Rejoignez-nous

Actualité

Le Nobel de la paix pour Mukwege et Murad

Publié

,

le

La Yazidie Nadia Murad reçoit le prix Nobel de la paix 2018, avec le médecin Denis Mukwege, pour avoir oeuvré à "mettre fin à l'emploi des violences sexuelles en tant qu'arme de guerre". (©KEYSTONE/EPA DPA/FRANZISKA KRAUFMANN)

Le Congolais Denis Mukwege et la Yazidie Nadia Mourad se sont vus décerner le prix Nobel de la paix 2018 vendredi. Le gynécologue Denis Mukwege soigne les femmes violées en RDC, et l’Irakienne Nadia Mourad milite pour la défense de la communauté yazidie.

L’un gynécologue, l’autre victime, Denis Mukwege, 63 ans, et Nadia Murad, 25 ans, incarnent une cause planétaire qui dépasse le cadre des seuls conflits. M. Mukwege a été parfois surnommé « l’homme qui répare les femmes ».

Il dirige l’hôpital Panzi de Bukavu, dans l’est de la RDC. Ouvert en 1999, le dispensaire accueille chaque année des milliers de femmes, dont beaucoup doivent être opérées à la suite de violences sexuelles.

Nadia Mourad, 25 ans, défend la minorité yazidie en Irak. Elle défend aussi les réfugiés et les femmes en général. Elle a été réduite en esclavage et violée par des combattants de l’État islamique à Mossoul en 2014.

« Denis Mukwege et Nadia Murad ont tous les deux risqué personnellement leur vie en luttant courageusement contre les crimes de guerre et en demandant justice pour les victimes », a déclaré la présidente du comité Nobel, Berit Reiss-Andersen. « Un monde plus pacifique ne peut advenir que si les femmes, leur sécurité et droits fondamentaux sont reconnus et préservés en temps de guerre », a-t-elle ajouté.

ONU: annonce « fantastique »

Les Nations unies ont salué une annonce « fantastique » qui « aidera à faire avancer le combat contre les violences sexuelles comme arme de guerre dans les conflits ». « C’est une cause chère aux Nations unies », a précisé la porte-parole de l’ONU à Genève, Alessandra Vellucci.

L’an dernier, le Nobel de la paix était allé à la Campagne internationale pour l’abolition des armes nucléaires (ICAN). Selon Oslo, elle a contribué à l’adoption d’un traité historique d’interdiction de l’arme atomique.

Le prix consiste en une médaille d’or, un diplôme et un chèque de 9 millions de couronnes suédoises (environ 980’000 francs suisses). Il sera remis à Oslo le 10 décembre, date-anniversaire de la mort de son fondateur, l’industriel et philanthrope suédois Alfred Nobel (1833-1896).

Grands services à l’humanité

Dans un testament rédigé un an avant sa mort, l’inventeur de la dynamite avait souhaité voir récompensés « ceux qui au cours de l’année écoulée auront rendu à l’humanité les plus grands services ».

Après le prix de la paix, le seul décerné à Oslo, celui d’économie donnera lundi à Stockholm le clap de fin à la saison Nobel. Le prix de littérature a été reporté d’un an par l’Académie suédoise, enferrée dans un scandale d’agressions sexuelles.

Source ATS

Cliquez pour commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Economie

La bonne dynamique se poursuit pour la création d’entreprises

Publié

le

Sur les trois premiers mois de 2021, 13'155 sociétés ont été fondées, ce qui représente un bond de 15,3%. Quelque 5047 firmes ont en outre fait leur entrée dans les registres de commerce cantonaux uniquement en mars (archives). (© KEYSTONE/CHRISTIAN BEUTLER)

Après une année 2020 exceptionnelle, la forte augmentation du nombre d’entreprises créées en Suisse s’est poursuivie au 1er trimestre, en particulier au mois de mars. Contrairement aux mois précédents, les faillites ont cependant également progressé en mars.

Sur les trois premiers mois de 2021, 13’155 sociétés ont été fondées, ce qui représente un bond de 15,3%. Quelque 5047 firmes ont en outre fait leur entrée dans les registres de commerce cantonaux uniquement en mars. « Il s’agit du deuxième meilleur mois jamais engrangé », indique vendredi l’union suisse des créanciers Creditreform.

Si cette tendance positive se poursuit, « une hausse de plus de 50’000 ne peut pas être exclue pour 2021 », estime l’établissement saint-gallois.

Parallèlement, le nombre d’entreprises rayé des registres de commerce, notamment en raison de faillites, a avancé de 2,1% sur un an à 7764.

La croissance nette des entreprises créées sur les trois premiers mois s’est ainsi inscrite à 41,5%, soit 5391 nouvelles firmes.

Revenant sur les faillites des sociétés, Creditreform fait remarquer qu’entre janvier et mars, le nombre de firmes ayant mis la clef sous le paillasson a reculé de 14% sur un an à 1216. Mais uniquement pour le mois de mars, cet indicateur s’est étoffé de 8,9% à 487.

L’évolution de ce chiffre dépendra des assouplissements des restrictions sanitaires en place mais également de l’impact des aides aux entreprises octroyées par la Confédération, rappelle le communiqué.

Creditreform estime qu’il est fort probable que les faillites progressent légèrement à partir des prochains mois.

Cet article a été publié automatiquement. Sources : ats / awp

Continuer la lecture

Actualité

Deux collaborateurs ont commis des actes de harcèlement

Publié

le

Des cas de harcèlement sexuel au sein de la RTS confirmés par des enquêtes externes (archives). (© KEYSTONE/MARTIAL TREZZINI)

Les résultats des enquêtes menées suite à un article du Temps sur des cas de harcèlement à la RTS confirment les faits commis par deux collaborateurs. En revanche, l’ex-présentateur Darius Rochebin, qui était épinglé pour des comportements inadéquats, est blanchi.

Un des collaborateurs a quitté l’entreprise et l’autre a reçu une sanction formelle, indique vendredi la RTS dans un communiqué. Aucun témoignage recueilli ne permet de conclure à des actes relevant de harcèlement sexuel ou psychologique, d’atteinte à la personnalité ou de quelconque infraction pénale, ajoute la RTS en évoquant le cas de Darius Rochebin.

Tout en haut de la hiérarchie, les responsables ne sont pas inquiétés. Le Conseil d’administration de la SSR affirme sa pleine confiance envers le directeur général de la SSR Gilles Marchand et le directeur de la RTS Pascal Crittin, indique-t-il vendredi dans un communiqué. Il présente ses excuses aux personnes touchées par les cas de harcèlement.

Bernard Rappaz, rédacteur en chef de l’actualité TV, qui avait décidé de se mettre en retrait des tâches opérationnelles pendant l’enquête, ne réintégrera pour sa part pas l’entreprise. Un retour à son poste s’avérait peu réaliste, relève la RTS dans son communiqué. Le directeur des RH quitte son poste.

Cet article a été publié automatiquement. Source : ats

Continuer la lecture

Actualité

Deux collaborateurs ont commis des actes de harcèlement

Publié

le

Des cas de harcèlement sexuel au sein de la RTS confirmés par des enquêtes externes (archives). (© KEYSTONE/MARTIAL TREZZINI)

Les résultats des enquêtes menées suite à un article du Temps sur des cas de harcèlement à la RTS confirment les faits commis par deux collaborateurs. En revanche, l’ex-présentateur Darius Rochebin, qui était épinglé pour des comportements inadéquats, est blanchi.

Un des collaborateurs a quitté l’entreprise et l’autre a reçu une sanction formelle, indique vendredi la RTS dans un communiqué. Aucun témoignage recueilli ne permet de conclure à des actes relevant de harcèlement sexuel ou psychologique, d’atteinte à la personnalité ou de quelconque infraction pénale, ajoute la RTS en évoquant le cas de Darius Rochebin.

Tout en haut de la hiérarchie, les responsables ne sont pas inquiétés. Le Conseil d’administration de la SSR affirme sa pleine confiance envers le directeur général de la SSR Gilles Marchand et le directeur de la RTS Pascal Crittin, indique-t-il vendredi dans un communiqué. Il présente ses excuses aux personnes touchées par les cas de harcèlement.

Bernard Rappaz, rédacteur en chef de l’actualité TV, qui avait décidé de se mettre en retrait des tâches opérationnelles pendant l’enquête, ne réintégrera pour sa part pas l’entreprise. Un retour à son poste s’avérait peu réaliste, relève la RTS dans son communiqué. Le directeur des RH quitte aussi la RTS.

Cet article a été publié automatiquement. Source : ats

Continuer la lecture

Economie

Légère hausse des prix à la production et à l’importation en mars

Publié

le

L'indice des prix à la production et à l'importation (PPI) a atteint 100,8 points pendant le mois sous revue, enregistrant une hausse de 0,6% comparé à février et une baisse de 0,2% par rapport à mars 2020, selon un communiqué des statisticiens basés à Neuchâtel (archives). (© KEYSTONE/VALENTIN FLAURAUD)

Les prix à la production et à l’importation ont progressé en mars sur un mois, mais ont affiché un recul comparé à la même période de l’année précédente, a annoncé vendredi l’Office fédéral de la statistique (OFS).

L’indice des prix à la production et à l’importation (PPI) a atteint 100,8 points pendant le mois sous revue, enregistrant une hausse de 0,6% comparé à février et une baisse de 0,2% par rapport à mars 2020, selon un communiqué des statisticiens basés à Neuchâtel.

Sur un mois, les tarifs à la production ont enflé de 0,4%, essentiellement en raison des prix pétroliers, mais aussi des tarifs pour la feraille, les produits semi-finis en métaux et la viande.

Quant aux tarifs à l’importation, ils ont renchéri de 1% par rapport à février, également en raison d’une hausse des prix des hydrocarbures et des métaux, mais aussi des produits alimentaires, le cuir, les chaussures, les voitures et les composants de véhicules. Une baisse des prix des ordinateurs a par contre été constatée.

Cet article a été publié automatiquement. Sources : ats / awp

Continuer la lecture

Economie

ABB décroche un contrat de Stadler Rail en Allemagne du nord

Publié

le

Les rames, construites par Stadler, seront livrées aux sociétés de transports publics de Berlin et du Land de Schleswig-Holstein (archives). (© KEYSTONE/MELANIE DUCHENE)

Le géant de l’électronique ABB a obtenu un contrat dans le domaine ferroviaire pour des technologies de propulsion. La commande émane de la filiale allemande du constructeur de matériel roulant Stadler Rail.

Les rames, construites par Stadler, seront livrées aux sociétés de transports publics de Berlin et du Land de Schleswig-Holstein.

Cet article a été publié automatiquement. Sources : ats / awp

Continuer la lecture