Rejoignez-nous

Actualité

Des pharmas helvétiques aussi en course pour traiter le Covid-19

Publié

,

le

virus
KEYSTONE/Laurent Gillieron

Dans l'attente d'un hypothétique vaccin contre le nouveau coronavirus, nombre de laboratoires pharmaceutiques réorientent des activités de recherche sur des traitements existants afin d'atténuer les complications potentielles du Covid-19. En Suisse, les deux géants bâlois, Roche et Novartis, notamment, sont dans la course.

Actif sur plusieurs fronts, Roche a accru ses capacités de production d'Actemra (tocilizumab) dans le but de satisfaire la demande face à la multiplication des tests cliniques dans le monde. Le géant bâlois avait auparavant lancé un essai clinique de phase III sur l'Actemra par voie intraveineuse sur des patients adultes sévèrement touchés par la pneumonie sévère induite par le Covid-19.

Le traitement pourrait aider les patients pour cette dernière pathologie, mais ne vise pas à prévenir l'infection par le virus ou à la traiter. Roche s'est aussi engagé à livrer des tests pour détecter le nouveau Covid-19. Mi-mars, la multinationale bâloise a obtenu une autorisation américaine pour un test automatisé, permettant d'analyser jusqu'à 4000 échantillons en 24 heures.

Roche a par ailleurs mis au point un test sérologique spécifique pour le dépistage a posteriori du Sars-cov-2, le virus à l'origine du Covid-19. Le laboratoire rhénan espère décrocher le label CE de conformité européenne et négocie une autorisation d'urgence avec le régulateur aux Etats-Unis, de manière à pouvoir proposer ce produit début mai.

Dons d'hydroxychloroquine

Le voisin Novartis teste lui aussi un de ses traitements, le Jakavi (ruxolitinib), pour atténuer les complications potentielles du Covid-19. Le groupe veut comparer l'administration de la substance commercialisée dans des indications contre le rejet de transplantations, notamment, en complément des standards thérapeutiques actuels, par rapport à ces seuls standards chez des patients présentant une pneumonie sévère.

A l'image de l'Actemra de Roche, le Jakavi doit permettre de soulager les services de santé, mais ne cible pas spécifiquement le coronavirus. Novartis a en outre rejoint un consortium de recherche formé de BD, Boehringer Ingelheim, BioMérieux, Eisai, Eli Lilly, GSK, Johnson & Johnson, Merck MSD, Merck KGaA, Pfizer, Sanofi et de la Fondation Bill et Melinda Gates.

Novartis, tout comme Mepha Suisse, ont aussi effectué des dons d'hydroxychloroquine. L'hydroxychloroquine et la chloroquine, une substance parente, font l'objet d'études cliniques afin de déterminer leur efficacité contre le Covid.

Le régulateur suisse a néanmoins autorisé l'administration du médicament sous la responsabilité d'un médecin dans cette indication dans le cadre d'une procédure d'urgence. A ce jour, aucune étude clinique de grande envergure n'a examiné l'effet de l'hydroxychloroquine - un dérivé synthétique de la quinine prescrite depuis plusieurs décennies contre le paludisme, un parasite véhiculé par le moustique - sur le Covid-19, lequel fait débat.

Petits aussi en course

Outre les deux géants de la pharma, d'autres firmes suisses examinent aussi d'éventuels candidats pour le traitement des difficultés respiratoires en particulier. La biotech genevoise Relief Therapeutics a introduit une demande aux Etats-Unis pour une étude de phase 2 sur des patients infectés par le Covid-19 pour son produit expérimental Aviptadil.

Redhill, un laboratoire dans lequel est engagée la société milanaise cotée à la Bourse suisse Cosmo, a obtenu en Italie un feu vert pour l'administration d'un traitement expérimental. Son produit, un inhibiteur sélectif de sphingosine kinase-2 présente des propriétés anti-cancéreuses, antivirales et anti-inflammatoires.

Le laboratoire zurichois Molecular Partners a identifié plusieurs centaines de protéines spécifiques susceptibles de neutraliser le Sars-Cov-2, à l'origine de la pneumonie virale. Un programme théraupeutique a été lancé avec l'Office fédéral de la protection de la population (OFPP).

Les premiers tests de médicaments dans le cadre d'une vaste étude internationale lancée par l'Organisation mondiale de la santé (OMS) débutent cette semaine dans 16 centres hospitaliers suisses, le CHUV de Lausanne assurant la coordination. Les essais concernent le remdesivir et le kaletra, jusqu'ici utilisés pour traiter respectivement le virus Ebola et le VIH, ainsi que de l'hydroxychloroquine.

Longue attente pour le vaccin

Dernier front dans la lutte contre la pandémie, le développement de vaccins nécessitera pour sa part entre douze et dix-huit mois au minimum, selon la Fédération internationale des fabricants pharmaceutiques (IFPMA). Sanofi et GSK ont allié leurs forces pour développer un vaccin contre le Covid-19.

En Suisse, le géant américain Johnson & Johnson mettra à contribution son unité Janssen Vaccines Bern pour la production d'un vaccin expérimental contre le Covid-19.

Cliquez pour commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Hockey

Berne battu à Kloten

Publié

le

Arttu Ruotsalainen (à gauche) a inscrit le but de la victoire face à Berne (© KEYSTONE/PATRICK B. KRAEMER)

Berne a manqué dimanche l'occasion de se rapprocher de l'une des six premières places, synonymes d'accession directe aux play-off de National League.

Les Ours se sont inclinés 3-2 à Kloten, qui a ainsi mis fin à une série noire de six défaites.

Les hommes de Toni Söderholm menaient pourtant 2-1 à la 24e minute, après avoir renversé la vapeur grâce à des buts signés DiDomenico et Sceviour en l'espace de moins de trois minutes à l'entame du deuxième tiers-temps. Mais les Ours n'ont pas tenu le choc.

Kloten - qui revient à une longueur du "SCB" au classement grâce à ce succès - a forcé la décision avant même la mi-match. Reinbacher a marqué le 2-2 à la 26e, Ruotsalainen signant son 16e but de la saison - le 8e en supériorité numérique - à la 30e minute.

Ambri-Piotta a pour sa part cueilli deux points précieux en s'imposant 2-1 après prolongation sur la glace des Zurich Lions, grâce au 20e but de Filip Chlapik dans ce championnat 2022/23. Onzièmes du classement, les Léventins recollent à deux longueurs de leur rival Lugano (10e) et de Zoug (9e).

Cet article a été publié automatiquement. Source : ats

Continuer la lecture

Genève

Un violent incendie a détruit un entrepôt à Vernier (GE)

Publié

le

Une dizaine de lances ont été nécessaires pour contenir l'incendie qui a ravagé dimanche après-midi un entrepôt à Vernier (GE). (© KEYSTONE/MARTIAL TREZZINI)

Un entrepôt situé près de l'Aéroport de Genève à Vernier (GE) a été ravagé dimanche après-midi par un violent incendie. Ce bâtiment industriel était vide au moment du sinistre. Aucune victime n'est à déplorer.

L'alarme a été donnée à 12h55 pour un feu au 18 chemin de Batailles, a indiqué le porte-parole du Service d'incendie et de secours de Genève (SIS), le lieutenant Nicolas Millot. A l'arrivée des pompiers, le feu était "assez virulent" et "bien établi". Des renforts ont été immédiatement sollicités.

Cinquante pompiers du SIS, des volontaires de Vernier et de l'Aéroport de Genève ont participé à l'opération. Quinze engins et une dizaine de lances ont été nécessaires pour "maintenir le feu dans son volume initial". Il fallait éviter qu'il ne se propage à une menuiserie et à un stock de pneus à proximité.

Pour des raisons de sécurité, Skyguide a modifié temporairement les phases de décollage et d'atterrissage des avions. Les appareils n'ont utilisé qu'un seul tronçon de piste, côté Versoix, a précisé la porte-parole de l'Aéroport de Genève. Quelques retards étaient à prévoir en fin de journée pour les passagers.

Cet article a été publié automatiquement. Source : ats

Continuer la lecture

Genève

Festival Antigel: Antigel démarre avec la Roller Skate Party

Publié

le

CREDIT: KEYSTONE/MARTIAL TREZZINI
La traditionnelle Roller Skate Party met Antigel sur les rails

Le Festival Antigel a débuté vendredi soir à Genève avec sa traditionnelle Roller Skate Party. Les adeptes du patin à quatre roues ont investi la gare des Eaux-Vives pour une session de glisse en musique. Ambiance rétro avec paillettes et fluo à gogo.

La foule était au rendez-vous pour cet événement qui se tenait pour la première fois dans la galerie marchande de la gare du Léman Express des Eaux-Vives. Une piste bien lisse avait été aménagée pour accueillir les patineurs qui avaient pour la plupart sorti leurs habits "vintage".

Le fluo avait la cote. Un groupe de copines a fait sensation avec des guêtres orange et vertes assorties à leurs casquettes, sans oublier le collier à fleurs. Une autre patineuse avait mis une veste à franges argentées en alu pour un effet brillant des plus réussis. C'était aussi l'occasion de ressortir les combinaisons de ski pimpantes des années 80 et les perruques à la coupe mulet.

Le public s'en est donné à coeur joie pendant plus de quatre heures à enchaîner les tours sur la piste avec la musique à fond et des lumières disco. Quelques chutes ont animé la soirée alors que les plus aguerris paradaient avec leurs roues lumineuses en enchaînant les figures acrobatiques.

Plus de 200 artistes

Le Central Express, lieu festif phare d'Antigel, a aussi ouvert ses portes vendredi soir. Il se trouve cette année dans l'ancien centre de vaccination des Eaux-Vives complètement transformé pour l'occasion. Après deux éditions marquées par les restrictions sanitaires, Antigel était bel et bien de retour avec sa formule populaire et festive au coeur de l'hiver urbain genevois.

La marque de fabrique de ce festival culturel est d'explorer des lieux insolites d'une manière décalée. Antigel rassemble jusqu'au 25 février plus de 200 artistes pour 115 événements (concerts, danse, performance, sport et bien-être) à travers 23 communes genevoises, deux communes françaises et une vaudoise. Près de 140 collaborateurs et 300 bénévoles sont sur le pont pour les 23 jours de festival.

 

Continuer la lecture

Genève

Vélo électrique en feu dans un appartement au Grand Saconnex

Publié

le

CREDIT: KEYSTONE/SIS
Un violent incendie s'est déclaré dans un appartement du Grand-Saconnex (GE) en fin de nuit de samedi à dimanche. En cause: un petit vélo électrique pliable, a indiqué le Service d’Incendie et de Secours de Genève (SIS).

Les quatre occupants de l'appartement du 2e étage ont pu quitter le logement en feu. L'un a sauté par la fenêtre, deux sont descendus par le chêneau et le dernier est sorti par la porte d'entrée. Ce sont eux qui ont averti les secours, précisent ces derniers.

Le dernier a bien fait de refermer la porte de l'appartement, empêchant le feu de se propager dans l'immeuble, a précisé à Keystone-ATS le lieutenant Nicolas Millot, officier de communication du SIS. A leur arrivée, cinq minutes après l'appel, les pompiers ont pu se rendre maître du sinistre en "prenant le feu en sandwich, depuis la fenêtre et depuis la porte, qu'un pompier est juste parvenu à retenir alors qu'elle tombait sous la pression du feu", a précisé le porte-parole.

Au total, 13 personnes habitent cet immeuble de trois étages, dont le dernier était inoccupé. Seuls les quatre de l'appartement détruit devront être relogés, a encore dit le porte-parole qui encourage les propriétaires d'engins électriques à recharger leurs batteries à l'extérieur du domicile.

 

Continuer la lecture

Genève

Un incendie détruit un entrepôt à Vernier

Publié

le

(image d'illustration). (© KEYSTONE/MARTIAL TREZZINI)

Un incendie très virulent s’est déclaré dimanche au 18 chemin des Batailles, pas loin de l’Aéroport de Genève. De lourds moyens ont été déployés par les pompiers pour maîtriser le feu. Aucun blessé n'est à déplorer.

Le Service d'Incendie et de Secours de Genève est intervenu dimanche après-midi pour un feu d'entrepôt à Vernier. 200 m2 ont brûlé selon les pompiers genevois. Des moyens conséquents ont été mis en place pour maîtriser les flammes.

Nicolas MillotPorte-parole du Service d'Incendie et de Secours de Genève
Nicolas MillotPorte-parole du Service d'Incendie et de Secours de Genève

La route de Vernier direction Satigny a été fermée au trafic. Les pompiers étaient toujours sur place en fin d'après-midi pour tenter de rallumer le courant d’alimentation de l’entrepôt. L'entreprise Canonica, située au bout de l'entrepôt, qui fournit des prestations et des repas notamment pour Genève Aéroport, a été coupée de son alimentation.

 

Continuer la lecture