Rejoignez-nous

Actualité

Les CFF renoncent aux loyers des commerces ou les réduisent

Publié

,

le

KEYSTONE/Salvatore Di Nolfi

Les CFF renoncent aux loyers des commerces ou les réduisent pendant la période de confinement due au coronavirus. Il s’agit principalement des magasins et restaurants dans les gares.

Au total, les loyers de plus de 1200 baux seront ajustés pour la phase de confinement. Les locataires de bureaux et de logements sont exclus des réductions, a annoncé l’entreprise mardi dans un communiqué.

Les CFF renonceront aux loyers des commerces qui ont été contraints, sur ordre des autorités, de fermer leurs portes. Les commerces qui ont été autorisés à rester ouverts bénéficieront pour leur part de réductions de loyer, dont le montant dépend de la baisse du chiffre d’affaires. En fonction de l’activité, la phase prise en compte s’étend du 17 mars au 26 avril, au 10 mai ou jusqu’au 8 juin, précise l’ex-régie fédérale.

A cause de ces mesures, les CFF s’attendent à un recul des revenus locatifs de plusieurs dizaines de millions de francs pour l’année en cours, indique un porte-parole de l’entreprise à Keystone-ATS.

L’année passée, les CFF ont encaissé environ 550 millions de francs en loyers, tous biens immobiliers confondus – magasins, restaurants, bureaux et logements. L’impact de ces recettes diminuées en raison du confinement sur le résultat global des CFF ne peut pas encore être déterminé, selon la même source.

Signal fédéral attendu

Avec ces dispositions, les CFF veulent soutenir leurs locataires commerciaux, contribuer à leur faciliter la gestion de leurs liquidités et la planification de leurs activités et montrer leur appréciation pour les relations d’affaires qu’ils entretiennent, parfois depuis de nombreuses années. Les locataires commerciaux seront contactés par l’entreprise dans les prochains jours et n’ont pas besoin de demander la réduction de loyer.

D’autres entreprises, comme Migros, ont pris des mesures similaires. Pour l’heure, locataires et propriétaires continuent d’attendre un signal clair de la Confédération concernant le traitement des loyers des magasins fermés. Lors de sa session extraordinaire début mai, les Chambres fédérales ne sont pas parvenues à un accord sur cette question.

Le Conseil national a proposé une solution globale selon laquelle les exploitants de restaurants et autres magasins ne devraient en principe à leur propriétaire que 30% du loyer pendant la durée de la fermeture. Le Conseil des Etats a lui estimé que la mesure allait trop loin.

Mesures immédiates

Les CFF ont pris des mesures immédiates pour venir en aide aux locataires commerciaux dès la mise en place du confinement, rappelle le communiqué. Le délai de paiement des loyers a notamment été prolongé de 60 jours à partir de mars et les heures d’ouverture minimales de tous les magasins ont été supprimées, indique encore le communiqué.

Depuis le 11 mai, et pendant toute la phase de reprise, les CFF aident par ailleurs leurs locataires commerciaux à respecter les règles d’hygiène, par exemple en concevant et en aménageant des zones d’attente devant les magasins. L’objectif est que les clients des transports publics puissent voyager en toute sécurité et confortablement dans les circonstances actuelles.

Cliquez pour commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Actualité

La vaccination des enfants contre le Covid discutée à Genève

Publié

le

“Faudra-t-il vacciner les enfants contre le Covid?” Difficile de répondre à cette question mais c’est le thème de la conférence qui sera donnée ce mardi 2 mars à 18h30. Cette conférence en ligne est organisée par les HUG et la Fondation Prim’enfance. Sa présidente, la Professeure Constance BARAZZONE, et sa vice-présidente Sidonie MORVAN sont revenues sur cette conférence mais aussi les buts de la fondation avec Benjamin Smadja et Laurie Selli.

Cette conférence sera aussi l’occasion d’entendre le Docteur Alessandro Diana, pédiatre, et expert à infovac. Il expliquera notamment ce qu’il répond aux nombreux parents qui lui demandent s’ il faut vacciner leurs enfants contre le Covid.

Alessandro Diana
Pédiatre et expert à infovac
Alessandro Diana Pédiatre et expert à infovac

La conférence doit durer une heure. Pour la suivre, rendez-vous sur hug.plus/primenfance2021.

 

Continuer la lecture

Actualité

Salon de l’auto de Genève: Vers une 91ème édition plus courte à Palexpo, fin février 2022

Publié

le

Sandro Mesquita, directeur Général du Geneva International Motor Show

Le salon international de l'automobile de Genève prépare son grand retour! 

Après les annulations en 2020 et 2021, pour cause de pandémie, le GIMS, Geneva International Motor Show, prépare son grand retour pour 2022. Toujours à Palexpo mais avec un calendrier un peu modifié.

Les explications de Benoît Rouchaleau.

Sandro Mesquita
Directeur général du Geneva International Motor Show
Sandro MesquitaDirecteur général du Geneva International Motor Show

Continuer la lecture

Actualité

Distribution gratuite de gel hydroalcoolique dans les TPG

Publié

le

«On voyage ensemble, on agit ensemble», c’est le slogan de la campagne de prévention lancée ce 1er mars dans les Transports publics genevois. Du gel hydroalcoolique sera distribué aux usagers durant deux semaines.

Se désinfecter les mains dans les bus et dans les trams pour stopper le Covid. C’est le but de la campagne lancée ce matin à Genève à l’arrêt Bel air des Transports Publics Genevois. Durant les deux prochaines semaines, du gel hydroalcoolique sera distribué gratuitement aux voyageurs. Le professeur Didier Pittet, le médecin-chef du service de prévention et contrôle de l’infection à Genève a rappelé que les mains sont les grands vecteurs des maladies. Pr Didier Pittet.

Didier Pittet
Médecin-chef du service de prévention et contrôle de l’infection à Genève
Didier PittetMédecin-chef du service de prévention et contrôle de l’infection à Genève

La campagne est organisée par STOP COVID, la Task force des HUG. Les gels hydroalcooliques sont offerts par l’entreprise genevoise Givaudan. Pas moins de 25’000 flacons vont être distribués en dix jours ouvrables. L’idée est de se désinfecter aussi souvent que nécessaire. Pr Didier Pittet.

Didier Pittet
Médecin-chef du service de prévention et contrôle de l’infection à Genève
Didier PittetMédecin-chef du service de prévention et contrôle de l’infection à Genève

Pour maintenir l’assouplissement

Cette distribution va de pair avec l’assouplissement progressif des mesures et qui débute aujourd’hui avec l’ouverture des magasins et des musées. Le Conseiller d’Etat chargé des infrastructures, Serge Dal Busco.

Serge Dal Busco
Conseiller d'Etat chargé des infrastructures
Serge Dal BuscoConseiller d'Etat chargé des infrastructures

L’idée est de responsabiliser les Genevois pour pouvoir maintenir l’assouplissement programmé. Même si tout le monde en a assez du Covid. Pr Didier Pittet.

Didier Pittet
Médecin-chef du service de prévention et contrôle de l’infection à Genève
Didier PittetMédecin-chef du service de prévention et contrôle de l’infection à Genève

La campagne va se poursuivre ailleurs ensuite, mais les transports publics sont un bon moyen de toucher tout le monde. Pr Didier Pittet.

Didier Pittet
Médecin-chef du service de prévention et contrôle de l’infection à Genève
Didier PittetMédecin-chef du service de prévention et contrôle de l’infection à Genève

Transports publics peu vecteur

Selon plusieurs études les Transports publics ne sont pas des vecteurs de la maladie si l’on respecte les gestes barrières et la désinfection des mains. Les TPG doivent rester le moteur de l'activité économique. Serge Dal Busco.

Serge Dal Busco
Conseiller d'Etat chargé des infrastructures
Serge Dal BuscoConseiller d'Etat chargé des infrastructures

Une centaine d'ambassadeurs et d'ambassadrices se sont associés à la campagne de prévention. Comme l'athlète Céline Van Till, spécialiste de la course à pied.

Céline Van Till
Athlète
Céline Van TillAthlète

Deux visuels de la campagne STOP COVID seront diffusés sur les 1500 écrans embarqués des véhicules des TPG. Ce qui permettra au message de prévention d’être diffusé en moyenne 34'000 fois par jour sur l’ensemble du réseau.

 

Continuer la lecture

Actualité

Les commerçants se réjouissent de pouvoir ouvrir leur porte ce lundi

Publié

le

Lundi les commerces dits non-essentiels vont pouvoir rouvrir leurs portes. C’est le cas du magasin de chaussures Benjie à Genève. Judith Monfrini a rencontré son propriétaire.

Les musées et les zoo seront aussi ouverts dès ce lundi. A Genève, seul le Musée d'histoire des sciences ne fait pas relâche ce lundi.

 

Continuer la lecture

Actualité

Un an déjà que le premier cas covid était détecté à Genève

Publié

le

Cela fait un an jour pour jour que le premier cas Covid-19 a été détecté à Genève. C’est ce qu’a rappelé le directeur de la santé Adrien Bron lors du 38ème point sanitaire. Encore 300 personnes sont hospitalisées aux Hôpitaux universitaires de Genève actuellement. L'année écoulée aura vu le nombre de décès grimper par rapport à la moyenne en novembre, lors de la deuxième vague.

Le premier cas Covid-19 était détecté à Genève le 26 février 2020.  C’est ce qu’a rappelé le directeur de la santé Adrien Bron lors du 38ème point sanitaire.Et l’on est loin d’un retour à la normale puisque 300 personnes sont hospitalisées aux HUG pour un covid, dont 16 aux soins aigus. Hier 86 nouveaux cas étaient détectés et plus de 1700 personnes mises à l’isolement ou en quarantaine. Un an déjà et des chiffres qui parlent d’eux-mêmes. Le directeur général de la santé, Adrien Bron.

Adrien Bron
Directeur général de la santé
Adrien BronDirecteur général de la santé

En un an, ce ne sont pas moins de 47'000 personnes qui ont été testées positives à Genève.

Près de 300 patients covid hospitalisés et un variant 40 à 70% plus contagieux: la situation préoccupe toujours les autorités sanitaires comme l’explique Nathalie Vernaz.

Nathalie Vernaz-Hegi
Pharmacienne cantonale genevoise
Nathalie Vernaz-HegiPharmacienne cantonale genevoise

Du côté des vaccinations, près de 50'000 personnes ont été vaccinées, mais la progression est freinée par les retards de livraison des doses. Nathalie Vernaz

Nathalie Vernaz-Hegi
Pharmacienne cantonale genevoise
Nathalie Vernaz-HegiPharmacienne cantonale genevoise

A cause du manque de doses, des priorités ont été établies parmi les soignants. Tout d’abord le personnel des EMS, ensuite celui des soins intensifs et aux soins intermédiaires, dans les unités gériatrie et covid et enfin les urgences.

Près de 100'000 genevois se sont inscrits pour se faire vacciner.

Continuer la lecture