Rejoignez-nous

Vaccination

Covid-19: Vaccin gratuit pour les frontaliers et les diplomates

Publié

,

le

CREDIT: KEYSTONE/MARTIAL TREZZINI

La vaccination contre le Covid-19 sera gratuite pour les diplomates et les frontaliers travaillant dans les soins. Le Conseil fédéral a décidé mercredi de prendre en charge les coûts de la vaccination des personnes qui ne sont pas assurées en Suisse.

La Confédération couvrira les frais de toutes les personnes qui sont domiciliées en Suisse, mais qui ne sont pas couvertes par l’assurance maladie obligatoire. Cette mesure concerne en particulier les diplomates et les personnes travaillant dans des organisations internationales.

La prise en charge s’appliquera aussi aux frontaliers travaillant dans le domaine de la santé et qui ne sont pas assurés en Suisse, mais dans leur pays. Selon les estimations, environ 150’000 personnes bénéficieront de l’élargissement de la prise en charge des coûts de vaccination.

Une facturation individuelle de la vaccination représenterait des coûts administratifs plus élevés que la vaccination elle-même, indique le Conseil fédéral. Les coûts supplémentaires de cette nouvelle réglementation, qui entre en vigueur avec effet rétroactif au 4 janvier 2021, sont estimés à 3,5 millions de francs. Plusieurs Etats voisins appliquent une mesure similaire.

Source: ATS

Cliquez pour commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Actualité

La vaccination freinée à Palexpo à cause d’un retard de livraison

Publié

le

KEYSTONE/SALVATORE DI NOLFI
Un retard dans les livraisons de vaccins Moderna jeudi freine la vaccination à Palexpo. Le centre genevois de vaccination ne pourra pas inviter de nouvelles personnes à venir recevoir une dose lundi et mardi.

La Suisse devait recevoir plus de 500’000 vaccins Moderna jeudi au plus tard, dont 30’500 étaient destinées à Genève, a déclaré Mauro Poggia, conseiller d’Etat en charge de la santé sur les ondes du 12h30 de la RTS. « Nous n’avons pas eu confirmation de cette livraison ce matin et avons dû prendre la décision douloureuse de fermer le centre de Palexpo lundi et mardi prochains. »

« Les personnes qui ont reçu des invitations doivent s’y rendre », a précisé le ministre. En revanche, celles qui devaient recevoir des invitations entre aujourd’hui et demain pour lundi et mardi devront attendre. « Personne n’a de rendez-vous annulé. Nous les fixons par rapport aux certitudes que nous avons. Nous avons préféré ne pas envoyer de convocation. Nous espérons reprendre mercredi », a-t-il ajouté.

Si les retards perdurent, il n’est pas exclu de devoir annuler des rendez-vous. « Ce serait catastrophique pour l’image de la vaccination », s’est-il inquiété. Il a rappelé que le centre de Palexpo est plus grand que le stade de France et qu’il peut administrer jusqu’à 4000 doses par jour.

Continuer la lecture

Suisse Romande

La vaccination ouverte dès 16 dans le canton du Jura

Publié

le

Les Jurassiennes et les Jurassiens de plus de 16 ans pourront prendre rendez-vous pour se faire vacciner dès le 6 mai (photo symbolique). (© KEYSTONE/ANTHONY ANEX)

Le canton du Jura ouvre la vaccination contre le Covid-19 à toute la population âgée de plus de 16 ans dès jeudi prochain. Cette ouverture est rendue possible grâce à l’augmentation des livraisons des vaccins de Moderna et de Pfizer en mai et en juin.

Le Jura est ainsi le premier canton romand à franchir ce pas. Depuis cette semaine, Vaud a ouvert la vaccination à partir de 18 ans. En terres grisonnes, les candidats peuvent s’inscrire dès l’âge de 16 ans, mais le délai jusqu’à la vaccination effective atteint jusqu’à deux mois et demi. Schaffhouse appelle également les plus de 16 ans à s’inscrire.

Un renforcement important du dispositif cantonal a aussi contribué à étendre les vaccinations à d’autres classes d’âge. Les capacités du Centre cantonal de vaccination à Courtételle ont été augmentées et la policlinique de l’Hôpital du Jura sur le site de Porrentruy vient renforcer le dispositif de vaccination.

A ce jour, plus de 10% de la population cantonale est complètement vaccinée et 9% a déjà reçu une première dose. Ces chiffres placent le canton du Jura dans la moyenne suisse. Afin de convaincre un maximum de Jurassiennes et de Jurassiens de se faire vacciner, le canton lancera une campagne de communication.

Cet article a été publié automatiquement. Source : ats

Continuer la lecture

Suisse

10% des Suisses sont complètement vaccinés contre le Covid

Publié

le

Le rythme de la vaccination s'est accéléré de 20% en Suisse par rapport à la semaine passée (image d'illustration). (© KEYSTONE/LAURENT GILLIERON)

A ce jour, 868’621 personnes ont reçu deux doses de vaccin contre le coronavirus. Cela signifie que 10,1% de la population est complètement vaccinée, indique mardi l’Office fédéral de la santé publique (OFSP).

En outre, 705’924 personnes ont reçu la première piqûre. Au total, 2’443’166 vaccinations ont été réalisées jusqu’à dimanche, selon les données publiées sur le site internet de l’OFSP.

Du 19 avril au 25 avril, 342’497 doses de vaccin contre la Covid-19 ont été administrées en Suisse. En moyenne, 48’928 vaccinations ont été effectuées par jour. Comparé à la semaine précédente, le rythme des injections s’est accéléré de 20%.

Quelque 458’709 doses de vaccin ont été livrées aux cantons, mais n’ont pas encore été employées. Par ailleurs, 156’925 doses sont stockées par la Confédération.

https://datawrapper.dwcdn.net/ILXgH

Cet article a été publié automatiquement. Sources : ats / awp

Continuer la lecture

Suisse

Près de 1500 effets indésirables dus aux deux vaccins

Publié

le

La fièvre (80 cas), la détresse respiratoire (39), les maux de tête (37) et la réactivation de zonas (34) sont les réactions déclarées le plus fréquemment dans les cas graves (archives). (© KEYSTONE/GIAN EHRENZELLER)

Près de 1500 déclarations d’effets indésirables présumés de vaccins contre le Covid-19 ont été annoncées auprès de Swissmedic. Le profil d’effets secondaires observés reste inchangé.

Au total, 63,8 % des déclarations rapportent des effets indésirables non graves, tandis que 36,2 % d’entre-elles évoquent des effets graves, détaille Swissmedic jeudi dans un communiqué.

La fièvre (80 cas), la détresse respiratoire (39), les maux de tête (37) et la réactivation de zonas (34) sont les réactions déclarées le plus fréquemment dans les cas graves. Swissmedic fait aussi état de frissons, hypersensibilité, de réactions anaphylactiques, de nausées, de courbatures, de malaise général et d’hypertension.

L’âge moyen était de 68,5 ans pour les personnes victimes d’un effet indésirable grave. Soixante-quatre cas font état « de décès concomitant à la vaccination ». La moyenne s’établit à 82 ans dans cette catégorie.

Au total, 706 déclarations concernaient le vaccin de Pfizer/BioNTech et 761 le vaccin de Moderna. « Elles ne modifient en rien le ratio bénéfice-risque positif des deux vaccins à ARNm utilisés », conclut Swissmedic.

Plus de deux millions de doses de vaccins ont été administrées en Suisse et près de 800’000 personnes ont déjà reçu deux doses.

Cet article a été publié automatiquement. Source : ats

Continuer la lecture

Actualité

VIDEO – Les autotests anti-Covid, comment ça marche ?

Publié

le

Test rapide
Depuis le 7 avril, des autotests sont disponibles en pharmacie, avec une limite de 5 par personne. Malgré des problèmes d’approvisionnement, les Suisses sans symptômes sont incités à les utiliser afin de dissiper tout doute alors que la demande d’un retour à une forme de normalité se fait de plus en plus entendre.

Mais sont-ils simples à utiliser et quel bilan après le résultat? Benjamin Smadja et Laurie Selli ont testé les tests!

Les autotests ne doivent être utilisés que quand l’accès à un test antigénique n’est pas possible. Il n’est pas nécessaire de fournir plus de cinq autotests par mois, a indiqué Patrick Mathys, responsable de la section Gestion de crise et collaboration internationale à l’Office fédéral de la santé publique (OFSP).

Les tests antigéniques rapides sont plus fiables que les autotests à faire chez soi. Et une personne qui obtient un résultat positif avec un autotest doit le faire confirmer par un test PCR, a précisé M. Mathys. Un autotest dont le résultat est négatif n’est pas une carte blanche pour ne plus respecter les gestes barrières.

Confirmation par test PCR nécessaire

Pour le président de la Conférence des directrices et directeurs cantonaux de la santé, Lukas Engelberger, ces autotests ont le potentiel de changer fondamentalement la situation. Si tout le monde peut régulièrement effectuer un autotest dans sa salle de bain le matin, la charge sur les pharmacies et les centres de tests s’en verrait allégée, a-t-il indiqué à la Sonntagszeitung.

Depuis la mi-mars, la Confédération prend en charge les coûts de tous les tests, même s’il n’y a pas de symptômes présents. Son but est que 40% de la population soit testée chaque semaine.

Grosses arrivées mercredi et jeudi

Après des demandes répétées au groupe bâlois, Roche lui a indiqué qu’une grande quantité devrait arriver mercredi et jeudi, selon Mme Ruggli. « Après, ça devrait aller mieux », a-t-elle ajouté.

Selon Pharmasuisse, les pharmacies ont reçu huit millions de tests. Roche écrit pour sa part en avoir fourni neuf millions à des grossistes et des pharmacies. Vendredi, plus d’un demi-million ont été distribués aux clients en Suisse. La demande a donc été « en grande partie » satisfaite, selon l’entreprise.

Benjamin Smadja avec ATS

Continuer la lecture