Rejoignez-nous

Genève

Genève : ruée sur les auto-tests à l’approche des fêtes

Publié

,

le

Les Genevois se ruent sur les auto-tests en cette période de fin d'année. Les pharmacies de la ville sont souvent en rupture de stock malgré les appels répétés à leur fournisseur. 

Genève fait face à une pénurie d’auto-test. Les officines ne peuvent plus fournir les clients. La demande a grimpé depuis novembre à la pharmacie du Bourg-de-Four comme l’explique le pharmacien responsable, Didier Coche.

Didier CochePharmacien responsable à la pharmacie du Bourg-de-Four

Le pharmacien du Bourg-de-Four en a encore une cinquantaine à vendre en paquet unique. Il n’attend pas de livraison avant le 6 janvier 2022. En novembre les ventes d’auto-test s’élevaient à 300.

Même constat à Plainpalais

A la pharmacie de la Place du Cirque à Plainpalais, le rayon auto-test est carrément vide. Marie-Claude Graifenberg.

Marie-Claude GraifenbergPharmacienne responsable à la pharmacie de la Place du cirque

Selon la Pharmacienne, l’attrait pour l’autotest a débuté voilà trois semaines. En décembre, elle en a vendu plus de 400.

La pharmacie populaire à Rive était également en rupture de stock, elle en attendait dans l'après-midi.

 

Cliquez pour commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Genève

La fête des promotions pourra être organisée plus tôt

Publié

le

Dans le cadre d'un projet-pilote de deux ans, les communes genevoises qui en feront la demande pourront organiser leur fête des écoles une semaine avant le début des vacances d'été (archives). (© KEYSTONE/MARTIAL TREZZINI)

Dans le cadre d'un projet-pilote de deux ans, les communes genevoises qui en feront la demande pourront organiser leur fête des écoles une semaine avant le début des vacances d'été. Actuellement, les promotions peuvent avoir lieu au plus tôt le jeudi de la dernière semaine de l'année scolaire.

Le Conseil d'Etat souhaite examiner la possibilité de laisser plus de flexibilité aux communes quant à la date retenue pour cet événement, a-t-il indiqué mercredi à l'issue de sa séance hebdomadaire. Il a modifié le règlement de l'enseignement primaire pour introduire cette dérogation, qui s'appliquera aux communes qui en feront la demande auprès du Département de l'instruction publique.

L'année scolaire en cours et la prochaine sont concernées par cette disposition. Un bilan sera effectué au terme de ce projet-pilote, afin notamment de s'assurer que les élèves continuent à fréquenter l'école la dernière semaine.

Cet article a été publié automatiquement. Source : ats

Continuer la lecture

Genève

Un appel à témoins lancé après l’incendie du manège de Corsier

Publié

le

©Incendie Secours Genève

La police Genevoise lance un appel à témoins suite à l’incendie d'un hangar à Corsier, dans la nuit de lundi à mardi.

La brigade criminelle recherche des personnes ayant des informations utiles à l'enquête. Elle cherche notamment à identifier un jeune homme qui a alerté plusieurs habitants du village au moment de l’incendie qui a causé la mort de 2 chevaux.

Les témoins peuvent contacter le 022 427 72 40.

Continuer la lecture

Culture

La Lake Parade confirme son retour le 20 juillet 2024

Publié

le

Archives (KEYSTONE/Salvatore Di Nolfi)

Après six ans d'absence et le succès populaire rencontré l'an dernier pour son retour, la Lake Parade poursuit sur sa lancée. La grand'messe électro revient le week-end du 20 juillet 2024. 

L'autorisation de la Ville de Genève vient de tomber: La Lake Parade va faire son retour les samedi 20 et dimanche 21 juillet 2024, sur un format quasi identique à l'édition de l'an dernier, qui avait attiré 150'000 personnes sur deux jours. "On garde la même recette qu'en 2023", confirme Christian Kupferschmid, fondateur et organisateur de la manifestation.

Christian KupferschmidFondateur et organisateur de la Lake Parade

Au menu: le traditionnel défilé de chars sur les quais dès 15H le samedi 20 juillet, avant la Lake Sensation, avec deux scènes principales et quinze scènes mobiles, à partir de 18H. Le concept plus familial, ambiance disco 80's, est reconduit le dimanche 21 juillet, en début d'après-midi. Et il a fallu jongler un peu avec les calendriers des autres manifestations.

Christian KupferschmidFondateur et organisateur de la Lake Parade

 

 

 

Continuer la lecture

Genève

La société genevoise Obseva met fin à ses activités

Publié

le

Obseva met la clef sous la porte. La société genevoise de biopharmacie en difficulté, actuellement au bénéfice d'un sursis concordataire, annonce mercredi cesser ses activités (illustration). (© KEYSTONE/GAETAN BALLY)

Obseva met la clef sous la porte. La société genevoise de biopharmacie en difficulté, actuellement au bénéfice d'un sursis concordataire, annonce mercredi cesser ses activités. L'ensemble des salariés du laboratoire établi à Plan-les-Ouates seront licenciés.

Il existe un "risque substantiel" que les ressources nécessaires à l'établissement des comptes de l'exercice 2023, selon les normes IFRS, fassent défaut, écrit Obseva. Les exigences pour la cotation de l'entreprise à la Bourse suisse pourraient de ce fait ne plus être remplies. SIX, l'exploitant du marché helvétique a été informé.

Le directeur général Fabien de Ladonchamps continuera cependant d'assumer ses fonctions aussi longtemps que nécessaire. Les efforts en vue de la vente du traitement nolasiban se poursuivent. Nolasiban est développé pour améliorer le taux de grossesse clinique et de naissance vivante chez les femmes qui subissent un transfert d'embryon après une fécondation in vitro (FIV).

A la demande d'Obseva, la justice genevoise lui avait accordé fin janvier un sursis concordataire provisoire d'une durée de quatre mois à Obseva. Le moratoire financier, dont le début a été fixé au 29 janvier, apportait une protection au laboratoire face à ses créanciers pour lui permettre d'élaborer un plan d'assainissement ou une proposition de concordat. Avec l'annonce de la cessation des activités, la faillite semble désormais inévitable.

Perte nette

Au premier semestre, le laboratoire avait essuyé une perte nette de 6,8 millions de dollars, à comparer au débours de 44,6 millions un an plus tôt. A fin juin, les liquidités et équivalents se montaient à un peu plus de 3,3 millions de dollars, contre 8,2 millions au bouclement de l'exercice précédent.

L'entreprise avait averti fin septembre que ses réserves financières devraient lui suffire à financer ses activités jusqu'au quatrième trimestre de l'année en cours, soulevant un "doute substantiel" quant à sa capacité de survivre encore un an sous sa forme actuelle.

Obseva avait déjà demandé un sursis concordataire durant l'été 2022, qu'elle avait toutefois retiré. Surendettée, la société avait effectué une restructuration complète et procédé au licenciement de 70% de son effectif. Le laboratoire lutte pour sa survie depuis que l'Agence américaine des médicaments (FDA) a bloqué une demande d'homologation de son plus important candidat en recherche, le linzagolix, pour le traitement des fibromes utérins.

Cet article a été publié automatiquement. Sources : ats / awp

Continuer la lecture

Genève

Parkour Park à Montbrillant: “On n’est pas contre un skatepark mais pas ici”

Publié

le

Les associations Nature Montbrillant et Sauvegarde Genève viennent de déposer une pétition munie de 750 signatures à l'attention du Grand Conseil. Elles s’opposent à la création du skatepark provisoire sur une parcelle située en face du parc des Cropettes, qui doit voir le jour cet été. Projet qui a été porté à l'unanimité par le Conseil municipal de la Ville de Genève. 

“Préservons les îlots de fraîcheur à Genève”: voilà la pétition déposée lundi auprès du Grand Conseil. 750 signatures ont été récoltées par deux associations. Dans leur viseur, le projet de skatepark provisoire qui doit voir le jour cet été à Montbrillant sur une parcelle située en face du parc des Cropettes.
Nature Montbrillant et Sauvegarde Genève dénoncent un projet absurde, répondant à un petit groupe de skaters, et qui va à l’encontre de ce que prônent la Ville et le Canton en matière d’environnement et de biodiversité, estime Alexandra Arbus, présidente de l’association Nature Montbrillant.

Alexandra ArbusPrésidente de l'association Nature Montbrillant

L’idée était née dans la tête des jeunes skateurs en 2019 lors du forum social Grottes-Saint-Gervais sous l'ancienne législature. Les associations précisent qu'elles ne sont pas contre le projet d’un skatepark mais pas ici, explique Jean Hertzschuch, le président de Sauvegarde Genève.

Jean Hertzschuch Président de Sauvegarde Genève

Catherine Morel, habitante du quartier et membre de l’association Nature Montbrillant, craint également des nuisances quotidiennes avec ce skatepark.

Catherine Morel Habitante de Montbrillant

Nature Montbrillant reproche aussi à la Ville de ne pas avoir été entendue sur ce projet. Raison pour laquelle elle se tourne maintenant vers le Canton.

Alexandra ArbusPrésidente de l'association Nature Montbrillant

 

 

Continuer la lecture