Rejoignez-nous

Actualité

Le destin de Pierre Maudet passera bien par une assemblée du PLR

Publié

,

le

Pierre Maudet est empêtré dans l'affaire d'Abu Dhabi et ses dérivés depuis six mois.

Pierre Maudet a gagné une première manche dans le bras de fer qui l’oppose à la présidence du PLR genevois. Au travers de plusieurs de ses soutiens, le conseiller d’Etat a réussi à mobiliser plus d’une centaine de membres pour convoquer une assemblée générale extraordinaire, a-t-on appris. Celle-ci, qui pourrait avoir lieu le 6 décembre ou même avant, devra dire si elle maintient ou non sa confiance au magistrat mis en prévention pour acceptation d’un avantage pour son voyage luxueux à Abu Dhabi, en novembre 2015.

Il suffisait à Pierre Maudet de récolter 50 signatures pour convoquer une telle assemblée alors que la présidence doit statuer vendredi matin sur son sort. Au final, il en aura rassemblé le double. Entre les membres pressés d’afficher leur soutien à leur magistrat et ceux voulant régler la situation une bonne fois pour toute, la récolte s’est faite relativement aisément, selon différentes sources.

Signatures à remettre chez Pierre Maudet

Bien que certains auteurs de la démarche s’en défendent, il s’agit bien d’une initiative émanant de Pierre Maudet et de ses plus fidèles soutiens, à l’instar du délégué PLR Christian Python. Ce dernier n’a d’ailleurs pas souhaité répondre à nos questions. La belle-mère du conseiller d’Etat, conseillère municipale PLR à Chêne-Bougeries, a elle-même œuvré pour mettre sur pied cette assemblée.

« Il s’agit de convoquer une assemblée générale extraordinaire pour que Pierre Maudet puisse rester et ne soit surtout pas obligé de démissionner à cause de la direction du parti », résume-t-elle dans un mail en notre possession daté de ce mercredi. Elle appelle les personnes intéressées à remettre « matériellement » le document à diverses adresses, dont la sienne et celle du couple Maudet.

Crise institutionnelle à venir?

Cette assemblée générale extraordinaire pourrait accoucher d’une crise institutionnelle sans précédent au sein du parti libéral-radical genevois. Si Pierre Maudet devait remporter le suffrage des membres au terme de cette séance, il se dit que la présidence pourrait remettre sa démission en bloc. En clair, il s’agira de choisir son camp.

@raphaelleroy

 

1 commentaire

1 commentaire

  1. Zermatten

    22 novembre 2018 à 20 h 30 min

    il se pourrait, il se dirait… mon dieu…. Singulière façon de faire de l’information. L’usage du conditionnel et paraphraser des potins sont devenus un must dans la pratique journalistique…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Actualité

Les départements de la culture et des constructions visés par un audit

Publié

le

Le BGE avait déjà eu son propre audit, entraînant le départ de son directeur.

En Ville de Genève, les départements de Sami Kanaan et Rémy Pagani vont être passés au crible. C’est ce qu’a décidé hier le conseil municipal par 38 oui contre 23 non. Les refus émanant des rangs de l’UDC et les Socialistes.

Pour rappel, en mars 2018, Patricia Richard, conseillère municipale PLR et des deux indépendants Pierre Gauthier, Stéphane Guex-Pierre avaient formulé cette demande d’audit soupçonnant une «gestion dysfonctionnelle des ressources humaines dans le département municipal de la culture et du sport».

La demande avait ensuite été élargie au département des constructions, dirigé par Rémy Pagani.

En plénière, le magistrat socialiste, Sami Kanaan a expliqué qu’il n’avait rien contre un audit mais qu’il déplorait les méthodes de la commission des finances, les qualifiant de « gesticulations politiques ». Le PLR Simon Brandt, membre de cette commission et candidat au conseil administratif en 2020 répond:

Simon Brandt Chef de groupe PLR et candidat au Conseil administratif

Rappelons que Sami Kanaan est le seul membre de l’exécutif actuel à se représenter pour les municipales de 2020.

L’audit concernera donc aussi le département des constructions, dirigé par Rémy Pagani. Notamment suite à la lettre d’un corbeau adressée aux chefs de groupe. Comment Rémy Pagani voit ce futur audit?

Rémy Pagani Conseiller administratif

Le Municipal a voté un crédit de 100 000 francs pour financer ces audits.

@marie_prieur

Continuer la lecture

Le Club Sport

A 17 ans, Paloma Mello nagera au Mondial sénior de natation artistique

Publié

le

Paloma Mello lors de la manche 2 des Worlds Series à Alexandropoulos [Photo Delphine Berenguer]

Elle a 17 ans et représente son club de natation artistique (nom remplaçant natation synchronisée depuis 2017) des Dauphins Synchro de Vernier depuis ses 6 ans. Paloma Mello a cette année franchi un cap avec une première participation au Championnat suisse élite qui se sont tenus le week-end du 13 au 14 avril dernier, le tout avec un certain succès puisqu’elle a remporté la médaille de bronze en solo tech (seule dans le bassin avec des figures imposées). Une médaille de bronze accompagnée d’une médaille d’or par équipe chez les juniores.

Deux semaines auparavant, Paloma Mello participait à la deuxième manche des World Series en Grèce, un mois d’avril chargé. Radio Lac a été à la rencontre de la jeune nageuse verniolane et de celle qui l’entraîne depuis 7 ans Delphine Berenguer.

Paloma Mello & Delphine Berenguer Dauphins Synchro Vernier

Sébastien Telley

Continuer la lecture

Actualité

Première réunion du nouveau comité de pilotage pour la patinoire

Publié

le

La fin du GSHC aux Vernets se rapproche lentement mais surement

Le projet de nouvelle patinoire a connu une petite avancée la semaine dernière avec une réunion du Comité de pilotage (CoPil) du projet.

Forcé de repartir de zéro suite à la nouvelle répartition des département, le CoPil a émis le préavis de ne se concentrer que sur l’emplacement de Trèfle-Blanc. En résumé, sous réserve d’un total renversement de situation venant du Conseil d’Etat, tout autre projet (emplacement de la voirie, parking des Vernets etc.) serait laissé tomber. Les explications du Conseil d’Etat à la tête du Département de la cohésion sociale Thierry Apothéloz.

Thierry Apothéloz Conseiller d'Etat

 

Le dernier projet en date est celui proposé par Olivier Plan, un projet 100% privé. Pour autant, le CoPil n’a pas encore retenu de modèle économique qui sera proposé au gouvernement genevois

Thierry Apothéloz Conseiller d'Etat

 

« Il y aura un appel d’offres »

Cette première réunion du CoPil constitue donc une avancée dans ce dossier tortueux. Une avancée qui permet de formaliser: même si le projet d’Olivier Plan est actuellement le seul publiquement connu, un appel d’offres aura lieu pour cette nouvelle patinoire.

Thierry Apothéloz Conseiller d'Etat

Affaire à suivre…

 

 

Propos recueillis par Marie Prieur

Texte web: Sébastien Telley

Continuer la lecture

Actualité

Le Salon du Livre vous embarque dans son tram littéraire

Publié

le

C’est une nouveauté de l’édition 2019 du Salon du Livre.

Le vendredi 3 mai entre 18h et 19h, un apéritif sera servi dans l’un de ces anciens trams que vous avez probablement déjà vu passer si vous êtes un habitué du centre-ville genevois.

In vino veritas

Des vins de la région et des auteurs exclusivement suisses seront présentés. L’occasion de découvrir de la bonne littérature dans un environnement original. C’est en effet l’un des objectifs du Salon cette année : faire dialogue les lettres avec toutes les autres formes d’art, et sortir de la simple enceinte de Palexpo. Les places sont évidemment limitées, donc il faudra se dépêcher pour profiter de cette belle promenade.

Pour réserver vos places, c’est par ici.

Continuer la lecture

Actualité

Deuxième pique-nique géant pour le climat à Lausanne

Publié

le

Une nouvelle manifestation écologiste a eu lieu ce vendredi à Lausanne. Les militants d’Extinction Rebellion ont bloqué le Grand-Pont cette fois-ci, entre 12h15 et 13h15, pour un pique-nique géant. 350 personnes rassemblées, selon les manifestants, 250 selon la police.

Quoiqu’il en soit, cette deuxième action de la semaine dans la capitale vaudoise a davantage mobilisé que la première, lundi, sur le Pont Chauderon. Une manifestation dans le même esprit que la première : désobéissance oui, mais dans le calme.

Réactions sur le Grand-Pont

Continuer la lecture