Rejoignez-nous

Actualité

« J’ai caché une partie de la vérité »

Publié

,

le

Pierre Maudet s’est livré mercredi soir sur Léman bleu à un véritable exercice de contrition. Alors que le Conseil d’Etat genevois lui avait retiré plus tôt dans la journée une partie de ses prérogatives, le président du gouvernement a voulu s’expliquer publiquement. Un exercice auquel il s’était déjà prêté en mai dernier dans la presse.

« J’ai caché une partie de la vérité », a d’emblée avoué le libéral-radical. L’homme, le regard sombre et la voix grave, a indiqué vouloir « parler aux Genevoises et aux Genevois ». Il a d’ailleurs publié mercredi soir une lettre ouverte à leur intention. https://pierremaudet.ch/uploads/Lettre_Ouverte_de_Pierre_Maudet.pdf

Mail produit au Conseil d’Etat

Sur le plateau de la télé locale, Pierre Maudet a expliqué avoir voulu protéger sa famille dès les premières questions posées sur son voyage à Abu Dhabi, en novembre 2015. « J’ai eu peur d’emmener ma famille dans une polémique publique, argue-t-il. Je suis alors rentré dans une spirale néfaste. J’ai admis tout cela à mes collègues gouvernementaux ce matin. Je présente mes excuses. »

Le président du Conseil d’Etat genevois n’est pas revenu sur les détails de son voyage. Il a simplement indiqué avoir « envisagé un voyage familial » à Abu Dhabi lors du Grand Prix de formule 1. Très vite, explique-t-il, s’est greffée une composante officielle au voyage. « J’ai alors accepté le principe d’une invitation officielle », assure-t-il. En septembre 2015, Pierre Maudet dit avoir appris que le séjour serait offert. « J’ai alors éprouvé une certaine gêne, jure-t-il. J’ai fait le choix de maintenir ce voyage. Ce qui fut ma première erreur. » Il réaffirme cependant le caractère privé du séjour. Quant au mail effacé à François Longchamp, envoyé le 11 septembre 2015, il déclare l’avoir produit ce mercredi matin au Conseil d’Etat. « J’y indiquais que le voyage se ferait à mes frais, qu’il y aurait une dimension officielle mais que le séjour était essentiellement privé », dit-il.

« Je suis un homme de pouvoir, pas d’argent, a enchaîné l’édile. J’ai totalement sous-estimé cette histoire. Je me suis enfermé dans une logique privée. J’ai été aveuglé. C’est extrêmement grave. » Avant de souffler: « Je ne prétends pas être infaillible. »

Pas question de « déclarer forfait »

Qu’en tire-t-il comme conséquences? En tout cas pas de démissionner. « Ma capacité à gouverner est intacte, a-t-il indiqué. Il n’est pas question de déclarer forfait maintenant. J’ai envie de me battre. Nous verrons maintenant si mon capital politique, si mon crédit est entamé. » Et d’en appeler au peuple. « J’ai une énergie folle! », s’est-il exclamé. « Le Conseil d’Etat m’a autorisé un pas de recul ce matin, c’est la démonstration que le gouvernement fonctionne », estime-t-il. Pierre Maudet a toutefois concédé que ce « climat de soupçon permanent » était « extraordinairement nuisible pour le canton ».

Sport

Football: Servette à la hauteur de l’événement

Publié

le

Les néo-promus ont tenu en échec les Young Boys, champions en titre (1-1) dimanche. De retour en Super League après six ans d’absence, ils ont réalise une performance digne d’éloge. Seules les dix premières minutes très difficiles pour les visiteurs.

A voir la maîtrise affichée lors de ce match de reprise face aux « jaunes et noirs » de la capitale fédérale, Servette ne devrait sûrement pas faire de la figuration cette saison. Certes, une hirondelle ne fait pas le printemps et un bon résultat, même face aux doubles champions de Suisse en titre, ne fait pas une saison. Mais dimanche, les Grenats se sont montrés à la hauteur de l’événement et surtout des attentes placées en eux. Malgré un premier quart d’heure très hésitant. Auteur de l’égalisation, Sébastien Wütrich nous explique pourquoi les Servettiens ont éprouvé autant de peine à entrer dans la partie…

Sébastien Wütrich Meneur de jeu du Servette FC

 

 

 

Pour le président Didier Fischer, l’ouverture du score a peut-être libéré les visiteurs.

Didier Fischer Président du Servette FC

 

 

Ce qui a le plus surpris l’entraîneur valaisan de Servette, c’est la prestation du compartiment défensif!

Alain Geiger Entraîneur du Servette FC

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Continuer la lecture

Sport

Le GSHC se renforce

Publié

le

Genève-Servette a mis la main sur un attaquant d’expérience. Le club genevois a signé pour un an son quatrième étranger, le Canadien Eric Fehr.

Agé de 33 ans, ce centre droitier aux caractéristiques défensives et au puissant gabarit (1m93/94 kg) possède une solide expérience (722 matches de NHL) et une bague de champion remportée en même temps que la Coupe Stanley avec Pittsburgh en 2016. La saison dernière il évoluait à Minnesota où il a inscrit 15 points (7 buts) en 72 parties.

Il portera le numéro 16.

Sources : ATS et Service de presse GSHC

Continuer la lecture

Sport

Alain Geiger: « notre objectif, c’est le maintien! »

Publié

le

Pour l'entraîneur grenat Alain Geiger, Servette doit avant tout viser le maintien cette saison.

Entraîneur du Servette football club, Alain Geiger se garde bien de tout excès d’optimiste à la veille de la reprise du championnat de Super League. Selon lui, son équipe devra lutter pour se faire sa place parmi les dix meilleures formations helvétiques. 

Le championnat de Suisse de Super League reprend ses droits dès vendredi. Le retour de Servette dans l’élite du ballon helvétique constitue sans nul doute le fait marquant de ce nouvel exercice. Les attentes sont grandes à la veille du premier rendez-vous dimanche (16h) à Berne contre les Young Boys. Pour le capitaine Anthony Sauthier, il s’agit ni plus, ni moins que d’un match-événement, synonyme de moments intenses à vivre…

Anthony Sauthier Capitaine du Servette FC

 

Affronter d’entrée de jeu les champions en titre reste un sacré défi pour les néo-promus grenats. On peut toutefois se demander si c’est un avantage ou un inconvénient d’affronter les « jaunes et noirs » (qui ont perdu le défenseur genevois Kevin M’Babu et le demi Djibril Sow notamment à l’intersaison) de la capitale fédérale si tôt dans la saison…

Anthony Sauthier Capitaine du Servette FC

 

Quoi qu’il en soit, les Servettiens pourront compter sur quatre renforts de poids. De quoi rendre bon nombre de supporters optimistes. Mais l’entraîneur Alain Geiger se charge de tempérer leurs ardeurs.

Alain Geiger Entraîneur du Servette FC

 

Reste à savoir si Servette devra renoncer partiellement au moins à son style de jeu offensif de la saison dernière.

Alain Geiger Entraîneur du Servette FC

 

Sur le plan tactique, le travail a commencé sur le terrain dès le début de la préparation ou presque. Les Servettiens ont travaillé plusieurs systèmes à l’entraînement.

Anthony Sauthier Capitaine du Servette FC

 

 

 

 

 

Continuer la lecture

Actualité

Record de la traversée de l’Atlantique nord battu par Alan Roura

Publié

le

Un beau record pour Alan Roura et La Fabrique (©KEYSTONE/JEAN-CHRISTOPHE BOTT)

Champagne pour Alan Roura! Le navigateur genevois a battu le record de la traversée de l’Atlantique nord.

Alan Roura a atteint son but: il a battu le record de la traversée de l’Atlantique nord en solitaire sur monocoque. Son bateau La Fabrique a franchi la ligne d’arrivée symbolique au cap Lizard, au large des Cornouailles, après 7 jours 14 heures et 55 minutes de navigation.

Roura aura donc été en mer durant un peu moins de huit jours. L’ancien record était détenu depuis 2013 par le Français Marc Guillemot en de 8 jours, 5 heures, 20 minutes et 20 secondes pour accomplir la traversée de 2800 milles nautiques (5333 km) entre New York et l’arrivée située au point le plus au sud de l’Angleterre.

 

Records de l’Atlantique Nord en solitaire en monocoque 

2019 : Alan Roura (IMOCA La Fabrique) en 7J 16H 55’ 
2013 : Marc Guillemot (IMOCA Safran) en 8J 5H 20′
2012 : Alex Thomson (IMOCA Hugo Boss) en 8J 22H 08′
2002 : Bernard Stamm (IMOCA Bobst Group-Armor Lux / Superbigou) en 10J 11H 55′

Continuer la lecture

Sport

Football: Servette plus solide pour la Super League

Publié

le

Pour son retour dans l’élite du ballon rond helvétique, le club grenat a fait le choix de la qualité plutôt que de la quantité. Quatre renforts importants sont venus enrichir l’effectif, notamment dans le compartiment défensif… 

Renforcer la colonne vertébrale: tel a été la préoccupation des responsables servettiens. Ils sont quatre à avoir intégrer le contingent servettien à l’intersaison; un joueur par ligne. Vincent Sasso, un défenseur central français qui a longtemps joué au Portugal (Belenenses) et en Angleterre. A la fois solide, doué techniquement, il devrait apporter beaucoup de stabilité à l’arrière-garde des grenats. Il nous livre ses impressions après quelques semaines passées à Genève.

Vincent Sasso Défenseur central du Servette FC

 

Ensuite, c’est le Russo-Camerounais Gaël Ondoua qui a rejoint le SFC. Un athlétique demi défensif de 23 ans né à Yaoundé, mais qui a passé toute son enfance à Moscou. L’Allemand Varol Tasar, 1 gaucher très rapide, qui devrait donner du poids au secteur offensif servettien. Et puis, Michael Gonçalves est l’arrière latéral qui manquait à Alain Geiger: il est capable de jouer à droite comme à gauche. Enfin, les recruteurs grenat sont toujours à la recherche d’un attaquant.

Continuer la lecture