Rejoignez-nous

Actualité

Genève fera sans ses Fêtes cet été

Publié

,

le

Genève passera l’été prochain sans ses traditionnelles Fêtes. La Fondation Genève Tourisme & Congrès a annoncé mercredi qu’elle renonçait à organiser la manifestation pour 2018. Seuls un feu d’artifice et une grande roue panoramique devraient animer la rade.

La décision de ne pas organiser les Fêtes de Genève cette année a été prise en accord avec les autorités du canton, selon le communiqué de la fondation. Les résultats déficitaires des précédentes éditions de la manifestation ont pesé lourd dans la balance au moment où il a été question de trancher.

Le feu d’artifice, qui a toujours constitué le clou des Fêtes de Genève, devrait en revanche être maintenu. Le spectacle pyrotechnique « est confirmé » sur le principe, mais son ampleur et sa durée dépendront directement de la récolte de fonds en cours auprès de sponsors et partenaires privés ou publics.

Une grande roue panoramique devrait par ailleurs prendre place à l’orée du Jardin Anglais. Elle devrait y faire escale durant trois mois. Un appel d’offres pour cette animation est actuellement en cours et prend fin vendredi prochain, fait savoir la Fondation Genève Tourisme.

Les habitants de la Ville de Genève doivent voter le 4 mars prochain sur le format qu’ils entendent donner aux Fêtes de Genève. Une initiative réclame une manifestation de 7 jours au maximum, alors qu’un contre-projet propose des Fêtes étalées sur 11 jours, dont deux week-ends.

Source : ATS

Cliquez pour commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Sport

CHI de Genève: l’Allemand Marcus Ehning s’adjuge le Rolex Grand Prix, Steve Guerdat deuxième

Publié

le

La piste de Palexpo lors de la première manche

Le 58e Concours hippique de Genève (CHI) s’est conclu avec le succès de l’Allemand Marcus Ehning sur Prêt a tout lors du Rolex Grand Prix de dimanche. Steve Guerdat, seul Suisse qualifié pour le barrage, termine à la 2e place avec 45 centièmes de retard sur l’Allemand.

Marcus Ehning, champion olympique en 2000 à Sydney, a savouré sa victoire. Lui qui n’avait pas de pression de concourir à Genève. « Steve est un bon ami, tu dois rester concentrer tout le temps avec lui. Je passais avant lui au barrage et la foule n’a pas pu hurlé contre moi », a déclaré le vainqueur du jour.

Reste qu’il est heureux d’avoir remporter ce parcours incroyable

« Mon barrage s’est très bien déroulé »

Après son beau succès de vendredi soir lors de la 18e finale du Top 10, Steve Guerdat l’avait dit: son objectif de l’année était le Rolex Grand Prix de ce dimanche à Palexpo. Deuxième à 45 centièmes de Marcus Ening, le Jurassien ne ressent toutefois aucune déception:

Steve Guerdat 2e du Rolex Grand Prix

 

Le passage du Jurassien ne souffre d’aucune erreur particulière. Steve Guerdat lui-même reconnait que sa deuxième manche s’est « presque trop bien passé »:

Steve Guerdat 2e du Rolex Grand Prix

 

Le CHI de Genève touche à sa fin. Pour Bianca et Alamo, deux de la première équipe de chevaux de Steve Guerdat, l’heure est maintenant aux vacances mais pas pour le cavalier.

Steve Guerdat 2e du Rolex Grand Prix

 

Car même si la place de numéro 1 mondial, occupée par le Néerlandais Harrie Smolders, 5e ce dimanche, est maintenant accessible pour le Jurassien, hors de question de chambouler tout le programme de ses montures

Steve Guerdat 2e du Rolex Grand Prix

 

Enfin, comme Steve Guerdat l’a dit lors de la remise des prix, l’année prochaine il sera à nouveau présent dans le public genevois.

Un public qui aura souffert lors du premier passage de Steve Guerdat: le Jurassien n’a terminé qu’à un petit dixième (74 secondes 90) du temps accordé, en cas de dépassement des 75 secondes il n’aurait pas pu prendre part au barrage.

A noter que l’Anglais Scott Brash, seul cavalier à avoir réussi le doublé « Rolex Top 10 IJRC + Rolex Grand Prix » – c’était en 2014 – à Genève a pris part pour la dernière fois à un concours avec sa jument Ursula XII, qui sera mise à la retraite après de nombreux sacres avec l’Anglais.

Sébastien Telley

Continuer la lecture

Actualité

Des vents tempétueux balayent la Suisse

Publié

le

En plaine en Suisse, c'est au Bouveret qu'Eole a soufflé le plus fort, avec des pointes jusqu'à 111 km/h (Archives). (©KEYSTONE/JEAN-CHRISTOPHE BOTT)

Des vents tempétueux ont soufflé sur la Suisse pour la deuxième nuit consécutive. En montagne, les rafales ont atteint des valeurs qui placent cette tempête dans la catégorie des ouragans. Ce qui lui vaut d’être baptisée, en l’occurrence Marilou.

C’est au Säntis (AI) que le vent a soufflé le plus fort dans la nuit de samedi à dimanche, atteignant 164 km/h. La Suisse romande n’est pas en reste, avec des pointes mesurées par Meteonews à 152 km/h au Chasseral (BE), à 148 km/h aux Diablerets (VD), à 132 à La Dôle (VD) ou à 130 au Moléson (FR).

En plaine, c’est en Suisse romande que les records ont été relevés, à 111 km/h au Bouveret, à l’extrémité valaisanne du lac Léman. Eole a soufflé jusqu’à 103 km/h à Delémont, 102 à Cressier (NE) ou encore 97 à Evionnaz (VS), a indiqué Meteonews dimanche dans un communiqué.

Ce front venteux arrivé dans la nuit de vendredi à samedi devrait continuer de traverser la Suisse ce dimanche, entraînant avec lui de la neige jusqu’en plaine par moments et par endroits. Les précipitations ont été élevées, sous forme de pluie en dessous de 1000 mètres.

Dimanche et dans la nuit de dimanche à lundi, la neige pourrait même tomber plus bas, jusqu’à une altitude de 400 à 600 mètres, avant tout sur le versant nord des Alpes. Ajoutée aux vents violents, cette neige fraîche attendue jusqu’à mardi est fort peu stable, avertissent les météorologues. Le danger d’avalanche est donc croissant.

En plaine, la vigilance est également de mise. Les fortes rafales rendent les promenades en forêt dangereuses. Au volant aussi, il s’agit de se méfier des rafales, qui peuvent rendre difficile la maîtrise du véhicule.

Source ATS

Continuer la lecture

Actualité

Revue de presse du dimanche 9 décembre 2018

Publié

le

Les Suisses mangent toujours moins de chocolat, rapportent Le Matin Dimanche et la SonntagsZeitung (image symbolique). (©KEYSTONE/GAETAN BALLY)

Les jeux des chaises musicales et de pouvoir au Conseil fédéral figurent en bonne place dans la presse dominicale suisse:

Le Matin Dimanche / SonntagsZeitung / SonntagsBlick: Le conseiller fédéral Guy Parmelin aimerait bien quitter le département de la Défense. Selon la SonntagsZeitung, Le Matin Dimanche, et le SonntagsBlick, le Vaudois se verrait bien à l’Economie ou au Département de l’environnement, des transports, de l’énergie et des communications. Le Vaudois serait soutenu dans sa démarche par ses collègues UDC Ueli Maurer et PLR Ignazio Cassis. Le but étant que le front de droite tienne quatre départements-clés par lesquels il contrôlerait toute la politique européenne, économique et celle des infrastructures, analyse Le Matin Dimanche. Tous trois verraient donc bien la démocrate-chrétienne valaisanne, nouvellement élue, Viola Amherd pour diriger la Défense. Pour que ce scénario fonctionne, il leur faudra convaincre l’autre dernière arrivée, la PLR saint-galloise Karin Keller-Sutter.

SonntagsZeitung: La ministre sortante Doris Leuthard s’est donné une dernière mission: elle souhaiterait que l’Exécutif approuve un abaissement de l’âge minimum requis pour conduire via une modification de l’ordonnance, affirme la SonntagsZeitung. Si ses collègues acceptent, les jeunes pourront commencer à apprendre à conduire dès 17 ans. Les opposants de la ministre des Transports dénoncent un cadeau au lobby de l’automobile et l’accusent de vouloir précipiter une décision que son successeur pourrait ne pas souhaiter poursuivre. En septembre, 30 conseillers aux Etats sur 48 comptaient présenter une motion contre cette modification. Doris Leuthard semble avoir conclu un marché avec ces voix discordantes, écrit le journal. Pour Regula Rytz, présidente des Verts, il est incroyable que la ministre aille contre la volonté des associations professionnelles et des experts en sécurité routière.

Criminalité en diminution avec Schengen

Ostschweiz am Sonntag / Zentralschweiz am Sonntag: La Banque nationale suisse (BNS) ne publiera cette année pas de rapport environnemental pour la première fois depuis 2009. Les informations liées au développement durable comprenant les chiffres de 2017 et une partie de ceux de 2018 seront directement intégrées au rapport annuel de 2018 qui sera lui publié au printemps prochain, affirment dimanche les journaux alémaniques Ostschweiz am Sonntag et Zentralschweiz am Sonntag. Mais le document n’abordera pas la compatibilité climatique de la politique d’investissement de la BNS, a fait savoir cette dernière aux médias.

NZZ am Sonntag: Depuis la mise en place des accord Schengen/Dublin en Suisse, il y a dix ans, la criminalité a diminué de plus de 20%. Et ce, contrairement à ce que craignaient les opposants aux textes, détaille la NZZ am Sonntag se basant sur des statistiques officielles. Toutefois, le nombre d’auteurs présumés d’infraction qui n’ont pas de permis de séjour en Suisse a augmenté de près de 15% depuis 2009. Les « touristes de la criminalité », dont font par exemple partie ceux qui s’adonnent à la mendicité interdite, sont également comptabilisés dans cette catégorie.

Toujours moins de chocolat consommé en Suisse

Le Matin Dimanche / SonntagsZeitung: Les Suisses mangent toujours moins de chocolat. Même s’ils en consomment toujours plus de 10 kg par personne et par an, leur consommation a diminué de 15% en 10 ans, rapportent Le Matin Dimanche et la SonntagsZeitung. Les Helvètes consomment aussi davantage de chocolat importé. En 2017, 42% des friandises vendues venaient de l’étranger, soit près de deux fois plus qu’il y a vingt ans, remarque Chocosuisse.

SonntagsBlick: Mercredi quelque 90 personnes appartenant à la ‘Ndrangheta, la mafia calabraise, ont été arrêtées lors d’un vaste coup de filet international dans plusieurs pays d’Europe et d’Amérique latine. La Suisse a aussi contribué à cette opération menée conjointement par les forces de police et de justice italienne, allemande, belge et néerlandaise qui ont saisi 490 kg de cocaïne, affirme le SonntagsBlick. Les enquêteurs suisses auraient notamment aidé à situer un véhicule du groupe équipé d’un double fond pour y cacher de la drogue, selon les propos du directeur adjoint de la police judiciaire fédérale allemande qui remercie au passage le concours de la Suisse dans cette action, intitulée « Pollina ». Le Ministère public de la Confédération a pour sa part confirmé que la Suisse avait « transmis des informations » dans le cadre de l’entraide judiciaire internationale.

Source ATS

Continuer la lecture

Actualité

Mobilisation genevoise autour du climat

Publié

le

Tout était bon pour sonner l'alarme climatique, samedi, à Genève. (©KEYSTONE/SALVATORE DI NOLFI)

A Genève, comme dans 166 autres villes, ce samedi était placé sous le signe de la lutte contre le réchauffement climatique. Entre 300 et 400 personnes se sont rassemblées au centre-ville pour demander aux responsables politiques des actes forts.

La manifestation s’est déroulée dans une joyeuse cacophonie. Nombreuses étaient les personnes à avoir emmené avec elles une casserole, une poêle, ou tout autre ustensile de cuisine, pour faire un maximum de bruit. Une fanfare déjantée jouait des airs connus et donnait le rythme aux slogans scandés par la foule.

Ancien employé de Météo Suisse et militant écologiste, Pierre Eckert a rappelé l’urgence de la situation actuelle, avec une concentration de gaz carbonique dans l’air jamais vu depuis 5 millions d’années. Le réchauffement qui en découle par effet de serre provoque des phénomènes météorologiques extrêmes, qui vont se multiplier.

Réfugiés climatiques

Les dérèglements climatiques qui sont causés par l’utilisation sans cesse croissante d’énergie fossile par l’humanité vont conduire à des problèmes sérieux, a-t-il poursuivi. Des régions du monde deviendront inhospitalières et le nombre de réfugiés climatiques va exploser si personne n’agit rapidement.

L’ancien météorologue a déploré qu’en Suisse la loi sur le CO2 exclue le trafic aérien et les flux financiers, et soit vidée du même coup de sa substance. « Nous sommes la première génération à comprendre le changement climatique et la dernière à pouvoir en éviter les conséquences », a-t-il averti en guise de conclusion.

D’autres intervenants ont regretté l’attitude de certains dirigeants, qui doutent du réchauffement climatique et se moquent des derniers rapports du GIEC (Groupe d’experts intergouvernemental sur l’évolution du climat). Ces rapports sont pourtant inquiétants et recommandent des mesures rapides pour éviter le pire.

Les pauvres premières victimes

Les manifestants ont aussi condamné les apprentis sorciers qui pensent que le progrès technologique permettra de redresser la barre. Le réchauffement climatique aura dans un premier temps des conséquences sur les pays les plus pauvres, qui sont aussi ceux qui polluent le moins, a déploré, dans son discours, une militante.

Une agricultrice genevoise a aussi souligné la nécessité d’un changement d’habitude de consommation pour lutter contre le réchauffement climatique. Il faudrait privilégier, à ses yeux, les produits locaux et de saison. Il faudrait aussi accepter de les payer un peu plus cher.

Source ATS

Continuer la lecture

Actualité

Football: Servette tient à le Lausanne-Sport à distance

Publié

le

L'attaquant lausannois Andi Zeqiri égalise à la 78e minute. (©KEYSTONE/LAURENT GILLIERON)

Le match nul suffit au Servette FC pour garder son avance au classement sur le Lausanne-Sport.

Malgré l’ouverture du score de Koro Kone, le Servette FC n’a pas assommé la Challenge League. Contraints au nul à Lausanne (1-1), les joueurs d’Alain Geiger n’ont pas cueilli un huitième succès de rang. Ce résultat leur suffit cependant pour garder sept longueurs d’avance sur les joueurs de la capitale vaudoise.

Ce résultat est équitable. Les Vaudois méritent mille fois ce point du nul acquis grâce à une réussite du joker Andi Zeqiri à la 78e. L’international M21 a su prendre la profondeur quelques secondes après son introduction pour inscrire un but qui vaut de l’or. Il permet aux Vaudois de coucher sur leurs positions au soir de cette dix-septième journée. Ils restent à sept points du Servette FC, un écart que l’on peut juger « raisonnable » surtout si l’on sait que le Lausanne-Sport a les moyens de se renforcer considérablement lors du mercato d’hiver.

Des regrets grenats

Les Servettiens peuvent nourrir certains regrets. Même si elle a été, au début des deux mi-temps, poussée dans ses derniers retranchements, la formation d’Alain Geiger aurait pu classer l’affaire, c’est-à-dire prendre les trois points de la victoire pour faire un pas décisif vers la promotion en Super League. Après le 1-0 de Koné à la 35e minute, une tête imparable sur un centre parfait de Miroslav Stevanovic, les Grenats ont eu des occasions pour « tuer » le match. On pense à cette tête d’Alexandre Alphonse sur la transversale après un nouveau centre en or de Stevanovic (39e), et à ses frappes de Sébastien Wüthrich (70e) et de Katriot Imeri (73e). Toutefois, les performances en demi-teinte d’un Wüthrich et d’un Timothée Cognat ont finalement pesé sur l’issue de la rencontre.

Dans le camp lausannois, Giorgio Contini a eu le bon réflexe de lancer Zeqiri dans la bataille. Mais attendre aussi longtemps pour introduire un tel talent relève presque de la faute professionnelle. Son introduction a, en effet, métamorphosé une équipe qui était en passe de perdre toutes ses illusions dans ce championnat qu’elle a abordé, faut-il le rappeler, avec l’étiquette du grandissime favori.

Source:  ATS/Keystone

 

 

 

Continuer la lecture