Rejoignez-nous

Actualité

Pierre Maudet aurait ordonné lui-même l’ouverture express de L’Escobar

Publié

,

le

Le conseiller d’Etat genevois Pierre Maudet aurait joué un rôle actif dans l’ouverture du bar de son ami libanais, L’Escobar. C’est ce qui ressort de la nouvelle perquisition que la justice a effectuée hier, jeudi, au sein de la Police du commerce et de lutte contre le travail au noir (PCTN, ex-Service du commerce (Scom)). Selon nos informations, le directeur du service ainsi que deux fonctionnaires ont été entendus. Et ce qui ressort est accablant pour le magistrat PLR.

Selon leurs dires, le Scom de l’époque a délivré une autorisation à L’Escobar alors que sa demande n’était pas conforme. Et cela en un temps record, soit sept jours ouvrables. Pour rappel, il faut environ un mois et demi en moyenne pour obtenir le précieux sésame. Dans le cas d’espèce, la demande d’autorisation ne répondait pas aux exigences réglementaires. Si bien que le système informatique du Service du commerce a refusé de délivrer le permis en question. Sur demande de Pierre Maudet, un fonctionnaire aurait été obligé de délivrer l’autorisation sous format Word.

Pressions multiples

Lors d’une précédente audition, il y a une quinzaine de jours, le directeur du Scom avait déjà parlé de l’ingérence du bras droit du conseiller d’Etat, Patrick Baud-Lavigne, dans le dossier de L’Escobar. Le chef de cabinet serait venu en personne dans le bureau du haut-fonctionnaire pour l’enjoindre à agir rapidement. De même que l’ami libanais de Pierre Maudet, Antoine Daher. La nouvelle audition montre donc que le magistrat lui-même se serait immiscé dans le processus pour accélérer l’ouverture de l’établissement où il a fêté son anniversaire, le 3 mars dernier. Contacté, le Ministère public genevois ne souhaite faire aucun commentaire. L’avocat de Pierre Maudet, Me Grégoire Mangeat, reste pour l’heure injoignable. Quant au conseil de l’ex-bras droit de l’édile, Me Jean-Marc Carnicé, il estime « qu’il n’y a rien eu d’illicite avec l’obtention de cette autorisation ».

Prévention alourdie?

Pierre Maudet et Patrick Baud-Lavigne sont prévenus d’acceptation d’un avantage dans le cadre de leur voyage controversé à Abu Dhabi, du 26 au 30 novembre 2015. Mais il n’est pas impossible que ce nouvel élément vienne alourdir la prévention, selon plusieurs pénalistes que nous avons contactés ainsi que l’organisme Transparency International. Ils expliquent que dès lors qu’il est demandé à un fonctionnaire de commettre un tel acte, l’abus d’autorité peut être invoqué.

@GhufranBron

Collaboration: Raphaël Leroy

1 commentaire

1 commentaire

  1. Pierre BAYENET

    6 octobre 2018 à 22 h 52 min

    Si les faits sont avérés, on passe d’acceptation d’un avantage (322 sexies CP) à corruption passive (322 quater CP) ! D’une peine maximale de trois ans à une peine maximale de cinq ans. Du délit au crime.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Suisse

Un nouveau millionnaire au tirage du Swiss Loto

Publié

le

Lors du prochain tirage du Swiss Loto samedi, 8,4 millions de francs seront en jeu, indique la Loterie Romande (archives). (© KEYSTONE/LAURENT GILLIERON)

La Suisse compte un nouveau millionnaire. Un joueur a empoché 1,5 million grâce au Joker au tirage du Swiss Loto mercredi. Pour empocher le gros lot, il fallait cocher le 1, 4, 15, 21, 27 et 38. Le numéro chance était le 3, le rePLAY le 12 et le Joker le 566437.

Lors du prochain tirage samedi, 8,4 millions de francs seront en jeu, indique la Loterie Romande.

Cet article a été publié automatiquement. Source : ats

Continuer la lecture

Actualité

Marlen Reusser et Stefan Küng conservent leurs titres

Publié

le

Stefan Küng a fêté son cinquième titre de champion de Suisse du contre-la-montre. (© Keystone/MAXIME SCHMID)

Marlen Reusser et Stefan Küng sont les champions de Suisse 2021 du contre-la-montre au Chalet-à-Gobet.

La Bernoise et le Thurgovien ont cueilli respectivement leurs troisième et cinquième titres consécutifs.

En l’absence de son plus dangereux rival Stefan Bisegger, qui s’est soumis à un vaccin anti-Covid après le Tour de Suisse, Stefan Küng a devancé de 2’28 » le Bernois Marc Hirschi et de 3’11 » le Vaudois Théry Schir. « Pour moi dans l’optique des prochains grands rendez-vous, c’était un contre-la-montre très précieux sur un tracé très exigeant », relevait le rouleur de l’équipe Groupama-FDJ.

Cette victoire est d’autant plus probante que le champion d’Europe de Plouay a dû composer avec des ennuis techniques. A un moment donné, l’une de ses roues s’est, en effet, dégonflée. Et il a également connu des problèmes avec sa radio.

Chez les dames, la favorite Marlen Reusser a fêté son troisième titre de rang dans l’exercice, son quatrième au total. La médaillée d’argent des Mondiaux d’Imola a laissé sa dauphine, Melanie Maurer à une bonne minute et demie. Le bronze est revenu à Fabienne Buri. « Le circuit demandait beaucoup d’engagement et j’aime ça. Physiquement, ce n’était pas simple parce que j’ai reçu la deuxième injection antiCovid et je ne me sentais pas encore à 100% », relevait la Bernoise de 29 ans.

Les Championnats de Suisse de la course en ligne auront lieu dimanche à Knutwil près de Sursee

Cet article a été publié automatiquement. Source : ats

Continuer la lecture

Suisse

Premier jour de chaleur généralisée de l’année en Suisse

Publié

le

Un jour de forte chaleur est un jour où la température dépasse 30 degrés. (© KEYSTONE/APA/APA/BARBARA GINDL)

La Suisse a enregistré mercredi son premier jour de chaleur officiel de l’année dans plusieurs villes. A Genève, par exemple, le mercure a atteint 31,6 degrés.

A Viège (VS), Bâle et Granges (SO), les températures ont également dépassé les 30 degrés, à savoir 31,5 degrés à Viège, 31,1 degrés à Bâle et 30,2 degrés à Granges, selon SRF Meteo. Un jour de chaleur officielle est un jour où la température dépasse 30 degrés. Selon une carte du site Internet de Meteosuisse, Lucerne (30,3), Delémont (30,6) et Coire (30,2) ont également enregistré un tel jour.

A Zurich, la chaleur était si élevée (30,2 degrés) qu’elle a mis les bateaux de la Limmat à genoux: l’exploitation a donc été suspendue avec effet immédiat jusqu’à nouvel ordre, ont annoncé mercredi les CFF. La société Zürichsee Schiffahrtsgesellschaft suspend toujours l’exploitation de ces bateaux lorsqu’il fait très chaud pendant plus de deux jours consécutifs.

Le problème vient des toits en verre des navires « Felix », « Regula » et « Turicum », sous lesquels il peut faire jusqu’à 40 degrés. Les navires ne devraient connaître ces problèmes que cette année. À partir de 2023, de nouveaux bateaux climatisés toute l’année et dotés d’une propulsion électrique seront en service.

Cet article a été publié automatiquement. Source : ats

Continuer la lecture

Politique

Coronavirus: pas de levée immédiate de la situation particulière

Publié

le

La situation particulière a été déclarée par le Conseil fédéral en février 2020 (image d'illustration). (© KEYSTONE/JEAN-CHRISTOPHE BOTT)

Le Conseil fédéral ne devra pas lever immédiatement la situation particulière. Lors d’une session extraordinaire mercredi, le Conseil national a rejeté par 127 voix contre 54 une motion en ce sens de l’UDC.

La Suisse vit depuis la fin février 2020 en état de situation particulière, voire de situation extraordinaire, a rappelé Thomas Aeschi (UDC/ZG). Cette situation accorde des compétences extraordinaires au Conseil fédéral: il peut notamment ordonner le port du masque dans les trains ou fixer le nombre de convives maximum dans les espaces intérieurs des restaurants.

La situation a changé ces derniers mois: le nombre des nouvelles infections a fortement reculé, la vaccination progresse et le système sanitaire ne risque plus d’être submergé. Il est temps de revenir à l’état normal et de « rétablir la séparation des pouvoirs », pour que le Parlement puisse à nouveau jouer son rôle dans l’élaboration des règles prévalant en Suisse, a insisté M. Aeschi.

Sortie de crise « ordonnée »

Soulignant lui aussi l’évolution favorable sur le plan sanitaire, Alain Berset a appelé les députés à rejeter la motion. « Nous voulons sortir de manière ordonnée et rapide » de la crise, a-t-il affirmé. Pour cela, il est nécessaire d’avoir des règles uniformes sur le plan national – et non 26 règles différant selon les cantons.

Le ministre de la santé a rappelé que quatre pas d’ouverture ont déjà été mis en oeuvre depuis l’hiver et qu’un cinquième a été mis en consultation vendredi dernier.

Depuis le dépôt de la motion, le Conseil fédéral a surtout présenté le modèle « des trois phases » qui présente les ouvertures possibles en fonction de l’avancement de la vaccination. Accepter la motion reviendrait à remettre en cause ce modèle. Cela provoquerait une grande insécurité, notamment pour les organisateurs de manifestations prévues cet été, a-t-il plaidé.

Le Conseil des Etats consacrera lui aussi jeudi une session extraordinaire à ce sujet, avec une motion au contenu identique.

Cet article a été publié automatiquement. Source : ats

Continuer la lecture

Economie

Le Conseil fédéral doit veiller à réduire le transport individuel motorisé

Publié

le

Les objectifs climatiques dans le secteur des transports ne peuvent être atteints que si les émissions du trafic automobile sont réduites. (© KEYSTONE/GAETAN BALLY)

Le Conseil fédéral doit veiller à réduire la part du transport individuel motorisé et renoncer à l’extension du réseau routier. Cela pour que la Suisse respecte ses engagements de réduction des émissions de CO2, dont les transports sont responsables pour un tiers.

Le réseau national contre l’expansion des autoroutes, dont fait notamment partie actif-trafiC, a exprimé ces demandes dans une lettre ouverte au Conseil fédéral remise mercredi après-midi sur la Place fédérale.

Les objectifs climatiques dans le secteur des transports ne peuvent pas être atteints par la seule électrification, soulignent les signataires. Ils ne peuvent l’être que si les émissions du trafic automobile sont réduites. Or l’extension prévue des autoroutes ainsi que « l’élimination des goulets d’étranglement » sont diamétralement opposées à cet objectif.

En effet, plus les déplacements en voiture sont rendus aisés et confortables, plus nombreuses seront les personnes enclines à y recourir.

Cet article a été publié automatiquement. Source : ats

Continuer la lecture