

Si les fondations immobilières et les coopératives jouent le jeu, la Ville de Lancy pourrait rejeter 12 mille tonnes de CO 2 en moins chaque année.

 

Continuer la lecture

A la une

La grève des femmes revit à l’occasion des Créatives

Publié

le

Photo: KEYSTONE

Le festival féminin et féministe les Créatives démarre ce mardi à Genève. Cette 15e édition propose plus de 60 événements jusqu’au 25 novembre, dont une exposition qui remet en lumière un événement majeur de cette année: la grève des femmes du 14 juin.

Ce mardi 12 novembre débute la 15e édition des Créatives à Genève. Le festival féminin et féministe propose cette année à nouveau des événements, pièces de théâtre, concerts, films ou encore performances, dans 40 lieux de représentations. Et au programme, une exposition qui revient sur un des événements majeurs de cette année : la grève des femmes du 14 juin. Intitulée « Maintenir la flamme du 14 juin », elle replonge le visiteur dans l’événement à travers des photos, mais également des textes, de la documentation et des vidéos. Kaya Pawlowska, membre du collectif genevois de la Grève des femmes et co-organisatrice de l’exposition.

Kaya Pawlowska Co-organisatrice de l'exposition

L’objectif n’est pas simplement de se replonger dans la grève, comme l’explique Kaya Pawlowska.

Kaya Pawlowska Co-organisatrice de l'exposition

L’envie des organisatrices est donc de faire perdurer le mouvement dans la durée, après cette manifestation qui avait réuni un demi-million de personnes en Suisse. Kaya Pawlowska.

Kaya Pawlowska Co-organisatrice de l'exposition

L’exposition « Maintenir la flamme du 14 juin » a lieu au théâtre St-Gervais du 12 au 25 novembre. Le vernissage a lieu ce mardi soir à 19h.

Toute la programmation du festival sur : www.lescreatives.ch.

Continuer la lecture

A la une

La Ville de Genève affiche zéro tolérance face au sexisme

Publié

le

« Objectif zéro sexisme dans ma ville », c’est le nom de la campagne lancée par Genève en marge de la journée internationale de l’élimination des violences faites aux femmes, le 25 novembre. Au programme : des affiches, des tables rondes et des Work shops. Cette campagne fait partie du plan d’action lancé par la Ville au printemps. Il couvre 5 axes prioritaires qui vont de la prévention à la sensibilisation en passant par la formation du personnel de la ville.

Les 200 policiers municipaux reçoivent actuellement une sensibilisation pour mieux accueillir les victimes de harcèlement et de sexisme. Une formation indispensable, selon la chargée de projet au 2ème observatoire, un institut de recherche sur les rapports de genre, Alexandra Cincin.

Alexandra Cincin Chargée de projet au 2ème observatoire

La sensibilisation permet aussi de déconstruire les idées reçues. Alexandra Cincin.

Alexandra Cinicin Chargée de projet au 2ème observatoire

Pour la Maire de Genève, Sandrine Salerno, il est indispensable que chaque personne se sente bien dans l’espace public.

Sandrine Salerno Maire de Genève

Côté sport et culture, le département va signer des conventions avec les centres sportifs et les lieux culturels subventionnés pour favoriser l’égalité homme femme et être attentif au sexisme.

Continuer la lecture