Rejoignez-nous

Actualité

Fermeture des bars genevois: près de 1500 emplois sont menacés

Publié

,

le

Coup de gueule des syndicats genevois après la fermeture d’une vingtaine de restaurants cette semaine. Plus de 1500 employés seraient menacés de perdre leur emploi, selon eux.

A Genève, les syndicats des employés de la restauration, SIT en tête, regrettent que les autorités n’aient pas cherché la voie de la concertation avant de décider de la fermeture de 280 restaurants. Ils réclament une rencontre d’urgence avec le Conseiller d’Etat chargé du département de la sécurité Mauro Poggia. Jeudi l’ATS annonçait qu’une vingtaine d’établissements avaient déjà été fermés.

Une centaine de  personnes, c’est le nombre d’employés potentiellement touchés par la fermeture des 20 bars cette semaine, estime le SIT, SYNA et Unia (cinq personnes par entreprise). Les syndicats s’inquiètent du futur de ces employés après la décision du département de sanctionner les établissements publics pour non-respect de la loi. Ils réclament trois mesures pour accompagner les 280 fermetures programmées: la constitution d’une bourse à l’emploi pour que les serveurs et serveuses puissent rapidement retrouver un travail, la création d’un guichet spécial auprès duquel ils pourraient s’adresser pour obtenir une indemnité de l’Etat. Et enfin la mise sur pied d’un canal d’annonce par lequel le département de la sécurité informerait les partenaires sociaux.

Les syndicats prétendent pourtant soutenir la nouvelle loi, la LRDBHD entrée en vigueur en 2016.

Ils estiment qu’elle permettra, à terme, d’obtenir de meilleures conditions de travail pour les employés. Les employeurs doivent, pour obtenir une autorisation d’exploiter démontrer qu’ils paient les charges sociales des employés. Un secteur où souvent, les patrons ne déclarent pas ou pas entièrement leur personnel. Mais ils estiment que jeter les gens dehors en fermant purement et simplement les cafés et restaurants les plonge dans la précarité.

En effet, pour s’inscrire au chômage, ils devront fournir leur dernière attestation de salaire, ce qui est impossible s’ils ne sont pas déclarés. Ils devront également obtenir une attestation de leur employeur. Qu’ils ne pourront pas peut-être pas fournir… Le SIT rappelle que la convention de travail du secteur prévoit un salaire minimal très bas de 3400 francs brut par mois. Selon lui, un cinquième des patrons genevois ne paieraient pas les heures supplémentaires de ses serveurs et deux sur cinq ne respecterait pas la CCT.

D’où la demande des syndicats de créer un guichet spécial pour les établissements concernés par les fermeture. Afin que les employés puissent se retourner. A voir si Mauro Poggia entendra leurs demandes.

Le SIT organise une réunion à l’attention du personnel de la restauration le mercredi 24 octobre à 15 heures.

Cliquez pour commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Sport

NHL: retour de blessure victorieux pour le Valaisan Nico Hischier

Publié

le

L'attaquant des New Jersey Devils Nico Hischier (en blanc) lors d'un match face à Columbus. [Keystone/AP Photo/Paul Vernon]
Nico Hischier a signé un retour gagnant. Absent lors des six derniers matches des Devils en raison d’une blessure au genou, le Valaisan a connu les délices de la victoire. Roman Josi et Yannick Weber ont aussi connu le succès avec Nashville.

Sur sa glace de Newark, New Jersey a, en effet, battu Columbus 4-3 au shootout. Le no 1 de la draft 2017 a comptabilisé son 33e point de la saison à la faveur de son assist sur le 3-2 de Kyle Palmieri. Il a, en revanche, échoué dans l’exercice des tirs au but devant l’ex-gardien luganais Elvis Merzlikins.

L’assit de Nico Hischier (numéro 13):

Une soirée de  NHL durant laquelle le départ de deux pièces essentielles des Devils, le capitaine et défenseur Andy Greene aux Islanders et l’attaquant Blake Coleman à Tampa Bay, a été annoncé. Le transfert de Greene a valu une « promotion » au Suisse Mirco Müller, désormais associé à la star canadienne P.K. Subban dans la première paire défensive.

Résumé de la rencontre de New Jersey:

Nashville proche de la barre

Roman Josi et Yannick Weber ont, pour leur part, vécu un week-end magnifique avec deux succès sur Saint-Louis, le détenteur de la Coupe Stanley. Victorieux 4-3 dans le Missouri samedi, Nashville s’est imposé 2-1 sur sa glace grâce à une réussite de Kyle Turris à la 58e minute. Après ce succès, les Predators n’accusent plus qu’un point de retard sur la barre.

Résumé de la rencontre de Nashville:

ats/sey

Continuer la lecture

Actualité

Les enceintes de voitures ont peut-être dit leur dernier son

Publié

le

Photo : Continental / Sennheiser

Le monde de demain : Bientôt fini les concours de la plus grosse enceinte dans les voitures…

Benoît Rouchaleau Le monde de demain

C’est une innovation surprenante que l’on doit aux 2 groupes Sennheiser et Continental : ils veulent faire disparaître les enceintes apparentes dans les voitures. Ils ont développé une technologie audio embarquée qui enveloppe les passagers.

Plus besoin des haut-parleurs traditionnels, demain, c’est tout l’intérieur de l’habitacle du véhicule qui émettra du son : leur procédé fait en fait vibrer les garnitures des portes, du plafond ou de la plage arrière. Tout vibre comme une membrane de haut-parleur et le son sort spatialisé et immersif, en 3D, comme par magie. C’est la voiture qui devient l’instrument…

Un dispositif peu encombrant 

C’est un autre argument développé par les 2 constructeurs : ils assurent que leur système audio permettrait des gains de poids et d’encombrement de 90% par rapport aux systèmes conventionnels qui pèse jusqu’à 40 kg.

Il est également prévu une partie logicielle qui s’occupe, elle, de la spatialisation du signal sonore pour parvenir à un résultat « 3D ».

Seul bémol, le dispositif a fait grand bruit au début d’année lors de sa présentation au public,  mais il ne s’agit que d’un prototype et pour l’heure aucun constructeur automobile ne s’est encore manifesté pour l’intégrer.

 

 

Continuer la lecture

Musique

Atteint d’une pneumonie, Elton John interrompt un concert

Publié

le

Le chanteur lors de l'interruption de son concert [Twitter @eltonofficial]

Elton John a interrompu brusquement un concert en Nouvelle-Zélande et s’est excusé au bord des larmes auprès de ses fans. La superstar britannique de 72 ans a expliqué qu’il souffrait d’une pneumonie, en plein milieu d’une tournée mondiale.

L’artiste peinait à chanter dimanche soir assis devant son piano lors de ce concert au stade Mount Smart d’Auckland. Après avoir été examiné par un médecin à l’aide d’un stéthoscope, il a chanté encore deux chansons avant de s’arrêter en plein milieu du concert: « Je ne peux pas chanter, je viens de perdre ma voix », a-t-il dit au public d’une voix rauque.

« Il faut que j’y aille, je suis vraiment désolé », a-t-il lâché, ému. Des séquences vidéo montrent Elton John vêtu d’un costume bleu poudre et portant ses lunettes surdimensionnées, debout au piano et haussant les épaules devant la foule, dans un geste d’impuissance.

Elton John s’excusant auprès des fans présents:

Il a ensuite quitté la scène la tête baissée, aidé par les membres de son équipe, alors que la foule l’acclamait. « On m’a diagnostiqué une pneumonie atypique plus tôt dans la journée, mais j’étais déterminé à vous donner le meilleur spectacle possible », a-t-il ensuite écrit sur son compte Twitter.

« Très généreux »

Cette pneumonie provoquerait de légères infections du système respiratoire. La Première ministre néo-zélandaise, Jacinda Ardern, a dit qu’elle avait rencontré le chanteur avant son concert dimanche et qu' »on pouvait voir qu’il ne se sentait pas bien ».

« Etant donné qu’il a ce qu’on appelle une pneumonie atypique, le fait qu’il ait passé environ deux heures sur scène pour produire une telle performance était incroyable et très généreux », a déclaré J.Ardern à des journalistes, louant l’engagement du chanteur vis-à-vis de son public

Centaines de concerts

Elton John est en Nouvelle-Zélande dans le cadre de sa tournée mondiale « Farewell Yellow Brick Road », qui a débuté en 2018 et doit se terminer à la fin de cette année à Londres. Avec des centaines de concerts à travers le monde, cette tournée est considérée comme la dernière chance de voir le chanteur avant qu’il ne prenne sa retraite.

Elton John doit se produire à Auckland mardi et jeudi avant de se rendre en Australie pour sept autres concerts. Le promoteur des étapes australienne et néo-zélandaise de la tournée, Chugg Entertainment, a déclaré que la star se reposait et que les événements allaient se poursuivre comme prévu.

« Les médecins sont confiants qu’il va se rétablir », a déclaré une porte-parole.

ats/sey

Continuer la lecture

Actualité

Arnaques en ligne: la vigilance avant tout

Publié

le

(Photo: KEYSTONE)

Spams, faux services ou offres alléchantes. Sur internet, les arnaques sont fréquentes. Il est recommandé de toujours se renseigner sur la légitimité du service rendu ou la crédibilité de l’offre en question en cas de doute. 

Sur internet, nul n’est à l’abri d’une arnaque ou d’une escroquerie. Qu’il s’agisse d’un spam, d’un faux service ou d’une offre alléchante mais fictive, il est parfois vite arrivé de tomber dans le piège. Parmi les cas répertoriés, les services d’aide liés à un compte mail, par exemple. La plupart d’entre eux sont sûrs mais suivant les compagnies, ce service n’est pas efficace car il prend du temps. Les utilisateurs peuvent donc être tentés de chercher de l’aide ailleurs, ce qui comporte des risques. Steven Meyer, directeur et co-fondateur de ZENData cybersécurité à Genève.

Steven Meyer Directeur et co-fondateur de ZENData cybersécurité

En cas de doute, il est recommandé de vérifier la légitimité du service rendu ou la crédibilité de l’offre en question. Car en un clic, les arnaqueurs peuvent se saisir de nos données. Pour les services d’aide par exemple, il est conseillé de faire une recherche sur Google, afin de voir si d’autres personnes relatent des cas d’arnaques ou de rouvrir un ticket sur la plateforme pour valider l’authenticité du premier ticket. Car en un clic, les arnaqueurs peuvent se saisir de nos données. Steven Meyer.

Steven Meyer Directeur et co-fondateur de ZENData cybersécurité

Les méthodes se multiplient aussi sur les réseaux sociaux, comme sur Facebook, par exemple.

Steven Meyer Directeur et co-fondateur de ZENData cybersécurité

En cas d’escroquerie, pour limiter les dégâts, quelques réflexes peuvent être bien utiles. Steven Meyer.

Steven Meyer Directeur et co-fondateur de ZENData cybersécurité

Pour les adresses email, il existe des protections antispams et anti-hameçonnage. Mais celles-ci ne protègent bien sûr pas de toutes les arnaques possibles sur le web. La principale méthode pour éviter tout désagrément reste la vigilance.

Continuer la lecture

Santé

Réunion d’experts à Pékin pour aborder l’épidémie du COVID19

Publié

le

Un médecin traitant un patient atteint du COVID19 dans un hôpital de Pékin [Keystone/AP/Chinatopix]

Des experts internationaux dépêchés à Pékin par l’Organisation mondiale de la Santé discutaient lundi avec leurs homologues chinois de l’épidémie du nouveau coronavirus, dont la propagation est « impossible à prévoir ». Sur le terrain, le bilan a atteint 1770 morts.

« Nous avons hâte que cette collaboration importante et vitale contribue aux connaissances mondiales sur l’épidémie de #COVID19 », a estimé le chef de l’OMS Tedros Adhanom Ghebreyesus sur Twitter.

Cette rencontre intervient alors que le bilan de l’épidémie de pneumonie virale Covid-19 s’est encore alourdi en Chine continentale avec désormais 1770 morts, pour la plupart dans la province du Hubei (centre), selon des chiffres officiels publiés lundi. Ce chiffre confirme un ralentissement du nombre quotidien de nouveaux décès (105 lundi contre 142 dimanche et 143 samedi).

De plus, le nombre de nouveaux cas recensés en dehors du Hubei était de seulement 115 lundi, contre près de 450 une semaine plus tôt. En dehors de la Chine continentale où au moins 70’500 personnes ont été infectées, près de 600 cas de contamination par l’épidémie du coronavirus ont été confirmés dans une trentaine de pays du monde.

Le principal foyer d’infection hors de Chine reste le paquebot de croisière Diamond Princess, en quarantaine au Japon: 355 cas de contamination y ont été confirmés, dont 70 nouveaux cas annoncés dimanche.

Seuls cinq décès ont été rapportés hors de Chine continentale: un à Hong Kong, un à Taïwan, un au Japon, un aux Philippines et un en France.

« Effort gigantesque »

Un haut responsable chinois a estimé dimanche que son pays était en train de maîtriser l’épidémie: « On peut déjà constater l’effet des mesures de contrôle et de prévention de l’épidémie dans différentes parties du pays », s’est félicité le porte-parole du ministère chinois de la Santé, Mi Feng.

En visite au Pakistan, le secrétaire général de l’ONU Antonio Guterres s’est dit confiant que « l’effort gigantesque » consenti par la Chine « permettra le recul progressif de la maladie ». Mais le chef de l’OMS a averti de son côté qu’il était « impossible de prévoir quelle direction l’épidémie prendra ».

« Nous demandons à tous les gouvernements, toutes les sociétés et tous les organismes de presse de travailler avec nous pour déclencher le niveau d’alarme idoine sans souffler sur les braises de l’hystérie », a-t-il lancé à la conférence de Munich sur la Sécurité.

ats/sey

Continuer la lecture