Rejoignez-nous

Actualité

Covid-19 : l’OMS et Pékin pointés du doigt pour leur lenteur

Publié

,

le

L’OMS et Pékin auraient pu agir plus vite au début de l’épidémie de Covid-19, ont conclu les experts indépendants chargés d’évaluer la riposte mondiale. Selon eux, la propagation du virus a bénéficié d’une « épidémie en grande partie cachée ».

Dans son second rapport qui sera présenté mardi lors d’une réunion à l’Organisation mondiale de la santé (OMS) à Genève, ce panel d’experts mandaté par l’agence onusienne souligne qu' »il aurait été possible d’agir plus vite sur la base des premiers signes » et que des mesures d’endiguement auraient dû être immédiatement mises en oeuvre dans tous les pays confrontés à un cas probable.

Et, ajoutent-ils, « il est clair que des mesures de santé publique auraient pu être appliquées plus énergiquement par les autorités chinoises locales et nationales en janvier » 2020.

Tergiversations

Le rapport pointe aussi du doigt la lenteur de l’OMS à réunir son comité d’urgence au début de la pandémie et ses hésitations à déclarer l’urgence sanitaire internationale, degré d’alerte le plus élevé pour une épidémie.

« On ne voit pas clairement pourquoi il ne s’est pas réuni avant la troisième semaine de janvier, ni pourquoi il n’a pu d’emblée s’entendre sur la déclaration d’une urgence de santé publique de portée internationale », écrivent les experts.

Depuis le début de la crise sanitaire fin 2019, l’OMS a été vivement critiquée dans sa réponse, tardant notamment à recommander le port du masque. Surtout, elle a été accusée par les Etats-Unis d’avoir été extrêmement complaisante avec la Chine, où est apparu le coronavirus, et d’avoir tardé à déclarer l’état d’urgence sanitaire mondiale.

« Evaluation honnête »

En mai, les Etats membres de l’OMS étaient tombés d’accord sur le principe d’une enquête indépendante et en juillet, le chef de l’organisation, Tedros Adhanom Ghebreyesus, annonçait la création du Groupe indépendant chargé d’établir « une évaluation honnête » de la gestion de la crise et « tirer des leçons » pour l’avenir.

Ce panel est coprésidé par l’ancienne Première ministre néo-zélandaise Helen Clark et l’ancienne présidente du Liberia Ellen Johnson Sirleaf.

En un peu plus d’un an, la pandémie a fait officiellement plus de deux millions de morts. Un peu moins d’une centaine de millions de personnes ont été infectées. Ces chiffres sous-estiment probablement le bilan réel.

Infections sous-estimées

Selon le rapport, il apparaît clairement avec le recul que le nombre des infections au stade initial de l’épidémie dans tous les pays était plus important que ce qui a été annoncé. « Une épidémie en grande partie cachée a contribué à la propagation mondiale du virus », fait valoir le rapport.

« Si l’on avait appliqué le principe de précaution aux premières indications non confirmées d’une transmission interhumaine asymptomatique, des mises en garde plus précoces et plus fortes auraient pu être lancées par l’OMS et les autorités nationales et locales concernant le risque de transmission », relève le panel.

Quant au terme de « pandémie », « ce n’est qu’à partir du 11 mars que l’OMS l’a utilisé », explique le rapport. Ce terme ne correspond pas à une classification du Règlement sanitaire international, un accord international sur la sécurité sanitaire mondiale entré en vigueur en 2007, mais, expliquent les experts, « son emploi permet bien d’attirer l’attention sur la gravité d’un événement sanitaire ».

L’OMS avait été accusée d’avoir tergiversé avant de qualifier la situation de pandémie. Et la qualification de pandémie avait été suivie par un tsunami de mesures – dont des confinements et restrictions de circulation – dans de très nombreux pays.

A ce sujet, les experts notent que si les restrictions au commerce et aux voyages ont eu un impact négatif sur les flux de produits de base, « elles ont très probablement été utiles pour freiner la transmission » du coronavirus. Là aussi, les recommandations de l’OMS, établies bien avant la pandémie, recommandaient de ne pas fermer les frontières.

Source: ATS

Cliquez pour commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Actualité

Semaine du goût: une édition 2021 aux saveurs genevoises

Publié

le

La Semaine du goût aura bel et bien lieu du 16 au 26 septembre prochain.

Son parrain sera le chef genevois étoilé Philippe Chevrier et Genève sera la Ville suisse du Goût 2021. L’ambition de Philippe Chevrier (19 points au GaultMillau et 2 étoiles au Michelin) en tant qu’ambassadeur de cette 21e édition est de partager la richesse du terroir genevois au-delà des frontières de la République du bout du lac, relèvent les organisateurs mardi dans un communiqué.

Le choix de la Ville de Genève comme Ville suisse du goût vient récompenser un engagement de longue date en matière de promotion d’une alimentation durable, de proximité et de qualité. Un agenda complet regroupera tous les événements et activités qui auront lieu autour du « bien manger » en ville et dans le canton.

La Municipalité et ses partenaires souhaitent particulièrement mettre en lumière les filières de proximité. Le slogan « Territoire du Goût, Goût du Terroir » servira de fil rouge thématique tout au long de l’année.

Avec ATS Keystone.

Continuer la lecture

Actualité

La vaccination des enfants contre le Covid discutée à Genève

Publié

le

“Faudra-t-il vacciner les enfants contre le Covid?” Difficile de répondre à cette question mais c’est le thème de la conférence qui sera donnée ce mardi 2 mars à 18h30. Cette conférence en ligne est organisée par les HUG et la Fondation Prim’enfance. Sa présidente, la Professeure Constance BARAZZONE, et sa vice-présidente Sidonie MORVAN sont revenues sur cette conférence mais aussi les buts de la fondation avec Benjamin Smadja et Laurie Selli.

Cette conférence sera aussi l’occasion d’entendre le Docteur Alessandro Diana, pédiatre, et expert à infovac. Il expliquera notamment ce qu’il répond aux nombreux parents qui lui demandent s’ il faut vacciner leurs enfants contre le Covid.

Alessandro Diana
Pédiatre et expert à infovac
Alessandro Diana Pédiatre et expert à infovac

La conférence doit durer une heure. Pour la suivre, rendez-vous sur hug.plus/primenfance2021.

 

Continuer la lecture

Actualité

Salon de l’auto de Genève: Vers une 91ème édition plus courte à Palexpo, fin février 2022

Publié

le

Sandro Mesquita, directeur Général du Geneva International Motor Show

Le salon international de l'automobile de Genève prépare son grand retour! 

Après les annulations en 2020 et 2021, pour cause de pandémie, le GIMS, Geneva International Motor Show, prépare son grand retour pour 2022. Toujours à Palexpo mais avec un calendrier un peu modifié.

Les explications de Benoît Rouchaleau.

Sandro Mesquita
Directeur général du Geneva International Motor Show
Sandro MesquitaDirecteur général du Geneva International Motor Show

En attendant, l’élection de la Voiture de l’année a livré son verdict lundi à Genève. C'est le constructeur japonais Toyota qui a remporté le millésime 2021 avec sa Yaris de 4ème génération.

Continuer la lecture

Actualité

Distribution gratuite de gel hydroalcoolique dans les TPG

Publié

le

«On voyage ensemble, on agit ensemble», c’est le slogan de la campagne de prévention lancée ce 1er mars dans les Transports publics genevois. Du gel hydroalcoolique sera distribué aux usagers durant deux semaines.

Se désinfecter les mains dans les bus et dans les trams pour stopper le Covid. C’est le but de la campagne lancée ce matin à Genève à l’arrêt Bel air des Transports Publics Genevois. Durant les deux prochaines semaines, du gel hydroalcoolique sera distribué gratuitement aux voyageurs. Le professeur Didier Pittet, le médecin-chef du service de prévention et contrôle de l’infection à Genève a rappelé que les mains sont les grands vecteurs des maladies. Pr Didier Pittet.

Didier Pittet
Médecin-chef du service de prévention et contrôle de l’infection à Genève
Didier PittetMédecin-chef du service de prévention et contrôle de l’infection à Genève

La campagne est organisée par STOP COVID, la Task force des HUG. Les gels hydroalcooliques sont offerts par l’entreprise genevoise Givaudan. Pas moins de 25’000 flacons vont être distribués en dix jours ouvrables. L’idée est de se désinfecter aussi souvent que nécessaire. Pr Didier Pittet.

Didier Pittet
Médecin-chef du service de prévention et contrôle de l’infection à Genève
Didier PittetMédecin-chef du service de prévention et contrôle de l’infection à Genève

Pour maintenir l’assouplissement

Cette distribution va de pair avec l’assouplissement progressif des mesures et qui débute aujourd’hui avec l’ouverture des magasins et des musées. Le Conseiller d’Etat chargé des infrastructures, Serge Dal Busco.

Serge Dal Busco
Conseiller d'Etat chargé des infrastructures
Serge Dal BuscoConseiller d'Etat chargé des infrastructures

L’idée est de responsabiliser les Genevois pour pouvoir maintenir l’assouplissement programmé. Même si tout le monde en a assez du Covid. Pr Didier Pittet.

Didier Pittet
Médecin-chef du service de prévention et contrôle de l’infection à Genève
Didier PittetMédecin-chef du service de prévention et contrôle de l’infection à Genève

La campagne va se poursuivre ailleurs ensuite, mais les transports publics sont un bon moyen de toucher tout le monde. Pr Didier Pittet.

Didier Pittet
Médecin-chef du service de prévention et contrôle de l’infection à Genève
Didier PittetMédecin-chef du service de prévention et contrôle de l’infection à Genève

Transports publics peu vecteur

Selon plusieurs études les Transports publics ne sont pas des vecteurs de la maladie si l’on respecte les gestes barrières et la désinfection des mains. Les TPG doivent rester le moteur de l'activité économique. Serge Dal Busco.

Serge Dal Busco
Conseiller d'Etat chargé des infrastructures
Serge Dal BuscoConseiller d'Etat chargé des infrastructures

Une centaine d'ambassadeurs et d'ambassadrices se sont associés à la campagne de prévention. Comme l'athlète Céline Van Till, spécialiste de la course à pied.

Céline Van Till
Athlète
Céline Van TillAthlète

Deux visuels de la campagne STOP COVID seront diffusés sur les 1500 écrans embarqués des véhicules des TPG. Ce qui permettra au message de prévention d’être diffusé en moyenne 34'000 fois par jour sur l’ensemble du réseau.

 

Continuer la lecture

Actualité

Les commerçants se réjouissent de pouvoir ouvrir leur porte ce lundi

Publié

le

Lundi les commerces dits non-essentiels vont pouvoir rouvrir leurs portes. C’est le cas du magasin de chaussures Benjie à Genève. Judith Monfrini a rencontré son propriétaire.

Les musées et les zoo seront aussi ouverts dès ce lundi. A Genève, seul le Musée d'histoire des sciences ne fait pas relâche ce lundi.

 

Continuer la lecture