Rejoignez-nous

Actualité

Genève : Le grand feu d’artifice estival aura bien lieu!

Publié

,

le

Même en l’absence des Fêtes de Genève, le traditionnel grand feu d’artifice de l’été sera tiré dans la rade le 10 août. Genève Tourisme a trouvé les financements auprès de mécènes et de sponsors. Le spectacle sera entièrement gratuit.

Le spectacle pyromélodique sera « d’une durée et d’une qualité égales à celles des années précédentes », a annoncé jeudi la Fondation Genève Tourisme & Congrès. Comme en 2018, la société Sugyp, basée à Grandson (VD), sera aux commandes. Pendant 45 minutes, 2,5 tonnes de matière active illumineront le ciel et se refléteront dans le lac.

En mars 2018, le souverain a voté pour limiter la durée des Fêtes de Genève à onze jours. Cet élément ainsi que les importantes pertes financières accumulées lors des éditions précédentes et le fait que l’organisation de la manifestation lui a été retirée par son ministre de tutelle, le conseiller d’Etat Pierre Maudet, ont poussé la fondation privée à renoncer à l’événement depuis l’été 2018.

Reste que Genève Tourisme proposera, comme en 2018, un Village suisse et une Grande roue panoramique. Ces attractions seront installées à côté de l’horloge fleurie du 24 mai au 8 septembre.

 

Cliquez pour commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Actualité

Easyjet: immobilisation totale

Publié

le

La compagnie aérienne britannique EasyJet a indiqué qu’elle allait immobiliser l’ensemble de sa flotte pour une durée indéterminée à cause de la pandémie de coronavirus et des nombreux pays européens en confinement.

Elle avait déjà annoncé il y a dix jours qu’elle maintiendrait au sol la majorité de ses avions à cause de la paralysie du trafic mondial.

« Ces derniers jours EasyJet a participé au rapatriement de clients avec 650 vols à ce jour pour ramener chez eux plus de 45’000 clients », le dernier ayant eu lieu dimanche, souligne la compagnie à bas prix dans un communiqué.

« Nous allons continuer à travailler avec les autorités pour mettre en place des vols de sauvetage supplémentaires selon leurs demandes », ajoute-t-elle.

« A ce stade il n’y a aucune certitude sur la date à laquelle les vols commerciaux pourront recommencer », précise Easyjet qui dit continuer à tout faire pour alléger sa structure de coûts afin de faire face à l’impact économique de la pandémie, garder au sol les avions « enlevant un coût important ».

Le transporteur assure disposer de comptes sains et dit avoir trouvé un accord avec les syndicats pour que son personnel de cabine se mette en congés. « L’accord sera effectif à partir du 1er avril pour deux mois et les équipages seront payés 80% de leur salaire moyen grâce au système mis en place par le gouvernement pour maintenir les emplois ».

Le secteur aérien traverse la pire crise de son histoire à cause de la pandémie qui en l’espace de quelques semaines a forcé les compagnies à suspendre la majeure partie, voire tout leur programme de vols.

Le gouvernement de Boris Johnson a pour l’instant indiqué qu’un plan de sauvetage sectoriel n’était pas à l’ordre du jour et que l’Etat britannique ne volerait au secours des compagnies ou aéroports que si « toutes les autres options (étaient) épuisées », et notamment le recours aux aides aux entreprises déjà annoncées.

L’Etat américain, de son côté, envisage de prendre des participations dans les compagnies aériennes en échange d’une aide pour les soutenir face aux effets de la pandémie de coronavirus, ont affirmé dimanche deux hauts responsables de l’administration Trump.

Continuer la lecture

Actualité

Gelées et neige fraîche en Suisse

Publié

le

La dernière semaine de mars a ramené l’hiver dans une large part de la Suisse lundi. La neige est tombée même jusqu’en Plaine dans de nombreuses régions. Les nuits à venir s’annoncent glaciales.

La bise souffle sur le pays et peut créer de fortes bourrasques sur la région lémanique. Ce vent froid du nord-est devrait cesser de souffler mardi, et le temps sera déjà sec auparavant, explique MétéoSuisse.

D’ici jeudi, le mercure devrait passer de 7 degrés à 10, mais la nuit, il fera autour des 4 degrés en dessous de zéro.

Après les nuits de gel de la semaine dernière, cette nouvelle période de froid nocturne pourrait endommager les cultures, craint Béatrice Rüttimann, porte-parole de Fruit-Unions Suisse.

Continuer la lecture

Actualité

Le chocolat suisse dopé par les exportations en 2019

Publié

le

L’industrie chocolatière suisse a réalisé en 2019 un chiffre d’affaires en hausse de 2,2% à environ 1,79 milliard de francs. Elle a surtout pu compter sur des exportations en hausse, alors que la consommation stagne en Suisse.

La production de chocolat s’est accrue de 3,8%, totalisant 200’354 tonnes, selon un communiqué de la Fédération des fabricants suisses de chocolat (Chocosuisse) lundi.

En Suisse, les ventes ont progressé de 0,8% à 52’773 tonnes. Le chiffre d’affaires a reculé de 4,8% à 776 millions de francs, tandis que la consommation annuelle par habitant est restée pratiquement inchangée à 10,4 kilos. La part du chocolat importé s’est maintenue à 41%.

Le volume exporté a lui crû de 5%, s’établissant à environ 147’600 tonnes. Le chiffre d’affaires a bondi de 6%, dépassant pour la première fois le milliard de francs. L’Allemagne reste le premier marché avec 34’129 tonnes, suivie par le Canada (12’288), le Royaume-Uni (12’189), la France (11’464) et les Etats-Unis (8493).

« Des marchés tels que ceux du Canada, des Etats-Unis, de la Chine, du Proche-Orient et de Singapour ont présenté des taux de croissance élevés », a fait remarquer Chocosuisse, qui regroupe 17 entreprises et plus de 4600 emplois.

Le chocolat est avant tout vendu sous forme de tablette (50%), puis de confiseries (20%) ou de produits semi-finis comme les poudres (20%).

Défi du franc fort

Comme pour les autres industries exportatrices helvétiques, le franc fort représente une difficulté pour Chocosuisse. « Le désavantage sur le prix des matières premières résultant de la protection de l’agriculture au frontières demeure un autre défi ».

L’introduction d’un droit de douane minimal pour soutenir le sucre suisse a accru le handicap sur le prix des matières premières, alors que la « finition suisse » des prescriptions relatives à la déclaration des produits engendre d’inutiles coûts supplémentaires, fait savoir la Fédération.

Elle se félicite toutefois de l’Accord de libre-échange conclu avec les États du Mercosur, susceptible de donner accès sans discrimination à plus de 260 millions de consommatrices et consommateurs. Chocosuisse plaide pour qu’il soit rapidement entériné.

Continuer la lecture

Genève

Météo à Genève: plafond nuageux dense aujourd’hui

Publié

le

(KEYSTONE/Jean-Christophe Bott)

Le ciel est très nuageux aujourd’hui et la bise souffle sur Genève. La journée qui nous attend sera donc très maussade mais le retour des éclaircies est prévu pour demain. En attendant, les températures oscillent entre 4 et 6 degrés pour la journée, avec des rafales de vent jusqu’à 90 km/h en plaine. 

Demain: Retour donc d’un temps plus ensoleillé, en matinée on attend encore quelques nuages et du vent, tout cela se calmera dans l’après-midi avec un soleil bien présent. Il fera entre 1 et 8 degrés à Genève.

Mercredi: Un ciel dégagé toute la journée, le vent est bien retombé et la journée sera donc très agréable. Les températures seront comprises entre -1 et 11 degrés.

Jeudi: Encore une très belle journée. Retour de quelques nuages en soirée, le mercure affiche -1°C le matin et jusqu’à 14 l’après-midi.

Un hiver sans neige?

La neige s’est fait très timide cette hiver à Genève et en Suisse de manière générale. Météo Suisse indique dernièrement dans son blog que la neige à basse altitude est en effet un donnée très rare, notamment autour du Léman. Cet hiver sans neige est une première depuis un grand nombre d’années, les dernières mesures semblables datent pour ainsi dire de 1931/1932. Cela signifie qu’au moins 1cm de neige a été mesuré au cours de l’hiver depuis cette date jusqu’à notre hiver actuel.

L’air froid qui règne depuis ce dimanche en suisse et notamment dans le Jura bernois et en Ajoie a provoqué des chutes de neige en basse altitude. Localement, jusqu’à 10 cm au dessus de 600m sont tombés dans la nuit. A Genève et autour du Léman, c’est la bise que l’on ressent et qui donne des températures froides encore dans la journée. La limite pluie neige s’est abaissée cette nuit mais reste trop haute pour blanchir les bords du lac.

Continuer la lecture

Actualité

Deux avions rapatrient 264 Suisses

Publié

le

Plus de 150 ressortissants suisses ont été rapatriés dimanche du Chili (archives). (©KEYSTONE/LAURENT GILLIERON)

Les rapatriements de ressortissants suisses bloqués à l’étranger se poursuivent. Deux avions ont atterri dimanche en Suisse avec à leur bord 276 passagers, dont 264 ressortissants helvétiques.

Un avion en provenance de Santiago du Chili a atterri dimanche matin à Zurich, a indiqué le Département fédéral des affaires étrangères (DFAE) sur son site internet. Cent cinquante-neuf Suisses étaient à bord.

En début d’après-midi, un autre avion en provenance d’Alger a atterri à Genève. Sur ses 117 passagers, 105 sont suisses. Parmi les douze autres, onze résident dans le pays.

Convois en cours au Pérou

Les touristes bloqués au Pérou sont quant à eux en cours de rapatriement. Un convoi de quatre bus est arrivé dimanche à Cusco. Un autre se dirige vers Arequipa. Ils doivent y récupérer les ressortissants suisses bloqués dans ces deux villes et les ramener à Lima, a indiqué samedi Johannes Matyassy, directeur de la Direction consulaire (DC) du DFAE, lors d’un point presse à Berne.

Un avion les rapatriera ensuite en Suisse depuis la capitale péruvienne. Il est attendu mercredi.

Selon l’agence de presse allemande DPA, Berlin est par ailleurs en train de rapatrier des centaines de passagers d’une croisière, dont 28 Suisses, depuis l’Australie. Parmi les 832 croisiéristes, neuf ont été testés positifs au Covid-19. Ils sont traités dans des hôpitaux à Perth.

Les touristes suisses devraient eux rentrer d’ici mardi, a annoncé M.Matyassy. Le DFAE a précisé dimanche à Keystone-ATS que sa représentation australienne était en contact avec eux et leur apportait un soutien dans le cadre de la protection consulaire.

Enorme tâche

L’organisation d’un vol de retour est une énorme tâche logistique mais aussi politique, a souligné M.Matyassy. « Les représentations suisses à l’étranger font un travail énorme ici pour aider à organiser concrètement les possibilités de retour. »

Dans ce cadre, la coopération avec les pays étrangers est particulièrement importante. Et le directeur de la DC de mentionner l’exemple du Népal. La représentation suisse à Katmandou a organisé un vol à l’intérieur du pays pour ramener dans la capitale, outre des touristes suisses, des voyageurs français et allemands. Les Suisses ont ensuite pu rentrer dans leur pays sur deux vols organisés par l’Allemagne et la France.

Jusqu’à présent, sept vols en provenance d’Amérique latine (San José, Bogotà, Lima et Santiago) et d’Afrique (Casablanca, Dakar et Alger) ont été effectués par le DFAE. Et plus de 1000 ressortissants suisses ont été ramenés. De nombreux autres vols de retour sont prévus dans les jours et les semaines à venir, non seulement depuis l’Amérique du Sud et l’Afrique, mais aussi de l’Asie et l’Océanie.

Continuer la lecture