Rejoignez-nous

Genève

Résumé des votations cantonales genevoises

Publié

,

le

L'initiative "Zéro pertes!" passe la rampe de justesse mais reste sans effet

A Genève, l'initiative zéro pertes a passé de justesse avec 70 voix supplémentaires en faveur du oui. Selon le Conseil d'Etat cette victoire ne change rien à la situation actuelle puisque l'initiative n'a pas d'effet rétroactif. Elle s'appliquera dans le cas d'une prochaine réforme fédérale de la fiscalité. Pour rappel, la gauche avait lancé ce texte lors du premier projet de réforme de la fiscalité des entreprises RIE III. Depuis le peuple a accepté RFFA, la deuxième réforme. La Conseillère d'Etat chargée des finances, Nathalie Fontanet répond à Judith Monfrini.

Nathalie Fontanet Conseillère d'Etat chargée des finances

Le taux de participation a atteint 54,16%. Une participation exceptionnelle comme le rappelle la Chancelière, Michèle Righetti au micro de Judith Monfrini

Michèle RighettiChancelière genevoise

"Oui" à la garantie du financement de l'IMAD

Les Genevois soutiennent le financement de l'Institution de maintien, d'aide et de soins à domicile (IMAD). Ils ont accepté dimanche par 72,76% de "oui" de subventionner les pertes d'exploitation. Le taux de participation s'est élevé à 54,16%. La garantie de couverture de déficit de l'établissement de droit public autonome sera donc inscrite dans la constitution cantonale. Cette modification de la charte fondamentale, acceptée par le Grand Conseil sur proposition du MCG et soutenue par la gauche, était obligatoirement soumise au souverain.

A l'instar des Hôpitaux universitaires de Genève, l'IMAD est soumise à une obligation de prise en charge. Le nouvel article constitutionnel prévoit que tout déficit d'exploitation est couvert par une subvention portée chaque année au budget de l'Etat de Genève. La droite était opposée à cette couverture automatique, déplorant la perte de contrôle parlementaire qu'elle engendre. De son côté, le Conseil d'Etat n'a pas émis de recommandation de vote, s'en remettant à la décision du Grand Conseil.

Les Genevois pour une présidence tournante du Conseil d'Etat

Les Genevois font disparaître la présidence unique du Conseil d'Etat moins de deux législatures après son introduction dans la constitution de 2013. Ils ont accepté dimanche par 87,87% de "oui" de revenir au système de tournus annuel. L'exécutif cantonal est à l'origine de cette demande de modification constitutionnelle, adoptée par le Grand Conseil en 2019 et obligatoirement soumise au souverain. Conséquence du plébiscite de dimanche, le Département présidentiel est supprimé, et Antonio Hodgers pourra céder sa place en octobre. Le taux de participation s'est élevé à 54,16%.

Le Vert avait pris la présidence en septembre 2018, à la suite des problèmes judiciaires de Pierre Maudet. Doyen en fonction du collège, le magistrat PLR avait naturellement été désigné président au début de la nouvelle législature. Alors que son prédécesseur François Longchamp s'était limité à cette fonction, Pierre Maudet avait assumé un gros département en plus. Les différentes manières d'incarner une des rares nouveautés de la constitution de 2013 n'ont pas convaincu au bout du lac, alors que le canton de Vaud - où la présidence est unique durant la législature - a vraisemblablement trouvé la bonne formule. Si le PS a laissé la liberté de vote, tous les autres partis ont soutenu le retour à une présidence annuelle. Seuls d'anciens membres de l'Assemblée constituante s'y opposaient.

Anne Emery-Torracinta sera la prochaine Présidente. Elle prendra ses fonctions dès la fin du délai référendaire des votations, soit le 17 octobre. Serge Dal Busco va lui succéder le 1er juin 2021 puis Mauro Poggia pour la dernière année de la législature.

Cliquez pour commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Actualité

Goudron phonoabsorbant : des travaux mais moins de bruit Quai Gustave-Ador

Publié

le

A Genève, un revêtement phonoabsorbant va être posé au quai Gustave-Ador, le long de la plage des Eaux-Vives du 11 au 21 avril. Il permettra de réduire le bruit du trafic motorisé (illustration). (© KEYSTONE/SALVATORE DI NOLFI)

A Genève, un revêtement phonoabsorbant va être posé au quai Gustave-Ador, le long de la plage des Eaux-Vives du 11 au 21 avril. Benjamin Smadja et Elsa Duperray vous donnent les détails des travaux... et des bénéfices !

Le tronçon entre la place des Marronniers et celle du Traînant est la dernière portion du quai sur le territoire municipal où un revêtement phonoabsorbant n'a pas encore été mis en place, a indiqué jeudi la Ville de Genève. La mesure va permettre de diminuer le bruit routier sur les voies de circulation qui font partie du U lacustre et qui longent une promenade très fréquentée.

Le trafic sera réduit sur une voie dans chaque direction pendant la durée du chantier qui est calée sur les deux semaines des vacances scolaires de Pâques. Les travaux s'effectueront de manière continue, jour et nuit, du mardi 11 au jeudi 13 et du lundi 17 au mercredi 19 avril. Les autres jours de la semaine seront gardés en réserve.

Des déviations seront mises en place en cas d'afflux important de véhicules, précise la Ville de Genève, qui recommande de privilégier d'autres itinéraires. Les travaux seront reportés à plus tard si les conditions météorologiques sont mauvaises.

Avec ats

Continuer la lecture

Genève

Le post-partum discuté sans tabou

Publié

le

KEYSTONE/GAETAN BALLY

Parler du post-partum sans langue de bois: voilà l’objectif de l'événement, organisé par Hashtagviedeparents, et qui se tient ce samedi à Genève. Discussion, table ronde, speed-dating, le but est de fournir des astuces pratiques et des ressources concrètes aux parents pour se préparer et vivre au mieux cette période.

Lorsque l'on vient d'accoucher, de donner la vie à un enfant on ne peut que se sentir bien, heureuse, épanouie. Voilà ce qu'on entend le plus souvent alors que, parfois, la réalité est toute autre : épuisement, stress, anxiété font plus souvent partie de notre quotidien. Le tabou sur le post-partum s'effrite doucement, mais il reste beaucoup à faire pour accompagner les parents. Et c'est justement le but de cet évènement, qui se tient ce samedi: déculpabiliser, libérer la parole, favoriser le partage et faciliter l'accès aux vraies informations. Des professionnels seront présents lors de la discussion, notamment une psychologue en périnatalité, une sage-femme au HUG ainsi qu'un spécialiste en sommeil.

La discussion s'adresse tant aux futurs parents qu'aux parents qui sont en plein post partum et vise bien sûr les mamans mais aussi les papas. Gaëtan Blaser Suarez doula homme et coach périnatal sera d'ailleurs aussi présent. Le ou la doula apporte un soutien émotionnel, affectif et pratique, mais non médical, à une femme enceinte, avant et après l’accouchement. Gaëtan Blaser Suarez propose, lui, des cycles d’ateliers Papa Doula pour tous les futurs pères.

Gaëtan Blaser SuarezDoula et coach périnatal

Gaëtan Blaser Suarez a lancé ces ateliers suite à son expérience personnelle où lui-même a fait face à quelques difficultés à l'arrivée de son premier enfant.

Gaëtan Blaser SuarezDoula et coach périnatal

Selon Gaëtan Blaser Suarez, beaucoup de papas veulent s’impliquer dans la préparation de la naissance mais ont du mal à trouver leur place.

Gaëtan Blaser SuarezDoula et coach périnatal

hashstagviedeparents la parentalité sans tabous c’est donc ce samedi de 10h à 15h Route des Jeunes 59 à Carouge. Plus d'informations ici.

Continuer la lecture

Genève

Un nouveau Spot Photo sur la Rotonde du Mont-Blanc

Publié

le

Spot Photo de Genève

La Fondation Genève Tourisme et la Ville ont inauguré ce jeudi le dernier né des « Photo Spot » du Grand Tour de Suisse. Il s'agit d'un cadre photo qui offre un point de vue dégagé sur le Jet d’Eau et le Mont-Blanc.

Avis aux amateurs de photos, Genève compte un nouveau  spot aux couleurs du "Grand Tour de Suisse". Après Gstaad, le lac des Quatre-Cantons, Lucerne ou le Cervin, le désormais célèbre cadre rouge a aussi été installé sur la Rotonde du Mont-Blanc.

« En symbole fort, le Photo Spot est placé en face du Jet d’Eau et du Mont-Blanc, là où Roger Federer avait sifflé le coup d’envoi de la Laver Cup en 2017. Tous nos hôtes pourront désormais se photographier devant le Jet d’eau et le Mont-Blanc dans un cadre aux couleurs de la Suisse". Adrien Genier, directeur général de Genève Tourisme.

Lancé en 2015 à l’initiative de Suisse Tourisme, le Grand Tour de Suisse est un itinéraire routier de plus de 1’600 km à travers la Suisse.

 

 

Continuer la lecture

Genève

Les comptes 2022 de l'Etat de Genève affichent un excédent record

Publié

le

Les comptes de l'Etat de Genève sont à nouveau bénéficiaires. L'exercice 2022 boucle sur un excédent de revenus record de 727 millions de francs, a annoncé jeudi la grande argentière Nathalie Fontanet (archives). (© KEYSTONE/SALVATORE DI NOLFI)

Les comptes 2022 de l'Etat de Genève bouclent sur un bénéfice de 727 millions grâce à des revenus fiscaux exceptionnels. Le gouvernement a décidé d'affecter une partie de l'excédent record à l'amortissement de la recapitalisation de la caisse de pension de l'Etat.

Les comptes 2022 de l’état de Genève affichent un bénéfice record de 727 millions de francs. Un excédent qui contraste avec la perte attendue de 93 millions. L’excédent aurait été encore plus important - de 1,3 milliard - si l’Etat n’avait pas amorti la dette due à la recapitalisation de ses caisses de pension, la CPEG et la caisse de la police.

Un résultat exceptionnel qui s’explique par des recettes fiscales extraordinaires provenant des secteurs du commerce international, de l’horlogerie et de la finance mais aussi des personnes physiques pour 1,7 milliard. La réforme RFFA a également pesé dans la balance, avec des entreprises qui payaient auparavant entre 9 et 11% d’impôts sur leurs bénéfices et qui paient aujourd’hui 13,99%.

C’est la deuxième année que les comptes sont excédentaires. L’Etat n’est-il pas trop prudent? Ecoutez la réponse de la grande argentière Nathalie Fontanet.

Nathalie FontanetConseillère d'Etat chargée des ressources humaines et des finances

Ce résultat positif a permis de réduire la dette de 900 millions qui revient au niveau de celui de 2003. Elle s'établit à 11,5 milliards à fin 2022, un niveau équivalant à celui de 2003. "C'est une bonne nouvelle", selon Nathalie Fontanet, mais Genève reste toujours le canton avec la dette la plus élevée de Suisse.

Commerce international

Le commerce international  comprend les multinationales de notre canton, y compris les sociétés de négoces de matières premières qui ont bénéficié de la hausse des coûts dû à la guerre en Ukraine. Genève ne profiterait-elle pas de la crise? Aucunement, selon Nathalie Fontanet.

Nathalie FontanetConseillère d'Etat chargée des ressources humaines et des finances

Mme Fontanet a souligné le poids des entreprises actives dans le commerce international pour les finances cantonales. La conseillère d'Etat a toutefois mis en garde contre la dépendance du canton à un très petit nombre de contribuables. "Il convient d'être très prudent par rapport à cette dépendance", a-t-elle relevé. La pyramide fiscale est affectée, ces contribuables représentaient le 20%. Aujourd'hui ils pèsent pour 50% dans la balance.

Syndicats mécontents

De son côté, le Cartel intersyndical exige que les mécanismes salariaux soient appliqués d’office chaque année. Et que les budgets soient à la hauteur des besoins. Geneviève Preti, présidente du Cartel.

Geneviève PretiPrésidente du Cartel Intersyndical

Le gouvernement a opté pour un amortissement de 606 millions à la réserve budgétaire liée à la recapitalisation de la caisse de prévoyance de l'Etat (CPEG). Cette mesure permet de diminuer les coûts de fonctionnement de l'Etat de 16 millions par an pour les 37 prochaines années, a relevé le Conseil d'Etat.

Nathalie FontanetConseillère d'Etat chargée des ressources humaines et des finances

Pour le Cartel intersyndical, le Conseil d’Etat aurait pu indexer les rentes pour les fonctionnaires au lieu d’amortir la dette de la réserve budgétaire liée à la recapitalisation de la CPEG.

Dans ce contexte comptable favorable, le gouvernement a pu se poser la question de l'affectation du bonus de 727 millions. Il a annoncé vouloir alimenter la réserve conjoncturelle à hauteur de 190 millions pour faire face à d'éventuelles nouvelles crises. Cette décision dépend toutefois du Grand Conseil.

Judith Monfrini avec ATS

Continuer la lecture

Genève

Sécurité des cyclistes et traçage des vélos s'invitent aux débats du municipal

Publié

le

(© KEYSTONE/SALVATORE DI NOLFI)

Mercredi soir, les vélos étaient à l'honneur au Conseil Municipal. Ce dernier a accepté une motion pour sécuriser les carrefours pour les cyclistes et un texte pour mieux tracer et identifier les cycles afin d'éviter les vols. 

Le vélo a occupé les débats du Conseil municipal ce mercredi soir. Les élus genevois ont accepté une motion pour sécuriser les carrefours de la ville de Genève pour les cycles.

Selon les dépositaires de la motion, en dépit des progrès en matière d'aménagements cyclables, les carrefours restent les point faibles du réseau cyclable. Trop souvent les cyclistes seraient exposés à une interruption de leur piste cyclable, à des changements de voie intempestifs parfois au milieu d’un carrefour, à des départs au feu vert au milieu de voitures et poids lourds et à des situations dans lesquelles la sécurité des cyclistes n’est plus garantie.

Le texte  propose plusieurs aménagements pour remédier à la situation. Le détail avec Louise Trottet, conseillère municipale verte et auteure de la motion.

Louise TrottetConseillère municipale verte et auteure de la motion

Parmi les quelques axes qui seraient problématiques: boulevard des Tranchées et avenue de Champel, avenue de l’Amandolier et route de Malagnou, avenue Théodore-Weber et rue du 31-décembre, quai Wilson et quai des Bergues, rond-point de Plainpalais et boulevard Georges-Favon.

Lutter contre le vol de vélos

Le Conseil Municipal s'est également engager à mieux tracer et identifier les vélos, de leurs achats à leur destruction. Le délibératif a accepté à l'unanimité une motion qui demande à la Ville de promouvoir un système de traçage des cycles via un "bicycode". Une manière de lutter contre le vol de vélos. Ecoutez Denis Ruysschaert, conseiller municipal Vert et auteur de la motion.

Denis RuysschaertConseiller municipal vert et auteur de la motion

Plus de 500 vélos par ans abandonnés engorgeraient la voie publique, dont une partie deviendraient des épaves au fil du temps.

Continuer la lecture