Rejoignez-nous

Actualité

La tempête Ciara fait une victime en Suisse

Publié

,

le

Plusieurs régions des cantons d'Uri et de Schwyz sont privées de courant en raison de dégâts au réseau électrique (archives). (©KEYSTONE/SIGI TISCHLER)

La tempête Ciara qui a soufflé lundi sur la Suisse a fait un mort et trois blessés. Les vents de plus de 120 km/h en plaine ont passablement perturbé le trafic ferroviaire, routier et aérien et causé d’importants dégâts matériels.

Un automobiliste de 36 ans a perdu la vie dans un accident de la route aux Montets (FR) dans la Broye. Une forte rafale de vent a vraisemblablement déporté sur la voie opposée la remorque d’un convoi. Elle est entrée en collision avec la voiture de la victime qui arrivait normalement en sens inverse.

Trois autres personnes ont été hospitalisées, selon des rapports de police communiqués dans l’après-midi. A Rickenbach, dans le canton de Lucerne, un homme a été frappé par la porte d’un container métallique poussée par une bourrasque. Deux autres personnes ont été blessées à Adliswil (ZH) en essayant de dégager de la route une tente emportée par le vent.

Arc jurassien et Suisse alémanique

Ciara a atteint la Suisse depuis l’ouest dans la nuit de dimanche à lundi, a indiqué Météosuisse. Les rafales les plus fortes ont été mesurées à 184 km/h au Säntis à la mi-journée. En plaine, des pointes à plus de 120 km/h ont été enregistrées à St-Gall et Schaffhouse. C’est surtout l’Arc jurassien et la Suisse alémanique qui ont été balayés par les vents violents.

Le bassin lémanique et le Valais ont été un peu moins touchés par la tempête, alors que le Tessin a été plutôt épargné. La tempête n’en est pas terminée pour autant. Après une légère accalmie, des vents jusqu’à 180 km/h en montagne et 120 km/h en plaine devraient rependre dès lundi soir jusqu’à mardi matin, a annoncé Météosuisse.

Les polices cantonales de Suisse alémanique ont été submergées d’appels pour divers dommages. A Zoug, un hamac et son armature métallique ont été emportés. A Neuheim (ZG), le toit d’un entrepôt de matériaux a été arraché. A Bauma (ZH), un incendie dans une exploitation agricole s’est propagé à d’autres bâtiments sous l’effet du vent compliquant les opérations des pompiers.

Rien qu’en une matinée, l’assurance immobilière de Bâle-Campagne a reçu pour 800’000 francs d’annonces de dégâts, soit autant que pour la tempête Hervé (ou Petra) en une journée.

Trafic perturbé

La tempête a entraîné des perturbations du trafic ferroviaire. En Suisse romande, c’est surtout dans l’Arc jurassien que plusieurs lignes passant par Le Noirmont (JU), Tavannes (BE), Saignelégier (JU), la Chaux-de-Fonds (NE), Neuchâtel ou encore Porrentruy (JU), ont été touchées, entraînant retards et annulations.

A Moutier (BE), un arbre est tombé dimanche soir sur la cabine de pilotage d’un train sans passagers peu avant son entrée en gare. L’incident n’a pas fait de blessés. Les travaux de remise en état de la ligne de contact dureront jusqu’à mardi, a indiqué Frédéric Revaz, porte-parole des CFF. Un S-Bahn a également heurté lundi matin un tronc à Wald (ZH), près de Rüti.

Bien d’autres lignes ont été interrompues en Suisse alémanique. Un arbre a par exemple bloqué la ligne des Rhätische Bahn (RhB) sur la ligne de l’Albula.

En raison des forts vents sur le Lac Léman, la Compagnie générale de navigation (CGN) a suspendu ses services jusqu’à mardi.

Arbres déracinés

Le trafic routier n’a pas échappé à Ciara. Arbres arrachés, branches tombées, objets emportés par le vent ont obstrué les routes et autoroutes des régions de Zurich, Bâle, Berne et d’Argovie, a indiqué Viasuisse.

Les tunnels routiers du Gothard, de Seelisberg, Flüelen et Mosa, en Suisse centrale, ont été fermés pour des raisons de sécurité vers midi à la suite d’une panne de courant. La plupart ont rouvert vers 13h30, le Gothard vers 14h00, a indiqué Viasuisse.

La panne de courant a également affecté durant environ une heure une partie du canton d’Uri et de Schwyz. Elle a été provoquée par la chute d’un câble d’une ligne à haute tension entre Plattischachen (UR) et Göschenen (UR).

En Suisse romande, la tempête a provoqué la coupure de la ligne entre Riddes (VS) et la frontière italienne, indique Swissgrid. L’ampleur exacte des dommages est encore inconnue. La ligne sera contrôlée par hélicoptère dès que possible.

Trafic aérien touché

Les vents tempétueux ont également eu des incidences sur le trafic aérien. L’aéroport de Zurich a annoncé une soixantaine de départs et autant d’atterrissages annulés pour lundi. A Bâle-Mulhouse, 180 vols ont été supprimés.

A l’aéroport de Genève, une trentaine seulement ont été annulés. L’aéroport s’attend à des perturbations du trafic aérien jusqu’à mardi midi.

Ecoles fermées

En raison de la tempête, plusieurs classes d’école ont fermé lundi en Suisse alémanique, comme à Uster (ZH), Hinwil (ZH), Lachen (SZ) ou Jonschwil (SG). Les polices cantonales de Soleure et Berne notamment ont déconseillé les promenades en forêt. De nombreux domaines skiables du Valais et de Suisse centrale sont restés fermés lundi.

A titre de comparaison, la dernière très forte tempête hivernale Eleanor (ou Burglind), le 3 janvier 2018, a été beaucoup plus forte à l’échelle nationale que Ciara. En montagne, des rafales entre 170 et 200 km/h avaient été mesurées.

Cliquez pour commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Météo

Météo à Genève: pluies très fréquentes

Publié

le

De la pluie tout au long de la journée au programme, l’épisode orageux est derrière nous mais la perturbation reste en place. Il fait actuellement 16°C et on attend seulement 19 pour les maximales. 

Demain: Encore très nuageux, le ciel sera dans l’ensemble sec avec quelques averses isolées. 10°C prévus en matinée et 15 pour l’après-midi.

Samedi: A nouveau très couvert et pluvieux, les températures de l’après-midi seront de 17°C au maximum.

Dimanche: De la pluie toujours, des nuages moins denses en deuxième partie de journée et quelques éclaircies possibles. Il fera 13°C en matinée et 16 au meilleur de la journée.

 Le premier vol en mongolfière

A Annonay (Ardèche, France), près de leur papeterie, les frères Montgolfier réussissent pour la première fois à faire voler un objet fabriqué par l’homme.

Le ballon de toile et de papier, gonflé avec de l’air chaud produit par la combustion d’un mélange de paille et de laine, s’élève à près de 1 000 mètres et parcourt 2 kilomètres en 10 minutes.

Le premier voyage habité en montgolfière aura lieu le 21 novembre 1783 dans le parc du château de la Muette à Paris.

Continuer la lecture

Actualité

Le monde de demain: bientôt un bar à café sans contact ni déchet

Publié

le

Photo: Mia&Noa

Le café du futur, sera à commander en ligne, personnalisable et écologique… 

Benoît Rouchaleau Le monde de demain

Le café a du potentiel : Les suisses sont les 3ème plus grands buveurs de café au monde, selon une récente étude internationale : avec plus de 1000 tasses de café consommées en 2018 par personne. Un marché porteur pour la jeune société genevoise Mia & Noa qui va lancer prochainement des bars à café responsables, nouvelle génération. Le concept est parti d’une frustration de “boire du mauvais café, dans des gobelets en plastiques avec touillettes et crèmes jetables”. Les 2 fondateurs ont alors imaginé une solution innovante : un bar “0 déchet et 0 contact”. Pas anodin aussi en cette période de distanciation. L’idée est simple: vous choisissez et personnalisez votre café via une application sur smartphone, vous y ajoutez les ingrédients que vous souhaitez. Et un QR Code est alors généré. Vous n’avez plus qu’à vous présenter au bar pour y récupérer votre café. Avec une contribution tout de même : vous devez amener votre propre tasse. La co-fondatrice Maren Knif Clerc voit cela comme “un petit effort pour la planète”.

Où en est le projet? 

Il est à bout touchant. Le 1er bar pilote doit ouvrir d’ici 3 semaines environ à la gare de Chêne-Bourg, avec les usagers du Léman Express en ligne de mire. Sur place, 0 contact, donc pas de personnel en boutique, hormis un “Community barista”, un hybride de community manager et barista, qui circulera entre les boutiques et qui sera chargé de contrôler la qualité du café et de vérifier le moulin tous les jours. Côté tarifs, les prix varieront entre 2,90 francs pour un expresso et jusqu’à 8,90 pour un grand macchiato d’un demi litre. Le café lui est d’origine contrôlée et torréfié en Suisse. A terme, d’autres installations sont envisagées à Genève et pourquoi pas longer le lac Léman et même pousser jusqu’à Zurich d’ici 2024. De quoi agrandir la famille de Mia & Noa: pour la petite histoire, ce sont parmi les 2 prénoms les plus populaires en Suisse. Une manière de dire que les fondateurs ont laissé les suisses choisir le nom de leur bar à café.  

Continuer la lecture

Actualité

L’été s’annonce difficile pour les viticulteurs

Publié

le

Le semi-confinement a pesé lourd sur la branche viticole. L’Association suisse de commerce des vins a enregistré une baisse des ventes de 35 %. La fermeture des restaurants y est pour beaucoup. Les viticulteurs, eux, misent sur un changement des habitudes de consommation de leurs clients sur le long terme.

La situation est tendue dans la branche viticole. Selon une enquête menée du 8 au 22 mai, 65 % des entreprises interrogées se plaignent de la dégradation de leur situation économique. Au niveau des pertes de revenus, elles varient, allant de quelques pourcents à plus de 90 % pour certains. Une tendance qui se confirme à Genève. Les pertes varient également d’une entreprise à l’autre, en fonction de son positionnement. Les précisions de Jérôme Leupin, directeur de la Cave de Genève.

Jérôme Leupin Directeur de la Cave de Genève

Malgré le déconfinement et la reprise des activités, l’été s’annonce difficile. Les restaurants ont certes rouvert, mais ils ne tournent pas à plein régime. Et en plus des grands événements, ce sont également de plus petits rassemblements qui ont été annulés ces dernières semaines. Jérôme Leupin.

Jérôme Leupin Directeur de la Cave de Genève

Des mois difficiles à venir

Pour survivre, les viticulteurs vont devoir être inventifs. Les mois qui viennent s’annoncent rudes, même si le secteur a bénéficié des mesures d’aide de la Confédération.

Jérôme Leupin Directeur de la Cave de Genève

Sur le long terme, le comportement des consommateurs va avoir un impact. Durant le semi-confinement, de nombreuses personnes ont privilégié les produits locaux. A présent, ces habitudes doivent s’inscrire dans la durée pour permettre aux viticulteurs de survivre. Jérôme Leupin.

Jérôme Leupin Directeur de la Cave de Genève

Continuer la lecture

Actualité

Les installations sportives de la Ville de Genève vont rouvrir

Publié

le

KEYSTONE/MARTIAL TREZZINI

La Ville de Genève annonce mercredi la réouverture de ses installations sportives lundi prochain. Celles-ci avaient été fermées au public à cause de l’épidémie de Covid-19. Cette mesure s’accompagne de consignes de protection strictes. Chacun sera tenu de respecter les normes sanitaires en vigueur, souligne la municipalité.

Les installations concernées sont le Centre sportif du Bout-du-Monde, du Centre sportif du Bois-des-Frères, du Centre sportif de Vessy, du Centre sportif de la Queue-d’Arve, du Stade de Varembé, du Stade de Richemont, du Stade de Belle-Idée, du Stade du Bois-de-la-Bâtie et du Stade de Frontenex.

Les horaires d’ouverture des installations sont ceux d’avant la pandémie de Covid-19. Les casiers, les locaux de matériel et les toilettes seront accessibles. En revanche, l’utilisation des vestiaires et des douches restera interdite jusqu’à nouvel avis, fait savoir la Ville de Genève.

Continuer la lecture

Actualité

Genève lance une campagne pour continuer à vivre avec le virus

Publié

le

KEYSTONE/Salvatore Di Nolfi

Même si le pic de l’épidémie due au Covid-19 est passé, le virus est toujours présent. Raison pour laquelle le canton de Genève lance une campagne de sensibilisation pour rappeler les gestes protecteurs qui vont permettre de vivre avec le coronavirus ces prochains mois.

« Plutôt que d’applaudir chaque soir, la meilleure manière de rendre hommage aux équipes soignantes est de faire en sorte qu’on ne retombe pas dans une situation de crise aiguë », a déclaré mercredi devant les médias le conseiller d’Etat Mauro Poggia, en charge de la Santé. Le virus étant toujours là, la vigilance reste de mise.

La campagne CO-VIVRE ENSEMBLE, déclinée sous la forme d’un site Internet spécifique et sur les réseaux sociaux, vise à souligner l’importance de certains gestes, comme le lavage des mains et le fait d’éternuer dans son coude. « Ces mesures ont été efficaces, elles ont permis d’atténuer la courbe des infections », rappelle le magistrat.

Avec la levée du semi-confinement et les beaux jours, beaucoup de concitoyens ont eu tendance à les oublier, note M. Poggia. Le maintien d’une distance de deux mètres entre les personnes qui ne vivent pas sous le même toit est toujours d’actualité. Le magistrat imagine qu’un linge de plage de quatre mètres carrés pourrait être lancé pour garantir, de manière positive, le respect de cette mesure.

Continuer la lecture