Rejoignez-nous

Actualité

Faut-il rembourser les soins dentaires?

Publié

,

le

Par Ghufran Bron et Olivier Francey

 

L’Etat devrait-il rembourser nos soins dentaires? C’est le vœu du parti du Travail. Qui – étude à l’appui – affirme que près d’un Genevois sur sept renoncerait à des soins de santé – et majoritairement dentaires (¾) – pour des raisons économiques.

Leur initiative avait récolté 18 000 signatures pour demander la création d’une assurance cantonale pour couvrir ces soins. La cotisation, estimée à 1% du salaire, serait prélevée à parts égales chez l’employeur et l’employé. Pour les non-actifs, le canton assumerait les coûts.

Le Parlement genevois n’en a tout simplement pas voulu. Par 57 voix contre 30, le Grand Conseil a rejeté ce texte et proposé de lui opposer un contre-projet. Une majorité des députés estime qu’une telle initiative n’aurait pas l’effet escompté sur la santé bucco-dentaire des citoyens et aurait pour effet de faire exploser encore plus les charges des coûts de la santé pour le contribuable. 200 millions de francs selon les autorités.

Réécoutez le débat entre Jean Batou, député « Ensemble à Gauche » au Grand Conseil et Francisco Valentin, député MCG.

Jean Batou et Francisco Valentin Députés Ensemble à Gauche et MCG

Cliquez pour commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Actualité

Un millier de gilets jaunes manifestent sur la Place des Nations

Publié

le

Sur la Place des Nations, à Genève, 1000 à 1500 gilets jaunes ont manifesté ce matin. Une délégation, menée par l’organisateur de ce rassemblement, le savoyard Nicolas Mollier, a été reçue à l’ONU.

Leur objectif: dénoncer les violences policières en France. Et notamment l’usage de l’arme Suisse, le LBD 40. LBD pour «lanceur de balles de défense» et «40» pour le calibre.

La place s’est couverte de jaune dès 10h, entre les gilets et les brins de mimosas. Les manifestants ont passé la matinée à débattre et à chanter sur la place. Parmis les slogans, on retiendra: « Ils nous matraquent à coups de trique, on les vaincra à coups de RIC ». Ou encore: « Vivre en France, ça coûte un bras. S’en plaindre coûte un oeil ».

Alain Hoffman, ancien militaire, a bien failli perdre la vie. Le 1er décembre, sous l’arc de triomphe, il a pris une balle en caoutchouc dans la carotide. Il est venu à Genève pour témoigner. Vous l’entendrez dans nos éditions de ce soir.

@marie_prieur

Continuer la lecture

Actualité

Un mort à Crans-Montana après l’avalanche

Publié

le

L'avalanche qui s'est abattue sur la piste "Kandahar" de Crans-Montana a fait au moins une victime. (©KEYSTONE/DENIS MENTHA)

La personne grièvement blessée par l’avalanche qui s’est déclenchée mardi sur une piste à Crans-Montana (VS) est décédée dans la nuit à l’hôpital de Sion, a indiqué la police cantonale. Il s’agit d’un patrouilleur français de 34 ans.

Les recherches déclenchées après l’avalanche ont été interrompues mercredi matin. Aucune autre victime n’a été retrouvée, a précisé la police cantonale valaisanne.

Les recherches s’étaient poursuivies durant la nuit. Elles reprendront si la situation l’exige. Aucune disparition n’a été signalée, a précisé la police. Le bilan est pour l’heure d’un mort et de trois blessés.

L’avalanche s’est déclenchée vers 14h15 sur une largeur de cent mètres sur la piste « Kandahar » à 2500 mètres d’altitude. Elle s’est étendue sur 840 mètres, dont 400 sur une piste du domaine skiable de la station valaisanne, où les victimes ont été emportées.

D’autres skieurs pourraient avoir été ensevelis, mais il n’y a aucune certitude à ce sujet, avait indiqué mardi le commandant de la police cantonale valaisanne, Christian Varone.

Evénement exceptionnel

Une enquête a été ouverte pour élucider les circonstances du déclenchement de l’avalanche. Deux hypothèses sont actuellement examinées: la coulée aurait pu être déclenchée par des skieurs ou il s’agit d’un déclenchement spontané dû aux conditions climatiques.

Selon le nivologue Robert Bolognesi, il s’agit d’un événement exceptionnel, d’autant plus qu’à cette altitude, le redoux est très relatif. « Je ne pense pas que le risque ait été sous-évalué. Cette avalanche s’est déclenchée au-dessus de l’altitude habituelle des avalanches de reptation ».

Dans son bulletin d’avalanches pour la journée de mardi, l’Institut pour l’étude de la neige et des avalanches écrivait qu’il fallait s’attendre à des avalanches de neige mouillée et de glissement, surtout sur des pentes très raides, peu fréquentées et ensoleillées. mais avec un risque de niveau 2 sur 5.

Source ATS

Continuer la lecture

Actualité

Victime de Crans-Montana: « il avait le cœur sur la main »

Publié

le

La personne grièvement blessée mardi dans l’avalanche de Crans-Montana est décédée cette nuit à l’hôpital de Sion. La police valaisanne confirme le décès de cet homme de 34 ans. Ancien professeur de ski, il résidait à Crans depuis près de dix ans. Thomas l’a bien connu. Ce Genevois l’a côtoyé il y a quelques années en tant que moniteur de ski. Ecoutez son témoignage.

Thomas Ancien collègue de la victime de Crans-Montana

 

Continuer la lecture

Actualité

A l’occasion de sa 89e édition, le Salon de l’auto prépare sa mue

Publié

le

La 89e édition du Salon international de l’automobile, devenu le GIMS, Geneva International Motor show, aura lieu à Palexpo, du 7 au 17 mars. Près de 180 exposants seront présents. Plus de 100 premières mondiales et européennes sont annoncées. A l’heure où la mobilisation en faveur du climat bat son plein, on peut se demander si cet événement autour de l’automobile a encore du sens. Aux yeux du président Maurice Turrettini, le salon doit devenir celui de la mobilité et plus seulement de l’automobile.

Maurice Turrettini Président du GIMS

En 2018, le salon avait enregistré une baisse de la fréquentation avec 660 000 visiteurs contre 690 000 l’année précédente. Mais, sur ce point, Maurice Turrettini ne tient pas à battre des records:

Maurice Turrettini Président du GIMS

Pour cette édition, 34 nouveaux viennent combler l’espace laissé vacant par Jaguar, Ford, Volvo ou encore Hyundai. Ces désaffections suscitent-elles des inquiétudes chez le président?

Maurice Turrettini Président du GIMS

A l’occasion de la présentation de l’événement mardi, le président d’Auto-suisse, François Launaz a rappelé l’importance du marché automobile en Suisse. A noter, les voitures électriques représentent un très faible pourcentage du parc. Pourquoi?

François Launaz  Président d'Auto-Suisse

S’il estime que les combats en faveur du climat sont logiques et essentiels, François Launaz craint l’impact de la révision de la loi sur le CO2. Les explications du président d’Auto-Suisse:

François Launaz  Président d'Auto-Suisse

L’avenir de l’automobile, c’est aussi la connectivité. Comme le souligne le futur directeur du GIMS, Olivier Rihs:

Olivier Rihs Futur directeur du GIMS

Un virage qu’il compte bien ne pas rater pour les éditions à venir:

Olivier Rihs Futur directeur du GIMS

@marie_prieur

Continuer la lecture

Actualité

Plusieurs personnes emportées par une avalanche à Crans-Montana

Publié

le

A 14h15, une avalanche s’est déclenchée dans le secteur de la Plaine-Morte. La coulée est arrivée sur les pistes. Selon la police valaisanne ainsi que des témoins sur place, plusieurs personnes seraient ensevelies.
Les secours sont sur place.

La Police Cantonale valaisanne a mis en place une help-line pour les proches et familles des concernés. Le numéro 0848 112 117.

Continuer la lecture