Rejoignez-nous

Actualité

Un marathon musical à la gare Cornavin à Genève

Publié

,

le

De la musique classique de 8 h à 19h pour faire connaître la Cité de la musique. C’est le principe de ce marathon musical surprise pour les voyageurs à Cornavin. Un projet qui devrait voir le jour en 2024 et qui réunira, dans un même lieu les musiciens professionnels de l’Orchestre de la Suisse romande et les 500 étudiants de la Haute Ecole de musique genevoise.

La Cité de la musique se trouvera dans le quartier de l’ONU, en haut de la place des Nations. Elle comprendra une salle de concert de 1750 places, des salles de cours et de répétition. Un Grand studio d’enregistrement est également prévu ainsi qu’une Black Box pour les musiques expérimentales. L’espoir des privés qui financent ce projet évalué à 200 voire 300 millions, que Genève devienne un pôle musical de premier ordre. La synergie entre étudiants et musiciens professionnels devrait donner un formidable coup de fouet au paysage musical genevois.

Le Canton de Genève devrait assurer les frais de fonctionnement, évalués à 2,5 millions de francs. La Cité de la musique va se promener jusqu’au mois de mars dans les quartiers, mêlant toujours concerts de professionnels et d’étudiants de la HEM. Actuellement les étudiants sont répartis sur 10 lieux et le Victoria Hall est devenu trop étroit pour l’OSR.

Présente ce matin: Sumaya une cantatrice. Elle a interprété Carmen de Bizet.

Sumaya

Et Carla, en troisième année de la Haute école de musique de Genève.

Carla

Plus tard dans la matinée, les musiciens professionnels de l’Orchestre de la Suisse Romande se sont produits avec les étudiants de la HEM. Alexis joue du cor à l’OSR depuis 4 ans.

Alexis

 

Cliquez pour commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Actualité

La Suisse enregistre 590 nouveaux cas de Covid-19

Publié

le

KEYSTONE/Jean-Christophe Bott

Mardi à 08h00, la Suisse comptait 22’242 cas testés positifs au coronavirus, soit 590 de plus que la veille. A l’heure actuelle, 641 personnes sont décédées des suites de la maladie Covid-19, selon le site de l’Office fédéral de la santé publique (OFSP).

Le pays a enregistré 57 nouveaux décès en 24 heures. La Suisse a l’une des incidences les plus élevées (259 cas pour 100’000 habitants) en Europe, précise vendredi l’OFSP dans son rapport.

Près de deux tiers des décès (62%) sont enregistrés chez des hommes, les 38% chez des femmes. L’âge des personnes décédées va de 32 à 101 ans, avec un âge médian de 83 ans.

Hausse des cas

Depuis le premier cas de Covid-19 confirmé en laboratoire le 24 février, le nombre de cas n’a cessé d’augmenter. A ce jour, 167’429 tests ont été effectués, dont 15% étaient positifs.

L’âge des cas confirmés en laboratoire va de 0 à 108 ans, avec un âge médian de 53 ans (50% des cas sont plus jeunes et 50% plus âgés que cet âge). Au total, 47% des cas sont des hommes, 53% des femmes.

Les adultes sont nettement plus touchés que les enfants. Chez les adultes de 60 ans et plus, les hommes sont plus touchés que les femmes, et chez les adultes de moins de 50 ans, les femmes que les hommes.

Par rapport à leur taille, les cantons du Tessin, de Genève, de Vaud et de Bâle-Ville restent les plus marqués par l’épidémie. Le taux d’incidence pour 100’000 personnes est de 731 au Tessin, 690,3 à Genève, 547 dans le canton de Vaud et 484,7 à Bâle-Ville.

Le rapport de l’OFSP est basé sur les informations fournies par les laboratoires et les médecins dans le cadre de la déclaration obligatoire. Les chiffres du jour se basent sur les déclarations que l’OFSP a reçues jusqu’à vendredi matin. C’est pourquoi ils peuvent diverger de ceux communiqués par les cantons.

Continuer la lecture

Actualité

Une baisse des recettes fiscales encore difficile à estimer à Genève

Publié

le

KEYSTONE/Salvatore Di Nolfi

La crise sanitaire liée à la pandémie de Covid-19 entraînera une diminution des recettes fiscales du canton de Genève cette année, rappelle mardi, dans une interview accordée à la Tribune de Genève, la conseillère d’Etat Nathalie Fontanet. Il est cependant trop tôt pour estimer l’ampleur de cette baisse.

Le Conseil d’Etat devra « se montrer particulièrement prudent dans le cadre de l’élaboration du budget 2021 », poursuit la grande argentière du canton. La magistrate ne s’avance pas à donner un ordre de grandeur du déficit du canton en 2020. « Nous pourrons nous prononcer dans quelques mois avec un plus grand recul ».

Pour avoir une perspective un peu plus claire de l’avenir, le gouvernement genevois s’appuie notamment sur les travaux du Groupe de perspectives économiques (GPE). Ce dernier prévoit une contraction du PIB cantonal de 3 à 4% en 2020. Genève est menacée d’une récession plus brutale en raison de son tissu économique.

Mme Fontanet relève l’importance du commerce de gros et des activités bancaires au bout du lac. Des domaines qui sont « particulièrement affectés par la crise actuelle ». Il se pourrait toutefois que ces deux secteurs « retrouvent plus rapidement le chemin de la croissance lors de la reprise économique ».

Continuer la lecture

Météo

Météo à Genève: Ensoleillé et doux

Publié

le

La douceur est toujours bien présente à Genève aujourd’hui avec un franc soleil qui réchauffe la masse d’air. Il fait actuellement 9 degrés, on attend jusqu’à 21 cette après-midi en plaine.

Demain: Printanier et ensoleillé, on attend entre 5 et 22°C dans le bassin lémanique.

Jeudi: Aucune faille pour cet anticyclone, un soleil généreux et des températures comprises entre 6 et 22 degrés à Genève.

Vendredi: Grand soleil et températures toujours en légère augmentation: 6 degrés le matin et 23 au meilleur de la journée.

Un mois d’avril déjà plus chaud que la moyenne 

Les températures cette semaine se sont situées au dessus des moyennes de saison, de +6°C à +8°C environ au plus fort de la journée. Des températures dues notamment a cet anticyclone bien installé au dessus de nos têtes, qui réchauffe progressivement la masse d’air. La fin de la semaine annonce encore une hausse des températures, ce qui laisse présager une première semaine d’avril bien au dessus de la norme (1981-2010) de saison.

Les scénarios pour la fin avril envisage plusieurs possibilités, notamment celle indiquant une baisse significative des températures et un retour vers des normales de saison. Cependant, la prédominance des zones de hautes pressions indique plutôt un temps ensoleillé et doux pour les jours à venir.

Source Météo Suisse.

Continuer la lecture

Actualité

Nette hausse du taux chômage en mars à 2,9%

Publié

le

Le repli du taux de chômage en Suisse n’a été que de courte durée. Il a bondi à 2,9% en mars, alors que suite à quatre mois de hausse, il avait enregistré un recul en février à 2,5%, a annoncé mardi le Secrétariat d’Etat à l’économie (Seco).

Quelque 135’624 personnes étaient sans emploi fin mars, soit 17’802 de plus que le mois précédent, a précisé le Seco dans un communiqué. Les premiers effets de la crise économique liée au coronavirus se sont fait clairement ressentir.

Il s’agit du taux de chômage le plus élevé depuis février 2018.

Les économistes sollicités par AWP avaient vu juste, puisqu’ils tablaient sur un taux entre 2,8% et 3,0% pendant la période sous revue.

Avec 11’105 personnes au chômage fin mars (y compris les chômeurs en fin de droit), soit une hausse de 1554 chômeurs en un mois (+16,3%), le taux de chômage augmente à Genève et s’établit à 4,5% (+0,6 point) [1]. Au plan national, le nombre de chômeurs est en hausse (+15,1%) et le taux de chômage augmente et s’établit à 2,9% (+0,4 point).

Statistiques détaillées du chômage à Genève en mars 2020

En comparaison annuelle (mars 2019 – mars 2020), l’effectif des chômeurs augmente de 7,9% à Genève (augmentation de 20,7% au plan suisse) et celui des demandeurs d’emploi [2] augmente de 4,7% (augmentation de 12,9% au plan suisse).

L’évolution en fonction du sexe, de la nationalité, de l’âge et de la durée d’inscription

Durant le mois de mars, le nombre de chômeurs de sexe masculin a augmenté de 18,4% et celui des chômeurs de sexe féminin est en hausse de 13,9%. Selon la nationalité, la variation enregistrée est de +15,2% pour les suisses et de +17,4% pour les étrangers. Quant à l’évolution selon les groupes d’âge, le nombre de jeunes de moins de 25 ans a augmenté de 23,7%, celui des 25 à 49 ans est en hausse de 16,8% et celui des 50–64 ans augmente de 12,7%. Le nombre de chômeurs de longue durée (inscrits depuis plus d’un an), dont la part correspond actuellement à 13,6% du total, a augmenté de 6,6% en mars. La durée moyenne du chômage s’établit à 179 jours et recule (-18 jours) par rapport au mois précédent (moyenne basée sur une semaine de 7 jours); elle était de 218 jours une année auparavant (mars 2019).

L’évolution en fonction des secteurs d’activité

En comparaison annuelle (mars 2019 – mars 2020), on enregistre les plus fortes baisses dans les ménages privés (-28 chômeurs), les arts, spectacles et activités récréatives (-19 chômeurs) et le bois, papier, imprimerie (-13 chômeurs). Les plus fortes hausses sont enregistrées dans la construction (+241 chômeurs), les activités spécialisées, scientifiques et techniques (+179 chômeurs), la banque (+122 chômeurs) et l’horlogerie (+104 chômeurs).

Inscriptions et sorties

En mars 2020, 2775 demandeurs d’emploi ont été inscrits. Durant la même période, 1219 désinscriptions ont été enregistrées.

Continuer la lecture

Actualité

Léger recul du nombre de personnes hospitalisées à Genève

Publié

le

KEYSTONE/Laurent Gillieron

Dans le canton de Genève, le nombre de personnes hospitalisées à cause du Covid-19 se montait à 410 lundi. Ce chiffre était de 418 dimanche. Le nombre de patients aux soins intensifs s’élevait pour sa part à 50, contre 56 la veille.

Depuis 14 jours, la situation est relativement stable, a déclaré lors d’un point de presse le médecin cantonal genevois Jacques-André Romand. Le nombre de personnes intubées tourne de 50. Dans le canton de Genève, les personnes diagnostiquées positives au nouveau coronavirus s’approchent du seuil des 3000.

Le système de santé genevois tient bon, a indiqué Adrien Bron, le directeur général de la direction de la santé. Il y a une légère diminution des hospitalisations et une légère décrue des nouveaux cas. Les efforts consentis commencent à porter leurs fruits, mais ce n’est pas le moment de se relâcher, a-t-il ajouté. L’hôpital se trouve toujours « dans un fonctionnement hors norme ».

Continuer la lecture